19 avril 2011

Tremblements de terre

Un article traduit de "Our amazing planet" et ensuite le récapitulatif des 10 plus gros séismes enregistrés sur la planète (même site). Désolée pour la mauvaise mise en page du récapitulatif.


Le tremblement de terre du Japon a déclenché de petites séismes autour du monde

18 avril 2011
Par Charles Q Choi, contributeur à ''OurAmazingPlanet''


Les scientifiques ont découvert que le tremblement de terre qui a inauguré une série de catastrophes au Japon en mars a déclenché des micro-séismes et des secousses dans le monde entier. 

Le tremblement de terre catastrophique de magnitude 9 qui a frappé les côtes de la région de Tohoku, au Japon le 11 mars, a déclenché des secousses surtout dans les lieux d'activité sismique antérieure, comme au sud-ouest du Japon, à Taiwan, dans les îles Aléoutiennes et dans les terres de l'Alaska, à l'île de Vancouver au Canada, dans l'État de Washington, en Orégon, en Californie centrale et dans le centre des États-Unis. Il est peu probable que l'un de ces événements ait dépassé une magnitude de 3. 

Les chercheurs ont noté, toutefois, que des secousses sismiques ont également été détectées à Cuba. ''Les sismologues n'avaient jamais vu de secousses à Cuba, c'est donc passionnant à observer" a déclaré à ''Our Amazong Planet'' Justin Rubinstein, sismologue à l'US Geological Survey de Menlo Park, en Californie.
Une partie de l'excitation de la découverte est l'idée de l'apport à l'étude du fonctionnement interne des tremblements de terre.
"Etudier les déclenchements à longue distance peut nous aider à mieux comprendre les lois physique sous-jacentes du démarrage des tremblements de terre," a expliqué le sismologue Zhigang Peng au Georgia Institute of Technology à Atlanta. 

Des tremblements de terre où, normalement, c'est calme
 
La plupart de ces micro-tremblements de terre et de ces secousses ont eu lieu dans des endroits qui avaient déjà des niveaux de fond élevé d'activité sismique, comme au champ de geysers géothermiques en Californie et à la faille de San Andreas. Certains tremblements de terre sont survenus dans des zones à faible activité, comme au centre du Nebraska, au centre de l'Arkansas et près de Pékin.
"Les sismologues pensent généralement que le centre des États-Unis est relativement calme sur le plan sismique - il y a bien des tremblements de terre dans ces régions, mais par rapport à la côte ouest des États-Unis, les tremblements de terre dans le centre sont rares et la plupart faibles", a déclaré Rubinstein.
Après le tremblement de terre de Tohoku, ''dans le centre des États-Unis, nous avons observé des tremblements de terre au Texas, en Louisiane, en Arkansas, dans le Kansas, le Nebraska, l'Iowa, le Dakota du Sud et le Minnesota. Pour nombre de ces endroits, ce fut la première fois que nous avons vu un déclenchement de sismicité'', a dit Rubinstein. ''Je suppose que nous avons pu voir l'intégralité de cette sismicité parce qu'il y a une configuration beaucoup plus dense qu'auparavant de sismomètres dans ces États.''
''L'instrumentation fait partie de l'USARRAY, un projet où les sismologues feront un déploiement dense de sismomètres à travers les États-Unis. Ces observations sont utiles car elles peuvent suggérer où de petits tremblements de terre peuvent se produire dans l'avenir". 

Tremblements de terre plus forts ?
 
Un certain nombre de grands tremblements de terre japonais, de magnitude 6,0 ou au-delà, se sont produits bien au-delà de la zone de rupture du séisme de Tohoku et peuvent avoir été déclenchés par l'évènement du 11 mars, ont ajouté les chercheurs. Ces résultats concordent avec des études récentes qui laissent à penser qu'un séisme majeur peut augmenter le risque d'augmentation de secousses sismiques à côté, mais pas au loin.
"Il est encore trop tôt pour exclure la possibilité que de grands tremblements de terre éloignés soient complètement sans rapport'', a dit Peng de OurAmazingPlanet. "Il est tout à fait possible qu'il y ait une réponse différée suite à des tremblements de terre modérés à forts, ou peut-être que ces effets lointains de déclenchement ne se produisent que pour des tremblements de terre très importants."
"Un exemple notable est qu'après le séisme de 2004 de magnitude 9,2 à Sumatra, il y a eu une nette augmentation de l'activité sismique à Myanmar et au Yunnan en Chine," a ajouté Peng. "Plusieurs d'entre eux sont dans une gamme de magnitude 5 à 6, et leurs distances de l'épicentre pour la plupart sont supérieures à 1000 km de l'extrémité nord de la rupture du séisme de Sumatra. Par conséquent, une analyse plus approfondie est nécessaire pour comprendre comment de massifs tremblements de terre comme à l''île de Sumatra en 2004 et au Japon en 2011 peuvent affecter la sismicité mondiale. "
Les chercheurs espèrent poursuivre ce travail en regardant d'autres grands tremblements de terre pouvant avoir déclenché de petits événements, "en particulier dans le centre des États-Unis," a déclaré Rubinstein. ''Je prévois aussi que des gens vont poursuivre dans la même idée l'étude des secousses à Cuba."
Et les petits événements ne sont pas tout ce qu'ils recherchent.
''Nous tenons également à voir si cet événement peut avoir causé une augmentation nette de tremblements de terre de taille modérée en dehors des zones traditionnelles de réplique'', a dit Peng. "En outre, des tremblements de terre plus importants sont nécessaires, malheureusement, pour mettre en place des statistiques de distances de déclenchement pour des tremblements de terre modérés à forts."
Les scientifiques détailleront leurs conclusions le 15 avril lors de la réunion de la société de sismologie américaine à Memphis.

*********************
Les 10 plus gros séismes mondiaux

world's biggest earthquake map
Les emplacements des séismes les plus forts enregistrés dans le monde. Ces séismes massifs soulignent l'instabilité de la ceinture de feu pacifique. Crédit : USGS

Aussi puissant et meurtrier qu'a été le récent séisme japonais, d'une magnitude de 9, il n'est pas le plus gros séisme mondial répertorié. C'est le plus important au Japon, mais en remontant avant 1900, quatre autres séismes de magnitude 9 ou plus se sont produits autour du globe, selon les données de l'USGS.

Voici le top des dix plus gros séismes mondiaux enregistrés, du plus faible au plus fort.
¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

 
N° 10 Assam-Tibet, 1950 - Magnitude 8.6

1500 personnes au moins furent tuées autour du nord du Tibet et de l'Assam en Inde lors de ce séisme. La terre se fend, des glissements de terrain et des volcans de sable frappent la région. Le séisme s'est fait sentir dans le Sichuan et le Yunnan, provinces chinoises, et même jusqu'à Calcutta en Inde.

Il a causé des glissements de terrain qui ont bloqué les fleuves. Quand ceux-ci ont pu se frayer un passage à travers le mur de débris, les vagues ont inondé plusieurs villages et tué des centaines de personnes.

Ce séisme est communément nommé séisme de l'Assam-Tibet ou le séisme d'Assam, même si l'épicentre était au Tibet. Il s'est produit à l'intersection de la plus vigoureuse collision de plaques continentales du monde, à l'endroit où la plaque continentale indienne s'enfonce sous la plaque eurasienne. C'est ce lent mouvement qui a contribué à la création de l'Himalaya.

N° 9 Nord de Sumatra, Indonésie, 2005 ; magnitude 8.6
Plus de mille morts, des centaines de blessés, la plupart à Nias, au nord de Sumatra. Le séisme s'est produit juste quelques mois après qu'un autre beaucoup plus gros ait détruit la région. (voir n°3)
Le séisme s'est rompu sous la surface de l'océan indien, à l'endroit où la plaque indo-australienne se glisse sous la plaque eurasienne au niveau de la fosse de Sunda, au même endroit que le séisme de 2004.
  N° 8 Rat Islands, Alaska, 1965 - Magnitude 8.7
L'Alaska n'était devenu un état que depuis 7 ans quand cet énorme séisme a engendré un tsunami d'environ 10 mètres de haut. Malgré sa taille, le séisme n'a fait que peu de dommages en raison de son emplacement au sommet des îles aléoutiennes.
Le tsunami a été enregistré à Hawaï et s'est propagé jusqu'au Japon.
La secousse a été le résultat de la plongée de la plaque pacifique sous la plaque nord-américaine à l'endroit du super-chevauchement Alaska-Aléoutiennes, qui est à l'origine de nombreux séismes de super-chevauchement.

N° 7 Au large de l'Equateur, 1906 - Magnitude 8.8
Un séisme de magnitude 8.8 est survenu au large des côtes équatorienne et colombienne et a généré un puissant tsunami qui a tué entre 500 et 1500 personnes. Le tsunami s'est propagé le long de la côte de l'Amérique centrale, jusqu'à San Francisco et au Japon.
Le séisme s'est produit le long de la frontière entre la plaque de Nazca et la plaque sud-américaine.
Il s'est produit il y a plus d'un siècle, les rapports sont donc maigres, mais selon l'USGS, les témoins ont rapporté un déferlement d'eau dans la baie d'Honolulu. Tous les paquebots et voiliers de la baie furent retournés et un flux de marée les a transportés à l'intérieur des terres.


N° 6 Au large de Maule, Chili, 2010 - Magnitude 8.8
Juste l'année dernièreJ, 500 personnes furent tuées et 800.000 chassées de leur maison par le séisme et le tsunami qui a frappé le centre du Chili. Plus de 1,8 millions de personnes ont été touchées et la perte économique totale a été estimée à 30 milliards de dollars US. Le centre du Chili ressent toujours des répliques depuis ce jour-là.
Le séisme s'est produit à la frontière des plaques de Nazca et sud-américaine. Il a frappé juste un mois après celui désastreux de Port-Au-Prince à Haïti, de magnitude 7, qui a tué plus de 200.000 personnes.


N° 5 Péninsule du Kamchatka, Russie, 1952 - Magnitude 9.0
Le premier séisme de magnitude 9 enregistré fut celui de la côte orientale du Kamchatka en 1952.
Il a généré localement un tsunami de 13 mètres, qui a atteint Crescent City, en Californie, ville déjà touchée par le récent séisme japonais.
Pas de pertes humaines, mais à Hawaï, les dommages matériels ont été estimés à plus d'un million de dollars. Les vagues ont projeté les bateaux sur les plages, causé des glissements de maisons, détruit des ports, érodé les plages et déplacé des routes pavées.
Le Kamchatka a un passé remuant et de nombreux volcans actifs. Il a été également touché par un séisme de magnitude 8.5 en 1923.


N° 4 Près de la côte orientale de Honshu, Japon, 2011 - Magnitude 9.0
Le 11 mars, un séisme de magnitude 9 a entrainé un tsunami qui aurait tué environ 29000 personnes et endommagé des réacteurs nucléaires. C'est le plus grand séisme jamais enregistré au Japon.
Des répliques continuent sur l'île de Honshu. Plus de 50 d'entre elles ont été d'au moins 6 et trois au-dessus de 7.
Le séisme a été provoqué par le chevauchement de failles près de la fosse du Japon, frontière entre les plaques tectoniques pacifique et nord-américaine. Le chevauchement de failles se produit quand les plaques tectoniques plongent l'une sous l'autre. Dans le cas présent, la plaque pacifique plonge sous la plaque nord-américaine. 


N° 3 Au large de la côte ouest de Sumatra, 2004 - Magnitude 9.1
Ce séisme fut le 3ème plus important au monde et le plus important depuis celui de 1964 à Prince William Sound en Alaska (voir n°2) Un total de 227.898 personnes en Asie du sud-ouest et l'Afrique de l'est.furent tuées ou portées disparues et présumées décédées et environ 1,7 millions se retrouvèrent sans abri par ce séisme et le tsunami.
Le tsunami a causé beaucoup plus de victimes que tout autre enregistré dans l'histoire, bien que certains estiment que le nombre de morts a été plus important pour le séisme d'Haïti en 2010. Le tsunami a été rapporté presque partout autour du monde par le calibre des marées dans les océans indien, pacifique et atlantique.
Le séisme s'est produit un jour après Noël à l'interface des plaques tectoniques d'Inde et de Burma (immense plaques mouvantes sur la croûte terrestre) et fut causé lors du relâchement de pressions par l'enfoncement de la plaque de l'Inde sous la plaque de Burma.


N° 2 Prince William Sound, Alaska, 1964 - Magnitude 9.2
Ce grand séisme et le tsunami qui s'est ensuivi a pris 128 vies et causé 311 millions de dollars en pertes matérielles. Les dommages furent lourds dans de nombreuses villes comme Anchorage à environ 120 km de l'épicentre.
Le séisme survint sur une faille sismologiquement active entre les plaques nord-américaine et pacifique. La secousse a duré environ 3 minutes.
Des glissements de terrain ont causé de gros dégâts à Anchorage. D'immenses glissements survinrent dans le quartier des affaires dans le bas de la ville et les services d'eau, de gaz, de téléphone et électriques ont été coupés autour de cette zone.


N° 1 Chili, 1960 - Magnitude 9.5
Environ 1655 personnes furent tuées pendant le plus fort séisme jamais enregistré. Un millier d'autres furent blessés et des millions se sont retrouvés sans abri. Le sud du Chili a souffert de 550 millions de dollars de dommages.
Le séisme a provoqué un tsunami qui a tué 61 personnes à Hawaï, 138 au Japon et 32 aux Philippines.
Il s'est produit à l'endroit où la plaque de Nazca plonge sous la plaque sud-américaine, sur la fosse Pérou-Chili.
 
Traduction par Hélios
 

 









3 commentaires:

  1. hors sujet:
    à un moment qui est très proche maintenant , ce que nous faisons sur ce blog sera sanctionné comme suit :

    http://www.eteignezvotreordinateur.com/un-hacktiviste-en-prison-apres-etre-passe-sur-france-2/

    RépondreSupprimer
  2. Si vous désirez plus d'informations sur les plus récents tremblements de terre, vous pouvez visiter http://cartedesseismes.eu/

    RépondreSupprimer