19 avril 2011

News d'EDF


Romandie News

EDF vendra son électricité nucléaire à ses concurrents à 42 € le MWh en 2012

PARIS - EDF devra vendre à ses concurrents jusqu'à un quart de son électricité d'origine nucléaire au prix de 40 euros le mégawattheure (MWh) à compter du 1er juillet, puis de 42 euros à partir du 1er janvier 2012, a annoncé mardi le ministre de l'Industrie Eric Besson.
L'Etat a ainsi tranché en faveur d'EDF, alors que ses concurrents souhaitaient bénéficier d'un prix bien moins élevé dans le cadre de la loi sur la Nouvelle organisation du marché de l'électricité (dite loi Nome), qui entre en vigueur le 1er juillet.
"Le prix de l'Arenh (Accès régulé au nucléaire historique), qui est donc le prix (...) de gros du nucléaire historique, sera fixé 40 euros le MWh au 1er juillet 2011, puis au 1er janvier 2012 à 42 euros le MWh", a déclaré M. Besson sur Europe 1.
Selon des études menées dans le cadre des discussions de la nouvelle loi, un prix de 42 euros le MWh devrait entraîner un relèvement sensible de la facture énergétique des particuliers.
A 09H15 (07H15 GMT), le titre EDF prenait 4,07% à 27,72 euros dans un marché en hausse de 0,46%, soit la plus forte progression du CAC 40.
Mais le ministre a rejeté l'argument selon lequel EDF aurait été favorisé par rapport à ses concurrents, qui réclamaient un prix moins élevé. GDF Suez notamment demandait que le prix de rachat de l'électricité nucléaire d'EDF soit fixé à 35 euros le MWh.
"Non, je le pense pas", a-t-il répondu à une question sur le sujet. "Contrairement à ce qui a été dit, le match n'était pas entre favoriser EDF ou défavoriser GDF". "Nous, la seule boussole, c'est l'intérêt général, la sécurité des Français et leur pouvoir d'achat", a assuré M. Besson.
Selon lui, la décision a été prise au cours du week-end par le président de la République Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon, "en tenant compte des rapports d'experts de la commission Champsaur qui fixait une fourchette de 38 à 40 euros" et "avec le souci de l'approvisionnement des Français en électricité".
"Il s'agit de sécuriser l'approvisionnement des Français, de conforter EDF, qui est une entreprise majeure pour notre électricité, et de tenir compte pour l'avenir, par précaution, des travaux que EDF pourrait être amené à engager après la catastrophe de Fukushima (au Japon, ndlr) et après l'audit de nos centrales nucléaires", a expliqué M. Besson.
Le ministre a également promis que "la concurrence sera bien traitée", mettant en avant le fait que la loi Nome serait effectivement appliquée. "Vous avez noté que la loi Nome ne sera pas suspendue contrairement à ce qui avait été suggéré. Elle est en application, c'est ce qu'attendaient un certain nombre de concurrents d'EDF", a-t-il dit.
Adoptée en novembre 2010 par le Parlement, la loi Nome oblige EDF à vendre jusqu'à un quart de la production de ses centrales nucléaires à ses concurrents (GDF Suez, Poweo, Direct Energie...) afin de doper la concurrence sur ce marché.
EDF
GDF SUEZ
POWEO
(©AFP / 19 avril 2011 09h35)

22 commentaires:

  1. On le savait dès le départ. La presse britannique lâche le morceau. Sur le site du Monde

    La participation de la Grande-Bretagne à l'invasion de l'Irak était liée aux intérêts des firmes pétrolières britanniques

    La Grande-Bretagne discutait de l'exploitation du brut irakien avec les géants pétroliers britanniques cinq mois avant d'envahir l'Irak avec les Etats-Unis, rapporte mardi 19 avril le quotidien The Independent.

    Citant des documents obtenus par l'activiste Greg Muttitt, spécialiste du pétrole irakien, le journal affirme que des responsables gouvernementaux ont rencontré, à cinq reprises au moins, les compagnies BP et Royal Dutch Shell en octobre et novembre 2002. L'objectif était, selon des propos qu'aurait tenus à l'époque le responsable du Moyen-Orient au Foreign Office, d'assurer à ces deux entreprises britanniques une part des grandes ressources pétrolières de l'Irak après la chute de Saddam Hussein.

    La participation de la Grande-Bretagne à l'invasion de l'Irak en 2003 a été la décision la plus controversée de Tony Blair lors de son passage à Downing Street.
    De nombreux Britanniques ont accusé le premier ministre d'avoir menti sur les raisons de l'intervention militaire, les armes de destruction massive n'ayant jamais été trouvées sur le sol irakien. Selon les documents révélés par The Independent, BP a déclaré au ministère des affaires étrangères que l'Irak "était plus important que tout ce qu'on avait vu depuis bien longtemps".

    La ministre du commerce de l'époque, Elizabeth Symons, aurait dit au groupe pétrolier que, compte tenu du soutien apporté par Blair au projet du président américain George W. Bush, les entreprises britanniques obtiendraient probablement une part des réserves de gaz et de pétrole de l'Irak. Une porte-parole du Foreign Office n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat. BP et Shell sont restés, quant à eux, injoignables.

    Idem pour la Lybie dans 10 ans ????

    RépondreSupprimer
  2. De Claire, Villeurbanne : Info sur une pétition
    "Urgent Petition Against 20 millisieverts per year Radiation Exposure onto Children in Fukushima

    We urgently demand the withdrawal of the Japanese Government’s inhumane decision to force 20 mSv per year radiation exposure onto children.

    Preliminary deadline: Tue. April 26, 2011 at 23:00 in Japanese time (UTC/GMT +9 hours)
    Final deadline: Sat. April 30, 2011 at 23:00 in Japanese time (UTC/GMT +9 hours)

    See all text:
    http://blog.canpan.info/foejapan/daily/201104/24"

    RépondreSupprimer
  3. Villeurbanne :0,12

    RépondreSupprimer
  4. Villeurbanne : 0,10

    RépondreSupprimer
  5. Villeurbanne :0,12

    RépondreSupprimer
  6. Villeurbanne :0,10

    RépondreSupprimer
  7. Villeurbanne ; 0,10

    RépondreSupprimer
  8. Villeurbanne :0,10

    RépondreSupprimer
  9. Villeurbanne : 0,08

    RépondreSupprimer
  10. Villeurbanne : 0,10

    RépondreSupprimer
  11. Villeurbanne ; 0,08

    RépondreSupprimer
  12. De Claire, Villeurbanne, pour info : il existe des webcam de mesure de radioactivité à Tokyo, en direct, par exemple http://www.ustream.tv/channel/%E5%8D%83%E8%91%89%E5%B8%82%E7%A8%B2%E6%AF%9B%E5%8C%BA%E3%81%AE%E6%94%BE%E5%B0%84%E7%B7%9A%E9%87%8F
    ou http://www.ustream.tv/channel/%E6%9D%B1%E4%BA%AC%E9%83%BD%E4%B8%96%E7%94%B0%E8%B0%B7%E6%94%BE%E5%B0%84%E7%B7%9A%E3%83%AC%E3%83%99%E3%83%AB
    ou
    http://www.ustream.tv/channel/%E6%94%BE%E5%B0%84%E7%B7%9A%E3%83%AC%E3%83%99%E3%83%AB

    RépondreSupprimer