21 avril 2011

Deepwater Horizon: BP poursuit Transocean et Cameron International

Romandie News

NEW YORK - Le géant pétrolier britannique BP a poursuivi en Justice mercredi Transocean, qui était propriétaire de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon qui a explosé il y a exactement un an, ainsi que le sous-traitant Cameron International.

Il les accuse de négligence et demande des dommages et intérêt pour les coûts qu'il encourt face à la myriade de plaintes dont il fait l'objet depuis le naufrage de la plateforme dans le Golfe du Mexique le 22 avril 2010, qui a engendré la plus grande marée noire jamais connue aux Etats-Unis.

Dans sa plainte contre Cameron International, BP souligne que le sous-traitant était responsable de construire un système de prévention anti-explosion, tout en assurant la maintenance et les réparations pour que ce système fonctionne.

La fabrication comme la maintenance du système anti-explosions n'ont pas atteint les normes d'un sous-traitant et fabricant raisonnable, ce qui s'est traduit par l'échec de son fonctionnement quand il s'est avéré nécessaire.

Cette conduite négligente est une cause partielle ou totale de l'explosion (de la plateforme) et de la marée noire, ajoute BP, rappelle avoir subi et continuer à subir des coûts substantiels pour contenir et nettoyer la marée noire et se défendre face à la myriade de plaintes et de poursuites engagées contre lui.

Parallèlement, BP poursuit dans une autre plainte Transocean pour le contraindre à rendre des comptes pour avoir cause l'explosion, l'incendie, la mort et les blessures (des employés qui travaillaient sur la plateforme) et la marée noire qui s'en est suivie.

Sans la conduite impropre de Transocean, ses erreurs, omissions et enfreintes à la loi maritime, il n'y aurait pas eu d'explosion dans le puit d'exploration de Macondo, ajoute le texte de la plainte.

Ces plaintes font partie d'une plainte générale sur l'explosion de la plateforme Deepwater à laquelle participent de nombreuses parties, et enregistrée dans un tribunal fédéral de La Nouvelle Orléans (sud).

Mercredi était le dernier jour pendant lequel les parties pouvaient porter des plaintes contre d'autres parties.

L'explosion le 20 avril 2010 de la plateforme DeepWater Horizon, à quelque 80 km au large de La Nouvelle-Orléans, a fait 11 morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique jusqu'à la fermeture du puits quatre mois plus tard seulement.

BP fait face à de nombreuses plaintes et a cédé pour 24 milliards de dollars d'actifs depuis un an pour se rapprocher de son objectif de constituer une cagnotte de 30 milliards avant la fin de cette année pour payer ses dépenses juridiques liées à la marée noire.


(©AFP / 21 avril 2011 05h16)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire