jeudi 28 mai 2020

À bas les masques !

La dernière newsletter d'Yves Rasir (27 mai) qui porte sur l'absurdité des masques et la non-contagion. Avec en fin d'article une lettre envoyée par un médecin du Doubs au Conseil de l'Ordre.

3 raisons de (re)jeter le masque


Pandémie, fin de partie ! Comme l’avaient bien prévu le Pr Didier Raoult et quelques autres spécialistes clairvoyants,  le Covid-19 s’est comporté comme une banale virose saisonnière et n’a pas résisté au retour des beaux jours. L’hiver n’a pas été rigoureux mais il a été long, les températures ne remontant vraiment qu’à partir du 15 avril. Et c’est précisément à partir de ce moment-là, avec l’arrivée du printemps climatique, que le nombre de cas a piqué du nez et que la très relative affluence dans les hôpitaux – en Belgique, l’occupation des lits en soins intensifs n’a jamais dépassé 60% – s’est brusquement tarie.  L’épidémie est terminée depuis un bon mois  et il n’y aura pas de deuxième vague, cette autre divagation née dans l’imagination des experts conseillant le pouvoir. Maintenant, la question est de savoir si l’on va retrouver la 7ème Compagnie, je veux dire la grippe annuelle qui a mystérieusement disparu des statistiques françaises de mortalité, comme le révèle l’article de notre collaboratrice Pryska Ducoeurjoly  que nous avons mis en ligne. Quoi,  c’est pas possible, on aurait  aussi amalgamé ce fléau prétendument dévastateur avec la bonne vieille « crève » hivernale ? Il n’est pas interdit de le penser.  Pour rappel (voir mes infolettres précédentes), certaines études montrent que 80% des syndromes grippaux hivernaux ne sont pas associés au virus Influenza. Et d’autres travaux indiquent que la famille des virus Corona intervient dans 7 à 15% des infections respiratoires qualifiées de grippes. Or celles-ci dégénèrent fréquemment en pneumonies typiques ou atypiques.

L'Union Européenne avait-elle prévu la pandémie dès 2018 ?


L'Union Européenne aurait-elle anticipé la pseudo-pandémie ? Impossible, n'est-ce pas, comment auraient-ils su ?

Quoique le meilleur moyen de connaitre l'avenir est de le créer...

Un rapport de l'UE prévoit depuis 2018 un plan d'action pour un "passeport de vaccination"

Le "plan vaccination" expose un programme de 3 ans pour encourager la "confiance envers les vaccins" et faire progresser le "traçage électronique".

Par Kit Knightly
(Merci à Pierre pour la traduction)

Un rapport publié en fin d'année 2019 par la Commission Européenne révèle que l'UE a envisagé d'accroître l'étendue et le pouvoir des programmes de vaccination bien avant l'actuelle "pandémie".

L'objectif du programme, parmi bien d'autres choses, est d'introduire une "carte/passeport de vaccination" commune à tous les citoyens de l'UE.

Cette proposition paraitra en commission en 2022, avec une "étude de faisabilité" prévue entre 2019 et 2021 (ce qui veut dire que nous en sommes aujourd'hui à mi-parcours).

Un point important : le "plan vaccination" N'EST PAS une réponse improvisée à la pandémie Covid-19, mais plutôt un plan en cours remontant à 2018, au moment où l'UE a publié une étude sur l'attitude du public envers les vaccins, intitulée "État de la confiance envers les vaccins en 2018".[tous les liens de l'article sont en anglais bien sûr]

À la suite de cette recherche, l'UE a commissionné un rapport technique nommé "Conception et mise en œuvre d'un système d'information d'immunisation" concernant – parmi d'autres choses – la plausibilité d'un système de surveillance des vaccinations à l'échelle européenne.

lundi 11 mai 2020

Le monde des micro-organismes (bactéries et virus) par le Dr Scohy


Bon, j'en remets une couche à propos du paradigme pasteurien du microbisme qui "contamine" la totalité du monde médical moderne. 

Nous avons vu ICI que ce paradigme n'a pas été démarré par hasard, il servait les ambitions de profit et de contrôle de certaines familles (et plus particulièrement les Rockefeller) qui ont imposé le mythe pasteurien au début du 20ème siècle.

Nous ne pouvons comprendre le fonctionnement des maladies si nous ne faisons pas la synthèse entre les travaux du Dr Hamer et les découvertes d'Antoine Béchamp. Dans sa quatrième loi (système ontogénétique des microbes), le Dr Hamer précise que les microbes n'interviennent que dans la deuxième phase (après résolution du conflit) et qu'ils se répartissent selon l'origine embryonnaire des tissus. Lire ici concernant cette loi.

Le magazine Néosanté a publié en août 2017 et février 2018 deux articles du Dr Alain Scohy où il aborde le monde des micro-organismes. Pour bien suivre sa démonstration, je vous invite à aller lire d'abord son  premier article sur le monde des bactéries.

Dans le deuxième article (SOURCE), que je reproduis ci-dessous in extenso, il en vient aux virus. J'ai surligné certains passages.

************************

Edit : commentaire d'Alain Scohy sur "l'épidémie" (sur son site) :

Le problème de l’épidémie de grippe actuelle

Les virus n’existent pas et sont une pure invention des pseudoscientifiques qui ont bâti la religion médicale moderne.

Les bactéries, comme les cellules, n’ont pas de vie propre et sont des constructions plus ou moins complexes de nos microzymas pour guérir ou pour vivre mieux !

Ce qui est pris pour des virus sont :
  • soit nos propres microzymas,
  • soit des petites bactéries construites par nos propres microzymas pour guérir tel ou tel problème. 
Le système immunitaire n’existe pas et il n’est donc pas nécessaire de chercher à le renforcer.

Les fameux tests sérologiques sont de simples jeux de pile ou face sans fondement réellement scientifique.

L’épidémie actuelle a une ampleur peut-être un peu plus grande qu’à l’habitude – nous vivons une épidémie de grippe chaque année à la même époque – compte tenu du ras-le-bol mondial de notre système moderne néolibéral (gilets jaunes en France et un peu partout dans le monde).
  • La grippe est toujours la guérison d’un ressenti de quelque chose qui nous agace, nous « pompe l’air » en quelque sorte.
  • La toux est là pour rappeler que nous existons et avons droit à un minimum d’attention et de respect.
Évitons de prendre des médicaments antiseptiques ou antibiotiques, y compris des produits comme les granions d’argent ou autres huiles essentielles à visée antibiotique.
Contentons-nous de nous complémenter comme nous devrions le faire de manière continue du 1er janvier au 31 décembre chaque année avec de l’Acide L-Ascorbique ou vitamine C (10 grammes par jour pour un adulte de corpulence normale) et un complexe de vitamines du groupe B comme le Complexe PARACELSE que propose Nutrivita et qui correspond à la formule que j’ai mise en point. 2 gélules une à deux fois par jour sont suffisantes en général. En cas de symptôme grippal, augmentons les prises à raison de 2 gélules 4 à 5 fois par jour - https://www.nutrivita.fr/?refer=5

Surtout, n’ayons pas peur et ne nous en laissons pas compter par nos médias. La PEUR majore la gravité du moindre incident de santé et provoque des pathologies supplémentaires qui peuvent être très graves. La médiatisation actuelle est en train de transformer cette petite grippe en une véritable PESTE.

*********************


LES VIRUS : MYTHE OU RÉALITÉ


En avril dernier (Néosanté N° 44), le Dr Alain Scohy nous proposait une « autre vision des bactéries » très éloignée des dogmes pasteuriens. Cette fois, et toujours en s’appuyant sur la travaux du Pr Antoine Béchamp, il remet carrément en cause l’existence même des virus, qui ne seraient jamais que des micro-bactéries ou des microzymas nanométriques. Pour le Dr Scohy, il s’agit en tout cas de renoncer à la croyance infantile selon laquelle les maladies seraient dues à des agressions extérieures d’agents microbiens. Comme l’a (re)découvert également le Dr Hamer, cette conception de la vie ne correspond pas à la réalité.


La guerre franco-allemande, parfois appelée guerre franco-prussienne ou guerre de 1870, oppose, du 19 juillet 1870 au 29 janvier 1871, la France et les États allemands coalisés sous l’égide de la Prusse.

Elle se solde par la défaite française et la victoire éclatante des États allemands qui s’unissent en un Empire allemand, proclamé au château de Versailles, le 18 janvier 1871. La victoire entraîne l’annexion par le Reich du territoire d’Alsace-Moselle (dit Alsace-Lorraine) et l’affirmation de la puissance allemande en Europe au détriment de l’Autriche-Hongrie et de la France.

La défaite de Sedan et la capitulation de Napoléon III, provoquèrent, le 4 septembre 1870, la chute du Second Empire, l’exil de Napoléon III, et marqua la naissance en France d’un régime républicain pérenne avec la Troisième République.

La défaite et la perte de l’Alsace-Moselle provoquèrent, par ailleurs et pour longtemps, en France, un sentiment de frustration qui contribua à l’échec du pacifisme, et plus tard, à l’entrée du pays dans la Première Guerre mondiale.
C’est à cette occasion que Louis Pasteur propose un changement radical de paradigme médical qui va rapidement se mondialiser. Par ce biais, Pasteur redore le blason français qui en a bien besoin. Nous sommes en pleine ère industrielle, l’exode rural bat son plein, l’hygiène en est à ses balbutiements. Les vitamines ont été occultées par les travaux de Pasteur, et la santé des populations citadines est bien mal en point.

samedi 9 mai 2020

Réjouissant !! : manifs contre le confinement autour du monde

Qu'ont fait les français ? Ils portent toujours des masques, pas ces gens dans la vidéo...Ont-ils peut-être compris qu'il n'y a pas de pandémie ? J'espère que oui!!

La force du peuple


lundi 4 mai 2020

Que conseiller à ceux qui ont peur du coronavirus (transcription vidéo)


Extrait d'une longue interview entre le Dr Andrew Kaufman et la chaîne YT "London Real" début mai. 
 
La chaîne du Dr Kaufman (ICI) présente de très bonnes vidéos sur le sujet qui nous préoccupe. La meilleure interview et la plus complète sur le sujet me semble CELLE-CI (2h22). Pour les anglophones, activez les sous-titres, le Dr Kaufman et son interlocuteur parlent posément, ils sont faciles à suivre.

Comment éviter la peur du coronavirus


Question : Les gens sont maintenant en situation de confinement depuis plus de 55 jours et je crois que la plupart de ces gens sont intelligents. Comment démarrer une conversation avec eux pour qu'ils puissent commencer à ouvrir leur esprit ? Je sais qu'il y a plusieurs raisons qui les en empêchent. Comment démarrer ce dialogue ?

Réponse du Dr Kaufman : Je peux vraiment me mettre à la place des gens dans cette situation, parce que je vis la même chose. Dans ma vie personnelle, les membres de ma famille, mes voisins, mes confrères, ne sont pas du tout d'accord avec mon opinion et ils ne veulent même pas en discuter avec moi.

Une chose très importante est de respecter le droit de ces gens à prendre leurs propres décisions, à chercher leurs propres sources d'information. Et il est important d'avoir de la compassion pour ces personnes. Car ce que nous vivons depuis notre naissance est un endoctrinement à certaines choses et l'une de ces choses est de respecter l'autorité et de nous fier à des experts désignés pour avoir des informations.

Je pense que c'est très préjudiciable à notre développement parce que d'une certaine façon cela nous infantilise, nous faisant croire que nous n'avons pas la capacité à prendre des décisions, que nous devons nous en remettre à une figure d'autorité. Tout comme les enfants considèrent leurs parents. C'est important car quand on est enfant, on ne sait pas et on n'a pas cette capacité avant un certain stade de développement. Mais en tant qu'adultes, il est tout à fait crucial de penser par nous-mêmes et de faire des recherches sans rester les bras croisés à écouter ce qu'on nous dit.