09 avril 2011

La tromperie sur le Césium 137

Chantal nous a traduit ce texte de NaturalNews. 
LIEN 



La tromperie sur le Césium : pourquoi les 

massmédias ne parlent que des taux pour l'iode

et oublient ceux du Césium radioactif
 
(NaturalNews) Pratiquement tous les chiffres que vous voyez sur la radioactivité sortant de Fukushima sont basés sur l’iode-131 qui a seulement une demi-vie de 8 jours, pas sur le césium 137 qui est beaucoup plus dangereux et qui a une demi-vie de 30 ans. Ainsi, alors que des médias traditionnels racontent que «les niveaux de rayonnement sont en baisse rapide" par rapport aux 7,5 millions de fois la lecture prise il ya quelques jours, ce qu'ils ne vous disent pas, c'est que la radioactivité du césium-137 mettra 30 ans pour diminuer de 50 pour cent .


C'est la grande dissimulation mondiale dans tout cela: Qu'advient-il de tous les césium radioactifs qui sont déversés dans l'océan à l'heure actuelle, ? Il ne fait pas que se consumer en quelques mois comme l'iode-131. Ce truc reste dans le coin pour des siècles.


Dans le cadre de son article de couverture (dans le sens de : dissimulation, NdT), la FDA (food and drug administration) dit qu’elle va maintenant tester "tous les produits alimentaires importés du Japon" (http://ecocentric.blogs.time.com/20 ...). Cette affirmation est, bien sûr, ridicule. Même sans cette situation d'urgence à l'oeuvre concernant Fukushima, la FDA ne teste qu'une infime fraction de toutes les denrées alimentaires importées vers les États-Unis. Cette agence n'a pas l'infrastructure existante pour tester tous les aliments importés du Japon. L'idée même en est risible.
Comme le révèle cette histoire d’ABC News, la FDA a déjà du mal a inspecter 2 pour cent de la nourriture importée : http://abcnews.go.com/Health/radiat...

La FDA aime les radiations !

Même si la FDA pouvait tester par magie tous les aliments importés du Japon, quel niveau de rayonnement admissible indiquerait-elle comme étant «sûr» dans les aliments de toute façon? Rappelez-vous, c'est l'agence qui a longtemps soutenu l'irradiation massive de l'approvisionnement alimentaire des États-Unis comme moyen pour tuer l'Escherichia. coli et la salmonelle.

Pour autant que nous le sachions, les bureaucrates de la FDA assimilent la radiation à la sécurité et pourrait en fait déclarer les fruits de mer radioactifs en provenance du Japon comme étant plus sûrs que la nourriture non-radioactive parce que, diraient-ils, l’irradiation ''tue la bactérie Salmonella''.
Pourquoi manger de la nourriture radioactive est BEAUCOUP plus dangereux que les retombées radioactives
L'autre élément dans tout cela, qui est à peine rapporté dans la presse, c'est que quand vous mangez des aliments radioactifs, la menace pour votre santé augmente de façon exponentielle. C'est parce que l'irradiation interne est beaucoup plus mortelle pour votre corps que le rayonnement externe. Tout se ramène à la loi de l'inverse du carré de la distance entre vous et la source de rayonnement.

Un grain de poussière radioactive qui est à un mètre de vous, par exemple, est deux fois plus dangereux que ce même grain à quatre mètres de vous . Mais si vous mangez ce grain radioactif (parce qu'il fait partie d'un poisson que vous consommez, par exemple), et bien ,tout à coup il est à l'intérieur de votre corps. Alors maintenant, il pourrait n'être qu'à un millimètre de vos tissus internes, ce qui signifie que vous avez diminué la distance entre vous et la source de rayonnement par un millier de fois. En raison de la loi de l'inverse du carré de la distance, vous avez maintenant amplifié l'intensité du rayonnement par un million de fois (parce que un million est le carré de mille)

Donc, un grain de radiation qui pourrait avoir été un "d'un niveau bas ", en flottant dans l'air autour de vous, pourrait soudainement devenir mortel si vous le consommez. Et c'est ce à quoi les gens sont maintenant confrontés avec les fruits de mer du Japon. Pourtant on dit à tout le monde que tout est parfaitement sûr, pas de problème, ne soyez pas inquiets, il ne faut même pas y penser.


Ou va l’irradiation dans votre corps ?

On nous ment à tous au sujet de la «sécurité» de la nourriture radioactive, vous voyez. Et il y a plus important que ce qui a été discuté ici, en fait: Si un poisson absorbe du césium radioactif et qu’il est distribué dans tout le corps de ce poisson de la même façon que le potassium serait normalement distribué (parce que le césium suit à peu près les mêmes voies biologiques que le potassium), alors le césium radioactif est devenu une partie de la chair du poisson.

Lorsque vous mangez ce poisson, votre corps décompose les tissus du poisson, puis réabsorbe le césium dans votre propre corps, distribuant du césium dans vos propres tissus musculaires, là où le potassium serait normalement. Vous êtes ce que vous mangez, après tout. Et si vous mangez du césium radioactif, alors vous devenez rapidement une bombe sale ambulante radioactive de l'intérieur.

Si c’est invisible, c’est donc que c’est sûr

Ils ne vous disent pas çà sur CNN, braves gens. Je suis prêt à parier que leur jeunes mannequins journalistes n'ont en premier lieu aucune connaissance sur les lois de la physique. Ainsi, alors qu'ils vous disent tous que manger des fruits de mer irradiés en provenance du Japon est parfaitement sûr, la vérité est que cela pourrait très bien être mortel si vous mangez du poisson qui contient des niveaux élevés de césium.

Alors vous devez vous demander si des poissons sont détectés comme ayant du césium dans leurs tissus ?
Bien sûr que oui ! vous trouverez les détails ici :

Et ici http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/busi...

Les taux tr
ès élevés de radiations font peur aux pêcheurs locaux : « Je ne peux pas aller pêcher à cause des radiations » a dit un pêcheur à ABC News
Mais ne vous inquiétez pas, nous dit-on, on peut manger en toute sécurité.La FDA s'en charge, après tout.
Et souvenez-vous, ce que disent les gouvernements au sujet des radiations et des produits chimiques : Si c’est invisible, çà DOIT etre sûr !

Traduction Chantalouette

9 commentaires:

  1. Très bonne analyse et explication. Conseil pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, ne touchez plus aux produits de la mer

    RépondreSupprimer
  2. c'est pas franchement gai...

    RépondreSupprimer
  3. http://blogs.forbes.com/jeffmcmahon/2011/04/09/radiation-detected-in-drinking-water-in-13-more-us-cities-cesium-137-in-vermont-milk/

    RépondreSupprimer
  4. Et c'est oublier les autres radio-isotopes du césium, dont le temps de demi-vie peut être beaucoup plus long! (notamment le 135, si je ne me trompe pas)
    Apparemment, sur wikipedia (avec les réserves d'usage), le bleu de Prusse contrecarrerait les effets des radio-isotopes de thallium et de césium!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bleu_de_Prusse
    Qu'attend-on pour en distribuer à tous les êtres vivants???
    Vais sucer mes tubes de peinture :-(

    RépondreSupprimer
  5. Oups, je ne crois pas avoir envoyé mes mesures aujourd'hui : 0,15 Dour Belgique, à c't'heure ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Je pense aussi que la peur de la panique populaire est à la base de cette désinformation. En focalisant l'attention sur les aspects mineurs de la catastrophe on empêche la prise de conscience de son ampleur réelle. Combien de gens y connaissent quelque chose dans ce domaine? Une demi-vie de huit jours, on comprend "Alors dans 16 jours c'est fini...". Mais pour d'autres produits de fission dont on ne parle pas, la demi-vie se compte en milliers, en millions d'années.
    Nous avons une formidable source d'informations bien plus complète et objective à notre disposition: Internet! Quelques recherches actives en disent bien plus que n'importe quel JT :-)

    RépondreSupprimer
  7. Pour connaître la vie (quasiment) entière d'un radioélément (donc jusqu'à ce qu'il soit stable et qu'il n'émette plus de rayonnement), il faut multiplier la demi-vie par 10.
    Donc pour l'Iode 131 qui a une demi-vie de 8 jours, sa stabilisation (donc sa vie complète) sera d'environ 80 jours.
    Pour le Césium 137 qui a une demi-vie de 30 ans, il faudra environ 300 ans pour qu'il soit stable.
    Cela dit il faut prendre en compte la chaine de filiation de ses éléments, à savoir toutes les étapes de sa transformation, tous les isotopes intermédiaires produits pendant la désintégration ainsi que leur durées de vies.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Pour avoir un peu plus d'info et surtout un décryptage des faits sur ce qui se passe au Japon, faites un petit tour ici: http://radioprotection.eklablog.com/ et ici: http://www.forum-rpcirkus.com/f11-special-japon

    cdlt

    RépondreSupprimer
  9. Encore des infos à ce sujet:

    http://users.skynet.be/mauriceandre/bombeatomique.htm

    Et ce lien vaut la visite, qui était au courant?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'accidents_nucl%C3%A9aires

    RépondreSupprimer