18 avril 2011

Du miel pour combattre les super-bactéries

Des scientifiques britanniques ont découvert que le miel produit par les abeilles à partir des arbres Manuka de Nouvelle-Zélande, avait la propriété de lutter contre les super-bactéries résistantes aux antibiotiques.

Si l'on connaissait déjà les propriétés antiseptiques du miel, il semblerait que l'on est jusqu'ici sous-estimé son efficacité. Des chercheurs de l'Université of Wales Institute de Cardiff au Royaume-Uni ont découvert que le miel Manuka était capable de fragiliser les bactéries présentes sur une plaie infectée ou sur des surfaces d'hôpitaux. Celui-ci pourrait alors aider à lutter contre les organismes résistants aux antibiotiques, un phénomène croissant qui inquiète de plus en plus.

C'est en Nouvelle-Zélande à partir des arbres à thé Manuka que les abeilles produisent ce type de miel. En réalité, celui-ci, une fois filtré et débarassé de ses impuretés, est déjà utilisé dans certains produits de soins dans le monde. Une propriété qui a constitué le point de départ des recherches présentées au meeting de la Society for General Microbiology. Pour en apprendre davantage sur le miel Manuka, les scientifiques ont décidé de tester ses capacités sur deux types de bactéries : des streptocoques et des pseudomonas.

Ils se sont alors aperçus que le miel avait la capacité de casser les défenses mises en place par la bactérie contre l'action des antibiotiques. Plus précisément, il semblerait que la substance naturelle empêche les organismes de s'attacher efficacement aux surfaces, ce qui permet normalement l'infection. "Ceci indique que les antibiotiques existants pourraient être plus efficaces contre les infections résistantes aux médicaments s'ils sont utilisés en combinaison avec du miel Manuka" a indiqué le Pr Rose Cooper qui a conduit l'étude. Désormais, les scientifiques s'appliquent donc à chercher de nouvelles combinaisons comprenant des antibiotiques et à réaliser des tests cliniques pour évaluer leur efficacité.

Néanmoins, le Pr Cooper a tenu à souligner qu'il était fortement déconseillé de reproduire ces essais chez soi avec du miel de supermarché : "En plus d'être salissant, ça ne serait pas recommandé. Nous utilisons du miel de qualité médicale, pas le produit que l'on achète en magasin".

SOURCE Maxisciences.


3 commentaires:

  1. Oui, bon...
    L'huile essentielle de l'arbre à thé est déjà très efficace seule et sans nul besoin d'antibiotiques :-)
    Encore une excuse pour continuer à empoisonner les gens avec ces substances synthétiques qui ne devraient être utilisées qu'en dernier recours (lors d'intervention chirurgicale, en une ou deux prises pendant et après l'intervention ou lorsque les remèdes "naturels" n'ont pu en venir à bout, ce qui est qd même rarissime! )
    Enfin, on ne changera pas la façon de voir les choses des scientifiques modernes, ils continuent ce qu'ils ont appris à l'école. On ne peut leur en vouloir, quelque part....
    0,16 Dour ce matin...

    RépondreSupprimer
  2. Exact ! Un joyeux cocktail efficace antiviral et antibactérien à large spectre parmi d'autres :
    HE Manuka + HE Tea tree + Argent colloïdal

    Annecy 18 avril 2011 0,13

    RépondreSupprimer
  3. à Syl,
    tout a fait d'accord , pas besoin de rajouter d'antibio
    à Korrigan
    Merci pour la recette du cocktail .

    RépondreSupprimer