samedi 31 décembre 2011

En direct de la ferme de l'espoir au Japon

Voici un article de Japanimal (qui se trouve dans les liens à droite) que je me suis permis de remettre en forme, car c'est traduit en direct depuis Ustream.


31 décembre, entre 21h et minuit, Yoshizawa san, depuis la ferme de l'espoir, en live, nous parle de ce qui s'est passé à Namie machi depuis le 11 mars 2011.
Retranscription et traduction lors de l'émission EN LIVE sur Ustream:


M Yoshizawa, de la ferme de l'espoir, s'adresse en live à nous maintenant!!


...Vous voyez Yoshizawa san dehors, devant ses vaches.
"Je vis actuellement avec 330 vaches rescapées de l'incroyable catastrophe, et ce projet de la ferme de l'espoir, je souhaite le continuer en 2012. En avril prochain, aura lieu une révision des taux de radiation dans cette zone, et ici à Namie, où les radiations sont élevées, nous ne savons ce que cela va apporter comme changements, mais nous souhaitons tenir bon;‎ 4.60 microsieverts par heure dans cet endroit.
Il fait environ – 2°C.

Voici l'abreuvoir des vaches, l'été nous voulions leur faire boire de l'eau fraîche et nous l'avons créé, avec un système de panneaux solaires, nous avons pu actionner des pompes qui ont puisé de l'eau du puits, l'eau a tendance à geler en surface avec le froid.
Là-bas, c'est notre étable, où nous avons également des veaux. Là-bas, on ne peut rien voir mais nous avons un grand pré, 30 hectares en tout, où étaient les 300 vaches, mais l'herbe a séché et à présent les vaches ne paissent plus là.
Je vis dans un logement temporaire à une heure environ d'ici, mais je viens tous les jours les nourrir.
Lors du tremblement de terre je suis revenu à toute vitesse à la ferme et j'ai trouvé le toit des étables effondré.
"Plus tard, vous allez nous parler de ce moment. Cette vache a une étiquette à l'oreille pour reconnaître par une micro-puce à qui elle appartient. ''Vous avez plusieurs sortes de vaches?" 

Oui, 3 sortes, la noire est wagyu, une F1 qui est un mélange de Holstein et wagyu, puis la marron a été introduite d'une autre préfecture.
Toutes les vaches ici sont en pleine santé .
Nous les nourrissons avec des résidus végétaux que les entreprises nous fournissent à pas cher, nous avons également reçu de nombreuses donations, car nous avons besoin de tenir le coup au moins 5 mois.
L'eau et la nourriture doivent être fournies quotidiennement.
Certaines vaches n'ont pas été nourries pendant longtemps, car la population avait dû fuir.
"Il vivait de nombreux animaux dans cette zone, des porcs, des poulets, à la TV on a parlé beaucoup de vaches ou cochons sauvages qui avaient été laissés libres par leurs éleveurs."
Pour nous éleveurs, c'était un énorme dilemme, savoir si on les laisse mourir ou si on essaie de les sauver. Tout cela était notre vie. Il a fallu "laisser tomber" notre vie, notre raison de vivre. Chacun a choisi comme il a pu, on ne peut reprocher à personne sa décision sur le moment. D'autres éleveurs avaient leur famille, des personnes âgées, ils avaient du mal à s'occuper aussi de leurs bêtes."

Pour nous, nous avons choisi de tout faire pour les laisser vivre. Nous nous sommes creusés la tête pour appliquer notre décision de les laisser vivre.
""On dit que des animaux ont été irradiés en mangeant de l'herbe irradiée, et certains pensent que l'on peut faire des recherches sur ces animaux".

Oui,
mais ici les vaches sont bien portantes, alors nous voulons laisser la PREUVE VIVANTE que des animaux ont survécu, sans avoir à les euthanasier. Elles ne sont pas mortes de faim non plus, alors il est important de les laisser en vie pour voir comment on peut faire baisser le taux de radiation ou bien voir l'effet sur les générations suivantes.

Nous barricadons la porte avec des tuyaux pour que les vaches n'entrent pas faire des dégâts. Nous voici dans la maison d'habitation (non habitée), il y fait très froid. Tout à l'heure à l'extérieur il faisait -2 °C mais ici à l'intérieur nous avons 14 °C.
3.34 microsieverts par heure, pas la moitié moins mais un dixième environ de radiations en moins par rapport à dehors. Habituellement ...là où je vis il n'y a que  0.06 microsievert, ce qui représente l'équivalent d'une charge de 15 jours.

(au total environ 150 personnes ont visionné à un moment donné ce programme sur Ustream, n'oublions pas que c'est le réveillon du Nouvel an pour tous)

"Vous avez continué vos efforts depuis la catastrophe, pouvez vous reprendre dans l'ordre?''

J'étais parti faire des courses à Minami Soma (la ferme est à Namie). La force de ce séisme a été la plus forte que j'ai jamais ressenti, et les secousses duraient très longtemps. Au magasin où j'étais les produits tombaient des étalages. L'annonce du magasin a demandé de sortir immédiatement. Et puis tous les portables ne passaient plus. Quelqu'un avait une radio, on a donc pu entendre qu'il y avait eu un gros tremblement. Tout de suite nous avons pu voir l'impact sur les maisons autour de nous. Ils ont annoncé un tsunami de 3 mètres de haut, j'ai tout de suite pensé aux étables, qu'il fallait que je rentre à la ferme. Si j'avais pris un retard de 30 minutes, je n'aurais pas pu passer la route principale qui a été engloutie par les tsunamis juste après. La route était bouchée alors j'ai pris des petites routes pour rentrer. A mon arrivée la moitié des bâtiments avait le toit écroulé.
J'ai mis 15 minutes pour rentrer. L'électricité était coupée. Le 11 la nuit, je suis venu à Namie pour voir l'état de la ville, les routes étaient éventrées. La mairie a installé des lumières. Ils commençaient les secours.
Nous avons donc regardé les images du tsunami sur notre GPS/TV, car nous n'avions plus d'électricité ni moi ni mon voisin.
D
ès le soir 20h on a parlé de la centrale qui avait des problèmes et déjà les évacuations de 5 km autour étaient annoncées.
Nous avons fait boire les vaches, à l'aide d'un générateur diesel, nous avons pu prendre soin d'elles, et joindre les tuyaux au puits pour puiser de l'eau. Nous avons commencé par ça. Le matin, très tôt, 3 voitures de police sont venues, et je leur ai dit que je ne pouvais pas partir car j'avais des vaches. Je me situe à 14 km de la centrale et ils voulaient rester là pour installer leurs appareils de surveillance en live de chez moi. Ils étaient là pour me demander cela.
Ils ont installé leurs appareils audio et une antenne parabolique et ont commencé à émettre leurs informations.
Et ce qu'ils filmaient de l'hélicoptère, ils le transmettaient par satellites à cette station installée près de chez moi. Pendant qu'ils étaient là, je leur faisais passer des boissons chaudes ou des boulettes de riz. A 3h36  Daiichi (le réacteur 1) a explosé, alors ils sont tout de suite partis de là. Ils nous ont conseillé de partir, ils avaient des informations importantes et devaient partir, en nous conseillant fortement de partir.
Après l'explosion de Daiichi, le 14 à 11h, des étincelles sont apparues au-dessus de (?? coupures, pas entendu), nous avons pris conscience que des radiations fortes étaient dans l'air. Le 15, on nous a dit que les forces d'auto-défense
allaient peut-être asperger de l'eau ...coupures....

''Avez-vous pensé à évacuer à ce moment là?"

J'avais donc 330 vaches, et il me fallait trouver un moyen de les faire boire tous les jours. Donc avec le générateur on a pu les abreuver. Pendant une semaine, je n'ai pas pu me décider. Je ne voulais pas me défiler. Près de chez moi, nous sommes 6 ou 7 éleveurs de vaches laitières comme moi, alors au début nous avons essayé de les traire sans électricité, et sans eau, et au bout de 2 jours, les ordres d'évacuation étant lancés, ils sont partis de chez eux. 10 000 personnes sont parties dans une autre ville, à Tsushima.
A une heure de route, le directeur Murata san a évacué à Nihonmatsu. Il ne voulait pas s'éloigner et partir seul, il voulait que ce soit nous tous. Il est parti chez sa sœur le 16.
10 000 personnes ont évacué de Tsushima, après l'explosion du réacteur 3. A Namie- machi on nous disait que la radiation était mille fois plus forte que la normale, et on nous incitait à partir aussi. On nous a même demandé si la vie des vaches était plus importante que celle des hommes, mais moi, je ne pouvais pas laisser les vaches, et je savais que je n'allais pas mourir des radiations sur le champ, comme pour une intoxication au gaz sarin par exemple, alors j'y suis allé de ma responsabilité.
Le directeur Murata nous a donc laissé agir selon nos choix, individuellement.
Nous étions 3 à gérer la ferme, une autre personne âgée aussi.

C'est donc le 17 au soir, en partant pour Tokyo que j'ai pris la décision de moi aussi demander des compensations à Tepco, et le directeur était au courant. Nous sommes arrivés vers 23 h à Tokyo, plusieurs voitures de journalistes étaient assemblés devant le siège de Tepco. Le lendemain, le 18 au matin, je suis allé à la police mais c'était trop tôt, on m'a dit de revenir alors je suis allé directement à Tepco, et je suis sorti avec une bannière au nom de la ferme.
Des policiers m'ont tout de suite encerclé, et je leur ai expliqué que mes vaches n'avaient plus rien, que nous n'avions plus d'électricité et je me suis mis à pleurer. Les policiers ont été surpris. Ils m'ont fait entrer à l'intérieur, et j'étais content qu'on m'ait fait entrer, car c'était mon but. De là, des responsables sont sortis, je suis allé à leur rencontre et leur ai dit que j'allais leur demander des dommages et intérêts et les poursuivre en justice. Que Tepco se défilait et laissait faire l'armée d'autodéfense. C'était à eux d'aller éteindre les flammes, pas les autres. Pendant 20 ou 30 minutes je les ai accusé, j'étais dans tous mes états. J'ai pu leur dire tout ce que j'avais sur le cœur.
J'ai été probablement le seul à venir à leur siège de Fukushima, le 17, 18 mars. Après cela, je suis retourné chez les policiers. Ils ont compati mais n'ont pas voulu me donner d'autorisation pour parler devant le palais impérial. Plus tard, j'ai reçu cette autorisation de parler dehors. Je le fais régulièrement tous les mois, mais le 18 mars je n'ai rien eu. Je suis donc resté une semaine à Tokyo, en dormant dans ma voiture, suis allé au ministère de l'agriculture pour leur demander de sauver les animaux. je suis même allé à la commission sécurité nucléaire où je les ai accusé de ne pas avoir su protéger des radiations. "Vous n'êtes qu'une commission de l''INsécurité nucléaire!"  J'ai demandé à rencontrer le secrétaire général Edano, qui avait dit que cela n'était pas de sa responsabilité, j'étais en colère contre lui, pourquoi ne dit-il pas que c'était une explosion, et que cela n'avait aucun effet sur la santé humaine. Je voulais le rencontrer.
Ils étaient gentils en me recevant, quand je leur ai dit que je venais de Namié, ils ont pris un RV, et j'ai du retourner à ma voiture. je me suis demandé si je devais arrêter tout cela, aller me réfugier chez ma sœur à Chiba... (a-t-il été reçu??)
Je suis rentré à Namie, il neigeait parfois, et je leur ai expliqué tout ce que j'avais fait à Tokyo, mais que ce n'était pas par désespoir, c'était aussi pour qu'ils comprennent à quel point c'était difficile pour nous. J'ai bien fait d'y aller, dès le début, c'est ce que je me dis.
Tous les 3 jours, j'allais chercher des résidus de pousses de soja pour nourrir mes bêtes, je n'avais même pas de compteur Geiger à l'époque.

Et puis ils ont fermé la zone et il est devenu punissable de rentrer dans cette zone, et je n'avais pas d'autorisation pour entrer. Nos vaches n'avaient plus aucune valeur marchande, mais on m'a demandé pourquoi je faisais tout cela, au risque d'être irradié. j'en ai beaucoup discuté, mais pour moi c'est devenu de l'obstination.

Pendant une semaine le directeur M. Murata ne savait pas non plus quoi faire, mais il a aussi pris la décision de ne pas les laisser périr.
J
e voulais une autorisation d'entrée, et je suis allé à la mairie de Soma pour en faire la demande, là j'ai rencontré le député Takamura qui venait pour nous aider. Lui-même n'est pas originaire de la région, mais il connait bien le maire de Minami Soma (voir dans la rubriques "les politiques", j'ai beaucoup repris les rapports du député Takamura sur son blog). Surtout concernant la préservation de la vie des animaux de ferme ainsi que les sauvetages des animaux de compagnie. Il est venu souvent voir notre ferme. Ensuite Madame Abe du parti Shamintô est souvent venue nous soutenir.
Abe sensei nous a aidé à financer l'installation des panneaux solaires pour pomper de l'eau fraîche du puits avec un minuteur. Et de là nous avons pu installer notre caméra live.

JAPANIMAL: je viens de leur envoyer un fax: "Nous vous soutenons de France, que 2012 soit une année pleine d'espoir, de la part de Japanimal".

Ceci a permis de parler de l'intérêt que porte le monde à la ferme de l'espoir:
"j'ai effectivement reçu plusieurs journalistes étrangers.
Entre les microsieverts, les becquerels et le reste, nous ne comprenions pas grand- chose. C'est sûrement très dangereux, mais comparé à ceux qui travaillent directement dans la centrale, les doses sont infimes.
"Pourquoi allez-vous donc prendre des risques pour nourrir vos vaches?'' me demandaient les journalistes étrangers.J'ai 57 ans, alors pourquoi devrais-je paniquer à mon âge? Pour moi le fait de ne pas les abandonner et de vivre parmi elles est ma mission, et aussi une forme d'obstination. J'ai envie de servir à quelque chose, étudier les effets sur la santé des vaches, toutes les semaines nous prélevons des échantillons d'urine et de sang pour les analyser. Les vaches sont bien sûr irradiées, mais elles vivent bien, et cela mérite d'être étudié.
Le gouvernement nous a poussé à accepter les euthanasies des animaux, sans même faire aucune mesure, ceci est comme s'ils voulaient tout effacer. Les fonctionnaires de la mairie considèrent les animaux comme des débris, qu'il faut nettoyer, dont il faut se débarrasser. Je suis allé de nombreuses fois leur expliquer tout cela. Et si le gouvernement ne souhaite pas faire de recherches, eh bien, nous pouvons toujours les faire faire par des instituts étrangers.

Je pense qu'il y a encore environ 1500 vaches en vie.
""Actuellement vous avez pu acheter 50 tonnes de fourrage grâce aux dons, et vous les partagez avec les éleveurs près de chez vous, n'est-ce pas? Et vous prévoyez d'en acheter encore 100 tonnes l'an prochain pour le redistribuer aux éleveurs proches ?''

De retour dans l'étable, le compteur affiche 5.41 microsievert par heure, soit 100 fois plus que les personnes vivant à Nagoya. Ici le veau, a dû naître il y a un jour. Il tête. les vaches ont été "inséminées" peu avant la catastrophe, et elles ont donc porté leur bébé jusqu'à présent. Voici Ichigo chan, elle a été trouvée près du corps de sa mère, et on nous l' a apportée. Elle grandit à présent avec un couple de chèvres que nous avons. Elles grandissent comme des sœurs.

http://japanimal.canalblog.com/archives/2011/12/31/23125454.html

Des lingots d'or découverts dans un RER dans l'Essonne

Des lingots d'or découverts dans un RER dans l'Essonne


Des lingots d'or ont été découverts vendredi soir dans une valise abandonnée dans un RER à Massy-Palaiseau (Essonne), a-t-on appris samedi de source policière, confirmant une information du Parisien.</br>Credit : Oshikazu Tsuno

Des lingots d'or ont été découverts vendredi soir dans une valise abandonnée dans un RER à Massy-Palaiseau (Essonne), a-t-on appris samedi de source policière, confirmant une information du Parisien.
Credit : Oshikazu Tsuno

Des lingots d'or ont été découverts vendredi soir dans une valise abandonnée dans un RER à Massy-Palaiseau (Essonne), a-t-on appris samedi de source policière, confirmant une information du Parisien.

Vendredi vers 18H00, un employé a signalé une valise abandonnée dans un train stationné à la gare de triage de Massy, entraînant l'intervention des services de déminage qui ont fait exploser le colis suspect, selon la même source.

La valise renfermait vingt petits lingots d'or.

Une enquête sur la provenance de cet or et l'identité de leur propriétaire a été confiée au commissariat de Palaiseau.

source

http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/societe/insolite/2011/12/31/des-lingots-d-or-decouverts-dans-un-rer-dans-l-essonne-141662.html

vendredi 30 décembre 2011

L'image du jour

Non, ce n'est pas de la neige, c'est de l'écume de mer...près de Blackpool en Grande-Bretagne mercredi dernier.

Pourquoi la fin définitive du franc va rapporter 500 millions à l'Etat

DECRYPTAGE L'euro fête ses 10 ans. Et cet anniversaire va de pair avec la démonétisation complète de tous les billets de l'ancienne devise nationale. Après le 17 février 2012, ces milliards de vieux francs perdront toute valeur puisqu'ils ne seront plus échangeables. Au grand bonheur de Bercy.

Triste anniversaire pour l’euro. En ces temps de crise économique et budgétaire, peu d’entre nous sortirons les cotillons pour fêter les dix ans de l’arrivée des pièces et billets en euros dans leur portefeuille. En revanche, du côté de Bercy, les crânes d’œuf du Budget se frottent les mains : ils s’apprêtent, d’ici un mois et demi, à mettre discrètement la main sur 500 millions d’euros. Un joli pactole lié à la fin définitive des billets en francs, qui ne seront plus repris par la Banque de France à partir du 18 février 2012. Explications.

Si l’euro est entré en circulation le 1er janvier 2002, les pièces et billets en francs ont continué à être acceptés par les commerçants jusqu’au 17 février 2002. A l’époque, l’Etat avait fixé un délai supplémentaire aux particuliers pour restituer leurs francs à la Banque de France : trois ans pour les pièces et dix ans pour les billets.

Fouillez bien sous vos matelas ou au fond de vos tiroirs, les coupures pouvant encore être échangées d’ici le 17 février sont les suivantes : le "20 francs" (à l’effigie de Claude Debussy), le "50 francs" (Antoine de Saint-Exupéry), le "100 francs" (Paul Cézanne), le "200 francs" (Gustave Eiffel) et le "500 francs" (Pierre et Marie Curie).

Au-delà de cette date fatidique, ces billets auront perdu toute valeur… mais ils resteront inscrits à l’actif du bilan de la Banque de France. C’est ce que l’on appelle, dans le jargon des finances publiques, le "culot d’émission". Pour annuler cette créance, la Banque de France est donc tenue de rembourser immédiatement cette somme à l’Etat.

Ces anciens francs représentent l'équivalent de 600 millions d'euros

Selon les documents budgétaires officiels, il restait encore en circulation, à la mi-août 2011, pour 785 millions d’euros de billets en francs, pour la plupart perdus ou conservés en souvenir. Aujourd’hui, la Banque de France assure qu’il y en aurait encore pour 600 millions d'euros. Mais l’estimation du culot reste particulièrement "malaisée" selon le rapporteur du budget, le député Gilles Carrez.

Quoiqu’il en soit, Bercy s’est mis d’accord avec la banque centrale, qui avait déjà versé deux acomptes en 2003 (120 millions d'euros) et en 2005 (80 millions d'euros), pour un dernier règlement de 500 millions d'euros. Une cagnotte appréciable qui figure déjà dans le budget 2012 en tant que "recette accidentelle".

Une manne providentielle

Cela tombe d’autant mieux pour Bercy que le dividende traditionnellement versé par la Banque de France à l’Etat actionnaire devrait être divisé par deux cette année : de 1,6 milliard d’euros en 2011, il passerait à 850 millions en 2012. Selon Gilles Carrez, la Banque de France serait, en effet, contrainte de mettre une part plus importante de ses bénéfices en réserve pour financer les rachats de titres de dettes publiques sur le marché, rendus nécessaires par la crise budgétaire de la zone euro.

SOURCE

http://www.challenges.fr/economie/20111230.CHA8670/pourquoi-la-fin-definitive-du-franc-va-rapporter-500-millions-a-l-etat.html?google_editors_picks=true

Menu de réveillon

Pour les cuisiniers (ères) qui n'auraient pas d'idées de menu pour le réveillon de demain soir et qui voudraient étonner leurs invités (ça pour les étonner, pas de problèmes, pour ce qui est de manger, ce sera une autre paire de manches).

La cuisine chinoise traditionnelle (je vous mets les légendes, pour que vous saliviez à l'avance).
Bon, moi je m'en fous, je ne mange pas de viande, je ferai la merveilleuse recette des pommes de terre au lait de coco, découverte en octobre...

Étoiles de mer à l'huile de requin

Poitrines de faucon saisies, couleuvres de rivière, vers à soie frits

Foie de chien avec des légumes

Poumons de chèvre aux piments

Ragout de viscères de vache et de cheval

Vers à soie, scorpions noirs, cafards grillés, grillons frits

Brochettes de petits lézards entourés d’œufs

Soupes de cervelle de chien

Huîtres, calmars et épaules d'iguane

Lézards et cafards divers

Lézards, grillons et cafards de fumier

Hippocampes grillés

Marée noire du Golfe du Mexique, BP et Halliburton se renvoient la balle

Je reviens sur cet horrible drame écologique d'avril 2010, totalement oublié par les médias, mais qui sera de nouveau d'actualité en février prochain, lors du procès. On peut voir qu'à l'image de TEPCO, BP et Halliburton sont aussi champions pour raconter ce qu'ils veulent et dissimuler, dès qu'une histoire de gros sous est en jeu. D'autant que j'ai lu qu'il y aurait encore des fuites de pétrole au Macondo.

Bonjour les karmas...

BP déclare que du ciment de mauvaise qualité utilisé par Halliburton a causé la catastrophe de la marée noire du Golfe du Mexique

(NaturalNews) Une Cour fédérale va bientôt expertiser les dommages et désigner les responsables de l'immense catastrophe de la marée noire du Deepwater Horizon qui a déversé des centaines de millions de litres de pétrole brut dans le Golfe du Mexique et tué 11 personnes en avril 2010. Et BP, qui a le plus subi ce qui est rapidement devenu le plus grand désastre maritime de l'histoire américaine, dit aujourd'hui que l'entreprise Halliburton est responsable, tout du moins en partie, parce que la société aurait utilisé une variété de ciment défectueux dans un forage raté.

Le Christian Science-Monitor (CSM) rapporte que BP demande au juge fédéral nommé pour le procès à venir de prendre en considération le rôle supposé d'Halliburton dans la catastrophe. BP déclare que les propres documents d'Halliburton confirment que la société a ''intentionnellement'' détruit la preuve qui aurait prouvé que le ciment utilisé sur le forage Macondo était défectueux, et c'est ce qu'il veut mettre en avant au procès pour se défiler.

BP présente une requête auprès du juge américain Carl Barbier de la Nouvelle-Orléans, Louisiane, qui préside le litige associé à la marée noire, pour sanctionner Halliburton et décréter que son ciment défectueux était ''instable''. BP demande également que le Juge Barbier embauche des experts étrangers pour dénicher les modèles informatisés et autres preuves accusatrices déclarés simplement ''disparus'' par Halliburton.

''BP a aujourd'hui appris la raison de l'intransigeance d'Halliburton. Halliburton a détruit les résultats des tests pratiques sur les composants et il a, au mieux, perdu les modélisations informatisées,'' a écrit BP dans ses documents.'' Encore plus flagrant, Halliburton a détruit intentionnellement la preuve concernant ses tests de ciment, en partie parce qu'il voulait éliminer tout risque d'une preuve qui serait utilisée contre lui au procès.''

Mais Halliburton nie les allégations et dit que BP a fait preuve de ''fraude et diffamation'', selon le CSM. La porte-paroles d'Halliburton Beverly Stafford dit que les allégations sont ''sans fondement'' et que sa société les contestera au tribunal quand l'affaire sera enfin entendue, ce qui se produira en février.

L'ensemble du litige associé à la catastrophe représente des dizaines de milliards de dollars, ce qui explique pourquoi les deux sociétés essaient d'échapper à leurs responsabilités. Anadarko Petroleum Corp., qui possède cependant 25% du puits a déjà donné son accord pour payer à BP 4 milliards de dollars pour participation aux dommages – mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan dans le recouvrement des nombreux autres milliards qui seront fixés à la suite du procès.

jeudi 29 décembre 2011

Une méthode radicale!

Ce n'est pas une demi mesure!

(on dit bien d'ailleurs que les demi-mesures ne donnent rien)

Je ne sais pas si j'aurais osé!

Des excréments de cochons pour chasser des adolescents fauteurs de trouble

Une commune anglaise a choisi une méthode radicale contre les rassemblements de jeunes importunant le voisinage: l'épandage d'excréments de cochons.

La mairie de Middlesbrough, ville du nord-est de l'Angleterre, a décidé d'agir après avoir reçu des plaintes de la part des résidents d'un lotissement, ulcérés par la présence de groupes d'adolescents consommant drogue et alcool dans une zone boisée voisine.

Des agents de la mairie ont élagué des arbres, afin de rendre les jeunes plus visibles, avant de déverser une épaisse couche d'excréments de cochon, qui s'est révélée d'une efficacité redoutable pour chasser les indésirables.

"Une inspection a révélé que les lieux étaient utilisés pour la consommation d'alcool et de drogue, puisque du matériel tel que des 'bongs' (pipes à eau utilisées pour fumer des drogues) a été retrouvé", a indiqué un porte-parole de la mairie de Middlesbrough, ajoutant que les habitants préféraient encore la "légère odeur" du fumier aux désagréments liés à la présence des jeunes

SOURCE

http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/societe/insolite/2011/12/28/des-excrements-de-cochons-pour-chasser-des-adolescents-fauteurs-de-trouble-140626.html

Les morgues servent aussi pour le caviar !

Romandie News

Russie: un stock de caviar de contrebande découvert dans une morgue


SAINT-PETERSBOURG (Russie) - Environ 175 kilos de caviar de contrebande entreposés dans une morgue à côté de cadavres ont été découverts dans un hôpital de Saint-Pétersbourg, a indiqué jeudi la police de la deuxième ville de Russie.

Les services de police ont découvert que la morgue de l'hôpital numéro 20 était utilisée par plusieurs personnes pour mettre en boîte du caviar noir et rouge de contrebande, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police, Viatcheslav Steptchenko.

Environ 175 kilos de caviar ont été découverts. Il était stocké dans la morgue où les familles de défunts viennent voir leurs proches, a-t-il ajouté.

Cette quantité de caviar aurait pu être revendue sur le marché pour plusieurs centaines de milliers d'euros.

A l'arrivée de la police venue faire une inspection dans l'hôpital, un employé de la morgue a tenté dissuader les agents d'ouvrir de grandes boîtes métalliques, affirmant qu'elles contenaient des déchets biologiques, détaille le quotidien populaire Komosmolskaïa Pravda.

Mais en voyant des grains de caviar noir éparpillés sur le sol, les policiers ont demandé à contrôler le contenu de ces boîtes estampillées Sécurité aéronautique. Inspecté, selon la même source.

L'employé de la morgue s'est alors ravisé: C'est pour une consommation personnelle. L'hôpital prévoit d'organiser une fête pour Nouvel An. J'ai fait des réserves, a-t-il dit.

A en croire Komsomolskaïa Pravda, une partie de la morgue était louée par un entrepreneur local pour des services mortuaires, mais celui-ci est soupçonné d'y avoir fait emballer et entreposer du caviar.

La police va interroger le chef du service sanitaire de l'hôpital dans le cadre de l'enquête.

La récolte de caviar d'esturgeon fait l'objet d'un moratoire, cette espèce de poisson étant menacée en raison de la surpêche de ce poisson pour ses oeufs très prisés.


(©AFP / 29 décembre 2011 17h11)

Cheetah, le chimpanzé de Tarzan, meurt à 80 ans

Un chimpanzé nommé Cheetah, qui serait le célèbre primate apparu dans les films de Tarzan dans les années 1930, est mort à l'âge de 80 ans, a annoncé mercredi la réserve de Floride dans laquelle il vivait.

"C'est avec une grande tristesse que la communauté a perdu un ami très cher et un membre de sa famille le 24 décembre 2011", a précisé sur son site internet le Suncoast Primate Sanctuary de Palm Harbor (Floride).

Le personnage de Cheetah est apparu dans les films "Tarzan, l'homme singe" en 1932 puis "Tarzan et sa compagne" en 1934 aux côtés de l'ancien champion olympique de natation Johnny Weissmuller et de Maureen O'Sullivan.

L'identité du primate est toutefois controversée, plusieurs singes ayant été utilisés à Hollywood à cette époque.

SUITE ET SOURCE

http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/societe/insolite/2011/12/28/cheetah-le-chimpanze-de-tarzan-meurt-a-80-ans-140616.html

Prendre 50 ans en 5 jours ? C'est possible...

Purée, comme on dit...

Une femme passe en quelques jours de 23 à 73 ans

Les médecins sont perplexes devant la ''condition mystérieuse'' qui a fait qu'une femme a pris 50 ans en 5 jours ! ''Ce pourrait être un syndrome totalement nouveau.''

Son mari, le charpentier Nguyen Thanh Tuyen dit que son amour pour son autrefois belle épouse n'a pas disparu...



Nguyen Thi Phuong, une femme mariée vietnamienne, recouvrait au début son visage par gêne. Elle pensait que son visage rapidement devenu flasque pouvait être dû à une réaction allergique à un produit de la mer qu'elle aurait mangé. Les deux photos ci-dessus sont la même personne dans un surprenant ''avant et après'' qui montre qu'elle a pris 50 ans en cinq jours.

Quand il est apparu certain que son état n'était pas temporaire, elle a demandé une aide aux médecins. C'était en 2008 et les médecins ne savent toujours pas ce qui a rendu son corps si âgé aussi vite.

Elle déclare toujours qu'il faut accuser une rare allergie aux fruits de mer.
Selon un article du Telegraph, certains ont supposé que c'est de la lipodystrophie. C'est un syndrome rare qui fait que la couche de tissu graisseux sous la surface de la peau se désintègre alors que la peau elle-même continue son développement à un rythme surprenant – tout cela donnant l'apparence d'une personne âgée.

Exhibant des photos d'une belle jeune femme de 21 ans le jour de son mariage en 2006, Phuong a dit : ''Il y a cinq ans, j'étais plutôt belle et pas si laide que ça, d'accord ?''

Comme cet état n'a affecté que son apparence, elle possède toujours la santé de quelqu'un au début de sa vingtaine.

''La peau de mon visage, de ma poitrine et de mon ventre est plissée comme celle d'une vieille femme qui a accouché plusieurs fois bien que je n'ai jamais eu d'enfants. Mais ce syndrome de vieillissement rapide n'a affecté ni mon cycle menstruel, ni mes cheveux, ni mes dents, ni ma vue ni mon intellect.''

Le syndrome n'a pas de traitement et laisse ses victimes avec des plis flasques de peau sur tout leur corps, des visages ridés et des traits creusés. Cet état est extrêmement rare : sur 7 milliards de gens sur la planète, seuls 2000 semblent être atteints de lipodystrophie.

Pour expliquer pourquoi elle pense toujours à une réaction allergique, elle a dit :''Tout mon corps me démangeait. Il fallait que je me gratte même en dormant.'' Elle s'est plainte aussi d'urticaire sur la peau et a essayé différents remèdes et la pharmacopée populaire.

''Puis je suis passée à la médecine traditionnelle,'' explique-t-elle, ''et tout l'urticaire a disparu, en même temps que les démangeaisons. Ma peau a pourtant commencé à se plisser et à s'affaisser.''

Extrait du Daily Mail :

 Pourtant le Dr Huynh Huy Hoang de l'hôpital de dermatologie de Ho Chi Minh a des doutes sur ce diagnostic. Il a dit :''C'est vraiment étrange. C'est la première fois que j'entends parler d'un cas de vieillissement rapide sur un adulte. Ce n'est pas un syndrome de lipodystrophie. Le vieillissement n'est pas un signe courant du syndrome de Cushing non plus.''

Le Dr Yen Lam Phuc de l'académie médicale militaire du Vietnam est d'accord avec Hoang, disant que le vieillissement rapide ne pourrait être un effet secondaire d'une substance médicale. Il dit : ''Ce pourrait être un syndrome totalement nouveau.''


La partie gentille de l'histoire, ce sont les commentaires de son mari disant que leur amour est toujours aussi fort, malgré son apparence.
Selon le Daily Mail, Tuyen a dit que la maladie de sa femme n'a pas affecté son amour pour elle ou pour leur relation. ''Je me suis marié avec Phuong quand elle était une belle femme. Je l'ai accompagnée pendant sa maladie et n'ai jamais été choqué.''
''Ce n'est pas facile de parler de sa vie conjugale,'' ajoute-t-il. ''J'ai juste compris que je l'aime toujours beaucoup.''

Mme Nguyen a dit que l'amour de son mari est la raison qui la rend capable de persévérer face à l'adversité. ''Il m'aime toujours comme avant bien que je paraisse vieille et moche. Avec lui, j'ai plus confiance en moi pour vivre et travailler.''



SOURCE
Traduit par Hélios

Au Japon, des robots pour remplacer les ouvriers

Ouais, quand une majorité d'ouvriers sera morte d'irradiation, il restera quelques humains pour commander les robots...

Une firme japonaise crée des robots humanoïdes pour remplacer les ouvriers d'usine


vidéo de présentation lors d'une récente expo de robotique:

 

SOURCE

mercredi 28 décembre 2011

La fin du dollar

Sur Radio Ici et Maintenant.
Avec Myret Zaki et Pierre Jovanovic. 


La fin du Dollar par Myret Zaki 1/2 par Super_Resistence


La fin du Dollar par Myret Zaki 2/2 par Super_Resistence

Les images du jour

Petite fille et orang-outan ont grandi ensemble.

1ère photo prise en janvier

Les mêmes, 6 mois après
Merci Alain.

La guerre invisible menée contre l'humanité

Article trouvé grâce à quelques commentaires d'un lecteur du blog. Cela cadre avec des articles de Joël Labruyère, donc je le soumets à votre discernement.

Aujourd’hui partout dans le monde nous nous trouvons aux prises avec une époque qui devient de plus en plus agitée et stressante. Les personnes sensibles, et même l’homme de la rue plus averti, ressentent maintenant la pression et l’influence croissante de forces et de pouvoirs qui apparaissent pour maintenir leur domination en ces fins de temps, comme il fut prophétisé. L’ordre du jour actuel qui est de supprimer toute conscience et expérience spirituelle authentique s’intensifie : avec toujours plus d’ingéniosité, des efforts sont déployés pour réduire la possibilité de se libérer des systèmes de contrôle physique et invisible qui modèlent et manipulent la société humaine sur Terre.
 
C’est un sujet que nous cherchons depuis longtemps à révéler au grand jour, même s’il effraie beaucoup de gens, car il nous est apparu nécessaire de lancer un avertissement sur ce qu’il nous avait été donné de voir depuis un certain temps déjà, sachant qu’un temps viendrait où beaucoup plus de gens seraient conscients de ces influences, et chercheraient donc à comprendre. Car même si l’augmentation des moyens de communication tels que l’Internet etc. a permis à l’humanité de se rend compte des méthodes plus tangibles de propagande par les médias, la politique, l’économie et les activités militaires, bien moins de gens sont à ce jour informés sur la dynamique plus subtile et plus insidieuse de l’offensive secrète lancée contre la conscience humaine collective.
 
En ces temps de possibilité d’éveil mondial et de prise de conscience spirituelle, une portion avertie de l’humanité s’efforce de se dégager autant que faire se peut de « la matrice », du moins en pensée et en aspiration, ce qui est possible, même si c’est loin d’être facile, à la différence d’un désengagement au niveau physique de notre être. Cependant, une telle déconnexion et un réajustement dans sa vie et disposition intérieure amènent d’étranges ramifications et réactions de l’intelligence omniprésente de la matrice elle-même, et elles pèsent maintenant lourdement sur l’humanité alors que l’inévitable tension mondiale s’accentue. 


Pour lire la suite, c'est ICI
 

Pas de fumée sans laser !


Un couple d'artistes colore les fumées industrielles avec un laser vert, à l'aide d'une caméra thermique qui calcule la température du nuage. Leur but ? Sensibiliser à la pollution de l'air.
 
Réaliser 1000 portraits de pionniers ? C’est le défi de Shamengo, un programme qui souhaite « participer à un monde meilleur ». En clair et en décodé, l’équipe de journalistes, techniciens, informaticiens, donne la parole en vidéo à des acteurs du monde entier engagés dans des projets bien différents et poste le tout sur son site Internet : créateur d’œuvres d’art à partir de déchets, professeur anti-bégaiement, loueuse de ruminants, inventeur d’un jeudi sans viande ou purificateur d’eau de mare. Et si vous vous sentez l’âme d’un pionnier, vous pouvez vous faire connaître en vous inscrivant sur le site.

En partenariat avec Shamengo, Terra eco vous propose de découvrir un portrait de pionnier chaque jeudi. Aujourd’hui, zoom sur Helen Evans et Heiko Hansen, couple d’artistes qui colore les nuages de fumée grâce à un laser vert pour sensibiliser à la pollution. Leur prochaine cible ? Les centrales nucléaires !



SOURCE
 

mardi 27 décembre 2011

L'image du jour



Trouvée chez Marc Lafontan (Au bout de la route blogspot.com)

Un séisme inhabituel en Egypte

Un séisme de 4.2 s'est produit au sud de l'Egypte.
(J'ai recherché, mais pas trouvé mention de ce séisme, ni sur CSEM, ni sur Alertmap, ce qui ne veut pas dire qu'il n'a pas eu lieu)

Selon l'institut national d'astronomie et de recherche géophysique, des secousses ont été rapportées lundi après-midi près du lac Nasser (cette horreur qui conduit à l'envasement des rives du Nil en aval), au sud d'Aswan.



Aswan
This travel blog photo's source is TravelPod page: Aswan, au pied du lac Nasser


La population de la cité de High Dam ("grand barrage", NdT) a remarqué à peine le séisme, pourtant les secousses ont été ressenties par les habitants du désert, à plusieurs dizaines de kilomètres au sud d'Aswan.

Selon les scientifiques, l'épicentre se situait à une profondeur de 2 kilomètres.

Cette zone était considérée autrefois comme région dangereuse, mais il n'y a pas eu une seule secousse ces dernières années.

(TASS)