lundi 13 juin 2011

Qui veut un chateau?

Et oui, la crise est là!

Le château de Valéry Giscard d'Estaing, toujours à vendre trois ans après...

Plus de trois ans plus tard, le château de la Varvasse, propriété de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, demeure à vendre à Chanonat (Puy-de-Dôme)...

Le château de Valéry Giscard d’Estaing, à Chanonat, n’a toujours pas trouvé preneur. Un projet hôtelier d’une quarantaine de chambres avait un temps été envisagé, mais la crise économique a, semble-t-il, fait renoncer les potentiels acquéreurs. La propriété, appelée Varvasse, attise toujours l’intérêt de particuliers. L’intérêt seulement.

"Ils attendent que les marchés
boursiers repartent"


Car ceux qui croient que le marché des châteaux et des belles demeures a échappé à la crise se trompent lourdement : « Ce qui s'est passé entre août 2008 et octobre 2009, me rappelle un peu la période de la guerre du Golfe », nous indiquait ainsi en juillet dernier Pierre Chassaigne, président fondateur du groupe immobilier Mercure, qu'il codirige aujourd'hui avec sa fille Anne Chassaigne de la Sauzay.

« Sur cette période, ça a été catastrophique, observe ce spécialiste français de l'immobilier ancien de prestige. La chance, c'est que nous sommes sur un marché de niches ».
SUITE ET SOURCE

4 commentaires:

  1. ah moi ca m'aurait plu, ca depend de combien de prés dispose la propriété surtout ...
    bon , dans une autre vie ;-)))

    en parlant de vert, je ne remercierai jamais assez Helios pour le truc du grain de blé, j'ai planté cet hiver près de 100 mètres de haies en petits plants, et tout a repris malgrè la sécheresse, j'avais paillé, j'ai mis un goutte à goutte au départ, vu qu'il avait fait sec très tôt ... maintenant tout le monde possède ses petites feuilles rikiki, certes, mais de quoi survivre à cet épisode intense de sécheresse ... le pré que je loue a des fissures terribles, je passe ma main profond dedans ... je vais attendre avant d'y remettre mon gros et son nouveau copain, sans doute un bon gros baudet du Poitou ...
    bonne soirée , catherine

    RépondreSupprimer
  2. J'en veux pas ! Trop de jardin à entretenir !

    RépondreSupprimer
  3. un troupeau de moutons B.M.C. devrait faire l'affaire pour entretenir le terrain.

    RépondreSupprimer
  4. Pas même si l'on me l'offre!

    Bises, Léa.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !