jeudi 9 juin 2011

Avis à ceux et celles qui envoient les mesures de radioactivité

Si vous avez visionné la vidéo tournée aux environs de Tokyo, dans l'article précédent celui-ci, je pense qu'il serait bien que vous preniez deux mesures, l'une normalement à hauteur de bras et une autre au ras du sol, en attendant un peu. J'ai trouvé spectaculaire la différence de mesure, 0.11 en l'air et 5.77 au niveau du sol !

On sait que la radioactivité est d'autant plus forte qu'on est près du sol, je veux bien d'ailleurs que quelqu'un m'explique pourquoi, (en commentaire, on me dit que les particules se déposent au sol et surtout après la pluie, OK) et cela est intéressant et surtout rassurant d'avoir les deux mesures.

Je vous remercie encore au nom de tous les lecteurs du blog du temps que vous prenez pour ces mesures quotidiennes.

4 commentaires:

  1. Captain Oblvious9 juin 2011 à 21:44

    "..veux bien d'ailleurs que quelqu'un m'explique pourquoi.."
    Ben, je pense que c'est tout simplement que les particules radioactive finnissent pas se deposé au sol... Surtout lorsqu'il pleut!

    RépondreSupprimer
  2. J'avais déjà donné un commentaire pour dire que j'avais, cet après-midi, fait une mesure habituelle plus une mesure parterre (humide de la pluie des jours précédents), et rien, pas de différence.
    Par contre dans sa video on ne sait pas où il la pose, on dirait une sorte de bouche d'égouts ....
    Et avoir SEULEMENT 0,10 à Tokyo, faut déjà y croire !!!!!
    MOI PAS

    RépondreSupprimer
  3. il faut essayer de deviner le chemin parcouru par l'eau de pluie, exemple: dans une petite flaque d'eau, il va y avoir automatiquement une concentration de matière. Sur une petite bosse les produits vont être lessivé et entrainé vers un point bas !

    RépondreSupprimer
  4. http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=23822

    Les derniers rapports confirmant que les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi ont complètement fondu juste quelques heures après que le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs ont frappé la région le 11 mars, ont été éclipsés par des nouvelles pires encore : La fusion de tous les réacteurs s’emballe [*] probablement, une situation qui, selon le journal japonais Daily Yomiuri est « le pire aboutissement d’un accident nucléaire. »



    [* Ndt : Le terme melt-through, du texte original, signifie : Accident de réacteur nucléaire dans lequel la fusion du cœur de combustible nucléaire s’emballe. Le combustible nucléaire fondu coule au fond du réacteur et traverse l’enceinte de confinement. Un phénomène aussi appelé syndrome chinois.]



    Lors d’une interview avec le Wall Street Journal, le haut fonctionnaire Ichiro Ozawa a suggéré qu’il se puisse que la situation à Fukushima rende « inhabitable » le pays du Japon entier.



    La fusion d’un cœur nucléaire implique que [la température du] combustible dépasse le point de fusion jusqu’à endommager le réacteur. Fuyant à l’extérieur, le combustible menace virtuellement de propager dans l’environnement une grande radioactivité. L’emballement de la fusion du cœur d’un réacteur est, bien entendu, un scénario encore pire, puisque le combustible nucléaire fond littéralement et traverse le fond de l’enceinte de confinement du réacteur endommagé – et, traversant même vraisemblablement les enceintes externes, passe directement dans le sol, l’air et l’eau.


    ...
    Cassandre

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !