lundi 20 juin 2011

Confidences

LIESI s’est entretenu quelques instants avec une source ayant eu un contact avec un représentant de l’exécutif du Groupe Bilderberg.Voici un résumé des points notés lors de notre conversation.

« La manière dont les choses ont tourné au vinaigre en Suisse les a sérieusement inquiétés. Ils avaient choisi la Suisse pour sa neutralité mais comme vous le savez il y a eu pas mal de remous. (…) Dans la mesure où ils sont décidés à accélérer la catastrophe économique, nombre d’entre eux s’apprêtent à des scénario catastrophes et consolident les lieux des réserves de nourriture et d’eau pour de nombreux mois. (…) Les monnaies vont en effet connaître des soubressauts et je confirme que la partie américaine ne lache rien pour le moment. Ce que vous écrivez à propos des métaux précieux est exact. De ce que je sais, il n’y a pas un seul acteur du Bilderberg qui ne possède pas ce qui devrait constituer la monnaie de l’avenir. (…) Eux aussi désertent les banques (…) Il est exact qu’ils doivent maintenant accélérer le scénario initial ».

7 commentaires:

  1. Je crois que le message est clair...

    RépondreSupprimer
  2. il y a çà aussi qui confirme
    http://liesidotorg.wordpress.com/2011/06/20/info-bnp/

    RépondreSupprimer
  3. Ceci vient tout naturellement en suite logique d’un billet proposé par Hélios il y a quelques semaines.

    Pour rebondir sur mon histoire Ecossaise et enchaîner avec cette info :

    Lorsqu’on sait que les capitaux grecs, pour ceux à qui ils en reste, fuient comme depuis toujours vers les cantons de Zurich, Vaud et Genève nul ne peut s’étonner.
    Si ce n’est que les valeurs fiduciaires sont condamnées et que les mieux informés ont déjà converti leurs avoirs en matières premières, métaux précieux en priorité.

    Nous sommes en situation identique à celle du début du XVIII ème sous la Régence avec la faillite du banquier Law (banquier Ecossais) et la débâcle monétaire et économique qui s’ensuivit.
    Sans oublier les désordres et les conflits qui s’y attachèrent.

    L’Histoire ne fait que se répéter, les mêmes causes génèrent les mêmes effets, sauf que dans le cas présent ceci est en train de se produire à l’échelle planétaire.

    RépondreSupprimer
  4. Il est à noter que la spéculation est à son paroxysme, que la Bourse ne reflète plus depuis longtemps la réalité économique.

    La politique m’ennuie lorsqu’elle ne m’écœure pas, il convient cependant de noter que Sarkozy s’est insurgé contre le fait que l’une de ces matières premières primordiales, le blé, soit « brassée » à 45 fois sa valeur réelle sur les marchés, il reste aux pays pauvres les yeux pour pleurer et quémander, l’affaire ne régalant que les traders et les banquiers.

    Mais comme j'ai la faiblesse de croire que ce monde est en définitive moral, tous ceux qui se gavent actuellement d'or et d'argent en prévision de lendemains difficiles en seront pour leurs frais de la même manière, or et argent sont surévalués exactement dans les mêmes proportions, il y a le réel et le virtuel.

    RépondreSupprimer
  5. "Il y a assez de tout dans le monde pour subvenir aux besoins de l'homme, mais pas assez pour satisfaire son avidité".
    Gandhi.
    Si Mr. Sarkozy ne prétend pas revenir à l'ère de la bougie, pour sauver l'humanité, alors, qu'il c....

    RépondreSupprimer
  6. ce n'est pas l'histoire de nos livres d'histoires...car ceux ci "racontent des histoires "...c'est un cauchemar qui se joue là et il sera , est déjà apocalyptique...
    les carottes sont cuites ..., humainement parlant c'est cuit , n'en déplaise aux soi disant néo révolutionnaires ...

    bienvenu dans la "nouvelle gouvernance mondiale"

    RépondreSupprimer
  7. erathom : La phrase de Gandhi :
    Il y a assez de tout dans le monde pour "satisfaire" aux besoins de l'homme, mais pas assez pour "assouvir" son avidité.
    Sarko etc...
    philanonyme

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !