mercredi 25 mai 2011

Les synchronicités

Phénomène connu et étudié plus spécialement par Karl Gustav Jung.
Merci à David pour le lien vers cet article.



Carl Gustav JUNG s’est intéressé avec le physicien Wolfgang PAULI à ces "phénomènes uniques", non statistiques. Les deux hommes ont publié ensemble en 1952 Naturerklärung und Psyche : La nature de l’interprétation de la Psyché. A titre d’exemple pour étayer notre étude, je citerai Jung :


"Je citerai, simplement à titre d’exemple, un cas que j’ai observé. Dans un moment décisif de son traitement, une patiente eut un rêve où elle recevait en cadeau un scarabée d’or. Tandis qu’elle me racontait son rêve, j’étais assis le dos tourné à la fenêtre fermée. Soudain, j’entendis derrière moi un bruit, comme si quelque chose frappait légèrement à la fenêtre. Me retournant, je vis qu’un insecte volant à l’extérieur heurtait la vitre. J’ouvris la fenêtre et attrapai l’insecte en vol. Il offrait avec un scarabée d’or l’analogie la plus proche qu’il soit possible de trouver sous nos latitudes : c’était un scarabéidé de la famille des lamellicornes, hôte ordinaire des rosiers : une cétoine dorée, qui s’était apparemment sentie poussée, à l’encontre de ses habitudes normales, à pénétrer juste à cet instant dans une pièce obscure".


Définition


C’est ainsi qu’il la définit comme suit : coïncidence temporelle sans lien causal entre un état psychique donné et un ou plusieurs événements extérieurs objectifs offrant un parallélisme de sens avec cet état subjectif du moment, l’inverse pouvant se produire :.

  • 1 :La coïncidence dans le temps de deux ou plusieurs événements sans relation causale et ayant le même contenu significatif

  • 2 : Des actes créatifs

  • 3 : Des phénomènes parallèles sans relation causale.

La notion de synchronicité est probablement la moins bien acceptée dans la communauté scientifique.


La science objective s’est développée depuis, notamment avec les récentes découvertes des sciences de la complexité. L’effet papillon, qui illustre un concept central de cette approche, soit la dépendance d’un système aux conditions initiales, a été découvert en 1961 par Lorenz, l’année de la mort de Jung. Pour plusieurs, ce nouveau paradigme qui influence de plus en plus la science semble très prometteur pour rendre compte d’intuitions que Jung a eu mais qui furent rejetées dans un cadre scientifique strictement déterministe et mécanique.


Le monde scientifique mécanique se définit par le principe de causalité. La causalité se définit comme une suite de cause et d’effet. Chaque événement se produisant dans l’univers est causalement lié à un événement qui vient avant lui et à un autre qui vient après. L’univers causal était décrit de façon particulièrement élégante par la physique classique des dix-huitième et dix- neuvième siècles. Isaac Newton a établi la causalité sur une base rigoureuse, avec ses lois sur le mouvement et les diverses équations mathématiques qui en découlent.

Le principe de causalité est fondé sur plusieurs hypothèses :

  • que deux événements sont séparés l’un de l’autre, sans ambiguïté, et ont chacun leur existence propre
  • qu’un contact, une force, ou une influence quelconque s’écoule d’un corps ou d’un événement vers l’autre

  • qu’il y a déroulement net du temps entre la cause qui a eu lieu dans le passé et l’effet qui arrive dans le présent.

Or ce qu’ont énoncé Jung et Pauli est tout autre et va à l’encontre du monde scientifique. En partant de leur principe nous allons déterminer certaines variantes :


1 : synchronicité comportant un événement situé hors du champ de perception de l’intéressé ou se déroulant dans le futur et qui ne peut être vérifié qu’après coup ; identité de pensée instantanée entre deux personnes sans événement extérieur objectif.


2 : synchronicité à présage avec la perception de signes symboliques ; coïncidence entre un événement vécu par une personne et un événement extérieur ou un fait concernant une autre personne…


3 : Certaines circonstances sont favorables à l’émergence de la synchronicité. Par exemple : les états médiumniques et mystiques, les états modifiés de conscience (rêves, hypnose…), la solitude, la maladie, les psychoses, les névroses et obsessions, une grande fatigue, la recherche spirituelle, le processus d’individuation. Signalons encore les découvertes scientifiques, les réalisations artistiques, les liens familiaux ou empathiques très étroits (notamment chez les jumeaux).


L’essence de la synchronicité n’est qu’un modèle particulier et a une signification, ou une valeur, pour tel individu qui en fait l’expérience, alors que les lois conventionnelles de la physique ne nécessitent pas de signification, ou ne tiennent pas compte des désirs humains (les pommes tombent, que nous le voulions ou non). Les phénomènes de synchronicité agissent comme miroirs des processus internes de l’esprit et prennent forme comme manifestations extérieures de transformations intérieures.

Une synchronicité particulièrement parlante est l’histoire du faiseur de pluie du sinologue Richard Wilhelm. Elle contient en outre l’essence de la pensée chinoise en indiquant comment l’homme et la nature forment un tout indivisible.

(L'histoire qui suit m'a beaucoup interpellée)

Dans un village quelque part en Chine, il n’avait pas plu depuis plusieurs semaines, quand on envoya chercher un faiseur de pluie. A son arrivée, le vieil homme se rendit directement dans une maison qu’on avait mise à sa disposition, et là, il demeura sans procéder à aucune cérémonie jusqu’à ce que la pluie tombe. Lorsqu’on lui demanda comment il avait fait pour faire venir la pluie, le vieil homme expliqua que la causalité n’avait rien à y voir. En arrivant au village, le faiseur de pluie avait réalisé qu’il régnait un état de disharmonie et que, en conséquence, les processus normaux de la nature ne pouvaient pas opérer selon leur propre dessein. Le vieil homme fut lui-même affecté, aussi se retira-t-il dans sa hutte pour ramener l’ordre en lui-même. Quand son harmonie interne fut restaurée et l’équilibre rétabli, alors la pluie tomba, comme il est dans sa structure naturelle de le faire.

Pour lire la suite, c'est ICI

8 commentaires:

  1. http://fr.amarseaunomismo.com/el-amor-cura-ho-oponopono/

    «Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés»
    disait en clé-réponse Dr Ihaleakalá Hew Len...

    ===> philosophie identique à celle de l'histoire contée ci-dessus...

    RépondreSupprimer
  2. J'apprécie toujours autant de lire le blog et ses nombreux liens , mais depuis tout à l'heure un message s'ouvre sur la page et me demande une authentification !?! Un nom d'utilisateur est requis ainsi qu'un mot de passe ! Le tout en m'avertissant que le site utilise des photos sans autorisation !!!
    Bref j'espère que tout va bien .
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Ok,je viens de comprendre , c'est la photo du Cétoine doré qui ne s'affiche pas qui "passe mal" ! Bon si ce n'est que ça on s'en passera !

    re-bises

    RépondreSupprimer
  4. C'est marrant j'ai pensé à çà hier, lorsque les journalistes de CBS ou Anderson cooper (qui s'est refait une frayeur avec un avis de seconde nuit d'ouragan) prononcèrent le mot de Joplin, avec leur accent,
    japon / Joplin ... et surtout lorsque dans les deux reportages montrant cette ville rasée aux USa, on revoyait ses fameuses croix, ses maisons détruites ... et ses déchets de partout ...

    RépondreSupprimer
  5. COÏNCIDENCE ? Synchronicité ? C'est merveilleux dans tous les cas

    En ouvrant par hasard ce matin mon petit carnet avec des phrases notées au cours de mes lectures j'ai ouvert celle-ci:
    La circulation d'énergie tend naturellement à ralentir ( comme un wagon qui n'est plus tiré !)
    De même les pensées ralentissent jusqu’à ce qu'elles se solidifient dans la matières et deviennent manifestes.
    Si ce processus se passe très rapidement on l'appelle MIRACLE
    à vitesse moyenne on l'appelle COÏNCIDENCE
    et lentement " LA VIE"

    Extrait (je pense) de Conversation avec Dieu tomme 5

    RépondreSupprimer
  6. Il n'y a pas de coïncidences, notre esprit trouve seulement les signes qui lui sont destinés.

    RépondreSupprimer
  7. Merci, c'est un très bon article. Bises.

    http://www.vieux-jade.com/article-convergences-46104277.html

    http://www.vieux-jade.com/article-convergences-le-retour-46948916.html

    RépondreSupprimer
  8. merci NEDALLEN!
    tout a été créé en esprit d'abord avant de prendre forme solide.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !