lundi 9 mai 2011

La Hague : Suicide mode d'emploi

5 mai 2011 par Jean Pierre Petit

Il existe une page, dans Wikipedia, qui donne quelques renseignements sur le site de la Hague, "centre de retraitement situé dans le Cotentin".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_de_retraitement_de_la_Hague

Vous y apprendrez que cette usine, la plus polluante du monde, vis à vis des rejets nucléaires, a été mise en service en 1961, il y a un demi-siècle (...). Elle est gérée par la société privée AREVA.

L'usine de la Hague récupère ainsi depuis des décennies les "déchets" provenant des différentes centrales, françaises et étrangères et elle les "retraite".

En fait ce retraitement est entièrement axé sur l'extraction, par voie chimique, des 1% de plutonium produit par la fission, dans les réacteurs nucléaires à uranium, par capture des neutrons rapides par les noyaux d'Uranium 238, non fissile. Ce plutonium, pur, est alors conditionné dans des emballages de petite taille et expédié dans l'usine MELOX, à Marcoule, dans le Gard. Là, on dilue ce plutonium, à hauteur de 7% dans cet uranium 238 et ce mélange constitue un nouveau "combustible nucléaire", appelé MOX (Mixed oxydes).

Ce procédé chimique MELOX, peut être à son tour mis en oeuvre, dans les pays consommateurs, pour extraire le plutonium à des fins militaires. Pourquoi s'emmerder, comme le font les Iraniens, à enrichir du minerai d'uranium par centrifugation, alors qu'il suffit d'acheter du MOX et d'en extraire le plutonium 239, explosif-type des bombes à fission ?

Ce procédé MELOX est considéré par les Américains comme " proliférant ".

C'est à dire que cette technique permettra à terme à tous les pays du monde de posséder leurs bombes atomiques.

Ce combustible est actuellement utilisé dans 20 des 58 réacteurs en activité en France. Le construction des réacteurs EPR généralisera son emploi (ils ont été conçus pour).

Ce qu'on a ignoré pendant longtemps c'est que cette introduction du MOX traduisait un passage discret d'une fission de l'Uranium 1235 à un fonctionnement par fission de Plutonium 238.

Tout le monde commence à connaître l'extrême dangerosité de cette substance qui a une grande propension à se fixer dans les tissus humains, après inhalation ou ingestion de poussières. Les corps humain est alors incapable d'éliminer celles-ci, le temps caractéristique de son rejet par les tissus humains étant de 50 années. Ces particules sont hautement cancérigènes, à 100%.

Il ne s'agit pas d'une irradiation, mais d'une contamination, indétectable par un instrument de mesure. Cette contamination pourrait se produire en cas d'accident nucléaire, avec rejet de débris d'assemblages de combustible. Ceci s'est produit, et continue, depuis l'explosion du réacteur numéro 3 de Fukushima, qui était chargé au MOX. Des poussières de plutonium ont été retrouvée aux Etats-Unis. Cette dissémination frappera l'ensemble de la planète et certains spécialistes estiment quelle sera la cause d'un million de cancers.

Pour stopper cette dissémination en provenance du réacteur numéro 3 il faudrait pouvoir extraire ses barres combustibles et, pour le moins, les immerger dans une piscine spécialement conçue à cet effet. Or l'accès à ces éléments reste impossible, et on ne voit pas quand cet accès pourrait s'avérer possible, dans un avenir proche ou lointain.

SUITE ET SOURCE

5 commentaires:

  1. Juste pour vous dire d'aller voir http://enenews.com/

    Ca fumerait depuis Fukushima.
    Sérieux de l'info à confirmer.

    Cécile

    RépondreSupprimer
  2. 0.10 microSv/h
    Salon de P-ce
    M.

    RépondreSupprimer
  3. "pour extraire le plutonium à des fins militaires"...voilà le réel but de l'énergie nucléaire, les bombes enrichies à l'uranium seraient plus performantes pour détruire les édifices. Les victimes civiles irradiées des bombardements sont juste des victimes collatérales sans doute sans oublier les bébés nés difformes, d'ailleurs on a conseillé aux femmes irakiennes de ne pas enfanter.
    La construction et l'entretien d'une centrale couterait plus cher que sa production d'électricité, sans compter sa démolition.

    RépondreSupprimer
  4. que de joyeusetés!que avenir pour les enfants de la terre?

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !