Bistro Bar Blog

mardi 2 octobre 2012

Une vache mutante clonée pour fabriquer du lait aux bébés humains

Un nouveau coup de gueule de Mike Adams, qui commente un reportage de la BBC.

-->

Des scientifiques à la Frankenstein annoncent que des vaches génétiquement modifiées mutantes vont produire du lait ''fabriqué'' induit hormonalement pour les bébés humains

 

"Daisy", la vache clonée mutante
-->
(NaturalNews) Le monde de l'ingénierie génétique est allé encore plus loin dans l'irréel avec l'annonce de ''scientifiques'' néo-zélandais qui ont dévoilé une vache mutante clonée génétiquement modifiée qui selon eux produit un lait moins allergénique pour nourrir les bébés humains. Ceci a été rapporté par la BBC et ailleurs.

C'est l'horreur, ces scientifiques à la Frankenstein ont cloné une vache et ensuite modifié l'embryon par interférence sur l'ADN. Après la gestation, la vache mutante génétiquement modifiée est née sans queue ! Mais ces scientifiques disent qu'il n'y a pas de problème et que la mutation de l'absence de queue pourrait ne pas être liée à une quelconque action de leur part au niveau de l'ADN.

Je n'invente pas. Voici la folie du monde scientifique dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Comment fabriquer une vache mutante pour pouvoir dire à vos amis que vous êtes un scientifique fou furieux

Cette histoire est de plus en plus perturbante. Regardez comment cette vache a été créée ! Selon The Guardian :

Pour créer Daisy [la vache], des scientifiques ont pris une cellule de peau d'une vache et l'ont génétiquement modifiée pour produire des molécules qui bloquent la fabrication de la protéine BLG (beta-lacto globuline). Le noyau de cette cellule a ensuite été transféré dans un oeuf de vache à qui on avait enlevé son propre noyau.

Le nouvel oeuf reconstitué a grandi dans le laboratoire jusqu'à ce qu'il forme ce qu'on appelle un blastocyte, une boule constituée d'environ 100 cellules, et il a été ensuite transplanté dans l'utérus d'une vache hôte.
La technique du clonage n'est pas très performante. Sur environ 100 blastocytes implantés par les scientifique dans des vaches, plus de la moitié des grossesses ont été interrompues rapidement et seule une génisse viable, Daisy, est née.

Et cette génisse était quand même une génisse mutante, née sans queue, démontrant un horrible exemple de mutilation génétique.

STOP à la mutilation génétique d'animaux et d'humains

Ces expériences outrageantes sur les animaux sont à juste titre appelées ''mutilation génétique''. Ces animaux ont été mutilés. 99 % d'entre eux MEURENT avant même d'être nés et ceux qui réussissent à vivre sont mutants.
Cette recherche est un dangereux cheminement vers des horreurs aux conséquences non anticipées. Et pensez... que ces scientifiques à la Frankenstein veulent faire boire ce lait à des bébés humains ! Il doit être super pour les bébés !

Laissez-moi donc aller droit au but : il est illégal en Amérique de traire une vache, de vendre ce lait frais à son voisin et de faire boire ce lait à son bébé avec tous les enzymes digestifs intacts. Mais il est parfaitement acceptable de fabriquer des vaches mutantes clonées génétiquement modifiées pour produire du lait induit hormonalement qui sera donné en masse à des bébés humains ?

Cherchez l'erreur.

L'humanité risque une apocalypse génétique

Cela doit cesser, mes amis. Des scientifiques fous opèrent en violation caractérisée des lois naturelles. Ils jouent à la roulette russe génétique avec Mère Nature. Ils tâtonnent dans le noir avec de dangereux outils, comme des enfants avec une mallette nucléaire et un joli bouton rouge qui semble inviter à appuyer dessus et voir ce qui arrive.
Notre civilisation humaine actuelle ne possède ni fondation éthique ni sagesse pour suivre de telles technologies. Modifier le code numérique pour l'expression de la vie n'est pas quelque chose à suivre au sein de l'avidité de sociétés nombrilistes, ni les fantaisies sauvages de scientifiques naïfs qui jubilent en jouant à ''comme si'' avec des expériences sur toute la vie subsistant sur notre planète.

Ces expériences sur les animaux – et les céréales – sont pires que stupides. Elles sont fondamentalement diaboliques...et même démentes. Le fait de savoir modifier l'ADN ne veut pas dire que nous avons la sagesse de comprendre les conséquences d'une telle action. Dans la course à la prochaine machine à profit biologique – une vache, une céréale, ou même un produit pharmaceutique – la prudence est jetée par la fenêtre et remplacée par une pure avidité sans conscience.

Avec les céréales génétiquement modifiées, le blé GM qui altère la fonction du foie, le maïs GM qui cause des tumeurs cancéreuses, les vaches GM et les semences GM qui sont éparpillées sans soin, nous risquons une apocalypse génétique qui pourrait détruire l'humanité en un clin d'oeil cosmique.

Personne ne sait ce qui se passe quand une fabrication génétique d'animaux chimériques mutants sont relâchés dans la nature. Personne ne connaît vraiment les effets à long terme d'une pollution génétique. Personne ne connaît même les effets à long terme de la consommation de céréales GM par les humains !

C'est donc une vaste expérience, nuisible et prétentieuse qui est effectuée sur nous tous : notre corps, nos enfants, nos terres, nos animaux, nos cultures et notre planète.

Les scientifiques des OGM sont des risque-tout. Et ils le font si aveuglément, en mutilant des animaux et ils parlent de ''progrès''.

C'est dégoûtant. C'est une abomination. Je prie au nom de l'humanité pour que toute cette activité d'ingénierie génétique sur notre planète soit stoppée par tous les moyens nécessaires.

Nous flottons dans l'espace, mes amis, sur une boule bleue d'eau habitée par des fous qui se nomment ''scientifiques''.

Le risque est total et il n'y a aucun plan B.

Traduit par Hélios

4 commentaires:

  1. ça fait pas mal de temps que je pense que les scientifiques sont complètement cinglés et sans morale.

    RépondreSupprimer
  2. Cela me rappelle une chanson écrite à la fin des années 70 par un groupe "country" du sud ouest de l'angleterre
    "Nellie the bionic cow"
    son lait sortait pasteurisé directement dans des bouteilles, et un représentant du ministère de l'agriculture est venu voir la vache afin de faire un rapport sur elle, Nellie n'a pas aimé qu'il l'examine sur toutes les coutures, alors avec ses pattes arrières, elle l'a frappé je vous laisse deviner où et il a atterri directement à Londres.
    http://www.youtube.com/watch?v=8w1sa8_GGqk

    RépondreSupprimer
  3. http://nuage1962.wordpress.com/2013/03/13/un-agneau-n-avec-3-yeux-et-8-pattes

    RépondreSupprimer
  4. http://realinfos.wordpress.com/2013/04/23/leurope-sapprete-a-ouvrir-la-porte-aux-animaux-et-insectes-genetiquement-modifies/

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.