Bistro Bar Blog

dimanche 28 octobre 2012

Enquête sur les Guidestones de Georgie 1/6



Une traduction-fleuve sur le mystérieux monument nommé Guidestones (pierres guides) situé dans l'état de Georgie, aux États-Unis. L'article original écrit par Van Smith et publié le 28 décembre 2009 s'intitule ''décodage des Guidestones'', mais on le lit plutôt comme une enquête policière. Pourquoi ce monument, que veut-il transmettre et qui en est le mystérieux créateur derrière le pseudonyme choisi ?


Je le publierai en 6 fois.


Le seul souhait pour la planète n'est-il pas que les civilisations industrielles s'effondrent ? N'est-il pas de notre responsabilité de provoquer cela ?

– Maurice Strong, fondateur du programme environnemental des Nations-Unies

Une récente photo de nuit des Guidestones


C'est un beau et chaud samedi de novembre en Georgie (on dit Georgie et non Géorgie, qui est en Russie) et le monument de granit défiguré surplombe de sa masse Mart Clamp tandis qu'il enlève patiemment petit à petit à l'aide d'un marteau et d'un ciseau de maçon le polyuréthane rebelle qui a été écrasé le long des caractères en swahili, gravé à la sableuse à la sableuse par son père il y a 30 ans dans le dur rocher.

Mart Clamp, homme de grande taille aux larges épaules carrées et à la très ferme poignée de main, est né pour travailler la pierre. Sourire facile sur un visage d'aspect juvénile, Clamp est un homme sympathique aimé instinctivement des enfants. ''Je ne comprends pas pourquoi les gens font des choses pareilles,'' fait remarquer Clamp en arrachant un morceau de polyuréthane qui vient avec une fin éclat du granit sous-jacent. ''Jusqu'à il y a un an ou deux, la pire chose commise a été d'appliquer du sang de poulet partout.''

Tout cela est plus que surréaliste.


Mart Clamp nettoie le récent vandalisme sur les Guidestones

Blotti près de la frontière de la Caroline du sud au nord-est de la Georgie, Elberton, chef-lieu du comté d'Elbert, est le siège auto-proclamé de ''capitale mondiale du granit'' avec au moins 42 carrières en activité, et il y a de bonnes chances que l'endroit où vous vivez aux États-Unis contienne un peu de granit du comté d'Elbert. Pendant ces derniers siècles, les bâtiments, monuments, plans de travail et bien sûr les pierres tombales ont été construits et posés tout autour du monde avec du granit d'Elberton.


Une carte faite en granit de Georgie avec Elberton marqué en rouge



Le comté d'Elbert est si riche en cette pierre éruptive durable que pratiquement tout ici est construit en granit. Les maisons, les panneaux routiers, les banques, le centre social, la prison et même le stade de foot de 20.000 places un peu démesuré, tous sont construits avec la roche scintillante vieille de 400 millions d'années, combinaison de feldspath gris, de quartz et de mica. Pas étonnant que le petit Elberton, avec une population inférieure à 5000 âmes, possède probablement en proportion la concentration la plus élevée de monuments dans le monde.

Le comté d'Elbert est également le siège de milliers de travailleurs de la pierre : experts en explosifs, équarrisseurs de pierre, sableurs et entreprises d'équipement lourd spécialisées dans la manutention d'énormes blocs de granit. Presque tous des hommes, ces travailleurs de la pierre collaborent pour former l'ossature économique du comté d'Elbert. Pour la plupart, ce sont de durs travailleurs, fine fleur du symbole de l'Amérique traditionnelle. Mais ce ne devrait pas être une grande surprise si le comté d'Elbert est également le foyer d'une prospère communauté de franc-maçons. Après tout, au moins une branche majeure de la maçonnerie moderne a démarré parmi des maçons anglais, écossais et irlandais à la fin du 16ème siècle.

''Je connais presque tous les hommes qui ont travaillé à ce monument et presque tous étaient de bons chrétiens et de bons Maçons.'', assure Clamp. ''Je sais qu'aucun d'eux n'aurait travaillé sur les Guidestones s'ils pensaient qu'il y avait quoi que ce soit de maléfique ou de fâcheux à leur sujet.''

Mais ce n'est pas tout à fait exact. Presque 30 ans avant cette journée, le père de Mart Clamp, Charlie Clamp, était en train de graver au sable plus de 4000 lettres de 10 cm de haut sur les huit faces des 4 Guidestones. De manière prémonitoire, pendant qu'il gravait les mots ''vers un âge de raison'' sur le sommet de granit de la pyramide bleue, Charlie Clamp dit qu'il a entendu ''une étrange musique et des voix incohérentes.''

Le gardien du musée du granit d'Elberton, un homme chaleureux et aimable dans la soixantaine, a également révélé que les Guidestones ont été une source perpétuelle de controverses avec les églises locales. ''Les églises du secteur n'ont jamais été tellement heureuses à leur sujet,'' a-t-il dit avec son parfait et mélodieux accent de Georgie. Dans un article du Los Angeles Times, l'homme qui a fait construire le monument, Joe Fendley, a remarqué qu'il ''a reçu des appels et des lettres empoisonnés'' à propos des Guidestones. ''J'ai entendu des prêtres dire que c'est maléfique'', a confié dans le même article Hudson Cone de l'association du granit d'Elberton.

Dans son interview avec nous pour cet article, le banquier à la retraite Wyatt C. Martin, le seul homme possédant la réelle identité secrète de l'initiateur des Guidestones, déplore toute l'attention reçue ces dernières années des sorcières, païens et cinglés de tout poil. M. Martin, fervent chrétien proche des 80 ans, reste néanmoins fier de sa contribution aux Guidestones.

Gary Jones, éditeur du journal Elberton Star, est celui qui a sûrement le mieux résumé les sentiments locaux quand il nous a dit, ''Aucune église autour d'ici n'a vraiment aimé le monument, mais les Guidestones ont fait la promotion d'Elberton, donc les habitants d'Elberton sont plutôt protecteurs à leur égard.'' À la suite d'une récente série de vandalisme, le comté d'Elbert a fait montre d'une protection suffisante pour installer deux caméras de surveillance sans fil, qui n'étaient pas en service pendant notre récente visite au monument.

Deux caméras de surveillance récemment installées et pour l'instant hors service, sont là pour décourager le vandalisme


Notre enquête dans le comté d'Elbert a conduit à la découverte apparemment d'une tentative en cours de faire tomber la Guidestone écrite en anglais. Nous avons transmis une preuve photo à Jones montrant une large entaille récemment découpée en haut de la Guidestone près du point d'attache du sommet de la pierre.



Deux vues de la grande entaille récemment découpée dans la Guidestone écrite en anglais


La colère dirigée contre le monument n'a fait que grossir avec les années. Beaucoup pensent que les Guidestones se font l'avocat – si ce n'est une promesse pure et simple – d'un génocide à une échelle presque inimaginable, d'un eugénisme et d'une allusion au gouvernement mondial du NOM où les droits des personnes ne sont acquis qu'en servant un état mondial tyrannique. Certains prétendent même que les Guidestones sont le produit d'un culte satanique.

Fait intéressant, nous avons trouvé la preuve qu'une date est encodée dans les Guidestones – une date qui n'est qu'à quelques jours d'ici – et qu'un événement planifié pour cette date pourrait très bien rendre crédible les théories sinistres les plus sombres. (je rappelle que l'article date de fin décembre 2009, NdT)

Quelle est la vérité sur ce mini-Stonehenge moderne ? Les Guidestones contiennent-elles des messages secrets ? Qui est derrière cet énigmatique édifice ? Que va-t-il se passer le 4 janvier 2010, date qui semble délibérément cachée dans la conception du monument ? Pouvons-nous décoder les Guidestones de Georgie ?


Le mystère Robert C . Christian

Si je me réincarne, je souhaiterai revenir sur terre sous la forme d'un virus tueur pour diminuer le niveau de la population humaine.

– Prince Philip, Duc d'Edinbourg, patron du WWF

L'histoire officielle de la création des Guidestones est centrée sur un personnage mystérieux qui a utilisé le pseudonyme de ''Robert C. Christian''. Selon l'histoire, un homme d'âge moyen est arrivé à pied à la société de granit d'Elberton un vendredi après-midi de juin 1979. Il s'est trouvé que personne d'autre au bureau n'étant disponible pour lui parler, ce fut l'énergique, ambitieux et excentrique président de la société, présumé franc-maçon, Joe Fendley qui accueillit l'homme qui se présenta sous le nom de Robert C. Christian.

Occupé à la paye de ses employés, Fendley ne prit d'abord pas Christian au sérieux quand le mystérieux étranger commença à décrire le monument de granit élaboré qu'il voulait faire construire par l'entreprise de Fendley. Pourtant, tandis que l'homme raffiné aux cheveux argentés et élégamment habillé expliquait les détails d'un projet nécessitant des plaques de granit plus grandes que celles jamais produites par une quelconque société des environs, Fendley commença à lui prêter attention.

Joe Fendley brandit une calculette – et une table de conversion, car R.C. Christian donnait toutes les spécifications en mètres, système de mesures inhabituel pour la Georgie des années 70 – et sortit rapidement une estimation grossière du coût. Fendley s'assura délibérément de bien gonfler le montant, mais Christian ne tiqua pas sur le prix. Fendley lui expliqua ensuite soigneusement qu'aucun monument aussi grand n'avait été équarri dans le comté d'Elbert et qu'il faudrait embaucher des consultants pour faire une expertise forcément astronomique et traduire les langues,
et que donc le prix cité n'était qu'une estimation à peu près et qu'il ne pouvait le garantir.

Sans se démonter, Christian continua son explication en disant qu'il représentait ''un petit groupe d'américains loyaux qui croient en Dieu'' et veulent ''laisser un message pour les générations futures.'' Puis il demanda à Fendley de lui suggérer une banque locale qui servirait d'intermédiaire financier.

4 commentaires:

  1. Tres interressante comme histoire...
    ..Mais pour la date du 4 janvier 2012:
    "DETENTION - Les nouvelles cellules et les pyjamas en papier de la ministre n'y ont rien changé... Source 20minutes.fr; Le 04-01-2010 ..."
    Ça a pas l'air de coller. Sauf si les cellules etaient construite en granite et les pyjamas en papier de verre... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur l'admin, j'ai changé la bannière...
    Bises

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.