Bistro Bar Blog

mercredi 24 octobre 2012

Le sauvetage de Missy


L'histoire d'un sauvetage de chien (qui a suscité beaucoup d'articles sur internet) qui fait très chaud au cœur. En faire autant pour des humains et le médiatiser serait très bien aussi. Pour un animal sauvé, combien d'humains laissés pour compte ?

Une aventure qui date du mois d'août 2012. C'est sur le Daily Mail que j'ai trouvé le plus de photos.
Par ailleurs, je suis certaine que pas une seconde Missy n'en veut à son peut-être futur ex-maître de l'avoir abandonnée. Mais c'est un tribunal qui va décider et non la chienne.

(Note : si les photos n'apparaissaient pas, allez les voir sur l'article source, en bas de l'article.)
Le surlignage en blanc de certaines phrases est involontaire.

Un propriétaire de chien, obligé de laisser la bergère allemande Missy dans la montagne pour sauver sa propre vie, est accusé de cruauté sur animaux.


Anthony Joseph Ortolani, 29 ans, est accusé d'avoir laissé sa bergère allemande de 50 kg sur l'un des plus hauts sommets du Colorado (dans les Montagnes Rocheuses, NdT) suite à un orage. Missy ne pouvait pas marcher en raison de sévères lacérations aux pattes.

Ortolani et un autre grimpeur n'ont eu d'autre choix pour assurer leur sécurité sur le Mont Bierstadt, d'une hauteur de 4287 mètres, que de continuer sans elle à cause de ses blessures.





Ortolani prétend qu'il a appelé le 911 (n° d'urgence aux US, NdT) afin de demander de l'aide pour Missy. Il a posté sur un forum en ligne : ''J'ai appelé le 911, le bureau du shérif et les services de sauvetage et on m'a dit qu'il était trop risqué d'envoyer une équipe de sauvetage pour la chienne'', a-t-il dit, ajoutant que ''rien que de penser qu'elle souffrait était terrible.''
Le bureau du shérif dit qu'ils ont reçu un appel le 4 août de quelqu'un leur demandant de l'aide pour un chien, mais qu'ils n'ont pas envoyé d'équipe de recherche pour animaux.



Missy a réussi à survivre huit jours sur un pic escarpé à environ 4000 mètres d'altitude avant qu'un groupe d'alpinistes ne la trouve le samedi et ne l'emporte le lundi suivant dans une sorte de sac à dos.
La chienne a été trouvée sévèrement déshydratée et avec des troubles respiratoires.
L'opération de sauvetage a été rendue possible grâce à Scott Washburn, qui a découvert avec sa femme la chienne ensanglantée et qui a ensuite mobilisé un groupe d'amis alpinistes pour la sauver.
Il souhaite garder le chien, alléguant qu'Ortolani manque de compétence ou de compassion pour s'occuper de l'animal, qui est resté sans eau ni nourriture pendant plus d'une semaine.
Mais M. Ortolani a dit qu'il n'avait pas abandonné la chienne, qu'un orage soudain l'a obligé à choisir entre rester avec elle et périr, ou redescendre sans elle. Il a dit que lui et un ami ont passé deux heures à essayer de faire descendre Missy, mais avec les nuages qui menaçaient et leur peur augmentant, ne pouvant la porter, ils ont pris la difficile décision de la laisser derrière eux.
Washburn et sa femme Amanda découvrirent Missy le 11 août, blessée et à l'article de la mort, sur un escarpement de roche couvert de son sang.



Ils lui ont donné tout leur ravitaillement et de l'eau et ont essayé de la faire bouger, en utilisant leur kit de premiers soins pour bander ses blessures, mais les pattes de la chienne étaient trop abîmées pour qu'elle puisse marcher et elle était trop lourde pour qu'ils la portent.
''Ma femme s'effondra en pleurant à l'idée de laisser la chienne mourir'', a dit Washburn à ABC7.
Ils ont posté une photo de Missy sur un réseau social d'alpinistes.
Immédiatement des douzaines de personnes ont répondu à la situation de détresse et décidé d'organiser un sauvetage pour la chienne – se demandant en même temps, comment on pouvait être assez cruel pour emmener un animal au sommet d'une montagne et de l'y laisser.
Huit volontaires se sont regroupés pour sauver Missy, en organisant une mission de neuf heures pour la retrouver et la ramener.
Ils l'ont trouvé juste avant une tempête de neige et l'ont mise dans un sac à dos surdimensionné pour l'enlever d'où elle s'était perchée.
Un vétérinaire se porta volontaire pour la prendre et découvrit que miraculeusement la chienne n'avait pas de fractures, pas de blessures internes ni autre dommage permanent dus à son calvaire.
''Sa survie et sa volonté de vivre sont stupéfiantes à tout point de vue'', a dit M. Washburn.



Les Washburn ont fini par s'attacher à la chienne, mais c'est là que le propriétaire est entré en scène – heureux que sa chienne soit sauvée et gêné que ce ne soit pas lui qui soit venu à sa rescousse.
''J'en perds mes mots. Ma gratitude pour les gens qui ont participé est infinie''.
Il a demandé le nom de la clinique vétérinaire où Missy a été soignée pour pouvoir la revoir et rembourser ses soins.
En lisant la montagne de messages de mépris pour sa manière de traiter la chienne, il s'est expliqué. ''Missy a été blessée en essayant de traverser le Sawtooth. Il y avait Missy, un ami et moi.''
Ses blessures ont rendu impossible la marche, les deux randonneurs ont donc essayé avec des cordes de la faire descendre de rocher en rocher, mais elle se blessait de plus en plus.



''Finalement elle s'est arrêté complètement de bouger et je savais qu'elle était salement blessée''.
''Je l'ai prise sur mes épaules et j'ai sauté de rocher en rocher, mais je n'ai pu continuer à la porter.''
Ils ont passé deux heures à essayer de la faire redescendre, mais avec les nuages qui menaçaient et une peur grandissante, ils ont pris la difficile décision de la laisser.
Il s'était convaincu qu'elle était morte de ses blessures pour pouvoir faire face à la culpabilité de l'avoir abandonnée.
''Tout ce que je peux dire est que je suis soulagée qu'elle aille bien,'' a-t-il dit sur internet. ''J'ai honte que ce ne soit pas moi qui l'ai ramenée de la montagne, j'ai sous-estimé la bonne volonté et la résolution de la communauté des randonneurs du Colorado, et je leur suis éternellement reconnaissant.''
Il a dit que dans les jours qui ont suivi l'abandon, il a cherché tous les jours sur internet si on avait trouvé un chien sur le Bierstadt, mais il n'a rien trouvé.
Il venait de perdre espoir quand il a lu son héroïque sauvetage et sa bonne fortune.


''Je ne peux vous rapporter ici tout ce qui m'est passé par la tête quand j'ai fait ce choix. Mes enfants, le fils de mes amis, plein de gens. Je sais vraiment que je veux revoir ma Missy. Je sais aussi qu'il y a plein de gens qui pensent que je ne la mérite plus. Je peux vous dire qu'elle serait très heureuse de me voir. J'ai appris beaucoup et je suis convaincu de ne jamais laisser se reproduire une chose pareille. Missy a une deuxième chance, je demande la même chose.''
''Je ne suis pas fier d'avoir abandonné Missy. J'ai fait à ce moment-là ce que je pensais juste pour me protéger moi et l'adolescent qui était avec moi.'' a écrit Ortolani dans un récent billet. ''Les gens disent que j'aurai dû rester et envoyer le fils de mes amis chercher de l'aide. J'étais responsable de lui et je n'allais pas le laisser là tout seul avec les nuages qui s'amoncelaient sur le Bierstadt et je n'allais pas non plus l'envoyer tout seul sans téléphone cellulaire.''
Il a dit qu'il avait appelé à l'aide le bureau du shérif. Le sergent Rick Safe a confirmé que le bureau avait reçu son appel le 5 août, mais lui a dit qu'ils n'avaient pas d'effectifs ou d'équipement pour mener une recherche et une mission de sauvetage pour un animal, selon NBC.
Toujours est-il que M. Washburn pense que M. Ortolani est un propriétaire de chien incapable et qu'il peut offrir une meilleure vie à Missy.
Il a dit qu'il comprend le choix de M. Ortolani de l'abandonner, mais pas son choix de ne pas y être retourné.

''Ma femme et moi avons dû l'abandonner aussi. Quand nous l'avons trouvé le samedi nous savions que nous serions incapables de la ramener par nous-mêmes et c'est le cœur très lourd que nous l'avons laissée sur le rocher sachant qu'elle pouvait mourir'', a dit M. Washburn.


''Bien qu'étant obligés de l'abandonner, nous sommes revenus pour elle.''
Ortolani doit comparaître au tribunal le 16 octobre et le juge décidera ultimement qui aura la garde de Missy, a dit Safe.
S'il est condamné, l'homme de 29 ans pourrait écoper de 18 mois de prison et être obligé de payer une amende d'au moins 5000 $.

SOURCE

Traduit par Hélios du BBB.

---------------------


Mise à jour : le 16 octobre au tribunal, Anthony Ortolani a plaidé coupable. Le vétérinaire pense que Missy s'en sortira indemne. Missy est toujours avec les Washburn.
La sentence sera prononcée le 20 novembre.
À suivre (je vous ferai part du jugement).

21 commentaires:

  1. Bonjour,
    Sujet qui me touche puisque pratiquant la haute montagne et amoureux des toutous.
    Pas de jugement sur le comportement de cet homme qui abandonne sa chienne et n’a pas le minimum de dignité et d’amour pour tout mettre en œuvre afin de la sauver.

    Seul commentaire, il n’est guère raisonnable d’emmener un chien en haute montagne à 4300 m, la faune montagnarde traditionnelle habituée aux conditions rudes, bouquetins et chamois dépassant rarement les 3000/3500 m en été, lesquels sont ‘équipés’ de sabots protecteurs.

    RépondreSupprimer
  2. Un seul commentaire.
    Emmener un toutou à 4300 mètres et l'abandonner blesser sans lui porter secours après avoir regagner le plancher des vaches, mérite la peine de mort.
    Quand on est capable de faire ceci à un animal, on est capable de le faire à son prochain. Barre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien moi, je pense que les gens sont capable de se regrouper pour aider un chien dans la montagne (ce qui est honorable), avec des milliers de messages haineux sur le net, mais ne sont pas capable d'aider leur "prochains" qui se retrouvent à dormir dans des voiture voir à même le sol, avec leurs enfants placé en foyer, et cela devant leur porte, pas à 4000m d'altitude!!
      Alors la peine de mort elle est aussi bonne pour tous le monde!

      Supprimer
    2. Cette lâcheté/démission/trahison est pour moi sans nom.
      Je remets à l’occasion de ce billet et à propos de la montagne une réflexion laissée il y a peu chez VJ :

      …/…Pourquoi osent-ils laisser leurs traces faites d’immondices, seuls indices ad nauseam d’une incongruité aveugle à la beauté ?
      Forme lâche et larvée d’émanation de violence contre la nature, l’animal, l’homme, violence devenue incontrôlable dont très justement il pâtira.

      « La foule arrivait dans la montagne, non pas dans le désir de s’y apurer et d’y agrandir ses mesures, mais elle charriait avec elle ses mesquineries, ses petitesses, ses maladies, ses vices, ses perversions, ses défauts, sa saleté.
      Elle ne venait pas laver aux sources la saleté de son cœur, elle venait salir les sources »

      Jean Giono 1947
      …/…

      Abandonner et laisser mourir sa chienne en pleine souffrance dans des lieux de beauté - laquelle probablement ne lui en voudra même pas et regardera son ‘maître’ avec les mêmes yeux d’amour - est pure infamie, reflet de la lâcheté et de l’inconséquence de l’homme.

      Pour cet homme j’espère en une justice immanente qui punit toute forme d’ignominie.

      Supprimer
    3. Je réponds à l'anonyme de 15h18. Voici ce que j'ai écrit en préambule à l'article :

      "En faire autant pour des humains et le médiatiser serait très bien aussi. Pour un animal sauvé, combien d'humains laissés pour compte ?"

      C'est clair ?

      Les humains et les animaux méritent tout autant notre respect.

      Supprimer
    4. C'est clair Helios ;-)
      Ma remarque n'etait pas pour toi mais pour le message qui réclame la peine de mort...
      Et je lui répond qu'on mérite tous autant (presque tous) la peine de mort que lui pour notre lâcheté qui détruit des vies autour de nous, animal ou humaine. Même moi qui sauve et essais de sauver des animaux je la merite car mon comportement, en acceptant la societé dans laquelle je vie est complice des horreurs de ce monde...

      Alors y'en a qui devraient arrêter leurs br....tes de pu...les dé..ré en vomissant leur haine sur une personne pour pouvoir se voilé la face sur leur propre lâcheté devant ce monde pervertit! (Comme moi!...)

      Supprimer
  3. Souhaitons que ce soit l'amour qui guide les décisions du juge et ceux qui seront présents.
    Les message haineux n'ont rien à faire là, quelque soit le côté vers où l'on se tourne.

    RépondreSupprimer
  4. Aucune pitié a avoir avec de tel imbécile.
    Voir les grillages des aires d'autoroutes en juillet aout.Barre

    RépondreSupprimer
  5. hélas, c'est bien parce que ce doit être un imbécile (s'il était "méchant", et l'avait fait sciemment, il ne se serait pas manifesté ensuite) - qu'il faut avoir pitié.
    "pardonne leur, mon dieu, ils ne savent pas ce qu'ils font" : j'ai appris ça il y a longtemps au caté, et il y a à apprendre là....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A 16:27
      Tu me fait pitié d'être aussi bête qu'une grenouille de bénitier.
      Amen

      Supprimer
    2. Anonyme 16.27
      Enfin une parole censée (avec celle de 15.31)

      Supprimer
    3. Une grenouille de bénitier c'est plutôt genre un faux dévot, ou qui se donne bonne conscience en allant à la messe, en tenant de beaux discours mais ne les applique pas. Je pense aussi que son comportement relève plus de l'imbécilité. Il dit bien qu'il a réfléchit à si ça avait été son enfant, un ami, etc... Il s'est trouvé pris au dépourvu parce qu'il n'avait pas réfléchit à bien tout prévoir avant de partir crapahuter avec sa chienne. Et je ne suis pas sur que la chienne ne lui en tienne pas rigueur, les animaux ne sont pas bêtement fidèles, elle sait très bien qui l'a trouvée, l'a soignée, sauvée. Quant aux tortures sur animaux y'a bien pire : les huskys qui ont servis pour les Jo d'hiver au Canada, tous exécutés dans des fosses communes parce qu'ils ne servaient plus à rien et fallait les nourrir; pareil pour des lévriers en Espagne qui servaient à la saison de la chasse, j'ai vu des photos où ils étaient pendus et écorchés vifs; on peut aussi citer ces rats de laboratoires avec des tumeurs plus grosses que leurs petits corps, etc...

      Supprimer
    4. Exact, et chacun(e) de nous doit abhorrer ces manifestations de la déchéance de l'homme, mais pas seulement, se dresser contre et apporter sa contribution si minime soit elle à un rétablissement d'harmonie et de compréhension de l'autre.

      Supprimer
  6. Hélios pourra bientôt ouvrir un chapitre, que dis-je, un salon annexe BBB de réflexion philosophique sur des bases stoïciennes.

    Les épreuves envoyées à l’homme de bien sont destinées, en exerçant sa résistance, à révéler sa vertu.
    Le Mal serait donc ce qui pourrait promouvoir le bien moral ??

    « Une âme basse et paresseuse ne s’avance qu’en terrain sûr : la vertu gravit les cimes »
    Sénèque

    Au passage et à propos des commentaires du 21.12.2012, beaucoup de spontanéité, de franchise et de lucidité, le stoïcisme ne saurait masquer la réflexion et l’éveil.

    RépondreSupprimer
  7. je vois personne s'approcher d'un misérable sur le trottoir dans une grande ville car si c'est le cas il n'y en aurais PLUS..
    les faux culs qui sauvent ? les animaux ont des tribunaux ..
    Pas les sacrifiés qui sont aussi des animaux..
    c'est mon CDG (coup de geulle)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact aussi ami(e) et là encore il est de notre devoir de lui prêter assistance, chacun(e) avec nos moyens et à notre manière.
      De toute façon nous n'aurons pas le choix, les trucs institutionnels sont condamnés, pour ce qui est des tribunaux çà les changera, ce monde est en pleine mutation.
      Bonne soirée à vous toutes et tous.

      Supprimer
    2. merci de votre attention
      *
      permettez moi de pas croire aux discours de gens conscients de l'évidence et qui raisonnent comme un vieux 45 tour.
      un plaisir de bonne compagnie..

      Supprimer
  8. Amener un chien en montagne.. faut le faire!!! Et ne penser qu'à soi..
    Tonino

    RépondreSupprimer
  9. vu les réactions on est loin de s'aimer comme disait l'autre !
    jeter la pierre .... ben moi je suis pas fière tout simplement quand je lis cela mais j'ai pas envie de juger ... missy est sauve , quelle belle histoire pour tous a pleins de niveaux .

    RépondreSupprimer
  10. Heureusement que la peine de mort est abolie!
    ça en ferait des têtes qui tombent si à chaque fois qu'elle était ainsi souhaitée le couperet tombait!!!
    ... Pour le souhaité et le souhaitant hihi
    Peut être une solution efficace contre la surpopulation?
    Robespierre revient ! ils sont devenus fous!
    <
    Bravo à ce couple qui a réuni des amis alpinistes pour sauver cette chienne, Que l'autre n'y ait pensé.... quelle tristesse. Tout être vivant a doit à la vie! je ne suis pas alpiniste alors je nourris les pigeons éclopés
    <
    Tout être humain a le droit à la dignité et nos rues sont pleines de ce dénis
    Dans ma ville, mais je ne doute pas qu'il en soit de même dans les vôtres, ce sont des familles avec enfanst en bas âge (pour ne pas vous tirer la larme de l'oeil en vus disant bébés) qui dorment dehors.... leur faute? ne pas être de la "bonne" origine, alors pas le droit au travail, alors, la rue. Fastoche.
    A quand les mêmes droit pour chaque individu?
    Je ne suis pas légiste mais j'aimerai pouvoir changer les lois.... les mentalités...

    Dans un exemple comme dans l'autre, stopper la barbarie.

    Merci Hélios pour tous ces articles
    Amitiés à toutes et tous

    Robespierre (lol)

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.