Bistro Bar Blog

mercredi 10 octobre 2012

Diana n'était pas la cible (Partie 3 et fin)


Partie 1 ICI et partie 2 ICI.



Mohammed Al Fayed avait acheté récemment un château parisien ayant précédemment appartenu au duc et à la duchesse de Windsor. C'était le cadeau de mariage qu'il allait faire à Diana et Dodi. Tomlinson avait raison, la cour parisienne de Diana et Dodi aurait éclipsé tout ce que l'Angleterre pouvait offrir. Le prince Phillip se rendit compte que ses petit-fils, William et Harry, auraient probablement préféré passer du temps à Paris avec leur mère. Cela signifie que ses petit-fils auraient été influencés par ''le fils d'un marchand de chameaux bédouin'', en s'alignant avec les ennemis ancestraux du trône britannique actuel. Comme le dit Tomlinson en parlant du palais :



Le raisonnement était le suivant :après la mort de Diana, les projecteurs se seraient tournés à nouveau vers le palais, comme ce fut le cas ; le taux de popularité du prince Charles remonterait en regagnant la sympathie du public et ce fut fait. Et, l'important le prince William restera sous le contrôle ferme du Palais. Mission accomplie. Plus de Di, pas de cour rivale. La monarchie est en sécurité.



Si Richard Tomlinson vivait à Genève et était un agent du MI6, il connaissait alors probablement le K-Team qui résidait à Genève. Tomlinson n'a jamais dit que Dodi, et non Diana, était la cible de l'équipe meurtrière. Nulle part dans le document original du MI6 on ne parle de tuer Diana. Ce qu'ils avaient en tête pour elle aurait été bien pire que la mort.



Comme Tomlinson pense que Diana était aussi la cible, il semblerait qu'à un moment dans les deux mois et demi entre la rédaction du document MI6 du 17 juin 1997 et l'assassinat du 30 août, un nouveau plan existait dans l'un des nombreux documents de la CIA trouvé dans la chambre d'hôtel de Oswald LeWinter à Vienne. Grâce au lien de Tomlinson avec le K-Team de Genève, il a peut-être su que le plan avait été changé.



Le réseau Mossad



Dans un livre intitulé ''Les espions de Gidéon, l'histoire secrète du Mossad'' (édité en 1999), il est dit qu'un agent du Mossad nommé Maurice se trouvait à Paris au Ritz pour essayer de recruter un chauffeur, Henri Paul, le jour même de l'accident. Henri Paul, le conducteur, a été tué sur le coup. Ce livre dit plus loin :

En juillet 1998, Mohammed Al Fayed a posé plusieurs questions dans une lettre envoyée à chaque membre du Parlement, les pressant de soulever les questions à la Chambre des Communes. Il prétendait qu'il ''existe une force au travail pour étouffer les réponses que j'attends.'' Son comportement était considéré comme une réaction de père éploré se démenant dans toutes les directions. Certaines questions méritent d'être répétées, non parce qu'elles font la lumière sur le rôle joué par le Mossad les semaines précédentes de la vie de Henri Paul, mais parce qu'elles montrent la manière dont la tragédie a gagné en élan, que seuls de vrais faits peuvent arrêter.

Al Fayed a mentionné un ''complot'' pour se débarrasser de Diana et de son fils et a tenté de relier toute sorte d'événements disparates par ses questions : ''Pourquoi a-t-il fallu une heure et 40 minutes pour emmener la princesse à l'hôpital ? Pourquoi certains photographes ont-ils renoncé à donner certaines de leurs photos ? Pourquoi y-a-t-il eu un cambriolage cette nuit-là au domicile londonien d'un photographe qui détenait des photos paparazzi ? Pourquoi toutes les caméras de télévision en circuit fermé de cette partie de Paris n'ont-elles enregistré aucune image ? Pourquoi ni les radars sur l'itinéraire ni les caméras de circulation n'ont fonctionné ? Pourquoi la scène de l'accident a-t-elle été ré-ouverte au trafic au bout de quelques heures ? Qui était la personne dans le groupe de presse à l'extérieur du Ritz équipée comme un reporter ? Qui étaient les deux hommes non identifiés mêlés à la foule qui se sont assis plus tard au bar du Ritz ? Ils ont commandé en anglais, observant et écoutant de manière marquée.



Le livre Les espions de Gidéon semble un moyen habile de semer une désinformation et de masquer les traces des agents Mossad qui ont été impliqués dans le meurtre de Dodi et Diana.



En haut du document du MI6 il y a une liste des sources d'information. L'une est un citoyen britannique nommé Ken Etheridge. Il travaillait pour l'un des ennemis de Mohammed Al Fayed, Tiny Rowlands, qui avait financé le film d'Allan Frankovich, ''L'imposture maltaise'', sur l'attentat du vol Pan Am 103. Rowlands a financé le film pour deux raisons. D'abord il pensait pouvoir mentionner des terroristes musulmans et des trafiquants d'armes dans le film et par là salir Al Fayed qui était impliqué dans des trafics d'armes. La deuxième raison était du pur business. Rowlands voulait entrer dans les bonnes grâces du colonel Kadhafi pour obtenir des concessions minières près de la frontière du Tchad.



Rowlands envoya Ken Etheridge en Espagne pour superviser le filmage d'un dénonciateur du Bureau des drogues, Lester Coleman. Coleman déclara que ce n'étaient pas les libyens qui firent l'attentat du vol 103 de la Pan Am, que c'étaient des terroristes palestiniens qui étaient payés par l'Iran. Cette information lui fit acquérir la haute considération du colonel Khadafi. Selon des sources de la CIA :



Etheridge était un agent du MI6 qui avait enquêté sur Al Fayed quelques années auparavant et donné à la CIA des informations sur le trafic d'armes d'Al Fayed avec son beau-frère, Adnan Khahoggi. L'implication d'Etheridge dans l'affaire Diana est indirecte dans la mesure où il informait la CIA de l'étendue des intrigues d'Al Fayed envers l'Establishment britannique avec son désir d'une union Dodi-Diana, establishment qui avait refusé de lui accorder la citoyenneté depuis plus de 30 ans.



Les premiers rapports établissent que Diana était en dehors de la voiture



Le tout premier reportage télévisé de l'accident disait que Diana était à l'extérieur de la voiture et déambulait autour. Les premiers communiqués télévisés disaient que Diana était ''hors de la voiture''...''consciente'', ''souffrant d'une fracture au bras, d'une blessure à la hanche et d'une possible commotion.'' Ces reportages exposaient que ses blessures ''ne menaçaient pas sa vie, mais étaient sérieuses.'' Ces reportages font partie d'un article de Sabre intitulé, ''Diana, accident ou meurtre ?'' Sabre commença un enregistrement à 12h35 par satellite, très peu de temps après la diffusion du premier bulletin. Les reportages initiaux provenaient de la BBC et de SKY. Ces remarques et les photos diffusées avec n'ont jamais été publiées depuis.

Des documents en possession de la CIA établissent presque tout ce qui a été énoncé ci-dessus. Ces documents ont été résumés pour moi par un agent de la CIA. En plus de déclarer de nombreuses choses qui sont passées dans le domaine public pendant des années, les documents exposent aussi ce qui suit. Certaines des informations suivantes sont si perturbantes qu'il m'a fallu deux ans pour les vérifier et enfin les mettre sur papier.



** La cible de la soirée du 30 août 1997 était Dodi Al Fayed. Le Palais avait donné sa bénédiction pour l'élimination de Dodi Al Fayed, le père de l'enfant que portait Diana.

** Le Palais supposait que Diana était enceinte d'environ trois mois.

** Le plan originel demandait la mort de Dodi et un avortement pour Diana !

** Le Palais ordonna un avortement par curetage. Il serait réalisé dans une ambulance garée pendant une heure dans une rue sur le chemin de l'hôpital.

** L'avortement fut réalisé, mais l'hémorragie était trop importante et l'atteinte aux organes internes était irréversible.

** Diana décéda d'une hémorragie causée par l'avortement – et NON d'une rupture cardiaque !

** La dissimulation de la vérité fut ordonnée par Bernadette Chodron de Courcel, la femme du président Chirac, qui fut informée immédiatement et se précipita à l'hôpital. Mme Chodron de Courcel est l'autorité de l'Opus Dei en France.

** Pour s'assurer que Dodi était mort dans l'accident, le K-Team avait positionné l'un de leur ''spécialistes'' dans le tunnel du pont de l'Alma. Ce fut celui-ci qui monta dans la voiture, comme s'il vérifiait si Dodi était en vie. On ne sait pas si Dodi était vivant ou mort quand le ''spécialiste'' lui rompit le cou. En sortant de la voiture, il hocha la tête pour faire savoir aux membres de son équipe, déguisés en photographes, que c'était fait. Dodi était mort.

** Il y a une photo du ''spécialiste''. Elle a été publiée dans l'un des tabloïds, pourtant sa signification n'était pas connue à l'époque.

** Diana était en vie. Elle était en dehors de la voiture, à marcher. Elle savait que Dodi était mort. Quand l'ambulance arriva, Diana monta dedans toute seule. Il y a une photo qui la montre assise dans l'ambulance. Elle semble aller bien.



Alors qu'on soupçonne d'avoir ordonné à celui qui a réalisé l'avortement de causer sa mort, ceci n'a pas été confirmé. Les sources de la CIA établissent que le Palais ne voulait pas sa mort. Le Palais espérait toujours l'utiliser pour réunir la Grande-Bretagne et les États-Unis. Le Palais savait aussi que des secrets de ce genre ne peuvent être gardés. Si le Palais était impliqué dans le meurtre de Diana, ses deux enfants chéris le découvriraient. Aucun problème si William et Harry savaient que le Palais, ses grand-parents, avaient ordonné la mort de l'ami égyptien de leur mère. Ils savaient qu'ils pourraient faire comprendre aux garçons pourquoi ils l'avaient fait. Mais le Palais n'aurait jamais pu faire comprendre au prince William et au prince Harry pourquoi leur mère devait être tuée.



Si le Palais ne voulait pas sa mort qui alors l'a ordonnée ? Et pourquoi ? Les sources de la CIA ont soupçonné qu'un ou deux hommes en position de pouvoir dans l'ombre ont décidé tout seuls que Diana était trop fragile pour qu'on lui fasse confiance. Ces hommes décidèrent qu'il serait plus facile de la contrôler si elle était morte. Ils ont donc arrangé sa mort de manière à pouvoir utiliser son image pour créer une nouvelle religion mondiale par laquelle ils pourraient contrôler le monde.**



SOURCE



Traduit par Hélios






7 commentaires:

  1. Déjà finit? mince alors...
    Merci :)

    RépondreSupprimer
  2. Bizarre, je dirais même plus, vraiment bizarre....
    TOUT est possible ! M'enfin, finalement.... C'est quoi la vraie "VÉRITÉ" ? Malgré ses énormes gros sous, le père de Dodi... il en est où ? Il est certain que secrets d'état.... ! Merci Hélios ! C'est vrai quoi, finie, finie là l'histoire dramatique ??? ;-) ♥

    RépondreSupprimer
  3. La source de l'article apparaît maintenant (bizarre, un commentaire de Valérie sur ma messagerie qui n'est pas sur le blog...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore très bizarre... le comm. de Valérie dit quoi ? Bisous et merci de ton travail (qui est une vocation...) pour nous tenir informé. ♥♥

      Supprimer
  4. Quand je me rends sur le lien de la source indiquée par Sylvie, j'ai un message de WOT (extension pour Firefox servant à noter la réputation/sécurité d'un site) qui me dit que "ce site a très mauvaise réputation, voulez-vous continuer?". J'ai donc soumis l'URL à Virus Total (site qui utilise une vingtaine d'antivirus connus mis à jour quotidiennement) pour voir et le site est déclaré "clean". Cela en dit long sur la valeur d'une dite réputation sur Internet. Je ne suis pas étonnée du tout mais bon, je raconte cette anecdote pour les naifs. C'est pas parce qu'on le dit que...

    Helios, merci pour tout ce travail et effectivement ça va encore plus loin que ce que Icke exposait. Je comprend maintenant mon aversion instinctive pour l'avant-dernière Première Dame (enfin on devrait dire Damned) de France. Quel beau monde, même mes toilettes sont plus propres!

    RépondreSupprimer
  5. Correctif à mon com précédent: j'ai voulu dire Helios, Sylvie, c'est une autre webmastrice sympathique et dévouée mais qui n'a rien à voir ici. Désolée, chère Helios, j'espère que tu ne m'en voudras point de ce lapsus involontaire.

    RépondreSupprimer
  6. Hello Helios, bon j ai pu ouvrir le lien source, en fait comme je m attendais a voir le titre ou texte du lien a cote du mot "SOURCE" et que rien ne se passait quand je passais mon curseur sur le mot "SOURCE' je pensais que le lien n'y etais pas ! Bref j ai re-essaye today en cliquant sur le mot "SOURCE" et j ai pu ouvrir la page du lien. Desolee. Et merci pour ton travail Helios !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.