Bistro Bar Blog

lundi 29 octobre 2012

Enquête sur les Guidestones de Georgie 2/6

Partie 1/6  ICI.

(...)

Dès que Christian fut sorti du bureau, Fendley téléphona à son ami le président de la Granite City Bank, Wyatt C. Martin, et lui parla du ''dingue qui veut construire un genre de monument de fous''. Environ une demi-heure plus tard, Christian arriva dans le bureau de Martin et dissipa avec son costume coûteux et son maintien sans défaut les doutes du banquier. Après les plaisanteries de présentation, Christian conta de nouveau sa mission à Martin et expliqua que ''Robert C. Christian'' était un pseudonyme choisi parce que justement il était chrétien.

En tant que banquier, Martin insista pour connaître le véritable nom de Christian afin d'enquêter sur ses finances avant de démarrer le projet. Christian accéda à la requête, mais à condition que lui-même et le groupe qu'il représentait restent pour toujours anonymes. Martin fut d'accord pour ne jamais révéler la vraie identité de Robert C. Christian.

Selon l'histoire officielle des Guidestones, Joe Fendley, mort récemment, et Wyatt Martin ont été les seules personnes à avoir rencontré Christian. Selon la même histoire, Martin est la seule personne à jamais avoir connu la réelle identité de Christian. Quand nous avons parlé avec M. Martin il y a quelques jours, il est resté fidèle à sa promesse de secret faite il y a plus de 30 ans. Nous avons pourtant fait des découvertes qui jettent une lumière sur ceux qui pourraient être derrière les Guidestones et nous discuterons de nos trouvailles plus loin dans l'article.

Christian demanda à Martin de lui trouver un peu plus de deux hectares de terre pour le monument. Il voulait au début que le terrain se situe dans le comté de Hancock sur une ligne s'étendant à l'ouest d'Augusta. Pourtant, Martin argumenta contre cet emplacement et dit que le comté d'Elbert serait meilleur marché et plus facile à équiper. Christian fut d'accord et à une date ultérieure, il choisit un endroit de deux hectares et demi de terre arable près de la ferme Mullenix, endroit qui avait les faveurs de Martin.

Acheté 5000 $ le 1er octobre 1979, l'endroit se situe à un peu plus de 11 km au nord d'Elberton sur une hauteur supposée être le point le plus haut du comté. Christian avait fait faire un acte de propriété pour que le droit de pâture sur le terrain soit donné à la famille Mullenix pendant au moins 20 ans. La terre doit rester autrement dans des ''conditions naturelles.''

Au fil des ans, un certain nombre d'incohérences avec l'histoire officielle se sont manifestées. Par exemple, Christian soutenait au début que c'était le groupe d'individus qui avait prévu les Guidestones depuis plus de 20 ans, mais dans son livre écrit plus de 5 ans après, Le bon sens retrouvé (Common Sense Renewed), on le cite comme étant ''l'auteur et le sponsor du monument des Guidestones.'' Plus loin dans le livre il écrit qu'il est ''l'initiateur des Guidestones et le seul auteur de ses inscriptions.''

''Les années passant, j'ai commencé à soupçonner la même chose, que tout venait d'un seul homme ou du moins d'un homme et sa famille,'' nous a dit récemment Martin.

Dans le guide du musée d'Elberton sur les Guidestones, il est dit que Christian a disparu si longtemps après sa visite initiale que Fendley et Martin en sont venus à croire que l'apparition de Christian n'était qu'une simple farce concoctée par les copains de Fendley. Dans une interview ultérieure avec Wired Magazine, Wyatt Martin prétend que Christian est retourné le lundi qui a suivi le premier contact du vendredi.

De même, le guide du musée a écrit que ''concernant l'achèvement du projet, Martin aurait dit que tout les documents écrits du projet avaient été déchirés,'' mais dans l'interview du Wired Magazine, Martin a admis qu'il possède en fait toujours toutes les archives ainsi que les lettres de Christian. Tous les documents en lien avec le monument sont stockés dans un ordinateur IBM de 1983 emballé solidement sous plastique et rangé au fond de son garage.

Fendley a fourni nombre de documents méticuleux sur l'équarrissage et la construction du monument, tactique qui s'est retournée contre lui car d'avoir planifié délibérément à l'avance un bombardement médiatique a donné matière aux détracteurs qui n'ont vu les Guidestones que comme un gros coup de pub fomenté par Fendley et Wyatt. Jusqu'à sa mort, Fendley a nié ces allégations, mais il a néanmoins apprécié l'attention que le monument a attirée et utilisé la publicité comme dynamique pour obtenir le poste de maire d'Elberton en 1980.

Malgré tout, les archives photos de Fendley sur le dossier de la construction des Guidestones est inclus dans le guide du musée et est intéressant pour les nombreux détails qu'il fournit.

Environ neuf mois après les premières rencontres secrètes avec Christian, le monument fut officiellement inauguré le 22 mars 1980 (un samedi au moment de l'équinoxe de printemps, NdT) devant une foule d'environ 400 personnes. Le guide cite plus de 80 personnes impliquées dans le projet. Des experts linguistes des Nations-Unies et des professeurs de collège ont été requis pour le challenge des traductions linguistiques et les translittérations. Des scientifiques et des ingénieurs ont obtenu des contrats pour superviser les détails d'astronomie du projet.

La foule a été impressionnée lors de l'inauguration, mais un personnage important manquait. ''Je ne pense pas que R.C. Christian ait jamais rendu visite au monument à ce jour,'' nous a confié M. Martin. Bien qu'il y ait des raisons de penser que l'histoire de ce Christian soit presque totalement fabriquée, voici quelques ''faits'' le concernant :

  • R.C. Christian a visité Stonehenge avant de concevoir les Georgia Guidestones.
  • Il avait plus de 60 ans quand il écrivit Le bon sens retrouvé en 1986.
  • Il a prétendu être chrétien, mais ses écrits suggèrent qu'il pourrait être un adepte du mouvement New Age d'Alice Bailey qui vénère ''le Christ'', mais aussi d'autres divinités.
  • Il avait une arrière-grand-mère originaire de Georgie.
  • Il a servi dans la deuxième guerre mondiale.
  • Il voyageait beaucoup et a envoyé des chèques à Martin pour le paiement du monument à partir de banques situées partout dans le pays.
  • Il était relativement fortuné.
  • Il aimait Thomas Paine.
  • Il a distribué son livre à ''plusieurs milliers de responsables politiques et faiseurs d'opinions du monde entier. Tous les membres du congrès américain en ont reçu une copie.''
  • Il a cité les remarques d'Henry James à propos de Stonehenge.
  • Il a été décrit comme un ''gentilhomme d'âge moyen aux cheveux gris'' lors de sa rencontre avec Fendley et Martin en 1979.

Nous discuterons des idées de Christian énoncées dans Le bon sens retrouvé plus loin.

============
============

Le monument

La Maçonnerie, comme toutes les religions, tous les Mystères, Hermétisme et Alchimie, cache ses secrets à tous sauf aux Adeptes et aux Sages, ou Élus, et utilise de fausses explications et de mauvaises interprétations de ses symboles pour égarer ceux qui ne méritent que de s'égarer ; leur cacher la Vérité, qui s'appelle Lumière, et les en éloigner.

  • Albert Pike, Morales et dogme de l'Ancien et Accepté Rite écossais de la Franc-maçonnerie

Composées de quatre ''Pierres Guides'', d'une pierre de faîte et d'une ''Pierre cadran solaire ou Pierre Gnomen'' (Gnomen en anglais évoque un cadran solaire, NdT), les Guidestones de Georgie est un monument situé au sommet d'une modeste colline près de l'autoroute 77 de l'état de Georgie, à un peu plus de 11 km au nord de la ville d'Elberton. Malgré une situation qui serait le point le plus élevé du comté d'Elbert, c'est une dénomination douteuse car les hectares environnants, plats comme une galette, semblent être au moins aussi élevés.

Les pierres du monument sont fixées entre elles par des goupilles en acier inoxydable de 20 cm, d'une épaisseur de 1-5/8 pouces ( ? le pouce fait 2,54 cm). Le substrat rocheux a été creusé à une profondeur de 60 cm pour la fondation du monument. Les pierres de soutènement reposent sur un cadre en fer renforcé de béton. Le poids total du monument y compris les pierres de support enterrées est d'environ 119 tonnes.

Bien que médiatisée comme ''d'une taille écrasante,'' la structure des Guidestones n'est pas réellement très grande. Les Guidestones ne seraient qu'un monument de taille moyenne à Washington D.C. et y seraient éclipsés par de nombreux monuments. Librement et intentionnellement copiés d'après Stonehenge, les Guidestones sont beaucoup plus petites. Stonehenge est à la fois plus haut (plus de 7,30 m contre 5,90 m)et recouvre une bien plus grande surface (les structures rocheuses subsistantes de Stonehenge s'étendent sur une zone de presque 40 mètres de diamètre, alors que les Guidestones peuvent tenir dans un rectangle de 6 m x 7 m)

Mart Clamp, qui est propriétaire des Clamp Memorials à Elberton, a estimé que cela coûterait environ 500.000 $ pour construire les Guidestones aujourd'hui. Gary Jones a dit que le monument aurait coûté à peu près 225.000 $ quand il fut construit en 1980. Wyatt Martin, le banquier qui a manipulé tous les fonds pour les Guidestones, dit pourtant que ce chiffre est beaucoup trop élevé mais sans donner d'estimation. C'est bien sûr une somme toujours considérable, mais bien accessible à de nombreux groupes. En fait, de nombreux individus auraient facilement pu se permettre les Guidestones, ce qui atténue le cas d'un monument uniquement érigé par la cabale d'une élite mondiale aux poches remplies.

1 commentaire:

  1. Cette histoire est vraiment interréssante Hélios. Merci

    Le fou dubu

    PS;Je languis le 3/6

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.