dimanche 6 mars 2011

Effondrement économique à venir

De plus en plus d'articles font écho, au travers de spécialistes, au proche effondrement économique.
Nigel Farage, interviewé par Pierre Jovanovic sur Radio Ici et Maintenant le 2 mars l'a confirmé, ainsi que la chute de l'euro.
Quand on lui a demandé la date prévue, il n'a pu répondre.

Mais il est malgré tout vraiment temps de se préoccuper au mieux de réserves pour des aliments de base et d'eau.
 
Je mettrai en ligne prochainement des extraits du livre de Jade Allègre "Survivre en ville quand tout s'arrête" qui s'adresse, bien sûr, à des conditions extrêmes et quelques articles et vidéos qui tournent autour du sujet.



Peuples de la terre, préparez-vous à l'effondrement économique


Il n'y a pas que les États-Unis à se diriger vers un effondrement économique.
La vérité est que le monde entier se dirige vers un effondrement économique massif et les peuples de la terre doivent être mis en garde contre le désastre économique à venir qui va balayer la planète. Le système financier actuel est basé sur la dette, et il y a des signes alarmants que la bulle de cette dette gigantesque mondiale s'apprête à éclater. En outre, les prix mondiaux des principales ressources dont dépendent les grandes économies de la planète sont en hausse très rapide. Malgré toutes nos technologies de pointe, il est vrai que la civilisation humaine ne peut tout simplement pas fonctionner sans pétrole et sans aliments. Mais actuellement le prix du pétrole et des aliments augmente de façon spectaculaire. Alors comment l'économie mondiale actuelle est-elle supposée continuer à fonctionner correctement s'il en coûte bientôt beaucoup plus pour expédier les produits vers les divers continents? Comment les milliards de personnes qui survivent à peine aujourd'hui sont-elles censées se nourrir si le prix des aliments augmente encore de 30 ou 40 % ? Pendant des décennies, la plupart des grandes économies du monde entier ont pu prendre pour acquis que des quantités massive de pétrole et de produits alimentaires bon marché existeront toujours. Donc qu'arrive-t-il lorsque le paradigme change ?
Aux dernières nouvelles, le prix du pétrole brut américain a dépassé les 104 dollars le baril et celui du Brent a dépassé les 115 dollars. De nombreux analystes craignent que si la crise s'aggrave en Libye ou si le chaos au Moyen-Orient se répand, nous pourrions voir le baril atteindre le prix jamais égalé de 147 dollars pour la fin de l'année. Ce serait absolument désastreux pour l'économie mondiale.
La vérité est que le prix du pétrole n'a cessé d'augmenter depuis des mois. Les récentes révolutions du Moyen-Orient n'ont fait qu'accélérer cette tendance.
Espérons simplement que le "jour de colère" prévu en Arabie Saoudite dans le courant du mois ne se transforme en une révolution à part entière, comme nous l'avons vu dans d'autres pays du Moyen-Orient. Les Saoudiens maintiennent un contrôle très serré de leur peuple, mais au point où nous en sommes, tout est possible. Une réelle révolution en Arabie Saoudite ferait s'envoler les prix du pétrole très rapidement.
Mais même sans les problèmes du Moyen-Orient le monde faisait déjà face à 'une crise du pétrole. La demande mondiale de pétrole augmente à un rythme très vigoureux. Par exemple, la demande chinoise en pétrole pour l'année dernière a augmenté de près de 1 million de barils par jour. C'est absolument sidérant. Les Chinois achètent désormais plus de nouvelles voitures chaque année que les américains, et la demande chinoise en pétrole ne va faire qu'augmenter continuellement.
On pourrait faire beaucoup pour accroître les réserves mondiale de pétrole, mais jusqu'à présent nos politiciens et les dirigeants des grandes compagnies pétrolières se gardent cela sous le coude. Ils semblent apprécier l'augmentation des prix du pétrole.
Donc pour l'instant il semble que les prix vont continuer à augmenter et entraîner des prix beaucoup plus élevés à la pompe.
Déjà, ABC News rapporte que l'essence ordinaire sans plomb a atteint 5,29 $ le gallon à une station à essence d'Orlando en Floride.
L'économie américaine est particulièrement vulnérable à la hausse des prix du pétrole parce que notre système économique dans son ensemble est conçu autour d'un carburant bon marché. Si le prix du carburant atteint 5 ou 6 dollars le gallon et en reste là, cela va avoir un effet catastrophique sur l'économie américaine.
Rappelez-vous ce qui s'est passé en 2008. Le prix du pétrole a atteint le prix record de 147 dollars le baril, puis quelques mois plus tard, le système financier dans son ensemble a vécu un effondrement majeur.
Eh bien, comme le prix du pétrole augmente, il va créer une fois de plus un tas de déséquilibres dans le système financier mondial.
C'est certainement une situation que nous devrions tous avoir à l'oeil.
Mais il n'y a pas que le prix du pétrole qui pourrait provoquer une catastrophe économique mondiale.
Le prix mondial des denrées alimentaires pourrait être encore plus préoccupant. Pendant que vous lisez ces lignes, il y a environ 3 milliards de personnes dans le monde qui vivent avec l'équivalent de plus ou moins 2 dollars par jour. Ces gens n'ont pas les moyens de supporter des prix plus élevés.
Mais les prix alimentaires mondiaux sont en hausse. Selon l'Organisation des Nations Unies, le prix mondial des denrées alimentaires a augmenté pendant 8 mois consécutifs. Le mois dernier, le prix mondial de denrées alimentaires s'est retrouvé à un niveau jamais égalé. Beaucoup commencent à craindre que l'on pourrait être en fait dans les premiers stades d'une crise alimentaire mondiale majeure.
Le prix de presque tous les principaux produits agricoles a réellement flambé l'année dernière...
* Le prix du maïs a doublé au cours des six derniers mois.
* Le prix du blé a plus que doublé au cours de l'année écoulée.
* Le prix du soja est en hausse d'environ 50 % depuis le mois de Juin.
* Le prix du coton a plus que doublé au cours de l'année écoulée.
* Le prix de base du jus d'orange a doublé depuis 2009.
* Le prix du sucre est le plus élevé depuis 30 ans.
Malheureusement, la production d'aliments dans la plupart des pays du monde est très fortement dépendante du pétrole, si le pétrole augmente, la crise alimentaire empire.
Accrochez-vous, les gars.
Comme je l'ai déjà écrit, le monde fait également face à de très graves problèmes par rapport à l'eau. En raison de la cupidité de l'élite mondiale, il n'y a pas suffisamment d'eau douce pour tout le monde. Voici quelques faits très inquiétants sur la situation mondiale de l'eau ....
* La demande mondiale en eau douce a triplé pendant le dernier siècle, et double actuellement tous les 21 ans.
* Selon l'United State Agency for International Development, un tiers de tous les êtres humains sera confronté à de graves pénuries chroniques d'eau d'ici 2025.
* Sur les 60 millions de personnes qui augmentent tous les ans la population des cités mondiales, une grande majorité vit dans des bidonvilles et des baraquements sans aucune installation sanitaire.
* On estime que 75 % des surfaces aquatiques de l'Inde sont aujourd'hui contaminées par des déchets humains et agricoles.
* Non seulement cela, mais selon une étude de l'ONU sur l'assainissement, il y a plus d'indiens à possèder un téléphone mobile que des toilettes.
* Dans le nord de la Chine, la nappe phréatique baisse d'un mètre par an en raison de la surexploitation.
Ces jours-ci, l'une des choses à la mode est d'appeler l'eau "le pétrole du 21e siècle", mais ce n'est malheureusement pas une déclaration tout à fait inexacte. De l'eau fraîche et propre est quelque chose dont nous avons tous besoin, mais les réserves mondiales se resserrent.
Nos politiciens et l'élite mondiale pourraient faire quelque chose à ce sujet si elles le voulaient vraiment, mais ils semblent pour l'instant voir l'avenir en rose.
Au sommet de l'échelle, la crise de la dette souveraine est pire qu'elle ne l'a jamais été.
Toutes les grandes banques centrales du monde ont fiévreusement fait imprimer de l'argent pour surmonter la crise, mais ça ne va pas marcher.
La plupart des Américains ne le savent pas, mais en ce moment le continent européen est financièrement dans un cas désespéré. La Grèce et l'Irlande auraient déjà implosé si elles n'avaient pas été renflouées et maintenant le Portugal est sur le point de s'effondrer. Le taux d'intérêt sur l'année des notes du Portugal depuis 10 ans n'a pas été supérieure à 7% depuis environ trois semaines et la plupart des analystes estiment que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne soit forcé d'accepter un plan de sauvetage.
Si l'ensemble de l'économie mondiale connaît un ralentissement en raison de la hausse des prix du pétrole, nous pourrions voir une demi-douzaine de nations européennes passer en défaut de dettes si elles ne sont pas renflouées.
Pour l'instant, les Allemands semblent très bien se porter avec le renflouement de leurs sœurs en faiblesse, mais cela ne va pas durer éternellement.
Le jour du jugement arrive sur l'Europe, et quand il arrivera les répercussions se feront sentir sur toute la face de la terre. L'euro est déjà sur un terrain très fragile, et s'il peut ou non survivre à la crise à venir est une question ouverte.
Bien sûr il y a aussi des préoccupations très sérieuses en Asie. La dette nationale du Japon est maintenant bien au-dessus des 200% du PIB et personne ne semble avoir une solution à ses problèmes. Jusqu'à présent, le Japon a été en mesure d'emprunter à son propre peuple d'énormes quantités d'argent à des taux d'intérêt extrêmement bas, mais cela ne va pas durer éternellement non plus.
Comme je l'ai déjà si souvent écrit, le plus gros problème de dette concerne les États-Unis. Barack Obama prévoit que le déficit du budget fédéral pour le présent exercice battra le record inégalé de 1,65 trillions de dollars. Il est prévu que la dette américaine totale dépasse la barre des 15 billions de dollars d'ici la fin de l'exercice.
Ne devrions-nous pas célébrer cet évènement?
15 trillions de dollars, c'est vraiment un exploit.
La plupart des Américains ne peuvent même pas concevoir une telle dette. Si le gouvernement fédéral commençait à rembourser à partir de maintenant la dette américaine au taux de un dollar par seconde, cela prendrait plus de 440.000 ans...
Mais les États-Unis ne sont pas les seuls. La vérité est que partout où vous regardez, on voit une mer d'encre rouge recouvrir la planète.
Le système financier mondial actuel est entièrement basé sur la dette. Si le montant total de la dette ne cesse d'élargir, le système s'effondre. Si on trouvait d'une manière ou d'une autre un moyen pour maintenir ce système à l'infini (ce qui est impossible), la taille de la dette mondiale continuerait d'augmenter à l'infini.
Aujourd'hui le World Economic Forum nous dit que nous avons besoin d'augmenter le montant total de la dette d'un supplément de 100 trillions de dollars au cours des dix prochaines années pour «soutenir» le montant anticipé de la «croissance économique» attendu autour du monde .
L'ensemble du système financier mondial est une gigantesque chaîne de Ponzi. Il est conçu pour garder tout le monde esclave d'une dette à perpétuité. Si à un moment donné la spirale de la dette s'interrompt d'une manière significative, nous allons assister à un désastre économique qui va faire ressembler ce qui s'est passé en 2008 à une partie de plaisir.
Plus on fait de recherche sur la situation économique mondiale actuelle, plus il devient clair que nous sommes absolument condamnés.
Alors, peuples de la terre, vous feriez mieux de vous préparer.
Un désastre économique s'en vient. 
Traduit par Hélios

Si vous voulez suivre les prix du baril de pétrole:
http://prixdubaril.com/

6 commentaires:

  1. J'avais lu en 2007 ou printemps 2008 qu'une crise allait arriver et qu'a coté d'elle, la crise de 1929 aurait l'air d'un "piquenique"
    merci Hélios pour cet important travail d'information et de traduction.Je ferais suivre l'info autour de moi.

    RépondreSupprimer
  2. sujet on ne peux plus interressant! mais une question que je me pose,
    A qui les états doivent cet argent? (un pays, une personne, un groupe)? il y a bien un nom quelque part? pouvez-vous apporter une réponse? En tout cas merci de nous éclairer notre chandelle ainsi! très beau travail.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Lutine
    Concernant la dette des états, lire l'article tiré de Vitriol que j'avais posté en février :
    http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/02/le-saviez-vous-suite_08.html

    Amitiés

    RépondreSupprimer
  4. L'état doit l'argent aux banques.
    Lutine
    Et ce sont ces banquiers tels que rockefeller qui choisissent de créé l'inflation la déflation etc... le pouvoir n'est plus aux états mais aux banques et aux corporations.

    RépondreSupprimer
  5. Voila pourquoi je part vivre en ecovillage autosuffisant ^^" créé vos villages, soyez autosuffisant, et si possible ayez de quoi accueillir des gens

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour votre article très constructif.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !