20 mars 2011

Supplément d'informations pour risques radioactivité


URGENCE :

KIT POUR CONTAMINATION RADIOACTIVE

(À avoir chez soi) (1) = pharmacie (2) = bout diététique

EN PRIORITE

Miso (2)

- 5 poches plastique ou boites
- En cas de pollution radioactive : 1 cuillère à café de la pâte dissoute dans un bol d’eau chaude
4 à 5 fois par jour
En préventif : 1 bol matin et soir


Teinture d’iode (1)

En cas d’accident nucléaire, nous sommes exposés aux retombées d'iode radioactif très dangereux car il se fixe rapidement sur la thyroïde.
C’est la cause des cancers de la thyroïde comme on l’a constaté après Tchernobyl.
Pour limiter ce risque, il faut prendre aux 2 repas principaux 1 goutte par 10 kg de poids de TEINTURE D'IODE ou d'alcool iodé (1) afin de saturer la thyroïde en iode... ce qui évitera que l'iode radioactif ne s'y fixe.
L'iode radioactif ayant une période de vie de 8 jours, au bout de quelques semaines le risque de cet iode radioactif dans l'atmosphère doit être redevenu nul.

EN SECOND LIEU (si l’on n’a pas de MISO)

Argile fine à boire (1 - 2) : 2 boites

Connue pour être faiblement radioactive, par le principe du TAO, elle a la faculté d’absorber la petite radioactivité – 1 cuil à café pour un verre d’eau par jour, après macération une nuit.

Chlorure de magnésium (1) – 5 sachets (1 sachet pour un litre d'eau) ou Nigari (2)

C’est un chélateur des radio-éléments et de plus un principe très YANG qui équilibre l’hyper YIN radioactif
  • 40 ml matin et soir

Pectine de pomme (rayons gélifiants confitures)

– 5 boites
Ce remède a été appliqué sur des enfants irradiés de la région de Chernobyl atteints de leucémie, par une équipe médicale qui a eu des résultats inespérés. On ne connait pas les doses utilisées, mais vu la non-dangerosité, on peut improviser…


Source : Michel Dogna (pas de référence exacte, car reçu par mail, mais je fais confiance à cet homme)

Je signale que j'ai acheté de la teinture d'iode dans une pharmacie, sur commande. 

9 commentaires:

  1. http://www.ecolo.org/documents/documents_in_french/Cesium-137-IRSN-pecti%23A1784.pdf

    pectine de pommes+ pectines de betteraves + citron groupées à vitamines + charbon actif ?

    l'étude ne démontre pas mais reste ouverte, elle charge même il me semble, mais c'est un truc de l'irsn , alors on comprend mieux pourquoi ...

    RépondreSupprimer
  2. interressant ses plantes ou bactéries capables de se resister ou d'absorber - tel des nettoyeurs- les particules radioactives

    http://www.infomysteres.com/wordpress/wp-content/plugins/downloads-manager/upload/ogm.pdf

    "Des radeaux chargés de tournesols (*) flottent sur un petit étang, sur le site contaminé de
    Tchernobyl, en Ukraine. Non, il ne s'agit pas d'un monument émouvant commémorant le
    désastre de 1986. Les plantes aident à nettoyer l'étang. Leurs racines pendent dans l'eau et
    aspirent les radionucléides CESIUM 137 et STRONTIUM 90.
    Les sociétés Exxon corp. Et Dupont ont testé une variété de plants afin de voir si elles sont en
    mesure d'effectuer une partie du sale travail qui consiste à nettoyer certains agents polluants
    tels les éléments radioactifs, le plomb, le sélénium et le pétrole. Il semblerait que de
    nombreuses plantes soient friandes de ces polluants tenaces. 71
    Egalement, il existe un micro organisme qui dévore les déchets nucléaires -découvert dans
    les années 50, redécouvert en 1998 et reconnu aujourd'hui pour ses capacités. 72
    Le nom scientifique de ce micro organisme qui dévore les déchets nucléaires est Deinococcus
    Radiodurans (**) qui signifie "baie étrange qui résiste aux radiations".
    Le Deinococcus peut oxyder le toluène et le dévorer.
    Michael Daly et son équipe pensent rendre la bactérie capable d'avaler et d'oxyder le toluène
    radioactif et le trichloréthylène radioactif."

    fin de l'extrait !

    J'avais déjà lu sur un autre site que les graines de tournesol ramassaient naturellement le cadmium du sol, (qu'il fallait donc en consommer modérement ! ce que n'explique pas cependant ce site par exemple :
    http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=tournesol_nu

    (* les graines de tournesol sont à déconseiller par exemple aux fumeurs)


    ** La capacité de survie exceptionnelle de la bactérie Deinococcus radiodurans en milieu radioactif a rapidement attiré l'attention des spécialistes chargés de la gestion des déchets.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deinococcus_radiodurans#R.C3.A9sistance_.C3.A0_la_radioactivit.C3.A9

    RépondreSupprimer
  3. complément ici :
    •la Kelp,
    •la Dulse,
    •les algues bleu-vert dont l’Aphanizomenon flos aqua très injustement contestée en France uniquement.
    Des aliments contenant des phytates sont aussi intéressants :

    •les céréales complètes
    •les haricots,
    •les pois.
    Les fibres alimentaires insolubles et tout ce qui contient de la cellulose et de la lignine est aussi bon à prendre. Les plantes apportant du soufre et des anti-oxydants permettent aussi de détoxiquer. En clair, il s’agit des légumes (brocoli, chou, chou-fleur et radis, betteraves, ail, ginseng, oignon)


    http://santeverte.org/se-proteger-radioactivite.html

    Les aliments protecteurs des radiations sont peu nombreux, c’est le cas du pollen, de l’ail, du ginseng sibérien et des aliments à forte teneur en chlorophylle.

    http://santeverte.org/comment-se-proteger-radiations.html

    (on aura fait le tour, je crois avec vos autres articles à ce sujet)

    RépondreSupprimer
  4. flute j'ai un commentaire qui a sauté :
    à lire :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deinococcus_radiodurans
    jusqu'à la fin (édifiant)
    La bactérie recombinée serait ainsi à la fois insensible aux rayons gamma et spécialiste de la dépollution. L'inverse est également envisagé : greffer les gènes de la radioprotection sur les éboueurs patentés.



    je voulais aussi faire remarquer que les graines de tournesol avaient été utilisées à Tchernobyl pour nettoyer le lac,
    elles absorbent le cadmium naturellement,
    'autrement dit les fumeurs s'abstenir d'en consommer ... et en période actuelle, le bénéfice risque d'en consommer soit sous forme d'huile ou autre, tel les graines, est à étudier... http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=tournesol_nu

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour tous ces conseils .....
    D'autres soins existent, ..... et pourquoi pas ?....(Gratuit, polyvalent, non toxique,....)
    http://tomkenyon.com/medecines-de-lumiere
    à partager au plus vite !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Il semble que la spiruline soit active aussi contre les radiations. Voici un extrait d'un article

    "Et pourtant des SOLUTIONS EXISTENT!

    A la fin des années 80, le professeur EVETS, de l'Hôpital de Minsk en Biélorussie a traité et guéri plus de 200 enfants à la moelle osseuse complètement détruite par la radio-activité provenant de Tchernobyl, uniquement par un traitement à base de SPIRULINE (seulement 10 grammes par jour pendant 6 semaines)".

    Le ginko biloba est aussi conseillé car cet arbre a été le premier a repoussé à Hiroshima. Maintenant, je ne connais pas les posologies. Peut être voir aussi du côté des baies de goji ne serait ce que par leurs puissantes actions anti oxydant et riches en vitamines C.
    Casssandre

    PS J'avais étudié (mais ça commence à dater) les elexirs d'Andréas Korté. Il a travaillé à Tchernobyl et mis au point des traitements.

    RépondreSupprimer
  7. N'oublions pas que en cas de BRULURES liées à une exposition à de la radioactivité ( radiothérapie ou accidentelle )notre corps humain ne la reconnait pas car ce n'est pas inscrit dans nos bases de données internes.

    Il faut donc une intervention extérieure pour que les cellules soit réparées ou mises en remplacement.
    C'est exactement ce que font les passeurs de Feu.

    Créez donc votre propre prière pour "passer le FEU nucléaire". Michel Dogna (et d'autres !) en donne la structure de base à vous de l'adapter à vos croyances et pratiques.

    Se protéger avant : exemple MISO
    Ne pas s'exposer : croyances ! (exemple radiothérapies ?)
    Accepter ce qui est fait et en convaincre son propre cerveau ;( se faire aider si nécessaire !)
    Mettre en chantier sa guérison et...... s'accompagner avec beaucoup d'amour . Prières, méditations, reliances, magnétisme, Matériaux (alimentaires) indispensables (aliments sains, acide ascorbique en quantité ( en avez vous suffisamment en stock pour être autonomes?)

    Voilà quelques pistes à développer .... et VITE.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Rhapsody pour le lien, j'ai mis en ligne.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    La référence, c'est ici, avec d'autres conseils:
    http://www.infomicheldogna.net/index.html

    Par contre, j'ignore si quand il écrit "il faut prendre aux 2 repas principaux 1 goutte par 10 kg de poids de TEINTURE D'IODE ou d'alcool iodé (1) afin de saturer la thyroïde en iode...", c'est une seule prise (comme pour les comprimé d'iodure de potassium) ou tout le temps que dure l'exposition. C'est pas évident, et c'est pourtant très important.

    Sinon, il y la Kombucha qui est un excellent moyen d'éliminer tous les toxiques et de soutenir le foie et les reins (j'ai sauvé les miens grace à cette boisson).

    http://www.kombu.de/stalin-f.htm

    RépondreSupprimer