28 mars 2011

Aggravation de la crise et pluie radioactive sur le Massachusset


(NaturalNews) La crise continue à s'aggraver Fukushima de jour en jour, et des experts mondiaux en nucléaire réalisent et admettent enfin qu'on nous a tous menti. «Je pense que la situation est peut-être beaucoup plus grave que ce qu'on a voulu nous faire croire », dit Najmedin Meshkati de l'Université de Southern California, dans une dépêche à Reuters. Ce même article a révélé que les lectures récentes de radiation à Fukushima montrent une "contamination 100.000 fois la normale dans l'eau du réacteur n ° 2 et 1.850 fois la normale dans la mer toute proche."

On a également trouvé de l'eau de pluie dans le Massachusetts faiblement irradiée par Fukushima, indiquant l'extension des retombées radioactives. Il ne s'agit pas seulement de la côte ouest de l'Amérique du Nord qui est vulnérable, en d'autres termes: même la côte est pourrait recevoir des niveaux dangereux de retombées si Fukushima souffre d'une plus grande libération de matières radioactives dans l'air.

Des pannes se produisent toujours partout au Japon en raison de la baisse de la puissance de production de Fukushima. La seule raison pour laquelle le Japon ne connaît pas de coupures de courant généralisées en ce moment est que de nombreuses usines ont été endommagées ou emportées lors du tsunami. Une fois qu'un effort sérieux de reconstruction sera en route, le Japon va se trouver à court de puissance électrique.

La fuite radioactive du réacteur n ° 2 est maintenant évaluée à 1.000 millisieverts par heure - bien plus que suffisant pour causer la chute de cheveux à partir d'une seule exposition. Une maladie peut commencer à seulement 100 millisieverts. Les niveaux extrêmement élevés de radiations sont, en fait, ce qui rend presque impossible aux ouvriers le travail dans le réacteur. « Vous auriez beaucoup de mal à mettre quiconque là-bas», a déclaré Richard Wakeford, un expert en épidémiologie radioactive à l'Institut Dalton nucléaire de Manchester. «Ils découvrent des niveaux assez élevés de rayonnement, ce qui entrave leur progression face à la situation. »

Taïwan chercherait à laisser tomber l'énergie nucléaire ?

L'aggravation de la situation à Fukushima commence également à faire blêmir des pays voisins comme Taïwan, qui dépend aussi de l'énergie nucléaire. Le parti d'opposition DPP a annoncé aujourd'hui qu'il voulait voir l'énergie nucléaire progressivement éliminée d'ici 2025. Taïwan est une nation insulaire relativement petite, et une catastrophe comme Fukushima laisserait la plupart des habitants de l'île avec nulle part où aller. Et comme le Japon, Taïwan est également vulnérable aux tremblements de terre et aux tsunamis (ainsi qu'aux ouragans).

En Allemagne, des manifestations massives (200.000 personnes dans quatre grandes villes) ont soulevé la question de la sûreté nucléaire, contribuant ainsi fortement à la défaite de Mme Merkel et à la montée en puissance du Parti vert dans le sud-ouest de l'Allemagne. Les allemands ont tendance à avoir une très forte opposition à l'énergie nucléaire, en plus de mépriser comme la plupart des Européens les aliments génétiquement modifiés.

L'industrie du nucléaire se révèle être aussi corrompue que Big Pharma

La vérité est que beaucoup de nations sont en train de repenser l'énergie nucléaire à l'heure actuelle, grâce à la corruption, aux dissimulations et tromperies que nous sommes en train de découvrir sur l'origine de cette catastrophe à Fukushima. Il s'avère que l'industrie nucléaire, est une grande pourriture incestueuse à but lucratif où les organismes de contrôle couchent avec les industries qu'ils sont censés réglementer.

Ensuite, quelle est la riche et puissante industrie qui ne couche pas avec ses propres organismes de réglementation? C'est vrai avec Big Pharma et la FDA, tout autant qu'avec l'industrie nucléaire et ses régulateurs corrompus. Tout organisme de réglementation gouvernemental finit par devenir une extension commerciale de l'industrie qu'il est censé réglementer.


C'est pourquoi le Grand Gouvernement ne fonctionne pas vraiment: la plupart des organismes de réglementation qui sont censés protéger les gens finissent inévitablement par se comporter comme des putains de l'industrie.
L'ensemble de l'accident de Fukushima est une conséquence directe de cette corruption profondément enracinée qui revient hanter l'humanité.

La situation à Fukushima est loin d'être finie. Les organismes de contrôle disent maintenant que cela pourrait prendre non seulement des semaines ou des mois pour en sortir, mais même des années pour y remédier pleinement.

Il s'avère que la demi-vie du plutonium est beaucoup plus longue que toute l'histoire de la civilisation humaine (24.000 ans). Il serait sage de nous rappeler à quoi nous jouons en tentant d'exploiter la puissance de la fission. 

Source : http://www.naturalnews.com/031871_radiation_rainwater.html

Traduction Hélios

1 commentaire:

  1. Ce matin, 10h30, Sospel, 0,11 µSv/h
    et une carte IRSN
    http://www.irsn.fr/FR/Documents/france.htm

    RépondreSupprimer