jeudi 27 janvier 2011

Trois nouvelles animalières

Les oies sauvages et cygnes affluent dans le ciel helvétique

Un nombre record d'oies sauvages, de cygnes et de buses pattues séjourne actuellement en Suisse. Du jamais vu depuis 25 ans, signale jeudi la Station ornithologique de Sempach (LU).

Ces oiseaux ont migré, poussés par l'arrivée précoce de l'hiver en Europe du Nord.

Ces volatiles se faisaient rares en Suisse depuis des années. Ils restaient dans les pays nordiques ou d'Europe centrale, car en raison des hivers doux, maints plans d'eaux et une partie de la mer Baltique ne gelaient pas. Les oies et d'autres oiseaux aquatiques y trouvaient donc les conditions suffisantes pour subsister durant l'hiver.

Situé entre les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat, le Grand Marais héberge ces jours cinq espèces d'oies, des cygnes chanteurs ainsi qu'une rareté: une bernache cravant. La Station ornithologique a même observé pour la première fois en Suisse une oie à bec court. Cet oiseau niche ordinairement seulement dans l'est du Groenland, en Islande et au Spitzberg.
Des rapaces des régions nordiques ont aussi été remarqués, tels la buse pattue et le busard Saint-Martin. Plusieurs ont été vus par exemple dans la plaine de la Broye ou en Bas-Valais.

(Sûrement le réchauffement climatique d'Europe du nord qui oblige ces oiseaux à migrer plus au sud !)

---------------------

Rare naissance de trois bébés tigres de Sumatra en Indonésie

JAKARTA - Une tigresse de Sumatra, une espèce menacée d'extinction, a donné naissance à trois bébés tigres dans un zoo en Indonésie, un événément qui redonne espoir aux défenseurs des animaux, a annoncé un responsable local.
La tigresse, prénommée Uni, a accouché mardi de quatre bébés mais l'un est mort juste après dans le zoo Taman Rimba, dans la province de Jambi, située dans le sud de l'île de Sumatra.
"C'est un événement remarquable", s'est félicité Didi Wuryanto, de l'agence de développement culturel et touristique de la province.
"Il est difficile de s'occuper de tigres en captivité... Cela nous donne l'espoir de pouvoir conserver la population de tigres", a-t-il ajouté.
Il ne resterait qu'environ 400 tigres de Sumatra à l'état sauvage en Indonésie et 3.200 dans le monde, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF).
L'île de Sumatra est confrontée à une augmentation du nombre des conflits hommes-animaux liés à la perte d'habitat pour les tigres et les éléphants, qui sont chassés par le déboisement et le développement des plantations. Ces conflits font une trentaine de morts par an, selon les autorités.

---------------------


Echec des mesures de préservation des requins menacés d'extinction

PARIS - Les mesures adoptées il y a dix ans par les pays pêcheurs visant à préserver les requins ont échoué car près d'un tiers de ces prédateurs sont menacés d'extinction, accusent jeudi deux ONG internationales.
"Le sort des requins dans le monde est entre les mains des 20 principaux pays pêcheurs, dont la plupart ont échoué à démontrer qu'ils font quelque chose pour sauver ses espèces en danger", a souligné Glenn Sant, responsable du programme marin de l'ONG britannique Traffic.
Selon l'ONG, les 20 principaux pays pêcheurs sont responsables de près de 80% du total des captures dans le monde chaque année, soit plus de 640.000 tonnes. L'Indonésie, l'Inde, l'Espagne et Taïwan se classant en tête avec 35% des prises.
Dans un rapport, Traffic associée à la fondation américaine PEW exhorte les pays pêcheurs à agir rapidement pour enrayer la disparition des espèces, à l'occasion du 10e anniversaire de l'adoption par la FAO, l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, d'un "Plan d'action international pour la conservation et la gestion des Requins".
Ce projet prévoyait notamment l'adoption de plans nationaux et des rapports biannuels sur les progrès réalisés. "Mais rien de cela n'a été correctement mis en oeuvre", soulignent Traffic et Pew.
Seuls 13 de ces 20 pays ont adopté des plans nationaux d'action dont on ne sait pas s'ils ont été pleinement appliqués, selon le rapport qui se base sur les données fournies par les pays.
Les populations de requins diminuent régulièrement pour cause de surpêche et 30% des espèces sont menacés d'extinction alors que quelque 73 millions de ces prédateurs sont tués chaque année essentiellement pour l'utilisation de leurs ailerons dans la cuisine des pays asiatiques.
Les requins sont particulièrement vulnérables à la surpêche parce qu'ils ne se reproduisent qu'à un âge avancé et ne mettent au monde que très peu de petits. De plus, ces poissons sont un maillon important de l'équilibre écologique des océans.
"Là où les requins sont en bonne santé, la vie marine sous les vagues est florissante, mais là où ils sont victimes de la surpêche ont voit les déséquilibres du monde marin", a souligné Jill Hepp, responsable de la conservation des requins au Pew.
Mi-janvier, la FAO a publié les premières directives mondiales visant à réduire les rejets de poissons morts en mer lors des campagnes de pêches et qui doivent être approuvé par le comité des pêches réuni du 31 janvier au 4 février au siège de l'organisation à Rome.
Elles couvrent la gestion des prises accidentelles, l'amélioration des engins de pêche, les fermetures saisonnières, les incitations économiques, le suivi, la recherche et le développement, le renforcement des capacités des Etats à appliquer les directives.

Trouvées sur Romandie News

3 commentaires:

  1. Bonjour,

    Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

    Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

    La Page No-1: LES OIES SAUVAGES !

    L'ÉCONOMIE DES PAYS ASIATIQUES ?

    Cordialement

    Clovis Simard

    RépondreSupprimer
  2. http://www.wikistrike.com/article-pres-de-160-nouvelles-especes-decouvertes-a-borneo-110967544.html

    RépondreSupprimer
  3. http://www.wikistrike.com/article-une-foret-protegee-de-sumatra-bientot-vendue-a-une-societe-miniere-117209189.html

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !