02 janvier 2011

Le saviez-vous ?

Je suis en possession de la revue V.I.T.R.I.O.L. depuis le 1er numéro. La revue ne souhaitant pas que soient diffusés des articles entiers sur internet, je vais partager avec vous quelques bribes d'informations puisées au fur et à mesure de mes lectures, au fil des jours.
Pour vous abonner à la revue V.I.T.R.I.O.L., voir ICI

Internet

Internet est né en 1957, en pleine Guerre Froide, au coeur du Pentagone. Le Président Eisenhower crée la DARPA (Agence de Recherche Avancée pour les Projets de la Défense), afin de se défendre contre la menace russe d'un envoi potentiel d'armes atomiques depuis l'espace. La DARPA réalise le premier réseau d'ordinateurs interconnectés : l'Arpanet. C'est cet outil de technologie militaire pour le contrôle de l'information qui sera développé et rendu accessible au public sous le nom d'Internet.

File:IAO-logo.png
Le logo de la DARPA, l'oeil franc-maçon en haut de la pyramide qui éclaire le monde

World Wide Web

Il ne faut pas confondre Internet et le WWW (toile mondiale), qui peut être considéré comme un énorme programme informatique qui fonctionne sur Internet comme un logiciel sur un ordinateur. La toile est née en 1989 en Suisse, au CERN, le centre de recherches nucléaires le plus important du monde. Elle doit son nom à Tim Berners Lee, un jeune ingénieur.

Interprétation ésotérique de WWW par la Kabbale :
Le W correspond à la lettre Vav. Sa valeur numérique est le 6. WWW = 666, la toile de la Bête.

File:CERN logo.svg
Logo du CERN. On ne peut nier la présence des trois 6...

@
Le A, l'Alpha, l'Aleph, a comme valeur le 1. Il représente le principe premier, origine de tout. L'être primordial au-delà de sa forme. Le @ est le principe premier en nous, enfermé dans un cercle magique. Notre être profond interné sur Internet.

**********************
Les Vikings et l'Amérique

Saviez-vous que la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, en 1492, ne fut qu'une énorme opération médiatique montée par l'empire de l'Eglise Catholique ? Les européens connaissaient depuis longtemps l'existence des terres au-delà de l'océan, les sources des Vikings le prouvent. En revanche, ces derniers n'entreprirent pas la colonisation de ces contrées.
Les projets mondialistes des pays catholiques, dynamisés par la volonté de fer des jésuites et la couronne d'Angleterre, tous soutenus par la banque juive, étaient assez mégalomanes et avaient un but politique à long terme très précis pour s'approprier les Terres de l'Ouest.
L'histoire officielle sera toujours un instrument politique, puisque ce sont les vainqueurs qui la rédigent. Pourtant des sources irréfutables passent parfois entre les gouttes...
***************************
Le LSD

Une volonté politique est à l'origine de l'instillation méthodique des drogues dans diverses couches sociales. Le LSD n'est absolument pas une "fuite de labo", comme cela a été prétendu ( et aucune drogue n'apparaît par hasard sur le marché). C'est la CIA qui l'a introduit sciemment dans le sang de la jeunesse...

***********************
La disparition des langues

L'appauvrissement du monde est aussi produit par ce que certains nomment un linguicide.
On estime que tous les ans environ 25 langues s'éteignent et avec elles les communautés et les cultures qui les faisaient vivre. Au cours du 19ème siècle, la moitié des langues de la terre ont disparu. Aujourd'hui il en reste environ cinq mille, et on pense déjà que la moitié d'entre elles s'éteindront au cours du 21è siècle. Or, le phénomène s'accélère avec le développement d'Internet. Huit langues ont une présence significative sur la toile : ce sont elles qui domineront et affaibliront les autres. L'hégémonie de l'anglais sur le plan international accompagne le développement de la culture de masse et la standardisation des modes de vie.

**********************
La carte d'identité

L'idée d'un titre d'identité unique court depuis la fin du 19ème siècle, mais la première carte d'identité française date de 1921, dans le département de la Seine (Paris et les communes limitrophes). Le projet de Marx Dormoy, ministre de l'Intérieur socialiste, de confier aux préfets en 1937, la délivrance d'une carte à tous les citoyens demandeurs restera un essai non transformé. Mais les autorités l'imposent au plan national pendant l'Occupation. En 1955, la carte nationale d'identité telle que nous la connaissons aujourd'hui est instaurée, facultative, pour contrôler les "Français musulmans d'Algérie". A peine plus de 50 ans après son institution, elle est dans les faits quasi obligatoire. Au Royaume-Uni, la carte d'identité n'existe toujours pas, mais son arrivée a été programmée pour 2010 (elle n'existe pas non plus au Danemark).
 La carte d'identité électronique, biométrique, lisible sans contact, est sortie des cartons en 2005. 2008 sera l'année de sa généralisation.

******************
Teilhard de Chardin,  les jésuites et le nouvel ordre mondial

Fondé il y a plus de quatre siècles par Ignace de Loyola, l'ordre des jésuites - ou compagnie de Jésus - est la société secrète la plus structurée et la plus puissante sur la terre. Dissimulée derrière une congrégation de prêtres bien pensants portés sur l'humanitaire, leur société constitue l'une des têtes de la politique mondiale.
Pierre Teilhard de Chardin est l'une des figures jésuites les plus influentes à ce jour. Connu et admiré pour ne pas concevoir d'opposition entre la foi religieuse catholique et la science moderne matérialiste, il est, pour VITRIOL, la caricature de pensée jésuite en action. Mot d'ordre : répandre une vision du monde athée et scientiste, sous couvert d'esprit religieux, pour inciter l'homme, au final, à adorer la matière. Sa pensée guide aujourd'hui nombre de chercheurs scientifiques, dans des domaines aussi variés que la biologie, l'informatique et même les nanotechnologies.
Il est né le 1er mai 1881.
Ce jour de naissance mérite attention. L'ordre des Illuminatis a été fondée le 1er mai 1776 par Adam Weishaupt, prêtre jésuite et professeur de droit à l'Université en Bavière. Il est le père du Nouvel Ordre Mondial, tel que nous le connaissons aujourd'hui.
La date de fondation de l'ordre, le 1er mai, est toujours célébrée par les communistes du monde entier, même si beaucoup prétendent que ce 1er mai commémore le début de la Révolution russe de 1905, alors que c'est le jour anniversaire de la fondation de l'ordre des Illuminatis. Le français devant son barbecue, croyant fêter la journée du travail, ne se doute pas que chaque 1er mai son gouvernement cryptomarxiste lui fait rendre hommage magiquement à l'ordre des jésuites illuminés et à son agent d'élite Teilhard de Chardin, par la même occasion.
Adam Weishaupt ouvre la voie à l'oeuvre de Teilhard de Chardin...

**********************

Le don du sang

Le don du sang est une pratique médicale qui a été érigée en dogme. On assiste aujourd'hui à un immense trafic de plasma, de globules rouges et de plaquettes, les trois éléments principaux du sang, selon les autorités médicales.
L'omniprésence du sang dans le système médical actuel a principalement trois raisons d'être, totalement inavouables. Premièrement, opérer un fichage et un suivi biologique individuel et collectif systématique et régulier.
Deuxièmement, engendrer la confusion mentale au sein d'une population à risques et provoquer un affaiblissement général des facultés spirituelles. En effet le sang véhicule tout notre passé personnel et notre hérédité familiale (voir les témoins de Jéhovah qui refusent la transfusion sanguine). Le mélange de deux sangs étrangers peut être considéré comme un viol de l'intimité, voire comme un viol spirituel.
Troisièmement, permettre de détourner discrètement d'importantes quantités de sang, à des fins occultes, secrète.

********************



Raisons philosophiques au végétarisme


"La cruauté envers les animaux a dépassé toute notion humaine"
"Quiconque a entendu les cris d'un animal qu'on tue ne peut plus jamais manger de sa chair".
(Confucius, philosophe chinois, 551-479 av J.V)


"Si l'homme civilisé devait tuer lui-même les animaux qu'il mange, le nombre de végétariens augmenterait de façon astronomique".
(Christian Morgensen, poète allemand, 1871-1914)


"Dans l'alimentation carnée, on oublie complètement l'animal. Il y a viande à profusion mais les animaux que nous mangeons sot soustraits à notre vue.
Toute publicité visant à faire consommer de la viande s'applique à occulter les conditions de vie et de mort de l'animal. Il y a une coupure totale entre deux univers : celui de la nourriture, évoquant contentement, plaisir et fête, et l'autre, celui d'où proviennent ces aliments : élevage intensif, transport, abattage...Du calvaire de l'animal, le consommateur ne sait rien et ne veut rien savoir".
(Florence Burgat, philosophe, chargée de recherche à l'INRA)

Concernant le meurtre des animaux, la loi du karma s'applique individuellement, mais aussi collectivement.

"Celui qui permet que l'on tue un animal et celui qui accomplit l'acte meurtrier, celui qui vend la chair de l'animal ainsi abattu et celui qui la prépare, celui qui distribue une telle nourriture et enfin celui qui la mange, tous sont meurtriers, tous également passibles des punitions préparées par les lois de la nature."
"Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut récolter la joie et l'amour."
(Pythagore, mathématicien et philosophe grec, 582-500 av JC)


"Tant que l'homme se nourrira de chair animale, et martyrisera les animaux, il restera en lui quelque chose de sauvage, aussi il ne connaîtra ni la santé, ni la paix".
(Victor Hugo)


"J'ai très tôt renoncé à la viande et un jour viendra où les hommes tels que moi proscriront le meurtre des animaux comme ils proscrivent aujourd'hui le meurtre de leurs semblables".
(Léonard de Vinci)

"Aussi longtemps que les hommes tueront les animaux, ils feront la guerre. Aussi longtemps que les hommes mangeront des animaux, ils tortureront à mort leurs victimes innocentes : par centaines de milliers dans les laboratoires et les installations d'élevage intensif, par millions dans les abattoirs des villes, par myriades dans les mers du monde. Leur fleuve de sang ne doit pas servir plus longtemps de nourriture, leur corps, de matière première, leur vie de provisions pour nous les hommes."
(Eugen Drewermann (1940-), théologien et psychothérapeute allemand)

********************
A SUIVRE...





11 commentaires:

  1. Oh Fabuleux Helios!
    Mais combien vont suivre? Si déjà le message passe ce sera un premier pas vers l'éveil et un superbe cadeau pour la Vie que tu auras engendré.

    Courage et Espérance... Ma...A

    RépondreSupprimer
  2. Super magazine...
    J'ai particulierement aimer le passage "Raisons philosophiques au végétarisme". Je viens de passer grace à ça mon troisieme palier dans ma renociation à la viande... Merci Helios...

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu dois t'en douter j'attends la suite avec impatience.

    Korrigan

    RépondreSupprimer
  4. Par contre, je me pose une question quant au fait de tuer des animaux, quand on a des chats, on fait quoi pour les nourrir?!
    Depuis pal mal de temps, je fait de plus en plus d'effortd pour les nourrir plus sainement: plus de viande brut et moins de boite ou croquettes, mais ça reste toujours de l'animal mort à la base... ça existe un regime vegetarien pour les chats??!? :-\

    RépondreSupprimer
  5. « Fahrenheit 451 », Ray Bradbury.


    Ce roman de science fiction fait la description de l’humanité et de la civilisation industrielle, quelques jours, peu avant, leur anéantissement total par le feu de la guerre atomique. Il s’agit d’un texte qui aborde le sujet de la destruction des livres, mais aussi celle des hommes, par le feu, qu’il soit naturel, ou nucléaire. Ray Bradbury a publié cette œuvre littéraire en 1953, en période de maccarthysme et de course aux armements nucléaires entre les USA et l’URSS. Derrière la préoccupation que représentent, la censure dans les pays occidentaux, à cause du manque de liberté d’expression, et l’influence que la société de consommation exerce sur la conscience des masses, par l’intermédiaire des masses médias, qui soumettent, quotidiennement, la raison humaine, au décervelage, par le bombardement médiatique, de la publicité, du contenu imbécile des émissions de télévision, et de la désinformation des journaux télévisés, l’auteur se préoccupe également de l’apocalypse, à travers la fin programmée de l’humanité, du temps qui la consume et la dévore, comme un feu, depuis sa naissance jusqu’à son développement le plus avancé. Comment des siècles et des siècles d’histoire et d’évolution, contenus dans les œuvres littéraires, faisant ce que nous sommes aujourd’hui, peuvent-ils être réduits à néant, par le feu et le temps d’une destruction atomique ou militaire programmée ?

    RépondreSupprimer
  6. Montag, le héros de cette histoire, est pompier pyromane, au service de la milice politique du gouvernement, chargé de détruire tous les livres et d’interpeller les individus subversifs. Pour protéger la société les pompiers sont chargés de brûler les livres, au lieu d’éteindre les incendies dans les maisons. Toute démarche créatrice est devenue subversive. La conscience des masses est anesthésiée, sous l’effet des masses médias, qui uniformisent les modes de pensée et conditionnent les comportements humains, aux standards de la consommation de la société marchande et industrielle, au point que les individus ont perdu la faculté de s’intéresser aux livres. La paresse mentale a permis l’interdiction des livres, qui s’est imposée d’elle-même, de façon naturelle, sans rencontrer de résistance. Les rares individus qui lisent encore sont isolés et traqués comme des gens anormaux qui représentent une menace pour l’ordre social. Les gens vivent à semi-conscients dans une réalité virtuelle sans autre intérêts que la consommation et les divertissents médiatiques. Pourtant tout autour de ce bonheur artificiel, coupé de la vraie nature et de la réalité, le monde est dans une situation plus que dramatique. La 3ème guerre mondiale est sur le point de précipiter la terre entière dans une apocalypse nucléaire, tandis que « les informations » au journal télévisé maintiennent les téléspectateurs dans un état de sommeil comateux en leur parlant de croissance économique et de bien être matériel. Montag a l’occasion d’ouvrir sa conscience aux problèmes du monde quelques jours seulement avant le déclenchement de la guerre éclaire. Il découvre tout d’abord l’existence d’une communauté d’hommes-livres, vivant en marge de la société, grâce à Clarisse, une jeune fille résistante, animée d’une passion pour les livres. Ces hommes livres sont des livres vivants, parce qu’ils apprennent chacun par cœur un livre différent, afin de conserver la connaissance du monde. Lors d’une intervention, Montag est confronté au spectacle stupéfiant d’une femme qui décide de mourir en martyr, dans sa maison, au milieu de ses livres, en s’immolant par le feu devant les pompiers en uniforme. Montag se demande quel intérêt les mots contenus dans ces livres peuvent bien avoir pour qu’on puisse éprouver le désir de mourir pour eux ? Il succombe à cette tentation et commence pour la première fois à lire. Aussitôt Montag est dénoncé par sa propre femme, dont l’esprit est totalement lessivé par la télévision et qui fait une consommation excessive d’antidépresseurs. Il se retrouve ennemi public numéro 1 et doit s’enfuir pour sauver sa vie. Après une chasse à l’homme interminable Montag est sauvé des eaux, comme Moïse, et rejoint la communauté des hommes livres. C’est une renaissance, il découvre tous ces individus qui ont choisis la liberté parfois au risque de l’emprisonnement ou de la mort. Ce seront, après la guerre éclaire, les apôtres de la nouvelle humanité naissante, parce qu’ils sont les dépositaires du savoir de l’humanité toute entière. Lorsqu’un homme livre meurt c’est une partie de la conscience humaine qui s’efface. Montag a le choix d’apprendre par cœur entre deux livres : « les ecclésiastiques », ou « l’Apocalypse » de St Jean, dans la Bible. Lorsque la guerre nucléaire éclate, qu’un feu purificateur envahit tout, Montag lit le passage suivant de l’Apocalypse : « Des deux côtés du fleuve était l’arbre de vie qui porte douze fruits et donne son fruit chaque mois ; et les feuilles de cet arbre sont pour guérir les nations ». Oui se dit Montag, c’est cela qu’il apprendra pour midi… Comme dans le mythe du phénix qui renaît de ses propres cendres après avoir été consumé par le feu, l’humanité renaissante, se reconstruit, en ensevelissant la guerre à tout jamais.

    RépondreSupprimer
  7. Montag, le héros de cette histoire, est pompier pyromane, au service de la milice politique du gouvernement, chargé de détruire tous les livres et d’interpeller les individus subversifs. Pour protéger la société les pompiers sont chargés de brûler les livres, au lieu d’éteindre les incendies dans les maisons. Toute démarche créatrice est devenue subversive. La conscience des masses est anesthésiée, sous l’effet des masses médias, qui uniformisent les modes de pensée et conditionnent les comportements humains, aux standards de la consommation de la société marchande et industrielle, au point que les individus ont perdu la faculté de s’intéresser aux livres. La paresse mentale a permis l’interdiction des livres, qui s’est imposée d’elle-même, de façon naturelle, sans rencontrer de résistance. Les rares individus qui lisent encore sont isolés et traqués comme des gens anormaux qui représentent une menace pour l’ordre social. Les gens vivent à semi-conscients dans une réalité virtuelle sans autre intérêts que la consommation et les divertissents médiatiques. Pourtant tout autour de ce bonheur artificiel, coupé de la vraie nature et de la réalité, le monde est dans une situation plus que dramatique. La 3ème guerre mondiale est sur le point de précipiter la terre entière dans une apocalypse nucléaire, tandis que « les informations » au journal télévisé maintiennent les téléspectateurs dans un état de sommeil comateux en leur parlant de croissance économique et de bien être matériel.

    RépondreSupprimer
  8. Montag a l’occasion d’ouvrir sa conscience aux problèmes du monde quelques jours seulement avant le déclenchement de la guerre éclaire. Il découvre tout d’abord l’existence d’une communauté d’hommes-livres, vivant en marge de la société, grâce à Clarisse, une jeune fille résistante, animée d’une passion pour les livres. Ces hommes livres sont des livres vivants, parce qu’ils apprennent chacun par cœur un livre différent, afin de conserver la connaissance du monde. Lors d’une intervention, Montag est confronté au spectacle stupéfiant d’une femme qui décide de mourir en martyr, dans sa maison, au milieu de ses livres, en s’immolant par le feu devant les pompiers en uniforme. Montag se demande quel intérêt les mots contenus dans ces livres peuvent bien avoir pour qu’on puisse éprouver le désir de mourir pour eux ? Il succombe à cette tentation et commence pour la première fois à lire. Aussitôt Montag est dénoncé par sa propre femme, dont l’esprit est totalement lessivé par la télévision et qui fait une consommation excessive d’antidépresseurs. Il se retrouve ennemi public numéro 1 et doit s’enfuir pour sauver sa vie. Après une chasse à l’homme interminable Montag est sauvé des eaux, comme Moïse, et rejoint la communauté des hommes livres. C’est une renaissance, il découvre tous ces individus qui ont choisis la liberté parfois au risque de l’emprisonnement ou de la mort. Ce seront, après la guerre éclaire, les apôtres de la nouvelle humanité naissante, parce qu’ils sont les dépositaires du savoir de l’humanité toute entière. Lorsqu’un homme livre meurt c’est une partie de la conscience humaine qui s’efface. Montag a le choix d’apprendre par cœur entre deux livres : « les ecclésiastiques », ou « l’Apocalypse » de St Jean, dans la Bible. Lorsque la guerre nucléaire éclate, qu’un feu purificateur envahit tout, Montag lit le passage suivant de l’Apocalypse : « Des deux côtés du fleuve était l’arbre de vie qui porte douze fruits et donne son fruit chaque mois ; et les feuilles de cet arbre sont pour guérir les nations ». Oui se dit Montag, c’est cela qu’il apprendra pour midi… Comme dans le mythe du phénix qui renaît de ses propres cendres après avoir été consumé par le feu, l’humanité renaissante, se reconstruit, en ensevelissant la guerre à tout jamais.

    RépondreSupprimer
  9. désir de mourir pour eux ? Il succombe à cette tentation et commence pour la première fois à lire. Aussitôt Montag est dénoncé par sa propre femme, dont l’esprit est totalement lessivé par la télévision et qui fait une consommation excessive d’antidépresseurs. Il se retrouve ennemi public numéro 1 et doit s’enfuir pour sauver sa vie. Après une chasse à l’homme interminable Montag est sauvé des eaux, comme Moïse, et rejoint la communauté des hommes livres. C’est une renaissance, il découvre tous ces individus qui ont choisis la liberté parfois au risque de l’emprisonnement ou de la mort. Ce seront, après la guerre éclaire, les apôtres de la nouvelle humanité naissante, parce qu’ils sont les dépositaires du savoir de l’humanité toute entière. Lorsqu’un homme livre meurt c’est une partie de la conscience humaine qui s’efface. Montag a le choix d’apprendre par cœur entre deux livres : « les ecclésiastiques », ou « l’Apocalypse » de St Jean, dans la Bible. Lorsque la guerre nucléaire éclate, qu’un feu purificateur envahit tout, Montag lit le passage suivant de l’Apocalypse : « Des deux côtés du fleuve était l’arbre de vie qui porte douze fruits et donne son fruit chaque mois ; et les feuilles de cet arbre sont pour guérir les nations ». Oui se dit Montag, c’est cela qu’il apprendra pour midi… Comme dans le mythe du phénix qui renaît de ses propres cendres après avoir été consumé par le feu, l’humanité renaissante, se reconstruit, en ensevelissant la guerre à tout jamais.

    RépondreSupprimer
  10. Merci , regardez sur Wikipedia le 1er mai :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/1er_mai

    1776 creation des " illuminati " ...

    RépondreSupprimer