09 avril 2012

Témoignage : J’ai défendu ma mobylette et je me retrouve au poste de police



Note de la rédaction de RUE 89

Un témoignage qui peut heurter
Nous publions ce témoignage dont l’auteur défend son acte de « légitime défense » et la possession d’une arme (fut-elle à balles en caoutchouc), ce qui peut choquer certains lecteurs. Rue89 ne se fait pas le porte-parole de ce retraité et encore moins de la légitime défense. Le récit, à la première personne, de ces conflits de voisinages, de la cohabitation agressive avec les voitures en ville, de la vie quotidienne qui dérape et se règle (mal) au commissariat est, à nos yeux, éclairante sur la société. Donc utile. B.G.

Je suis un citoyen du troisième âge. Même en retraite, j’ai continué à étudier et cette année c’est sur Internet que je me forme à l’étude des microprocesseurs. A mesure que je progresse je mets en forme ce que j’ai découvert à l’usage d’autres internautes. Vous pouvez donc constater que je suis un dangereux terroriste
Au cours de ma vie, j’ai fait partie de mouvements anarchistes [avis à nos lecteurs, c’est du second degré, ndlr] dont les secouristes de la Protection civile où je suis resté pendant 25 ans, comme équipier quand j’étais plus jeune et plus tard comme trésorier. Actuellement, je fais encore partie de groupes subversifs comme le conseil de quartier. Je ne suis inscrit ni sur Facebook ni sur aucun machin du même genre.
Ayant eu des périodes de chômage avant d’être en retraite, j’ai une très faible retraite. Je n’ai plus de voiture depuis 1996 et n’ai pas de téléphone portable. Je possède pourtant encore beaucoup de choses achetées lors de périodes plus fastes et conservées pendant toute ma vie parce que j’en ai pris soin : par exemple ma mobylette qui a plus de 40 ans.
Cette mobylette m’est très utile lorsque j’ai quelque chose de lourd ou d’encombrant à transporter, qu’il s’agisse de bouteilles, de packs de lait, ou de matériaux.


La mobylette de 40 ans (Michel C.)

Un autocollant sur la vitre du véhicule qui bloque mon entrée

Je possède aussi un scooter de 2001 qui me sert quand je dois aller en dehors de l’agglomération, sinon je me déplace à vélo. La mobylette reste indispensable car je ne peux pas atteler la remorque au scooter et n’ai plus la force de la tirer derrière le vélo.
Tous les deux roues des habitants de l’immeuble sont garés dans la cour.
Pour nous permettre d’entrer et sortir de l’immeuble, le syndic a demandé l’interdiction de stationner devant la porte de l’immeuble, et a reçu une réponse favorable de la mairie. Le stationnement devant l’entrée est donc interdit depuis six ans. En plus du panneau d’interdiction de la mairie, nous avons ajouté un disque sur notre porte.

Suite et source

http://www.rue89.com/2012/04/06/jai-defendu-ma-mobylette-et-je-me-retrouve-au-poste-230924

Note d'Hélios : je tiens à préciser que le fait que ce soit un "arabe" et non un "français" qui ait agressé ne change rien à l'affaire. J'espère et souhaite qu'il n'y ait pas d'amalgame. Le blog n'a pas de vision "raciste", ni islamophobe.

2 commentaires:

  1. J'aime bien la conclusion du mec: "En renforçant l’impression d’insécurité des personnes de ma génération, le but pourrait être d’en pousser beaucoup à un vote extrémiste... Etc, etc..."

    Y'a certain(e)s lecteurs(trices) de ce blog qui devraient méditer sur ça. ;-)

    RépondreSupprimer
  2. BOF ! nous savons bien tous que la LOI n'existe plus ! Qu'elle est parfois à plusieurs vitesses.... Quelle LOI ? Quelle moralité ? Quel respect et de quoi ? Les jeux sont fait !!! Si l'anarchie est bonne pour certain(e)s pourquoi pas pour les autres ? Peut importe qui fait quoi, qu'auriez vous fait vous ? Et qu'allez vous faire quand le marasme sera là ? qu'on viendra emprunter définitivement vos réserves, vos outils, vos couvertures ? Constatez bien que c'est toujours l'histoire de la cigale et la fourmi ! A la fourmi de ne pas se laisser faire ;-) ♥

    RépondreSupprimer