15 avril 2012

Interview de Anne Lauvergeon


Anne Lauvergeon : Sarko gouverne pour un clan par rikiai

À l'occasion de cette interview récente sur France Inter, j'ai été écoeurée entre autres par cette phrase de l'ex-PDG d'AREVA :
"Le nucléaire bas de gamme, on voit ce que cela a donné avec Fukushima..."

Vous oubliez, Madame Lauvergeon, que pendant les 12 ans de votre direction d'AREVA vous avez vendu du MOX aux japonais, permettant des retombées de plutonium sur une partie du pays. Tout en sachant pertinemment que les centrales japonaises sont non seulement "bas de gamme", mais construites sur des failles tectoniques.

En cherchant sur le site d'AREVA, j'ai trouvé ceci :

La fabrication des combustibles est dominée par les acteurs japonais. Cependant, AREVA, Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. (MHI), Mitsubishi Material Corporation (MMC) et Mitsubishi Corporation (MC) ont signé en décembre 2008 un accord quadripartite pour établir une coentreprise (la « MNF ») spécialisée dans le combustible nucléaire. MNF intègrera le développement, la conception, la fabrication et la commercialisation de combustible nucléaire.

En 2009, la compagnie japonaise Kansai-Sojitz a signé un accord avec AREVA pour la prise d’une participation de 2,5 % au capital de la holding de la Société d’enrichissement du Tricastin (SET), société qui exploite l’usine d’enrichissement Georges Besse II.

CEZUS, filiale d’AREVA, présente au Japon depuis plus de 20 ans, fournit directement et indirectement une part significative du zirconium consommé au Japon. En septembre 2009, elle a pris une participation de 33 % du capital du fabricant de tubes japonais Zirco Products. Cette société est un client de longue date de CEZUS et est le 1er fabricant de tubes de gainage sur le marché japonais avec près de 75 % de part de marché. Cette alliance permettra à AREVA de renforcer considérablement ses parts de marché au Japon, tout en développant des synergies industrielles avec ses usines européennes.

CERCA, filiale d'AREVA et leader mondial dans la fabrication de combustibles pour les réacteurs de recherche, fournit 100 % du marché japonais.

Et ici, un autre article sur le site d'AREVA sur la vente de MOX avant la catastrophe de la centrale de Fukushima, qu'on voit sur une photo en bas de l'article :
Le Japon a depuis longtemps opté en faveur de l'électronucléaire. La politique de recyclage, retenue par ce pays, participe à ce choix. Le Japon a signé des contrats commerciaux avec AREVA NC en France et la Nuclear Decommissioning Authority (NDA) au Royaume-Uni pour le traitement de ses combustibles usés. Le plutonium, récupéré lors de ce traitement, est, en raison de ses importantes qualités énergétiques, réutilisé sous forme de combustible MOX.
Ce combustible est fabriqué en Europe dans des usines dédiées, exploitées par AREVA ou la Nuclear Decommissioning Authority (NDA). En février 1997, le gouvernement japonais, s'est prononcé en faveur de l'utilisation du combustible MOX dans ses réacteurs commerciaux.
Faisant suite à cet engagement, les compagnies japonaises d'électricité ont présenté le programme de chargement en MOX des réacteurs japonais. Ce plan prévoit que 16 à 18 réacteurs fonctionneront avec du MOX.
Lisez l'article complet, très intéressant.

La France (par le MOX) et les États-Unis (fournisseur par General Electric de réacteurs pour la centrale "bas de gamme" de  Fukushima) et j'en oublie, sont autant responsables que les japonais de l'accident nucléaire.

En passant, en fin de vidéo on apprend que Sarkozy avait fait une confidence à Anne Lauvergeon avant les élections de 2007, où il disait être sûr de son élection et qu'il ne ferait qu'un seul mandat. Quelqu'un aurait-il décidé qu'il devait rempiler ? Ou la soif de pouvoir l'a-t-elle emporté ? Ne jamais, jamais, jamais faire confiance à un quelconque homme (ou femme) politique....Laissons les moutons voter. Je reste chez moi dans mon lit douillet, comme le chante Georges Brassens, le 22 avril et le 6 mai.

19 commentaires:

  1. "La politique de recyclage, retenue par ce pays, participe à ce choix."
    ---------------------------------------------------------------------
    Le monde du nucléaire présente le cycle, de la mine à l'utilisateur, comme une boucle fermée, mais c'est un voeux pieu :

    "Le total de plutonium civil entreposé en France, toutes formes confondues, atteignait fin n 2006, dans la dernière déclaration officielle en date de la France à l’AIEA, 294,2 tonnes. En progression constante, ce total a probablement dépassé depuis cette date le seuil de 300 tonnes.

    Ce stock inclut notamment le plutonium laissé en l’état dans les stocks de combustible irradié non retraité, entreposé en attente de retraitement différé, mais aussi le plutonium séparé entreposé en attente de réutilisation.

    Il comprend une part de plutonium d’origine étrangère dans chacune de ces catégories – cette part est toutefois en forte diminution du fait de la fin progressive des contrats de retraitement avec des compagnies électriques étrangères.

    Le point le plus préoccupant est la croissance du stock de plutonium séparé non irradié, théoriquement
    en attente de réutilisation mais qui s’empile sur étagère. Bien que la doctrine officielle ait été depuis la première introduction de combustible MOX dans les réacteurs d’EDF, en 1987, « l’équilibre des flux » entre les quantités issues du retraitement et les quantités réutilisées, le stock non réutilisé, nul à cette époque, a quasi continuellement cru pour atteindre fin 2006 un total de 52,4 tonnes.3

    (extrait de "Les cahiers de Global Chance" n° 28, 2008)

    ----------------------------------------------------------

    L’édition 2 006 de l’inventaire national des déchets radioactifs et des matières valorisables de l’Andra fait un état des lieux des déchets nucléaires en France à la fin 2004.

    L’inventaire présente les volumes de déchets sur la base de leur conditionnement final, réel ou PREVU (pour les déchets pas encore produits, ou ceux dont le conditionnement est encore insuffisant).

    Au total, ce sont près de 890,000 m3 de déchets radioactifs (en conditionnement final primaire) qui ont étéproduits.

    Près de 40 %, ou 344,600 m3, sont liés au traitement. Mais ceci ne prend pas en compte des déchets provenant
    de Marcoule, immergés en 1967 et 1969 et dont l’équivalent en volume final est estimé à 12,000 m3 ou plus.


    Environ 64 % du volume de déchets est en stockage défi nitif, 5 % est entreposé avec un conditionnement primaire, et 31 % avec un conditionnement insuffi sant, ou inexistant (voir Figure 1). Bien qu’il existe des solutions pour le stockage des déchets de faible et moyenne activité, qui représentent 85 % du total, près de 25 % sont toujours entreposés sur le
    site des installations de retraitement, avec un conditionnement insuffisant.

    Environ 12,6 % de l’inventaire total est toujours
    entreposé à La Hague, et 21,9 % à Marcoule. Près 25 % du volume des déchets produits à La Hague sont toujours
    sur le site, 66 % avec un conditionnement non adapté. Près de 50 % du volume des déchets produits à Marcoule sont toujours sur le site, dont 4 % seulement ont été conditionnés de façon appropriée.


    Cet inventaire des matières déjà répertoriées comme déchets ne contient AUCUNE “matière valorisable” actuellement stockée, dont le volume est voué à une croissance continue.

    Sont aussi entreposés à La Hague des combustibles irradiés (uranium faiblement enrichi, uranium du retraitement ré-enrichi et MOX), du plutonium séparé, de l’uranium de retraitement, et des rebuts de MOX.

    Les deux coeurs de Superphénix, l’un irradié, l’autre frais, toujours sur le site du réacteur, ne sont pas non plus pris en compte dans ces chiffres."

    (suite cahier 28 GLOBAL chance, les deux mots en capitale sont de mon fait)

    Delphin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La politique de recyclage, retenue par ce pays, participe à ce choix."

      J'ai oublié le nom de l'usine de recyclage japonaise !
      Merci de me le rappeler !

      Alan

      Supprimer
    2. @ Alan, l'article parle de la France.

      @ Delphin, il vaut mieux ne pas se focaliser là-dessus, sinon on ne va plus dormir. Soupir.

      Supprimer
    3. @ Hélios

      Je cite la tournure de la phrase :

      Le Japon a depuis longtemps opté en faveur de l'électronucléaire. La politique de recyclage, retenue par ce pays, participe à ce choix. Le Japon a signé des contrats commerciaux avec AREVA

      Sorry! mais pour moi on parle du Japon
      A moins que DELPHIN soit étranger !!!!!
      Alan

      Supprimer
    4. On parle de qui tu veux, Alan. Soupir.

      Supprimer
  2. d'accord avec vous sur le nucléaire (ou plutôt "contre"). Mais quelle drôle d'idée, votre position sur les élections : "pièges à cons" peut-être ; mais faire l'autruche ne fait pas disparaître le système en place. C'est pour cela qu'il y a des "alternatifs" qui se proposent de changer le système (une 6ème république !). Et si on n'essaie pas, on ne saura jamais si on peut le faire ! ce sont les batailles que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ yvonne
      Vous avez parfaitement raison Yvonne !
      Mais vous oubliez que vous vous adressez à une Bretonne !
      Et le dicton : Breton tête de k.., prends ici tout son sens !
      Et vous ne la ferez pas changer d'idée ! Dommage !
      Désolé pour toi ma chère Hélios
      Al

      Supprimer
    2. à Yvonne, non, non, pas de "politique" sur le blog PITIÉ ! Mais tout à fait d'accord contre le nucléaire, tout à fait d'accord avec explications de DELPHIN, j'aime les choses un peu plus pointues pour mieux comprendre.....Tant pis si certaines "cigales" ne peuvent plus dormir !
      Cependant, pour ces foutues élections où il n'y a PERSONNE de NON menteur, et nul intéressant (ça n'engage que moi) le vote est un devoir civique ! L'abstention ne résout RIEN. Il est possible de faire même voter un mort (comme en Corse) alors un abstentionniste....(on nous avait fait voter, alors que j'étais au ski avec mon ex mari!!!) Mais voter pour un insignifiant qui ne passera pas au 1er tour, et voter BLANC au 2ème....cela empêche les "magouilles" et le vote blanc (pour l'instant encore valable, bien que le nain, veuille en changer la donne, et pour cause !) permet de montrer son désaccord et son mécontentement ; même s'ils font mine de s'enfoutre, ils sont devant le fait ! Le vote BLANC INDIQUE quelque chose. Mais chacun est libre d'être 1 Ponce Pilate, 1 autruche = facilité de dire, s'il est là, c'est pas grâce à moi, mais faudra pas pleurer après, alors qu'on a fuit ses responsabilités, ou que l'on joue à l'anarchiste! Mais je comprends aussi... Maastricht n'est passé qu'à une voix !!! LOL ! Et n'importe lequel qui passera EST OBLIGE de suivre les "contrats" signés par les prédécesseurs, pour certains accords d'échanges....Quant aux promesses.... soyez plus vigilents, des LOIS-contrats ont été signés et c'est IRRÉMÉDIABLE. aucune possibilité de revenir en arrière avec des re négociations, (pipé ça !)sur ce qui EST. Voilà, désolée j'ai fait de la "politique".....♥♥

      Supprimer
    3. Rectification de la citation de Brassens (involontairement) détournée par Hélios (".Laissons les moutons voter. Je reste chez moi dans mon lit douillet, comme le chante Georges Brassens,") :

      "Le jour du 14 juillet,
      Je reste dans mon lit douillet
      La musique qui marche au pas,
      cela ne me regarde pas."

      Brassens villipendiait le comportement guerrier moutonnier. Il ne se serait jamais permis de donner un avis sur l'intérêt de voter ou non.

      Amicalement à tous, votants et non votant(e).

      Delphin, spécialiste nucléaire ET Brassens

      Supprimer
    4. Je confirme, laissons les moutons voter. Votez pour votre nouveau maître (berger) qui se contrefiche de vous, mais vous aime le temps de la campagne électorale.

      Tous les candidats sont obligés de suivre les consignes de leurs supérieurs (invisibles) pour apporter le nouvel ordre mondial sur la planète.
      Je ne me ferai pas complice d'élections truquées.
      Même si je ne suis pas née en Bretagne, j'ai acquis la tête de cochon des bretons.

      Supprimer
    5. Je suis avec toi, Hélios à 150%....;)

      Supprimer
    6. Hello,

      Merci.

      Il serait illusoire de penser à un changement grâce aux urnes.

      Combien d'années que l'on nous bassine?
      Qu'on nous balade, gauche, droite, et rien de concret, mis à part ce qui les arrangent.
      Promesses et tout le cortège?
      Qu'est ce qui a été fait pour l'essentiel? Nature, Pauvreté, famine, respect de la nature, etc ... A quel point en sommes nous?

      Vous savez très bien que peu importe le grand sortant, il n'est pas seul à décider de la suite. Le roi de pacotille à toute une cour qui lui dicte la marche a suivre ...

      Dites moi... A quoi cela avance t'il de voter pour un petit parti, qui propose généreusement de changer le système, si en finalité, il ne passera pas même le second tour?
      Démontrer que nous ne sommes pas d'accord?
      Vous voulez rire! Ils n'en ont rien à faire de notre avis!

      Vous demande t'ils votre avis lorsqu'ils sortent de nouvelles lois? Référendum? Bouh!!!

      Ce n'est pas méchant: Chacun choisi en son âme et conscience.
      Voter, pas voter? Aucun jugement de ma part, juste un constat. Mais aujourd'hui, avec le peu que nous savons, de voir le monde dans l'état ou il est aujourd'hui, et se sentir capable de faire son devoir de "citoyen" ne peut être possible que pour les personnes atteintes gravement de MOUTRUCHITE. Maladie issue du mouton et de l'autruche, si vous n'avez pas capté! Ce n'est qu'une image, pardon pour ses nobles animaux. :)

      Pour conclure:

      Léa n'ira pas voter! Définitivement non!

      Je ne prendrais pas la responsabilité sur les mauvaises décisions qui seront prises à l'avenir, et qui entraineront certainement le pire.
      Je ne désire pas le pire, mais le meilleur pour toutes et tous.
      Personne n'a à décider à ma place. Je suis assez grande pour assumer et savoir ou est le juste.

      Humblement. Comment ce fait il que moi, avec très peu de choses, presque rien, arrive à créer un magnifique harmonie dans mon périmètre? Et eux avec tout le "fric" ils ne sont capables que de diviser, batailler, laisser mourir, et salir ce qu'il y a de plus beau?

      :)

      Alors, chers amis, les jours de votations, à défaut de mettre un petit papier dans la fente, la mienne (de fente), ira s'asseoir dans l'herbe fraîche et admirer le paysage. :)

      Grosses bises, Léa.

      Supprimer
  3. La seule solution pour que ces abrutis de fRancais comprennnent la dangereusité du nucleaire est qu'une centrale pète en fRance!! (Et encore, c'est pas sure à voir comment réagissent les masses au japon!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'en fout! nous, quand il y a un problème, la nature s'en mêle, comme pour TCHERNOBYL, le nuage radio actif c'est arrêté pile au poste frontière !
      Si une centrale pète en France, la radio activité ne franchira pas la clôture de l'usine !
      Normal on est abruti !
      Peut être un peu moins que certains Japonais qui ont construit 52 réacteurs sur une île qui secoue 3 fois par jours !!!
      Al

      Supprimer
    2. à AL, c'est normal que le nuage "Tchernobyl" se soit bloqué aux frontières, il y avait les DOUANIERS, mais maintenant, on n'est plus là....

      Supprimer
    3. @ Danysis
      Oui mais dans les centrales il y a les vigiles qui veillent au grain !
      Aucun terroriste ou agitateur ne peuvent pénétrer.
      Comme aucun nuage radio actif ne pourra franchir le seuil !
      Non mais !
      Al

      Supprimer
    4. @ Al ! OUF, tu me rassures, j'ai failli mal dormir cette nuit !!! ;-)

      Supprimer
  4. Quelle triste réalité ! Merci à vous tous là, de nous tenir au courant (sans rigoler, pour "au courant" hein ! ) Alors vite, ouvrons tous les yeux sur les merveilles de cette pauvre planète irradiée de plus en plus...les bidons (bidons)de stockage, les centrales...tout va péter !
    Voici un peu de beauté et de douceur avant la "fin" ! ♥

    http://www.youtube.com/watch_popup?v=cWIhXzZT8dE&vq=largeS

    RépondreSupprimer
  5. Merci Danysis pour ce couple de gymnastes dansant, avec une torride sensualité, sur une chanson de la canadienne Ginette Reno.

    Delphin, spécialiste nucléaire et Brassens et chanson canadienne (humour)

    RépondreSupprimer