mardi 17 avril 2012

Cathédrale de Chartres (2ème partie)

LIEN vers la première partie (avec la source).


Le vitrail en rosace

Toutes les cathédrales gothiques possèdent un vitrail rosace, qui trouvent leur origine dans l'oculus roman. Oculus, le mot latin pour œil, est toujours utilisé pour parler d'autres fenêtres rondes, des ouvertures et des lucarnes dans d'autres édifices.
La partie la plus sidérante de ceci, cependant, est la similitude du vitrail gothique en rosace avec le globe oculaire. La pupille centrale, l'iris, les anneaux, etc. sont strictement en parallèle : le vitrail rosace est en lui-même et par lui-même le symbole de l'oeil.
''C'est lorsque le soleil, qui plonge déjà à l'ouest, est orienté presque totalement vers la façade d'une cathédrale. Ses rayons sont de plus en plus horizontaux... alors que le grand vitrail central brille comme l’œil d'un cyclope...''
—Victor Hugo
Cette rosace siège parfaitement au centre entre les tours jumelles, ou paires d'opposés, juste comme l'âme siège parfaitement au centre entre les deux côtés du corps duel : ceci rappelle immédiatement la métaphore du Troisième Oeil décrite ci-dessus, à l'intérieur de la dualité du masculin et du féminin.
Le concept de l'union des opposés et le nombre trois est aussi prévalent dans les petits détails architecturaux :


En architecture, un trèfle est un feuillage ornemental à trois divisions, utilisé dans l'architecture gothique pour représenter la forme d'une feuille à trois lobes.
Pour revenir à la rosace, nous pouvons voir que le vitrail soit simple ou flamboyant, il est toujours circulaire. Le cercle est une forme parfaite et est donc un symbole d'éternité ainsi que le symbole de l'éternelle âme ou le dieu intérieur en chacun de nous.
Une autre manière pourtant de regarder la rosace l'est en tant que symbole bouddhiste, semblable à la roue orientale du Dharma, ou roue de la loi, symbole décrivant le chemin bouddhiste vers l'illumination.
Associé à ce concept existe l'idée médiévale de la Roue de Fortune, ou Rota Fortunae, qui se réfère à la nature capricieuse du Destin. La déesse Fortuna fait tourner la roue au hasard, changeant les positions de ceux qui sont sur la roue ; certains souffrent alors que d'autres gagnent, et la Fortune est toujours une femme, quelquefois les yeux bandés, qui fait tourner la roue.

D'innombrables écrivains ont également décrit la rosace entière comme un mandala sacré, conduisant au cœur même de tout Être, qui est leur propre être intérieur ; le centre de leur propre éternel Soi. Le mot mandala signifie ''cercle''. Selon Jung, ils affirment que la rosace représente ''l'expression de l'aspiration humaine à la complétude et la cohérence.'' Les mandalas existent dans la religion et la philosophie orientales depuis des siècles :


Dans la philosophie orientale, il y a différents chemins pour atteindre le divin, représenté par des portes aux points cardinaux du mandala. Le but, la quête est d'atteindre le centre.
Si vous laissez votre regard glisser le long du tracé de la rosace de Chartres, tout en assimilant lentement les dessins géométriques, vous pouvez tranquillement éveiller à votre Soi très calme et méditatif. C'est presque comme une prière, mais vers votre propre centre.
Il est possible que la connaissance de cette sagesse occulte ancienne et pourtant hautement sophistiquée ait permis aux constructeurs de Chartres de graver et créer la cathédrale avec une compétence et une habileté surhumaines, les mêmes qui ont construit les pyramides, Baalbek et Stonehenge ; il semble raisonnable que Chartres serait encodé et lié à cette sagesse, cadeau ésotérique des maçons au monde occidental.

Le labyrinthe magique

 

 

La rosace à l'extérieur est connectée à un autre phénomène mystérieux à l'intérieur – le labyrinthe. Construit dans la deuxième décennie du 13ème siècle, le labyrinthe a 12,9 mètres de diamètre et occupe la largeur de la nef.
Beaucoup de choses ont été écrites sur le but de ce labyrinthe, mais peu de documentation contemporaine a survécu. Le labyrinthe symbolise le long chemin tortueux de la vie, et le but pour atteindre l'âme spirituelle ou le ''centre'' (le Soi) intérieur du corps matériel inférieur (le petit soi) ; le centre est la paix, tandis que le cercle extérieur représente les hauts et les bas de la fortune. Le labyrinthe représente aussi l'âme réincarnée sur la route vers le Nirvana (le centre).
Chose intéressante, le symbole Ra de l'Égypte et de la franc-maçonnerie, le point au milieu du cercle, peut être vu comme un labyrinthe. Il est l'humain ; il faut atteindre le centre, où se trouve la rose pour trouver le Soi intérieur éternel. Le centre est le point au centre du cercle, le vrai Soi supérieur à l'intérieur du corps matériel faux ou soi inférieur. Le cercle extérieur représente ce corps, enfermant l'âme divine et la séparant de l'extérieur.

Bien sûr, l'Aton de Ra et l'Oeil de Ra étaient interchangeables en Égypte ; l'Oeil de Ra était le Troisième Oeil et Aton de Ra était l'âme intérieure. La même chose est vrai de la rosace de Chartres. Elle n'est pas juste le seul Troisième Oeil entre des opposés, mais aussi l'âme dans le corps que l'on voit quand on éveille son Troisième Oeil :

Dans tous les labyrinthes, l'entrée et la sortie sont uns. Ceci bien sûr nous ramène à l'unité des opposés ; l'entrée et la sortie sont le lieu de rencontre du soi inférieur et du soi supérieur.
Le clergé a détruit ces labyrinthes fascinants et sacrés parce qu'ils craignaient cette ancienne sagesse païenne. En tant que sagesse d'aide à la prise en charge, elle était une menace pour leur hégémonie ; ils révèlent les chemins de pouvoir que tout être humain peut suivre sans l'aide d'un prêtre. Ayant peur de cette perte de contrôle, l'Église commença une destruction systématique des labyrinthes et de tous ces symboles païens.
Regardez de plus près le centre du labyrinthe de Chartres. Il s'y tient une rose à 6 pétales. De plus, cette rose semble être au centre du cercle, où les axes horizontaux et verticaux du labyrinthe se rencontrent. Chose intéressante, les rosicruciens, société secrète comme les franc-maçons qui ont construit Chartres, avaient en tant que symbole central une rose au centre d'une croix, juste comme celle-ci :


Remarquez maintenant que la rose au centre du labyrinthe forme un hexagramme (un triangle tête en haut combiné avec un triangle renversé), symbole de l'équilibre des opposés.

Il est donc facile de voir que le fait de fixer une rose sur un croisement peut amener la résolution d'un conflit, une union des opposés. C'est la formule secrète du TROIS qui conduit à un éveil du Troisième Oeil. Avec le temps, la rose au centre, ou ''nous'', grandit en beauté ; elle devient plus sage et plus forte. C'est la signification de la rose croix des rosicruciens.
Il est intéressant que le labyrinthe de Chartres soit situé à la partie ouest de la nef et qu'il a les mêmes dimensions que la rosace, qui a la même hauteur sur la façade que l'éloignement du labyrinthe du mur ouest. Si on pouvait replier la cathédrale sur elle-même dans l'espace, la rosace montrant Notre-Dame s'alignerait et recouvrirait le labyrinthe. Ils ont tous deux le même but : nous appeler au centre de notre propre être. Regardez la courte vidéo suivante où le brillant Pr Keith Critchlow explique plus en détails :
(N'ai pu exporter la vidéo, allez la voir sur l'article original, dans le bas de l'article, elle est très démonstrative du même rapport de taille de la rosace et du labyrinthe)
C'est tout à fait révélateur et explique que la rosace et le labyrinthe sont une même chose. Ils présentent un mandala, le signe de Ra, et ont symbolisé un message pour trouver le Soi intérieur et éternel.



Chacune des images est une image de l'humain ; le cercle est la roue de la fortune, quelquefois en haut et quelquefois en bas, mais le centre est un Soi réel et éternel. Atteindre le centre est le but du Mandala et Aton et le point au centre du cercle : le but du labyrinthe, la clé qui résout l'énigme de l'Oeil de Ra. C'est un pèlerinage symbolique ; les gens font l'ascension du chemin qui monte vers le salut ou l'illumination. Le labyrinthe de Chartres n'est pas un dédale. Les dédales sont des endroits où l'on se perd ; les labyrinthes sont des endroits où les gens se retrouvent.
Labyrinthes et dédales sont d'origine païenne. Ils ont une histoire qui peut être retracée depuis plus de 4000 ans. Des exemples récents, gravés dans les roches, ont tous le même dessin – le symbole du labyrinthe classique :
Pétroglyphe indien (Goa) en forme de labyrinthe

En conclusion

Toutes ces preuves, donc, soulignent fortement que la cathédrale de Chartres est bien plus qu'un édifice catholique habituel. C'est au contraire une merveille exceptionnelle de haute initiation, encodée de symboles qui enseigne aux candidats à jouer des forces naturelles ; c'est un bâtiment qui a intégré une ancienne sagesse antérieure à la chrétienté et perdure comme le creuset de la transformation spirituelle de ceux qui font le choix d'observer.
De nombreux mystères subsistent. Parmi les plus pressants, est le pourquoi les érudits modernes occidentaux ne reconnaissant pas le rôle joué ici par les franc-maçons. Ce sujet semble vraiment passer complètement sous silence. Des monuments d'une telle complexité et d'une telle élégance sont rares même dans les temps actuels, et nous serions bien en peine aujourd'hui de trouver des architectes avec des compétences et une facture pour construire des monuments aussi étonnamment détaillés.
Il semble pourtant clair que les franc-maçons fassent l'affaire comme créateurs de cathédrales gothiques. Regardez la photo ci-dessous. À gauche, un groupe de bâtisseurs magiques. À droite, un groupe de monuments magiques :

Les concepteurs et bâtisseurs de Chartres ne l'ont pas conçu pas avec une idée en tête totalement chrétienne : ils ont au contraire construit Chartres pour qu'il soit le temple sacré de leur sagesse maçonnique, l'imprégnant de symboles et messages secrets dans le but de faire atteindre aux visiteurs des états élevés de conscience. Chartres est un sanctuaire de transformation alchimique, une machine à initier chargée de sagesse païenne et guidé par une ingénierie révolutionnaire ; les bâtisseurs de Chartres ont changé à tout jamais le regard du monde sur l'art, mais a pu changer aussi le regard du monde sur lui-même.
Ce qui semble également apparent est que les bâtisseurs maçonniques ont expérimenté en quelque sorte une percée presque surhumaine, un accomplissement de sagesse et de connaissances qui les a rendu capables de bâtir une cathédrale inconnue jusque-là du monde. Ils ont trouvé leur ciel en eux-mêmes, leur Soi intérieur, et ils ont utilisé cette connaissance pour exprimer ce qu'ils ont découvert, dans les pierres mêmes de Chartres.
Leurs percées, spirituelles, se reflètent dans leur architecture, leur conception, la maçonnerie, la sculpture et par dessus tout le travail artistique. C'étaient des humains hors de l'ordinaire qui ont créé des monuments extraordinaires.

Traduit par Hélios

9 commentaires:


  1. La rosace au centre du labyrinthe ressemble terriblement à la visualisation de la merkaba et ses expansions. Deux tétraèdres opposés (dont la représentation en 2D donne l'étoile de "David") en mouvement giratoire inverse....
    Il s'agirait de syntoniser nos vibrations avec le vortex du lieu, ce qui nous ouvre le royaume vibratoire supérieur, en (très) gros... (excusez le novice, je vous renvoie à Pane Andov (crops circle expliqués) et Dan Winter (earth grid druidic healing, avec Vincent Bridges). Passionnant et à priori vital... puisque le résultat ressemble à la fleur de vie et ses dérivés.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjours Helios. Comme tu aime bien décodé les signes, j'ai une question pour toi, que pense tu de cette croix?
    http://www.servimg.com/image_preview.php?i=167&u=11591095
    Merci, et merci aussi pour le travail que tu fais.

    http://i49.servimg.com/u/f49/11/59/10/95/sonows10.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je ne connaissais pas cette croix, ce logo. Où l'as-tu trouvé ?
      Un lecteur aura peut-être une idée ?

      Supprimer
    2. Et bien en fait cette croix n'est pas un logo mais un emblème.
      Je voulais juste avoir une petite séance de psychothérapie à l'oeil car cette emblème je l'ai créé durant mon adolescence comme ça, c'est venu tout seul, mais elle n'est jamais partie de ma tête, et c'est jours ci, elle revient de plus belle. Ca faisait des années que je ne l'avais pas dessiné et je ne sais pas si c'est bon ou mauvais comme représentation (du coté obscure ou pas?), esce des mauvaises forces qui m'inspire ou pas?.
      C'était donc pour ça que je t'ai demandé conseil, des fois que tu arrive à y voir quelque chose dans cette croix?
      Merci

      Supprimer
    3. D'accord Henry, merci d'avoir écrit que le dessin venait de toi.
      Je pense alors que si tu l'as créé, il n'a une signification que pour toi.
      Avec ces 4 croix, on peut peut-être y voir une signification religieuse, un relent de catéchisme :-)) ?
      C'était ton chemin de croix d'adolescence...

      Juste une supposition, bien sûr, je ne suis pas psy et sans dialogue, pas facile.

      Amitiés

      Supprimer
    4. @Henry ton croix existe dite croix recroisetée de Saint-Julien.

      Supprimer
  3. Bonsoir Hélios,

    Il y aurait un rapport avec l'Arche d'Alliance, les pyramides, les Templiers impliqués dans la construction de la cathédrale de Chartres.
    Trop long à expliquer ici.
    Cependant, à travers cette vidéo, Nassim Haramein nous en dit beaucoup plus : http://www.youtube.com/watch?v=qUjtCkU5STQ&feature=relmfu

    Pour la retranscription écrite, se rendre sur "Nous les dieux" via ce lien : http://nous-les-dieux.org/Nassim_Haramein_-_Conf%C3%A9rence_%C3%A0_la_librairie_m%C3%A9taphysique_de_la_vall%C3%A9e_de_Rogue_en_2003_%282%C3%A8me_partie%29
    Descendre tout en bas de page à la "Partie 21 de la 2ème partie ", tout y est exposé, de la Genèse Biblique jusqu'aux Templiers.
    Mais le mieux bien sûr, serait de visionner la totalité de la vidéo depuis le début, stupéfiant !

    Sujet qui par ailleurs passionnerait Ferlim qui semble avoir disparu pour un temps.
    Bien cordialement,
    Sam's

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Sam, oui Haramein est un puits de science. C'est bien d'avoir redonné des liens vers ses conférences.

      Ferlin est parti pour quelques jours en voyage de noce...

      Supprimer
  4. Haramein...EXTRAORDINNAIRE,le blog est pas mal non plus !!
    La forme ronde est PARTOUT....seul l'humain fait des formes agréssives, cassantes et sans harmonies.
    Voyez nos villes, nos maisons, nos rues....les énergies ne peuvent circuler facilement ( air, eau, lumière, ..etc !!)

    ...pour Ferlin, je lui souhaite plein de bonheur et d'amour sur le chemin de sa nouvelle vie !!

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !