mercredi 11 avril 2012

8.7 au large de Sumatra, alerte au tsunami + mises à jour

Mises à jour :

Depuis la grosse réplique de 8.2, une quinzaine de répliques entre 5 et 6. J'arrête ensuite, il va y en avoir trop. Je continuerai les mises à jour selon les besoins.


6 répliques puis à nouveau une secousse de 8.1(CSEM) ou 8.2 (USGS) à 12h43, heure française. 

A Meulaboh, située sur la côte occidentale de la province d'Aceh, une vague d'1 mètre a été enregistrée. 


********************************
CSEM :
MagnitudeMw 8.7
RegionOFF W COAST OF NORTHERN SUMATRA
Date time2012-04-11 08:38:35.0 UTC
Location2.34 N ; 93.16 E
Depth10 km
Distances627 km W Medan (pop 1,750,971 ; local time 15:38:35.9 2012-04-11)
385 km SW Meulaboh (pop 35,062 ; local time 15:38:35.9 2012-04-11)
430 km SW Banda aceh (pop 250,757 ; local time 15:38:35.9 2012-04-11)



Un séisme de magnitude 8,7 s’est produit au large des côtes de la province d’Aceh, sur l’île de Sumatra, en Indonésie, ce mercredi à 8 h 38 GMT (10 h 38 en France). Une alerte au tsunami a été déclenchée pour l’ensemble de l’océan Indien.

Scènes de panique en Indonésie

Ce séisme a déclenché des scènes de panique en Indonésie. L’institut américain de géophysique (USGS) et son homologue indonésien ont tous deux fourni la même évaluation de la puissance de ce tremblement de terre sur l’échelle de Richter : 8,7. La secousse a été ressentie à Singapour, en Thaïlande et en Inde.

Selon l’USGS, l’épicentre du séisme est situé à environ 430 kilomètres au sud-ouest de Banda Anceh et à 32 kilomètres de profondeur sous la mer. Le séisme a eu lieu mercredi à 8 h 38 GMT (10 h 38 en France). 

Le Centre américain de surveillance des tsunamis du Pacifique a lancé une alerte sur l’ensemble de l’océan Indien : « Les séismes de cet ampleur ont le potentiel de provoquer des tsunamis ravageurs qui peuvent toucher les côtes de l’ensemble du bassin de l’océan Indien », a averti le Centre dans un communiqué.

Évacuation des côtes en Thaïlande et sur les îles Andaman et Nicobar

Les autorités thaïlandaises ont demandé aux populations vivant sur la côte de la mer Andaman (côte sud-ouest de la Thaïlande) d’évacuer la zone : « Les gens qui vivent sur la côte Andaman doivent se déplacer dans des hauteurs et rester aussi loin de la mer que possible », a indiqué le Centre national de gestion des catastrophes.

L’Inde a elle aussi lancé une alerte au tsunami concernant les îles Andaman et Nicobar, situées dans l’océan Indien. Le Centre national indien sur l’information océanique a lancé une alerte « rouge » concernant ces deux îles. Les côtes de l’Andhra Pradesh et du Tamil Nadu, dans le sud et le sud-est du pays, ont été placées sous haute surveillance.

Le Sri Lanka a lancé une alerte au tsunami aussi et ordonné à la population vivant en bordure de côte de trouver refuge à l'intérieur des terres. Le gouvernement a dit craindre un déferlement de vagues sur la côte orientale de l'île vers 10 h 40 GMT (12 h 40 en France).
La province d’Aceh, située à la pointe occidentale de l’archipel indonésien, sur l’île de Sumatra, a été dévastée en décembre 2004 par un séisme suivi d’un tsunami. Cette double catastrophe a fait environ 230 000 morts dans 13 pays du pourtour de l’océan Indien, dont près de 170 000 dans la seule province d’Aceh.

Ouest-France

Les animaux ont-ils senti le danger comme en 2004 ?
Aujourd'hui, on est le 11...avril.

6 commentaires:

  1. certains comme le Pacific disaster Center indiquent même un 8.9 ! Merci pour votre blog Hélios

    RépondreSupprimer
  2. Exactement 13 mois après Fukushima.

    RépondreSupprimer
  3. "on est le 11...avril."

    Oui, ça devient lassant ....

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,


    Merci Hélios.
    Merci aussi pour toutes les autres infos et sujets.
    Tu es une femme formidable. :)


    Bises a toutes et tous, Léa.

    RépondreSupprimer
  5. ;)

    Vous êtes tous et toutes formidables.


    Les bonnes volontées sont le fer de lance d'aujourd'hui, pour "notre" demain.

    Merci. Léa.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !