mercredi 18 avril 2012

Blood in the mobile (l'industrie GSM morbide)

Du sang dans les téléphones mobiles...Comme la plupart des technologies modernes, ce sont des enfants qui en font les frais.

Une vidéo postée par Jane Burgermeister, sur un reportage d'ARTE.

Présentation :


Comme des dizaines de millions d'utilisateurs dans le monde, le cinéaste Frank Poulsen possède un mobile Nokia. Or, il a entendu dire que le commerce du coltan, un métal rare qui entre dans la composition des téléphones portables et que les fabricants achètent à prix d'or, est au coeur de la guerre en République Démocratique du Congo, l'un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts. Il veut en avoir le coeur net. Et l'enquête de Poulsen sur le terrain est édifiante : il découvre entre autres dans la plus grande mine du Kivu des enfants qui, sous le contrôle de groupes armés, passent des journées entières dans des galeries étroites et extraient le minerai radioactif à mains nues. Mais de retour en Europe, il n'obtient pas de réponse à ces questions lancinantes : est-ce que, en tant qu'acheteur d'un mobile Nokia, je contribue à alimenter la guerre et ses ravages ? Quelle est la responsabilité du plus grand constructeur de mobiles au monde dans ce conflit ?


Blood in the mobile (l'industrie GSM morbide) par JaneBurgermeister

5 commentaires:

  1. Les soi-disant journaliste de mdr qui font semblant de découvrir un problème qui existe depuis plus de 25 ans, pour essayer de gagner quatre sous, ça commence à me bassiner depuis des lustres !
    Tout les condensateurs du monde en contiennent y compris les fers à repasser? les frigos les ordis, les voitures etc ....... etc .......Enfin les 99 % des appareils électrique !!
    Les gosses de 10 ans dans les mines, s'ils ne sont pas exploité, ils meurent de fin, seuls au monde .......Alors que fait on ? ? ? ? ?? AL

    Coltan
    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


    Le coltan (colombite-tantalite) est un minerai de couleur noire ou brun-rouge contenant deux minéraux associés, la colombite (Fe, Mn) (Nb, Ta)2O6 et la tantalite (Fe, Mn) (Ta, Nb)2O6.

    La colombite (ou columbite) et la tantalite sont les principaux minerais de niobium (d'abord appelé colombium) et de tantale, et contiennent des proportions variables de niobium et de tantale.

    La colombite a été découverte en Nouvelle-Angleterre (États-Unis).

    Le coltan se trouve en quantités commerciales en Afrique centrale, notamment en République démocratique du Congo dont la région du Kivu détient entre 60 et 80 % des réserves mondiales, ainsi qu'en Australie, au Brésil, au Canada et en Chine.


    * 1 Utilisation
    o 1.1 Importance des besoins en Occident
    * 2 Le trafic de coltan en Afrique centrale
    * 3 Anecdotes
    * 4 Notes et références
    * 5 Voir aussi
    o 5.1 Film documentaire
    o 5.2 Liens externes

    Utilisation[modifier]

    Le coltan est une source importante pour la production du tantale et, plus accessoirement, du niobium. Le tantale est très prisé pour sa grande résistance à la corrosion. Considéré comme un métal stratégique, il est surtout utilisé dans la fabrication de condensateurs pour les équipements électroniques mais entre également dans la composition d'alliages de cobalt et de nickel dans l'aéronautique et particulièrement la fabrication des réacteurs. On l'utilise aussi comme revêtement dans les échangeurs de chaleur et dans des alliages pour les outils de coupe ou de tournage.
    Importance des besoins en Occident[modifier]

    Le tantale préparé à partir du coltan est indispensable à la fabrication de composants électroniques, notamment condensateurs et filtres à onde de surface, utilisés en particulier dans les téléphones portables. Le secteur de l’électronique monopoliserait ainsi 60 à 80 % du marché du tantale[1].

    En 2000, une pénurie mondiale et une hausse des prix du tantale auraient empêché la fabrication de la PlayStation 2 de Sony en quantité suffisante[2].
    Le trafic de coltan en Afrique centrale[modifier]

    Le coltan est au cœur de la guerre en République démocratique du Congo (RDC), l’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts[3]. Un rapport d'experts présenté en 2001 au Conseil de sécurité de l’ONU dénonce les grandes quantités de ce minerai illégalement extraites du sol de la République démocratique du Congo et transportées en contrebande, en accord avec des entrepreneurs occidentaux, par les armées de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la RDC qui occupaient la Province orientale et la région du Kivu, à l'est du pays.

    L'armée rwandaise aurait ainsi retiré 250 millions de dollars de 1998 à 2000 du trafic illégal de ce minerai[4].

    Ces exploitations minières illégales encouragent le maintien d'armées étrangères au Kivu et mettent en péril l'écosystème forestier de la région.

    Les trois États mis en cause par le rapport de l'ONU ont nié leur implication dans le trafic du coltan.

    Du fait de la difficulté de contrôler la légalité des opérations minières menées dans la région, plusieurs fabricants électroniques ont décidé de boycotter « officiellement » le coltan venant d'Afrique centrale, préférant s'approvisionner en Australie[5].

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, quelle tristesse pour ces pauvres gamins....dures conditions....ils ne vont pas vivre bien vieux ! Les profiteurs n'y sont pour rien....comme d'habitude ! ♥

      Supprimer
    2. Et si ce journaliste ne faisait pas semblant ? Un peu de respect pour cette investigation.... c'est du travail et le résultat est une diffusion publique (Arte).

      Chacun fait ce qu'il peu pour alerter la population, j'éspère que vous n'avez pas de GSM dans les poches au moins anonyme 1.

      Supprimer
    3. L'industrie du GSM sert de relai au contrôle mental via le bain électromagnétique qui nous est servis en milieu urbain par les centaines d'antennes relais. Micro-ondes pulsées sur population, qui ira déterminer les fréquences pulsées ? Que dites-vous quand vous voyez systématiquement une antenne relaie sur CHAQUE (c'est systématique) terrain de sport, là ou des gens passent des après-midi voir des journée entières.... Observez bien les emplacements de ces antennes. (écoles, zones industrielles, terrains de sport, château d'eau....)

      Cette technologie participe à la domination du cerveau humain via les ondes électromagnétiques. Faites vos recherches sur la psychotronique...

      Supprimer
  2. Ce n'est pas depuis la seconde guerre mondiale que cela existe mais depuis l'indépendance du Congo Belge et que les multinationales se sont emparées des richesses du Kivu.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !