lundi 2 avril 2012

Puçage à grande échelle au Brésil

La machine annoncée dans les années 80 par Serge Monast, l'implantation de ''la marque de la Bête'', commence à prendre de l'ampleur et pour l'instant ce sont les écoliers brésiliens qui en font les frais. Le prétexte est d'avertir les parents des absences scolaires...
43 000 écoliers brésiliens devront porter des puces de repérage dans leurs uniformes

Vigilant Citizen, 28 mars 2012

Les écoles du nord du Brésil incorporent maintenant des puces localisatrices dans les uniformes pour pouvoir localiser et pister leurs élèves. Annoncés comme ''une manière d’informer les parents dans le cas ou leur enfant manquerait l’école'', l’utilisation étendue de ces objets et l’information qu’ils peuvent potentiellement recueillir sont plutôt déstabilisantes. Il n’y a pas de bouton d’arrêt sur ces puces. J’ai lu des commentaires indiquant qu'elles ''aideront à retrouver des enfants kidnappés.'' Vraiment ? Et si le kidnappeur obligeait l’enfant, par exemple, à NE PAS porter son maillot ? Des excuses minables pour cacher le réel agenda ici, augmenter la surveillance et le pistage permanents au nom de la ''sécurité''. 

Voici un article sur les « uniformes intelligents » qui sont portés en ce moment par 20.000 écoliers et qui seront imposés à 43.000 écoliers brésiliens en 2013.

Des puces de repérage pistent les enfants au Brésil

Les élèves d’une ville du nord-est du Brésil utilisent des uniformes où sont incorporées des puces de repérage qui aideront à prévenir les parents s’ils manquent l’école, a déclaré mardi le secrétaire à l’éducation de la ville.

Vingt mille écoliers dans 25 des 213 écoles publiques de Vitoria da Conquista, ont commencé à utiliser des puces cette semaine, a dit par téléphone le secrétaire Coriolano Moraes.

Dès 2013, les 43 0000 écoliers des écoles publiques de la ville, âgés de 4 à 14 ans, utiliseront des maillots incrustés d’une puce, a-t-il ajouté.

Les puces à radiofréquences des “uniformes intelligents” informent un ordinateur quand les enfants entrent dans l’école et envoient un message-texte à leur téléphone portable. Les parents sont aussi alertés si les enfants ne se sont pas présentés 20 minutes après le début des cours, avec le message suivant : ''Votre enfant ne s’est toujours pas présenté à l’école''.

''Nous avons remarqué que beaucoup de parents amènent leurs enfants à l’école mais sans voir s’ils pénètrent dans le bâtiment, parce qu’ils sont partis en vitesse pour être à l’heure au travail'', a dit Moraes dans une interview téléphonique. ''Ils étaient toujours surpris quand nous leur apprenions le nombre de fois où leurs enfants avaient manqué l’école''.

Au bout de 3 absences scolaires, les parents devront s'en expliquer. S'ils ne le font pas, l’école pourrait en aviser les autorités, a dit Moraes.

Le conseil municipal a investi 670 000 dollars pour concevoir, tester et fabriquer des maillots à microchips.

Les puces, semblables à celles utilisées pour pister les animaux dans de nombreux pays, sont placées sous chaque écusson d’école, ou sur une des manches en dessous d'une phrase qui dit : ''L’éducation ne transforme pas le monde. L’éducation change les gens et les gens transforment le monde''.

Les maillots peuvent être lavés et repassés sans abîmer les puces, à dit Moraes, ajoutant que les puces ont un ''système de sécurité qui rend la falsification pratiquement impossible''.

Moraes dit que Vitoria da Conquista est la première ville brésilienne ''et peut-être la première au monde'' à utiliser ce système.

''Je pense que nous lançons une mode, parce que nous avons reçu de nombreuses demandes de tout le Brésil afin de savoir comment fonctionne notre système'' a-t-il dit.

Source: AP

Traduit par Chantalouette et Hélios

2 commentaires:

  1. Dire que Brésil fait partie du BRIC, alliance qui se présente comme une alternative plus harmonieuse à l'image belliqueuse du NOM, prêché par les pays de l'axe du Satan...Tous pareils…Ca, plus le genocid dans l'Amazon...Rien ou presque du bon ici bas :(

    RépondreSupprimer
  2. http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2012/04/interview-hildegarde-staninger.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+(SPREAD+THE+TRUTH)

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !