Bistro Bar Blog

dimanche 9 septembre 2012

Oser aimer


Cet article comporte deux photos supplémentaires que je n'ai pas transférées, la première est difficile à regarder, la seconde est traumatisante pour un lecteur du blog...

Oserons-nous garder nos cœurs ouvert ?

Par Zen Gardner

24 août 2012


C'est drôle comment les choses évoluent dans une recherche de vérité. Nous sommes des êtres émotifs. C'est pourquoi la matrice se débrouille pour tout rendre froid et scientifique.
Quand je regarde certains films ou spectacles musicaux ou vois un passage humain touchant, j'exprime mon émotion. Je ne peux m'en empêcher. Les gens sont émotifs, je suis émotif et je ressens leurs émotions.
Si nous arrêtons de ressentir nous sommes séparés. L'empathie est ce qui nous sépare de l'état d'esprit reptilien qui détruit l'humanité et notre foyer terrestre. Nous ne devons jamais être comme eux, consciemment ou inconsciemment.



Pourquoi des sentiments ?



Comme vous, je ne suis qu'observateur et empathique. Cela est souvent blessant mais cela semble bien en même temps. C'est la matière de la vie et nous avons besoin de nous sentir en vie et de ne pas en avoir honte.

Nous avons juste besoin de nous relier. C'est fondamental. Je n'écoute pas beaucoup de musique car elle me touche très fort. Surtout les airs inconnus, je ne m'y abandonne pas. La même chose avec les films, je n'aime pas me sentir bouleversé ou que cela se passe sans ma permission ou sans connaître le but. Mais comme vous, je le fais de temps en temps. Et parfois c'est une grande expérience ou du moins une belle leçon.

Une voie plus importante est le drame de la vie elle-même et ce qui se joue dans le monde autour de nous. Comment réagissons-nous, ou devrais-je dire comment manions-nous nos réactions ? Sommes-nous d'accord pour fermer la porte à l'empathie envers ceux qui souffrent ou sont dans le besoin ? Restons-nous là à ne rien faire en supprimant une indignation naturelle qui essaie de faire surface quand nous voyons de la cruauté et de l'injustice tout autour de nous ?

Ce genre de sentiments est-il une invite de notre conscience qui a besoin d'être écoutée et de s'exprimer au lieu d'être supprimée ?

Je pense que nous connaissons tous la réponse à ça.



Ne pas baisser les bras malgré les perspectives



Il y a bon nombre de choix que chacun d'entre nous faisons tous les jours, comme nos menus et autres dépendances et leurs conséquences à long terme. Le plus grand défi, ce sont nos pensées, émotions et les actes qui en résultent. Et dans le monde où nous vivons aujourd'hui, plein de nouvelles répugnantes nous parviennent tout le temps et elles font des ravages. Elles peuvent nous rendre dépressifs et découragés si nous n'y sommes pas attentifs.



La bonne nouvelle est que nous sommes capables de contrôle et de reprendre les rênes à chaque fois que nous le jugeons bon. Nous avons juste à élever notre niveau de conscience et répondre en conséquence.

Je sais, facile à dire. Mais c'est vrai.

Quand je regarde les horribles effets de l'uranium appauvri sur les enfants d'Irak et de Palestine (et je m'oblige à regarder...besoin de le voir pour ce que c'est) et le déversement de phosphore blanc sur d'innocents palestiniens, ou les malformations par les produits chimiques militaires de Monsanto sur les populations vietnamiennes, ou voir un enfant autiste en sachant que cela est induit par les vaccins, mon cœur se met en mode surcharge.

Vous ne voulez pas cette réalité dans votre monde.

Les rangées de cercueils (la plupart transportant des drogues d'Afghanistan, ne soyez pas bêtes) des jeunes américains revenant d'une guerre conçue délibérément ingagnable me donne aussi la nausée.

Il y a aussi les chemtrails, les OGM, Fukushima et le reste, sans parler de choses comme le contrôle mental et les abus rituels et on peut vraiment décrocher.

Mais je ne vais pas fermer mon cœur. En fait j'ai besoin de faire le contraire.

Il y a une grande force dans l'empathie.

L'ordre du jour est de désensibiliser




Les sentiments sont de puissants moteurs. Ils sont également transmetteurs. Nous ne pouvons nous permettre de baisser les bras, peu importe le barrage d'information dégradante que l'élite nous balance. C'est pourquoi s'informer et connaître est si important. En comprenant le ''qui, quoi, comment et pourquoi'' cela fait qu'on peut intelligemment prendre de la distance et maintenir sa conscience éveillée.
Mais c'est bien d'être touché personnellement. C'est une blessure et cela fait partie de notre expérience ici. Nous savons aussi qu'il y a bien plus au-delà de tout ceci qui nous garde dynamique.
On dit que de nombreuses infirmières s'endurcissent après avoir vu tant de souffrance. Elles ne ressentent plus comme autrefois, elles pensent qu'elles ne peuvent se le permettre. Je ne sais pas, ce ne doit ps être facile de voir ce genre de souffrance jour après jour. Mais s'endurcir est autre chose.



Une grande partie du monde est traumatisée



Souvenez-vous que tous les pays vivent dans un état de vision constante de la souffrance. Aimeriez-vous être un afghan, un irakien ou un libyen, et voir votre peuple massacré et le monde autour de vous démoli par des gens déclarant qu'ils vous sauvent ? Aimeriez-vous vivre en Iran ou en Syrie sachant que vous n'avez rien fait de mal et que des tyrans répandent des mensonges sur vous et menacent d'envahir et de détruire votre nation et peut-être votre famille ?

Pendant ce temps la farce terroriste continue sa marche en soumettant les populations par des campagnes de peur médiatisées et des mises en scène d'événements terroristes. Même ceux qui ne sont pas en guerre se retrouvent soudain dans l'arène avec des épouvantails terroristes fantômes à chaque coin de rue pour justifier des répressions fascistes.



En réalité ce sont des sales types qui pointent le doigt sur les innocents qu'ils veulent gouverner. Chez eux et à l'étranger. Un mensonge total et complet et l'inverse de ce qu'on dit du monde.



Nous ne pouvons pas succomber



Nous devons rester aimants. Nous devons garder notre sens de l'humour. Nous devons garder une santé mentale dans cet environnement diabolique et fou.

Alors que toute raison a basculé en nous donnant ce cauchemar orwellien, nous ne pouvons succomber au barrage de leurs mensonges tordus, leurs inférences, intimidations et fausses suppositions rusées et déductions. Nous devons rester vivants et éveillés.



Nous ne pouvons dormir comme les masses qui ont refusé de voir la douloureuse vérité. La nôtre est de voir, ressentir, exprimer et sympathiser.
Une vraie conscience ne peut faire autrement.
Et des actes sages, aimants qui font la différence suivront naturellement.
Continuez d'oser aimer.




SOURCE

Traduit par Hélios

21 commentaires:

  1. Le monde a besoin d'amour plus que jamais
    "Une grande partie du monde est traumatisée"(voir tout le paragraphe)


    RépondreSupprimer
  2. Dans la veine de cet article quelques suggestions de lecture :

    - Aimer et se le dire
    - Vivre avec les autres
    - Jamais seuls ensemble
    - Parle-moi…j’ai des choses à te dire

    Jacques Salomé

    RépondreSupprimer
  3. Cool, enfin des personnes motivés pour se relier et se connecter dans l'empathie et le don de soi.
    Une candidate pour oser faire de l'amour et ouvrir avec compassion son tendre organe caché ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu cherches la femme de ta vie ? :D

      Supprimer
    2. juste un temple intime, doux et chaud qui s'ouvre entre ses 2 piliers fuselés quand on en formule la prière, m'y présenter en balançant mon fière sceptre agile pour y déposer une offrande de lumière et honorer les dieux et les déesses par l'alchimie fulgurantes des énergies contraires ... bref un plan cul !
      Ca te branche?

      Supprimer
    3. Anonyme de 18:27
      Moi ! Des hanches expressives, un petit corps vif, de ma bouche lourde, je chanterai l'agonie dans les yeux de mon fidèle, pour lui offrir un saladier de vin chaud et mon tendre organe, qui, sous la langue, inhibe l'imagination.

      http://youtu.be/ZzACBBCrZOk

      Supprimer
    4. A contrario au gout de la barbaque cadavérique et putréfié, je préfère sur ma langue la sensation généreuse du velours de la pêche charnue ou du subtil satin de l'abricot, fraichement sorti de sa couche suspendue, dégrafé de ses feuilles superflus, qui une fois épluché pour la mettre entièrement à nu et sans défense, sera mordu pour y faire couler tout le nectar sucré du désir, accumulé par l’excitation de donner tant de plaisir à son futur bourreau sans pitié, qui une fois son acte accompli ira se fumer une clope et tombera dans un sommeil profond bien mérité.

      Supprimer
  4. Difficile de trouver l'amour comme on le voudrait.
    Mais il se cache le timide. Il a peur d'être maltraité ou mal compris ... Il se cache si bien qu'il faut être patient pour le trouver et encore, il faut le chercher. Mais ce petit amour qui se cache doit bien un jour avoir le courage de sortir, pour un besoin de tendresse, et de caresses afin de régénérer son petit coeur ... Et là, il peut rencontrer son coup de foudre !!!
    Dans un train qui me ramenait vers Lyon, j'ai eu un coup de foudre, mais j'étais en deuil et mon visage est resté fermé. Le "petit amour" n'a pas explosé car le "coup de foutre" était timide ... Je l'ai toujours en tête et cela fait 31 ans et quelques mois. Je ne veux pas l'oublie car même si nous n'avons pas parlé si qui est passé par le regard été divin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le "coup de foutre" était timide !

      Foudre et foutre 2 options super !
      erreur de frappe volontaire ou voulue ?

      Supprimer
  5. Lol Courrier du coeur avec l'empathie! On aura tout vu.. pas pour rien que la Terre est en si grande attente de renouveau1 du déà vu et revu alors que la masse change..
    Tonino

    RépondreSupprimer
  6. "Qui se proposera d'être dur avec les autres?"
    Je ne sais plus où j'ai lu ça...
    El.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Merci les filles.


    Ben dites donc!
    C'est tout ce que vous avez trouvé pour faire honneur au beau billet mis en ligne par notre amie Chantalouette?
    Vous savez lire? Il y est écrit, ouvrir son coeur, ouvrir ses mains, offrir de soi, par écarter les cuisses! Nuance.

    A ceux qui auraient l'envie de rétorquer que je semble être une mal baisée, j'ose préciser: pas baisée du tout! Et pourtant je fais l'amour avec tout ce qui croise mon modeste chemin. Sans toucher.

    Vous êtes intenables! De sales gosses! :)))

    Belle journée a toutes et tous, Léa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique réponse Léa La chasteté est le tantrisme suprême il n’y a que les cloportes qui ne l’aient point compris. L’acte toujours accompli mais jamais consommé. La création quoi…..

      Supprimer
    2. Ah j’oubliais le contraire de l’abstinence, aussi, à laquelle on veut l’assimiler

      Supprimer
    3. Cloporte ou porte close ... transfert inconscient révélateur de sa propre personnalité?

      Supprimer
    4. @ anonyme 12 09 2012 23:25
      Je n’ai que faire de ces propos insignifiants dont le seul but est de déstabiliser et agresser sans motif. Ce qui dénote chez vous un mal vivre certain. Ainsi va la vie des trolls, ils ne peuvent que ricaner incapables de répondre aux véritables questions, alors ils glapissent mais jamais ne construisent. Des feux follets sans plus.

      Supprimer
    5. "transfert inconscient révélateur de sa propre personnalité? "
      plutôt une clé ou un indice pour parvenir à
      "L’acte toujours accompli mais jamais consommé."
      merci
      <3

      Supprimer
  8. Mal baisée ? Ca peut s'arranger...
    Il passe par où votre modeste chemin?

    RépondreSupprimer
  9. Un peu hors sujet mais pas tant que ça, car c’est aussi de l’amour et même du grand Amour.

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-un-cas-desespere-gueri-par-de-la-vitamine-c-que-l-hopital-ne-voulait-pas-administrer-un-cas-exempla-109903088.html

    RépondreSupprimer
  10. Un beau texte et qui me parle beaucoup. Merci !

    La méditation doit surement aider à poser un regard autre que cynique et désabusé et peut-être même adoucir l'anxiété. Je ne m'y suis toujours pas mis...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.