Bistro Bar Blog

mercredi 26 septembre 2012

Nettoyage des fesses

Moi, je dirai que les japonais devraient s'occuper de leurs propres fesses, et nettoyer leurs déchets radioactifs.

Mini-toilettes à fixer aux fesses des patients


Des entreprises nippones ont présenté un système permettant aux personnes malades et couchées de faire leurs besoins proprement, même au lit. 


Des firmes japonaises ont exposé mercredi des mini-toilettes qui permettent aux personnes alitées de faire leurs besoins sans bouger et en toute propreté, lors d’un salon international spécialisé à Tokyo.

Le "Robohelper" et le "Smilet", à peu près similaires et en forme de "U", se fixent autour des fesses et des organes génitaux, entre les jambes des patients allongés.


Des capteurs détectent la sortie des besoins et activent un mini-aspirateur qui retire les excréments et l’urine immédiatement pour les envoyer, via un tuyau, vers un réservoir. Au même moment, un jet d’eau nettoie les parties intimes qui sont ensuite séchées en douceur.

Soulager le personnel

"Cette machine a pour but de soulager le personnel de soins, notamment la nuit, et permet aux personnes alitées de rester propres", a expliqué Daizo Igawa, de l’entreprise Muscle créatrice du "Robohelper".

La demande pour ce type de produits augmente au Japon, où la population vit plus longtemps et vieillit rapidement. (pas sûr !)

La société Mammary vend le "Smilet" pour 580.000 yens (5800 euros), un prix inaccessible à nombre de ménages mais, via le système de sécurité sociale, un assuré nippon peut louer cet appareil pour 3.000 à 4.000 yens par mois (30 à 40 euros). 


7 commentaires:

  1. ben vu le nombre de couches que j'ai du changer au boulot je trouve cette invention révolutionnaire !
    c'est affligeant de voir des personnes grabataires baigner dans leurs excréments ...
    et prendre le risque de se faire engueuler si on utilisait trop de couches !
    devrait faire le même pour les bébés

    cervesia

    RépondreSupprimer
  2. j'espère que le même système sera mis au point pour la bêtise

    RépondreSupprimer
  3. Vu le prix des couches, cela pourrait surement intéresser du monde, et si cela peut éviter des "débordements"
    Reste à savoir comment les personnes concernées le vivraient.

    RépondreSupprimer
  4. je te comprends cervesia,
    maman en phase finale de son cancer était devenue constipée,
    mais elle tenait encore à se mettre debout pour aller chier en humain, excusez moi de ses mots un peu crus, mais bon c'est la vie, quand elle est passée aux couches, elle n'était plus consciente, sous morphine, assomée par ses doses, et je me suis dit c'est mieux ainsi, elle ne se sera pas vue péricliter !
    Ce qui me choque c'est qu'on pourrait embaucher plus dans nos hôpitaux, maisons de retraite, et centre de soins paliatifs,
    juste créer un contrat entre le CDI et le CDD, reservé uniquement aux chômeurs longue durée, après tout quelqu'un qui bosse , utilement en plus, contribue à verser sa part aux caisses de retraite !

    Soit le système actuel s'écroule et tout fout le camp, y compris nos droits aux soins de bases, soit on relance la machine, et on les créé vraiment ses emplois de services, la courbe de la vieillesse en France ne fait que monter, et celle du chomage aussi, même si c'est pas si simple de réunir les deux, combien de femmes et d'hommes aimeraient juste apporter ses soins aux anciens parce qu'eux aussi un jour espèrent avoir ne serait qu'accès au même niveau de soins que bénéficient nos vieux de maintenant,

    vu comment tout part en sucette, on aura un paquet de vieux avec des droits de bases, parfois sans assurances complémentaires, qu'avec des droits aux prestations de bases, et une retraite au minima, ca en fera un paquet de vieux à soigner dans des hopitaux publics, ou à maintenir chez eux ! je préfère qu'on investisse dans l'emploi de service plutot que dans des technologies ou des inventions type cette couche mini toilettes, pas vous ?

    bises du soir,
    catherine en charente

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir,

    Merci.

    Pourquoi pas les deux?

    Emploi de service a domicile, aussi. Faire un maximum afin que les personnes agées puissent rester a leur domicile, pour y finir leur jours. Celles qui peuvent encore, et qui n'ont pas besoin de soins lourds.

    Dans tout les établissements, le personnel aux soins, est surchargé de travail. Il ne peut pas être disponible a tout moment pour le changement de couche. Et faire la "commission", cela peut être a n'importe quel moment. Rien de plus désagréable que de rester dans ses excréments, ne serait ce qu'une heure. C'est aussi une question de dignité.

    Souhaitons nous de ne pas avoir a faire face a une telle fin.
    Qui vivra, verra ...

    Bien a vous, Léa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien vu léa, c'est vrai qu'on est bien mieux chez soi, jusqu'au bout
      bisou, catherine

      Supprimer
  6. Vous avez tous raison ! Je me pose une question.... quand les personnes ont des matières fécales molles ou liquides, l'anus , coincé dans la raie des fesses, et la dite raie jusqu'au bas du dos, ne peuvent pas être nettoyés, alors ? Bon, l'efficacité de la machine sera toujours inférieure à la main humaine ! Faut embaucher....

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.