jeudi 17 novembre 2011

On aurait trouvé le coupable pour l'iode radioactif

Merci Cassandre pour l'information ci-dessous sur l'iode-131.
Mais il vaut mieux attendre les confirmations.

Par ailleurs notre cher président a réaffirmé haut et clair que le nucléaire restait une priorité pour la production énergétique et l'IRSN a rendu son rapport de 500 pages sur l'état des centrales nucléaires françaises. A part quelques détails, tout va bien, elles peuvent encore attendre.
Lien : http://www.20minutes.fr/article/825106/nucleaire-france-doit-ameliorer-sans-tarder-normes-surete-centrales

A quoi répond Stéphane Lhomme, président de l'Observatoire du nucléaire :
http://www.20minutes.fr/article/825158/opposants-nucleaire-ironisent-rapport-irsn

L'iode radioactif baladeur viendrait de Hongrie


Le mystère est sans doute résolu : une installation hongroise de production d'isotopes médicaux serait à l'origine des rejets atmosphériques d'iode radioactif détectés ces derniers jours, à l'état de traces, dans plusieurs pays d'Europe centrale ainsi qu'en Allemagne et en France.

L'Institut hongrois de recherche sur les isotopes a annoncé, jeudi 17 novembre, avoir enregistré, dans son laboratoire de Budapest, une augmentation de ses émissions d'iode 131. Selon le directeur de cet institut, ces rejets n'expliqueraient pas – ou du moins pas en totalité – la contamination observée jusqu'en France. Mais, d'après l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui n'a pas encore communiqué officiellement cette information, le laboratoire de Budapest serait bien l'origine principale de la contamination, qui ne présenterait pas de danger sur le plan sanitaire.
L'ACTIVITÉ DU LABORATOIRE A ÉTÉ INTERROMPUE
Ce laboratoire avait déjà constaté une hausse de ses émissions d'iode 131 au cours du premier semestre 2011. Bien que les niveaux soient restés inférieurs, selon les dirigeants, au seuil toléré par les autorités sanitaires, la production d'isotopes avait été suspendue de juin à août, pour permettre une amélioration du système de filtrage. La production a repris en septembre, mais les émissions d'iode radioactif ne sont pas redescendues à leur niveau antérieur. L'activité du laboratoire serait à nouveau interrompue.
Le 11 novembre, l'AIEA avait indiqué avoir été informée, par les autorités de contrôle de la République tchèque, de la présence dans l'air ambiant de "très faibles niveaux d'iode 131". Des traces de particules radioactives, présentes dans l'atmosphère sous forme d'aérosols, ont également été décelées en Pologne, en Slovaquie, en Autriche et en Allemagne. En France, les niveaux mesurés par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) étaient de quelques microbecquerels par mètre cube d'air. Des concentrations beaucoup trop faibles pour présenter un risque sanitaire.
Différentes hypothèses avaient été émises pour expliquer cette faible pollution à l'iode 131, dont celle de rejets accidentels provenant d'un réacteur nucléaire, industriel ou de recherche. Si la source de l'iode radioactif semble désormais identifiée, l'incapacité des autorités nationales et internationales à la localiser rapidement reste préoccupante.
Pierre Le Hir

8 commentaires:

  1. C'est quoi le produit chimique que tu injectes dans tes cueillettes pour les conserver ??? du formol ? ou des plastifiants ?

    RépondreSupprimer
  2. Et à la même heure AFP annonce que la HONGRIE demande de l'aide au FMI !

    RépondreSupprimer
  3. @ anonyme de 18h15 :
    Non, Mossieur, je ne mets rien dans mes cèpes, non mais dis donc !
    Ils sont simplement essuyés, le pied est coupé et ils seront découpés en fines lamelles pour être déshydratés.

    RépondreSupprimer
  4. PS : la seringue plastique visible derrière les champignons sert à donner les granules d'homéopathie dilués dans de l'eau à mes chats (si c'est cela qui prête à confusion)

    RépondreSupprimer
  5. La hongrie, ah non en fait je pensais à la Bulgarie, ils ont des centrales plus que pourries là-bas, mais la Hongrie c'est pareil, de toute façon avec le nucléaire tu l'aime ou tu l'aime pas, t'en crève de toute façon, quand je vois le délire actuel en France avec les écolos et la gauche et au milieu Areva et consort, je me dis que plus con que ça tu meure, oui et même avant d'ailleurs, on est déjà mort....

    RépondreSupprimer
  6. Les champignons poussent dans les régions humides, c'est pour ça qu'ils ont la forme de parapluie.

    RépondreSupprimer
  7. Magnifiques champignons!
    Bien trouvé anonyme de 19h27

    RépondreSupprimer
  8. Suis jalouse, les ceps y en a (pas beaucoup) et ils ne courent pas sur la plage....! J'arrive Helios ! Au cas, quand tu auras bien tout préparé, fais sécher.....tu as mon adresse .....
    Belle photo !

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !