vendredi 18 novembre 2011

L'ordre des Illuminati


L'ordre des Illuminati : ses origines, ses méthodes et son influence sur les évènements du monde


L'ordre des Illuminati est souvent au centre de débats à propos de l'impact des sociétés secrètes sur l'histoire humaine. Les Illuminati sont-ils un mythe ou gouvernent-ils vraiment le monde en secret ? Le nombre de gens qui se posent cette question ayant augmenté, les faits sur l'Ordre se sont dilués dans des idées fausses et de la désinformation, rendant difficile une recherche sur le sujet. Cet article tente d'apporter une clarification sur l'Ordre des Illuminati par la lecture de quelques-uns des plus importants documents sur le sujet.

Le mot ''Illuminati'' est lâché un peu au hasard pour décrire le groupe élitiste qui dirige secrètement le monde. La plupart ont une idée générale sur la signification du terme, mais ne connaissent pas les concepts et les idées qui s'y rapportent. Les Illuminati sont-ils comme les Francs-Maçons ? Quels sont leur but ? Quelles sont leurs croyances ? Que font-ils en secret ? Pratiquent-ils l'occultisme ? Tenter une recherche objective sur le sujet peut devenir une tâche ardue car la plupart des sources finissent par être soit des bouts de désinformation méprisante qui nient (et même ridiculisent) tout ce qui se rapporte aux Illuminati ou, à l'autre bout du spectre, prônent des alarmes mal informées basées sur des rumeurs et des idées fausses. Dans les deux cas, le chercheur aboutit au même résultat : une version tordue de la vérité. En sachant que les Sociétés Secrètes sont supposées être, par définition, secrètes, et que l'histoire est souvent ré-écrite par ceux au pouvoir, obtenir une vérité impartiale sur les Illuminati s'avère un challenge. Cet article ne prétend pas ''révéler'' ou ''exposer'' tout ce qui est connu sur les Illuminati ; il tente plutôt de dessiner une image plus précise de l'Ordre par des citations d'auteur qui ont étudié intensivement le sujet.

Qu'ils soient, au bout du compte, critiques ou admirateurs des Illuminati, ces auteurs basent leur réflexion sur des faits crédibles. Certains des plus intéressants documents sur les Illuminati ont été écrits par des initiés appartenant à des sociétés secrètes car au fait du courant souterrain philosophique et spirituel guidant le mouvement. Par ces travaux, nous verrons les origines, les méthodes et l'impact des Illuminati sur l'histoire mondiale.

Les types de Sociétés Secrètes
Bien que plusieurs groupes se soient dénommés ''Illuminati'' dans le passé, les plus influents et les plus mémorables d'entre eux ont été les Illuminati de Bavière. Fondée le 1er mai 1776, l'organisation créée par Adam Weishaupt a brouillé la frontière entre Sociétés Secrètes ''spiritualisantes'' et ''politiques''. Par le mélange de sciences occultes de la Franc-Maçonnerie et du Rosicruciannisme tout en conspirant pour réaliser leurs buts précis politiques, les Illuminati sont devenus acteurs de la scène mondiale. Pendant que la plupart des Sociétés Secrètes de l'époque répondaient aux besoins des riches et à leur fascination de l'occultisme, les Illuminati de Bavière ont aspiré activement à changer profondément le monde.

Les Sociétés Secrètes ont toujours existé à travers l'histoire, chacune avec des buts et des rôles différents dans la société. Alors que les écoles de mystères égyptiens faisaient partie de l'institution de l'Egypte, d'autres groupes étaient secrets en raison de leurs buts subversifs et conspirationnistes.
Toutes les Sociétés Secrètes ne versaient pas dans le spirituel et peu d'entre elles étaient impliquées dans des machinations politiques. Les Illuminati de Bavière opéraient dans les deux royaumes.

Alors que certains pensaient que Adam Weishaupt était le seul maître d'oeuvres des Illuminati et que son organisation qui a eu sa gloire et est morte en moins de vingt ans, la plupart des chercheurs initiés à l'occultisme pensent que les Illuminati de Bavière ont été la rare apparence d'une ancienne fraternité qui pouvait remonter aux chevaliers du Temple du Moyen-Âge.

Manly P. Hall, un franc-maçon du 33ème degré et auteur prolifique, décrivait dans son pamphlet ''Ordres maçonniques de la Fraternité'' un ''Empire Invisible'' qui a fonctionné silencieusement pendant des siècles en vue d'un changement social. Il est devenu visible au cours de l'histoire, par différentes organisations qui ont porté différents noms. Selon lui, ces groupes ont un grand impact silencieux sur la société, en transformant même le système éducatif pour la formation des générations futures.

Hall mentionne le ''silence'' et un manque d'information sur le travail des Sociétés Secrètes durant les 17ème et 18ème siècles, époque durant laquelle les Illuminati de Bavière étaient actifs. C'est durant cette période que les Sociétés Secrètes se sont activées, causant des révolutions, renversant des monarchies et le pouvoir papal et mettant la main sur le système bancaire. Les Illuminati de Bavière faisaient-ils partie de l'Empire Invisible dont parle Hall ? Est-il toujours actif aujourd'hui ? Regardons d'abord Adam Weishaupt et sa tristement célèbre Société Secrète.

Adam Weishaupt, entraîné par les Jésuites
Adam Weishaupt est né à Ingolstadt, en Bavière, le 6 février 1748. Son père est mort quand il avait 7 ans et son père spirituel, le baron Ickstatt, confia son éducation au plus puissant groupe de l'époque : les Jésuites. Connue pour ses méthodes subversives et ses tendances de conspirateurs, la Compagnie de Jésus avait un fort pouvoir sur la politique de la Bavière et le système d'éducation.
Le travail interne de la Compagnie de Jésus était tout à fait semblable aux fraternités occultes qu'elle combattait apparemment. Elle fonctionnait avec des degrés, des rites d'initiation, des rituels élaborés et des symboles ésotériques et avait été interdite plusieurs fois dans plusieurs pays en raison de ses tendances subversives.

En 1773, le père spirituel de Weishaupt usa de son influence à l'université d'Ingolstadt pour placer son fils spirituel comme président de droit canon. À cette époque, l'institution se trouvait sous une forte dominance jésuite et cette position particulière était tenue traditionnellement par des Jésuites influents. L'aspiration croissante de Weishaupt pour les philosophies du siècle des Lumières le mit en conflit avec les Jésuites et toute sorte de drames politiques s'ensuivirent. Malgré tout, Weishaupt apprit beaucoup de l'organisation jésuite et de leurs méthodes subversives pour l'obtention du pouvoir. C'est à ce moment-là que l'idée d'une société secrète prit germe.

Certains auteurs pensent que les Jésuites (dont l'ordre fut supprimé par une bulle papale en 1773) ont utilisé Weishaupt pour perpétuer leurs règles, d'autres déclarent qu'il cherchait à renverser leur main-mise puissante sur la Bavière. À une échelle plus large, il était convaincu que le monde profiterait du renversement de toute institution gouvernementale et religieuse du monde en les remplaçant par un comité ''d'initiés'' mondial mais néanmoins secret. Pour réaliser ses buts, il userait des méthodes jésuites contre les jésuites.
En poursuivant ses études, il eut connaissance de mystères occultes et de l'hermétisme. Il reconnut le pouvoir attirant de ce savoir mystérieux et comprit que les loges maçonniques seraient le lieu idéal pour propager ses visions. Il aspira donc à devenir franc-maçon, mais fut rapidement désenchanté de l'idée.
Il réalisa bientôt que pour arriver à ses fins, il lui serait nécessaire de créer son propre groupe secret, composé d'individus puissants qui embrasseraient ses vues et l'aideraient à les propager.

Le but de l'organisation de Weishaupt était simple mais grandiose : renverser toutes les institutions politiques et religieuses pour les remplacer par un groupe d'initiés illuminati. Le 1er mai 1776, l'ordre des Illuminati fut fondé.

Les Illuminati de Bavière
Les Illuminati de Weihaupte commencèrent humblement avec juste cinq membres, mais après quelques années et des connections puissantes, l'ordre devint une force politique majeure dans le monde. Des décideurs influents, de riches industriels, de puissants nobles et de mystérieux occultistes se joignirent à l'ordre et participèrent à ses objectifs conspirateurs. Des historiens prétendent que l'élévation rapide de l'ordre dut son succès à une rencontre entre Weishaupt et un personnage mystérieux nommé Cagliostro, le plus puissant occultiste de son époque. (Cagliostro décrivit par des détails prophétiques la décapitation de Louis XVI, événement difficile à envisager à cette époque comme quelque chose d'improbable.)

Novice
Les Illuminati de Bavière comprenaient à l'origine trois grades primaires : Novice, ''Minerval'' et Minerval illuminé. Chaque grade était conçu pour accomplir des objectifs particuliers tout en assurant un contrôle complet et une domination au sommet de la pyramide. Voici un bref coup d'oeil de chaque grade :

Novice
Les membres de base des Illuminati de Bavière étaient attirés et introduits dans l'ordre par un vocabulaire attrayant (quête de sagesse et d'amélioration) et une tradition occulte. On les introduisait pourtant dans une hiérarchie contrôlée, ressemblant au système des Jésuites. Aucune mention des buts politiques de l'ordre n'était faite.
Quand un Novice avait prouvé à ses supérieurs qu'il méritait un avancement, il était initié au grade de Minerval.
Minerval

Sceaux de Minerval d'Illuminati de Bavière. Ces pendentifs, portés autour du cou des initiés Minerval représentaient la Chouette de Minerve. Également connu comme Chouette de la Sagesse, on trouve aujourd'hui ce symbole à des endroits puissants : autour de la Maison Blanche, caché sur le dollar ou sur l'insigne du Bohemian Club. 
 
Le terme Minerval est dérivé de Minerve qui était la déesse romaine de la poésie, de la médecine, de la sagesse, du commerce, du tissage, de l'artisanat, de la magie et de la musique. On la dépeint souvent avec sa créature sacrée, une chouette, qui symbolise ses liens à la sagesse. Ancien symbole des mystères, Minerve est mise en évidence à des endroits comme la Bibliothèque du Congrès et le Grand Sceau de Californie.

Le deuxième grade des Illuminati était celui de l'endoctrinement. On lisait aux initiés les principes spirituels de l'ordre sans donner beaucoup d'information sur les vrais buts de Weishaupt et de son proche cercle d'administrateurs.

Les Minervals avaient la permission de rencontrer certains de leurs supérieurs (les Illuminati Minervals) et d'engager des conversations avec eux. Ce seul privilège était une grande source de motivation pour les nouveaux initiés.

Les Illuminati Minervals
Sélectionnés parmi les Minervals, les Illuminati Minervals recevaient des tâches spécifiques à accomplir pour les préparer à prendre part au ''vrai monde''. La majorité de leur travail consistait dans l'étude de l'humanité et de la perfection des méthodes pour la diriger. Chaque Illuminati Minerval était introduit dans un petit groupe de Minerval qui était surveillé, analysé et dirigé dans des directions spéciales. Les membres de grade moins élevé de l'ordre devenaient donc des sujets de test pour des techniques qui pourraient être appliquées aux masses en général.

À partir de cette structure de base, les Illuminati prirent leur envol. Tout était en place pour que Weishaupt réalise son but important : l'infiltration de la franc-maçonnerie.

L'infiltration de la franc-maçonnerie
En 1777, l'année qui suivit la création des Illuminati, Weishaupt rejoignit la loge maçonnique de Théodore de Bon Conseil à Munich. Non seulement il propagea sa vision avec succès au sein de la loge, mais se débrouilla aussi pour que la loge soit ''virtuellement absorbée dans l'ordre illuminati presque immédiatement.''
Une alliance claire entre les Illuminati et la franc-maçonnerie devint possible en 1780 par l'initiation d'une éminente figure du nom de Baron Adolf Franz Friedrich Knigge dans l'ordre de Weishaupt. Ses connections maçonniques allemandes et ses compétences d'organisation furent rapidement mises à contribution pour l'ordre. Knigge accomplira deux tâches importantes pour les Illuminati : il révisa la hiérarchie de l'ordre, créa de nouveaux grades plus élevés et permit la pleine intégration des loges maçonniques dans le système.


Knigge, influent diplomate nord-allemand et occultiste se joignit aux Illuminati en 1780. On le montre ici présentant le signe de la Main Cachée (article de Vigilant Citizen déjà traduit sur le BBB)
L'influence de Knigge sur l'ordre fut profonde et immédiate. Sa conception du nouveau système attira les franc-maçons et d'autres puissantes figures, qui donnèrent au mouvement un grand élan. Voici le système conçu par Knigge :

Knigge laissa inchangés les grades d'origine de l'ordre mais y ajouta de nouveaux grades au-dessus. Le deuxième niveau des Illuminati incorpora les grades de la franc-maçonnerie faisant alors de la fraternité une simple part plus large de la superstructure illuminée.

Les grades les plus élevés de l'ordre furent réservés à quelques élus et inclut de puissants individus et des figures influentes. Le grade de Prince comporta dans ses rangs des inspecteurs nationaux, provinciaux, des préfets et des doyens religieux. Au sommet de la pyramide il y avait les Magus (connus aussi sous le nom d'Aréopagites), qui comprenaient les têtes suprêmes de l'ordre. Leur identité était sévèrement gardée et sont toujours difficiles à confirmer aujourd'hui.

La stratégie de Knigge donna des résultats impressionnants et permit aux Illuminati de devenir un mouvement de grande ampleur.

Pourtant Weishaupt n'apprécia pas longtemps le succès de son ordre. Des soupçons d'une conspiration d'Illuminati contre les gouvernements et la religion se firent jour à travers l'Europe. Voyant une menace sérieuse contre ses pouvoirs, le gouvernement bavarois lança un édit mettant hors la loi toutes les communautés, sociétés et fraternités qui existaient sans être autorisées par la loi. Plus tard, des désaccords internes entre Weishaupt et les supérieurs de son ordre menèrent à des disputes et dissensions. Parmi eux, des membres allèrent directement aux autorités et témoignèrent contre l'ordre, opportunité que ne rata pas le gouvernement bavarois.

En 1788, par le biais d'une législation agressive et de charges criminelles, les Illuminati de Bavière furent apparemment dissolus et détruits par le gouvernement. Alors que certains y voient la conclusion de l'histoire des Illuminati, on doit se souvenir que les tentacules de l'illuminisme eurent le temps de se répandre au-delà des confins de la Bavière pour atteindre les loges maçonniques d'Europe. En d'autres mots, les Illuminati ne furent jamais détruits, ils devinrent simplement clandestins. Un an plus tard, un événement important prouvera que l'illuminisme était encore en vie et plus florissant que jamais : la Révolution française.

La révolution française
Le violent renversement de la monarchie française en 1789 symbolise pour beaucoup la victoire du Jacobinisme et de l'Illuminisme sur les traditionnelles institutions de l'époque. L'adoption de la Déclaration des droits de l'homme enregistra officiellement les valeurs maçonniques et Illuministes au coeur du gouvernement français. Le nouveau slogan du pays ''Liberté, Égalité, Fraternité'' fut décrit comme un fameux dicton maçonnique qui servit dans les loges françaises pendant des siècles.
Le document officiel de la déclaration des droits de l'homme contient plusieurs symboles occultes se référant aux sociétés secrètes. D'abord, le symbole de l'Oeil qui voit tout dans un triangle, entouré par la lumière de l'étoile Sirius embrasée, se trouve au-dessus d'autre chose (ce symbole se retrouve aussi sur le grand sceau des États-Unis). En dessous du titre est dépeint un Ouroboros (un serpent qui mange sa queue), symbole ésotérique associé à l'alchimie, au gnosticisme et à l'hermétisme, enseignements au coeur de la maçonnerie. Juste en dessous de l'Ouroboros il y a un bonnet phrygien, symbole représentant les révolutions illuministes à travers le monde. La déclaration toute entière est gardée par des piliers maçonniques.
Retour de bâton contre l'Illuminisme
S'il était dit que les Illuminati de Bavière étaient morts, les idées qu'ils promouvaient se réalisaient toujours. Les franc-maçons et les rosicruciens prospéraient et les Illuminati semblaient vivre à travers eux. L'Europe entrait dans un profond désarroi car une nouvelle classe de gens avaient pris les rênes du pouvoir. Des critiques commencèrent à émerger, révélant aux masses les forces secrètes derrière les changements dont ils étaient témoins.
Léopold Hoffman, un franc-maçon convaincu que les Illuminati corrompaient sa fraternité, publia une série d'articles dans son journal intitulé Wiener Zeitschrift. Il prétendait que les grades du bas des Illuminati avaient été dissous, mais que les degrés les plus élevés étaient toujours actifs. Il ajouta aussi que la franc-maçonnerie avait été ''subjuguée par l'Illuminisme'' et transformée pour servir ses buts. Il déclarait aussi que la révolution française était le résultat d'années de propagande illuministe.
En 1797, John Robinson, un médecin écossais, mathématicien et inventeur (il inventa la sirène) publia un livre intitulé ''preuves d'une conspiration contre toutes les religions et gouvernements d'Europe, fomentés dans les réunions secrètes des franc-maçons, Illuminati et sociétés de lectures''. Ce pieux franc-maçon désenchanta en réalisant que sa fraternité avait été infiltrée par les Illuminati.
Augustin Barrel, un prêtre jésuite français publia aussi en 1797 un livre reliant la révolution française aux Illuminati de Bavière. Dans ''Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme'', il retrouva la trace du slogan ''Liberté et Égalité'' chez les premiers templiers et prétendit que, aux plus hauts degrés de l'ordre, liberté et égalité s'explique non seulement par ''guerre contre les rois et les trônes'', mais par ''guerre contre le Christ et ses autels.'' Il donna aussi des détails se rapportant à la main-mise des Illuministes sur la franc-maçonnerie.
Propagation en Amérique
La plupart des Pères Fondateurs de l'Amérique faisaient partie de sociétés secrètes, que ce soit franc-maçonnes, rosicruciennes ou autres. Certaines d'entre elles voyagèrent à travers l'Europe et furent bien versées dans les doctrines illuminati.
 
De 1776 à 1785 – à l'époque où les Illuminati de Bavière étaient ouvertement actifs – Benjamin Franklin était à Paris comme ambassadeur des États-unis pour la France. Pendant son séjour, il devint grand maître de la loge Les Neuf Soeurs qui se rattachait au Grand Orient de France. On disait de cette organisation maçonnique qu'elle était devenue le quartier général français des Illuminati de Bavière. Elle était particulièrement influente dans l'organisation du soutien français à la révolution américaine et fit plus tard partie du processus vers la révolution française.
En 1799, quand le ministre allemand G.W. Snyder avertit George Washington du plan illuminati ''pour renverser tous les gouvernements et toutes les religions'', Washington répondit qu'il avait entendu ''beaucoup parler d'un plan malfaisant et dangereux et de doctrines des Illuminati''. Il concluait cependant sa lettre en disant : ''Je pense nonobstant qu'aucune des loges du pays n'est contaminée par les principes attribués à la société des Illuminati''.

Dans une autre lettre à Snyder, écrite un mois plus tard, Washington continue sur le sujet :

''Il n'était pas dans mon intention de douter que les doctrines des Illuminati et les principes du Jacobinisme ne s'étaient pas répandues aux États-unis. Au contraire, personne n'est plus satisfait que moi à ce propos.
L'idée que je voulais transmettre était que je ne croyais pas que les loges de franc-maçons de ce pays avaient, en tant que sociétés, contribué à propager les diaboliques doctrines des premiers ou les pernicieux principes des seconds (s'ils sont susceptibles d'être séparés). Que des individus parmi eux puissent le faire, ou que le fondateur ou l'instrument employé à fonder, les sociétés démocratiques des États-unis, ont pu avoir ces buts ; et qu'il y ait eu réellement en vue une séparation entre le peuple et son gouvernement est trop évident pour être remis en question.''

Un fragment de la lettre originale écrite par George Washington concernant les Illuminati
À en juger par cette lettre, George Washington était manifestement au courant des doctrines des Illuminati et même s'il ne pensait pas que les institutions maçonniques des États-unis propageaient leurs doctrines, il concède que des individus ont pu se charger de cette entreprise.

Après les Illuminati de Bavière
Aujourd'hui le terme Illuminati est utilisé pour décrire grossièrement le petit groupe d'individus puissants qui travaillent vers la création d'un gouvernement mondial, avec une seule monnaie mondiale et une seule religion mondiale. Bien qu'il soit difficile de déterminer si ce groupe descend directement des Illuminati de Bavière originaux ou qu'il utilise même le terme d'Illuminati, ses buts et méthodes en sont la parfaite continuation. Comme dit ci-dessus, le nom utilisé pour décrire l'élite occulte peut changer. Et, finalement, le nom est inapproprié ; ce qu'il est nécessaire de reconnaître, c'est le courant sous-jaçent qui existe depuis des siècles.
Selon Manly P. Hall, les Illuminati de Bavière faisaient partie de ce qu'il appelle la ''fraternité universelle'', un ordre invisible à la source des sociétés secrètes les plus hermétiques du passé. Elle a travaillé pendant des siècles vers une transformation de l'humanité, la guidant à travers un processus alchimique mondial. De la même manière que le Grand Oeuvre alchimique cherche à transformer des métaux vils en or, elle prétend travailler pour une métamorphose semblable du monde. Selon Hall, la fraternité universelle se rend parfois visible, mais sous l'apparence de différents noms et symboles. Cela voudrait dire que les chevaliers du Temple, les franc-maçons, les rosicruciens et les Illuminati sont des manifestations temporairement visibles d'une force sous-jaçente infiniment plus profonde et plus puissante. Les êtres humains étant cependant ce qu'ils sont – faibles face à l'avidité et à l'attrait du pouvoir – ces mouvements se corrompent souvent et se terminent par des conspirations contre les masses pour plus de pouvoir et de gains matériels.
Hall conclut que les Illuminati ont existé longtemps avant l'avènement de l'ordre de Weishaupt et qu'il existe toujours aujourd'hui. C'était sous l'apparence de la défaite et de la destruction que les Illuminati ont réalisé leur plus grandes victoires.
Le grand sceau des États-unis représente la grande pyramide de Giseh non terminée, symbole du travail non terminé des ordres ésotériques : un nouvel ordre mondial. Le sceau a été adopté sur le dollar américain par Franklin Delano  Roosevelt, franc-maçon du 32ème degré et chevalier de Pythias

Les Illuminati aujourd'hui

Si l'agenda illuministe est toujours vivant aujourd'hui, quelle forme prend-il ? D'un point de vue ésotérique et spirituel, des sociétés secrètes modernes telles que O.T.O. (Ordo Templi Orientis, ordre du temple d'orient) ont prétendu être les héritiers de l'illuminisme. D'autres chercheurs ont dit qu'il existait des ordres cachés au-dessus des 33 degrés visibles de la franc-maçonnerie qui forment les Illuminati. Comme ils sont, par définition, secrets, obtenir des détails sur ces ordres est tout à fait difficile.

Le côté politique de l'illuminisme moderne est bien plus visible et ses plans sont évidents. On a confié à un groupe incroyablement restreint et concentré la création d'importantes décisions et mesures politiques. Des comités et organisations internationales, agissant au-dessus des responsables élus créent aujourd'hui des politiques sociales et économiques qui sont appliquées à un niveau mondial. Ce phénomène est plutôt nouveau dans l'histoire du monde car plutôt que des royaumes ou des nations-états, un gouvernement de l'ombre non-élu, composé d'une élite mondiale, est en train de devenir graduellement le centre d'un pouvoir mondial.

Les principaux groupes et conseils d'élite sont : le groupe international de crise, le conseil des relations étrangères, le forum économique mondial, l'institution Brookings, Chatham House, la commission trilatérale et le groupe Bilderberg. Le Bohemian Club est connu pour tenir des rassemblements informels de l'élite mondiale ponctués par d'étranges cérémonies et des rituels. L'insigne du club est une chouette semblable à celle trouvée sur le sceau de Minerve des Illuminati de Bavière.
Insigne du Bohemian Club
Si quelqu'un voulait étudier soigneusement les membres et participants de ces clubs privés, on remarquerait qu'ils se composent des plus puissants politiciens, PDG et intellectuels de l'époque avec des individus bien moins connus aux noms fameux. Ce sont les descendants de puissantes dynasties qui se sont élevées au pouvoir en s'emparant d'aspects vitaux des économies modernes, comme le système bancaire, l'industrie du pétrole ou les médias dominants. Ils se sont associés aux des évènements changeants du jeu, comme la création de la Réserve Fédérale en 1913. Cet acte a complètement modifié le système bancaire des États-unis, le plaçant entre les mains de quelques corporations d'élite. Une preuve en est la décision de la cour en 1982 déclarant que ''Les banques de réserve ne sont pas des instruments fédéraux pour les besoins du FTCA [the Federal Tort Claims Act, loi sur la responsabilité de l'état], mais sont indépendantes, possédées par des propriétaires privés et des corporations contrôlées localement.''

Dans son livre ''les lignées des Illuminati'', l'auteur controversé Fritz Springmeier prétend que les Illuminati d'aujourd'hui viennent des descendants de 13 puissantes familles dont les ancêtres avaient des liens plus ou moins proches avec les Illuminati de Bavière d'origine. Selon Springmeier, les 13 lignées sont : les Astor, les Bundy, les Collins, les DuPont, les Freeman, les Kennedy, les Li, les Onassis, les Reynold, les Rockefeller, les Rothschild, les Russel et les Van Duyn.

Il ne fait aucun doute qu'en vertu de leurs ressources matérielles et politiques, certaines familles ont beaucoup de pouvoir dans le monde actuel. Ils semblent former le coeur de ce que nous appelons aujourd'hui les Illuminati. Cependant, conspirent-ils pour créer un Nouvel Ordre Mondial ? Voici une citation extraite des mémoires de David Rockefeller qui pourrait répondre à certaines questions :
''Pendant plus d'un siècle, des extrêmistes idéologiques opposants ont saisi des incidents montés en épingle, comme ma rencontre avec Castro, pour attaquer la famille Rockefeller pour l'influence démesurée qu'ils nous prétendent exercer sur les institutions politiques et économiques de l'Amérique. Certains pensent même que nous faisons partie d'une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-unis, taxant ma famille et moi-même d'''internationalistes'' et que nous conspirons avec d'autres dans le monde pour construire une structure mondiale politique et économique plus intégrée – un monde, si vous voulez. Si c'est de cela que je suis accusé, je plaide coupable, et j'en suis fier.''

En conclusion
L'histoire des Illuminati a été refoulée ou révélée, démystifiée ou exposée, ridiculisée ou exagérée un bon nombre de fois – toute selon le point de vue des auteurs et qu'ils en fassent l'apologie ou la critique. Obtenir l'absolue vérité sur ce groupe qui a toujours signifié le secret est tout un challenge et on doit avoir beaucoup de jugement et de discernement pour différencier les faits de ce qui a été fabriqué. Comme il n'est pas possible de répondre à toutes les questions concernant les Illuminati, cet article a simplement tenté de dessiner une image plus précise de l'Ordre et de présenter les faits importants qui s'y rattachent.
L'atmosphère politique d'aujourd'hui est tout à fait différente de l'époque de Weishaupt et des Pères Fondateurs de l'Amérique, il y a pourtant encore de nombreuses similitudes. Alors que les Illuministes de Bavière dénonçaient prétendument l'oppression politique et religieuse du Vatican, un nouveau genre d'oppression prend forme. Comme les démocraties fusionnent en un seul gouvernement mondial, comme la vie privée et les libertés sont remplacées par la ''sécurité'' et une surveillance high tech, comme les écoles répriment sévèrement la pensée critique, comme les médias dominants nivellent par le bas et désinforment les masses, comme des opérations secrètes perpètrent des crimes contre l'humanité et comme toutes les manifestations importantes sont réprimées de plus en plus violemment par un état policier grandissant, il est facile de conclure qu'un système répressif semblable est actuellement en cours d'établissement. Les Illuminati ont-ils vraiment ''libéré'' le monde occidental de l'oppression du Vatican ou continuent-ils simplement sur leur lancée ?
''Une minorité, la classe dominante d'aujourd'hui, a les écoles et la presse, et aussi habituellement l'Eglise, sous sa domination. Cela lui permet d'organiser et d'influencer les émotions des masses, et d'en faire son instrument.''
-Albert Einstein
SOURCE
Traduit par Hélios

6 commentaires:

  1. Merci Hélios pour ce travail ;)

    RépondreSupprimer
  2. bravo pour cette très grande et belle traduction Hélios !!

    bises

    Caralmera

    RépondreSupprimer
  3. Fantastique, merci Helios, ton fabuleux travail m'a permis de mieux comprendre l'histoire des Illuminati. Où dois je t'envoyer la couronne de laurier que tu as, pour tout ce que tu fais, bien mérité ?

    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. merci à toi hélios....il me semble bien que la conspiration contre dieu et son oeuvre est réelle

    RépondreSupprimer
  5. tu te reposes quand ma douce?

    je n'ai pas le temps de lire cela ce matin mais je prendrai le temps . sois bénie d'amour pour ces travaux remarquables . pensées love

    RépondreSupprimer
  6. Helios
    Merci pour ton travail. il faut changer le monde dans le féderalisme, dans la fraternité, dans l'égalité, et dans la solidarité.Il faut que les institutions religieuses disparaissent, il faut faire disparaitre l'argent et revenir aux trocs.Tant qu'il existera le pouvoir de l'argent, le monde restera un enfer à vivre.
    Vive la solidarité.
    Youssouf Diallo
    Munich
    Allemagne

    RépondreSupprimer