jeudi 11 août 2011

Dossier pyramides (3ème partie)

C'était au tour de Caralmera de traduire la 3ème vidéo, ce qu'elle a fait hier soir jusque tard dans la nuit. Merci à elle. (je voulais dire aussi à Shaka que Caralmera peut également traduire l'italien)
Chantalouette se chargera de la quatrième vidéo. 



Maintenant descendons dans les sous-sols. De nouvelles informations nous parviennent des sous-sols. Vous avez déjà évoqué des tunnels, nous verrons quelques images plus tard, mais combien y en a t-il et qu’en est-il de ce fameux mégalithe? Avez-vous de nouveaux éléments à propos du mégalithe ?

Faisons une analogie avec la nature. Vous avez un beau pin noir de 30 mètres. Généralement, vous avez proportionnellement la même hauteur de racine en profondeur. Nous retrouvons le même phénomène avec la vallée des pyramides bosniaques. Sous le sol, nous avons le plus grand ensemble de pyramides jamais construit.
Aussi loin que nous puissions le voir actuellement, cela consiste en au moins 5 pyramides que nous avons appelées pyramides du Soleil, de la Lune, du Dragon, de la Terre et de l’Amour. Mais sous ces pyramides, nous avons un vaste réseau de tunnels souterrains. Jusqu’à il y a 5 ou 6 ans, de petites portions de tunnels avaient été considérées comme étant une sortie de secours médiévale pour la reine bosniaque qui fuyait l’invasion turque. En même temps, nous avons conclu, grâce à l’analyse par le carbone 14, que le matériau trouvé au tout début de l’entrée du tunnel datait de 3900 ans – analyses effectuées par l’université d’Uppsala en Suède- et jusqu’à 4000 ans selon les analyses de l’institut de radio par le carbone de l’université de Silésie en Pologne. Plus de 5 000 ans selon les analyses de l’institut de Kiel, université des sciences chrétienne ; et jusqu’à 30.000 ans dans les analyses du matériau organique que nous avons trouvé au-dessus des blocs mégalithiques. En d’autres termes, nous avons là une grande richesse de civilisations qui nous arrivent de plusieurs milliers d’années. Pas seulement une, mais plus probablement 4. La 1ère est liée aux blocs mégalithiques : ces blocs pèsent 1, 4, 8 tonnes voire plus, c'est-à-dire qu’ils sont le produit d’une civilisation avancée. Les analyses de ces blocs ont révélé qu’ils étaient en céramique. Des céramiques transformées il y a des milliers et des milliers d’années ! Maintenant nous allons parler du mégalithe K2. K2 fait 8 tonnes. Nous avons effectué des analyses par géo-radar. Nous avons transpercé la surface avec un appareil, c’est une entreprise de Zagreb qui l’a fait. Nous avons découvert qu’il est constitué de 2 couches. La base fait 30 cm d’épaisseur et le couvercle 10cm ; entre les deux, il y a un objet, de forme ronde. Quand nos experts ont vu cet ensemble, ils ont déclaré que quelqu’un avait moulé la base, ensuite placé l’objet, et enfin l’avait scellé avec le couvercle fondu. Donc, le mégalithe est autant intéressant par son aspect extérieur - avec des marques en relief dessus qui représentent probablement la vallée de Visoko il y a plusieurs années et avec des symboles- que par ce qui est caché à l’intérieur. Plus loin, nous avons découvert des symboles sur plusieurs blocs, des dessins de flèches et ou de lettres grecques. Plus communément, cela ressemble à l’écriture runique, la plus vieille écriture d’Europe. Cela nous donne l'idée d’une sorte de degré d’alphabétisation. Est-ce que ce sont des pictogrammes, des lettres alphabétiques ou autre chose, le temps nous le dira. Il est quand même évident que nous sommes face à des civilisations avancées. Donc ces blocs mégalithiques vont donner naissance à des résultats intéressants dans le futur. J’ai récupéré une caméra qui fait seulement un centimètre et demi de large. Je vais faire un tout petit trou avec une mèche pour atteindre cet objet encastré au cœur du bloc mégalithique. J’en informerai rapidement le public. L’autre chose intéressante c’est que lorsque nous avons évolué dans ces tunnels – qui sont pour la plupart obstrués par du gravier- nous avons découvert que nous étions dans un immense labyrinthe. Tous les quelques mètres, il y a des passages qui s’ouvrent à gauche, à droite et qui s’étendent sur des dizaines de kilomètres. En parallèle, cet été nous avons trouvé la 1ère chambre souterraine : c’est une galerie d’environ 50m² et de 4 mètres de haut. Ici nous avons vécu une expérience intéressante : notre associé d’Osijek a mesuré la présence d’ions négatifs. Ils sont connus pour nettoyer l’atmosphère et sont très bénéfiques pour l’organisme humain. En Amérique il y a des sociétés qui fabriquent des instruments d’ionisation qu’elles vendent aux hôpitaux etc.. Nous avons trouvé que la concentration des ions négatifs à l’entrée du tunnel est dans la moyenne, la même qu’à Zagreb, Sarajevo ou Budapest ; alors que quand on se déplace dans les tunnels, cette concentration augmente. Dans la 1ère salle, qui est environ à 250m de l’entrée du tunnel, la concentration des ions négatifs est de 43.000 kilo-ions par centimètre cube. C’est 43 fois plus que la concentration moyenne. Cela signifie que quelqu’un a utilisé ces pièces comme une sorte de maison de santé. Il y a 8 chemins qui aboutissent à la 1ère chambre. Donc c’était un point de rassemblement, un endroit où des êtres supérieurs se rencontraient et effectuaient probablement certains rituels. Parallèlement, en octobre et novembre, en progressant dans les tunnels, nous avons découvert deux autres pièces de 3,50 et 4 mètres de haut, et -quelque chose qui nous a vraiment rendu heureux, grâce aux volontaires- nous avons trouvé dans l’un des passages latéraux le 1er lac souterrain d’un bleu magnifique qui indiquait qu’il était totalement propre et là depuis fort longtemps. Nous avons pris des échantillons pour faire des analyses. Plus nous progressons, plus nous cherchons et plus nous découvrons et avons de résultats. Et il semble qu’il y avait une vie souterraine très riche il y a des milliers d’années de là.

De combien de milliers d’années parlons-nous ? Quand on mesure toutes les couches qui sont là depuis 15.000 ans et au-delà.. Avez-vous tiré une conclusion sur l’âge de ces découvertes ?

Sur la base des mesures faites avec le carbone et les échantillons analysés, nous sommes arrivés aux conclusions suivantes : la 1ère civilisation était une civilisation mégalithique, la civilisation qui avait la technologie pour couler ces sculptures en céramique de plusieurs tonnes. Elles étaient là avant les tunnels, avant l’accumulation de matériaux sur ces blocs. Nous appelons ces matériaux du conglomérat. Le conglomérat se forme lorsque les rivières débordent et que l’eau se retire en laissant derrière elle de la pierre, du gravier et du sable. La sédimentation avec le temps forme le conglomérat. Avant la formation de ce conglomérat, quelqu’un a, sur le haut plateau, réalisé une série complète de blocs et sculptures en céramique. Pourquoi ? Des sourciers nous ont aidés à ce sujet. Ils ont découvert que juste en dessous de chaque bloc, il y a de l’eau souterraine qui coule ; et en dessous du plus gros bloc, que nous appelons mégalithe K2, il y a la jonction de deux fleuves souterrains. Dès qu’il y a de l’eau souterraine, vous avez de l’énergie qui ressurgit en surface. A l’intersection de deux eaux souterraines, vous avez une spirale d’énergie. Les peuples anciens qui n’avaient ni ordinateurs, ni grues, ni voitures, qui n’avaient pas nos technologies, mais avaient une plus grande connaissance de la Terre, des planètes, des flux d’énergie, des lieux positifs et négatifs. Et ils ont installé précisément ces structures en céramique, ces blocs sur des emplacements hauts en énergie.

Il y a combien de temps ?

C’était il y a plus de 32.000 ans. Et comment nous pouvons le savoir ? Nous le savons parce que les blocs étaient recouverts par le conglomérat. Au fond de ce conglomérat, on a retrouvé des bouts de bois. Les premières inondations ont laissé des morceaux de bois piégés entre le sable et le gravier. Nous avons envoyé des échantillons en Allemagne et en Pologne, et ils ont plus de 32.000 ans. En d’autres termes, les premières inondations ont plus de 30.000 ans donc ces blocs ont été réalisés il y a 35, 40.000 ans ou plus. En quoi ça colle avec l’âge et les migrations des peuples dans cette partie de l’Europe ? D’après cette nouvelle science – la génétique anthropologique- nous connaissons l’âge et les mouvements de chaque nation sur la planète. Le peuple le plus vieux d’Europe est le peuple basque, il y a 55.000 ans, en Espagne. Le deuxième est le peuple du centre des Balkans- Bosnie-Herzégovine, Dalmatie et des îles de l’est de l’Adriatique. C’était il y a entre 35 et 40.000 ans. Cela colle parfaitement : l’âge de ces premiers Homo Sapiens intelligents concorde avec l’âge des premières céramiques. C’était la première civilisation ; elle a disparu. Des milliers et des milliers d’années ont passé, et le conglomérat s’est accumulé. Les constructeurs des pyramides et des tunnels sont arrivés. Ils ont creusé les tunnels à travers le conglomérat. Pourquoi des tunnels ? Pour au moins 3 raisons : la 1ère, quand ils ont déblayé des milliers de tonnes de graviers pour créer un vrai labyrinthe souterrain, ils ont récupéré un matériau de construction extraordinaire et ils l’ont déplacé sur le site de construction de la Pyramide du Soleil bosniaque. Ils ont mélangé ce matériau avec du mortier, avec de l’argile et ont formé des blocs de béton. Nous pouvons exactement voir que la structure géologique du conglomérat dans les tunnels est identique à celle trouvé dans les blocs de béton. C’était la 1ère raison. La deuxième : ils ont obtenu un énorme réseau de tunnels et ont relié toutes les pyramides, constructions et sources d’eau. Et la 3ème raison est qu’ils savaient manifestement que cette région avait un potentiel énergétique immense avec des propriétés curatives. Donc, ils ont créé ce réseau de tunnels, c’était la deuxième civilisation, il y a probablement plus de 12.500 ans. Elle a disparu, probablement lors de catastrophes mondiales. La 3ème civilisation est arrivée il y a 5000 ans. Elle a découvert les plus grands tunnels au monde, les plus grandes pyramides, et les plus immenses secrets. Ils ont décidé d’arrêter le travail. Ils ont bouché tous les passages latéraux avec du gravier et ont construit des murs secs avec des galets de la rivière. Ils ont tout scellé et ce que nous devons faire maintenant, c’est dégager ce qu’une autre civilisation a clos. Ils voulaient cacher un grand secret et ne s’attendaient pas à ce que nous arrivions un jour et le dévoilions. Et nous avons retrouvé des traces de campements à l’entrée principale du tunnel datant de la 4ème civilisation, des hommes du Néolithique, il y a entre 3 et 5000 ans. Des analyses organiques l’ont confirmé. Donc ici, au cœur de la Bosnie, au centre des Balkans, nous avons une des plus grandes découvertes archéologiques au monde. Nous avons été très heureux quand l’un des principaux scientifiques mondial, Paul Von Ward l’a confirmé lors de sa visite à Visoko en disant «  C’est la plus grande découverte archéologique actuelle au monde ». Ezra Zubrow, un des archéologues contemporains les plus connus, professeur à l’université de Buffalo et à Cambridge a dit «  Nous devons déterminer qui a construit ces pyramides, quand elles ont été bâties et quel est le lien entre les pyramides et les tunnels »

A propos de ces scientifiques étrangers, ils ont en quelque sorte eu une approche avec un esprit plus clair que nous qui sommes proches du dossier. Encore aujourd’hui beaucoup de personnes font le rapprochement des pyramides bosniaques avec la blague d’un gars qui vend une mosquée à des américains dans la rue (ndt : humour bosniaque ?!). Donc ce serait bien de mentionner ces scientifiques étrangers. Nous avons dit au début que vous étiez devenu membre de l’académie des sciences naturelles russes après la visite de scientifiques russes aux pyramides bosniaques. Vous pourriez aussi nous en dire plus sur les archéologues égyptiens et les pyramidologues. Quelles ont été leurs conclusions ?Quels ont été les échos en Egypte et Russie, qu’ils soient positifs ou négatifs ?

Les premiers jours, nous avons ouvert ce projet à tous et dit que nous souhaitions les meilleurs experts au monde. Les plus grands géophysiciens allemands sont venus pour scanner la zone avec un équipement géo-radar et ont trouvé des douzaines d’anomalies dans les sous sols, donc nous savons que nous avons affaire à des structures artificielles. Deux géophysiciens de renommée sont venus de Russie, les professeurs Kaloskin et Ciplakov de l’institut Schmidt. En leur temps, ils avaient mené le projet de conquérir Mars. Ils sont experts dans les études sismiques. Je les ai rencontrés il y a 4 ans lors de ma conférence au Caire. Ils faisaient des tests sur les pyramides égyptiennes à ce moment là. Ils ont placé leurs instruments de mesures sismiques sur les 4 côtés des pyramides. Ils ont déclenché le système et surveillé les fréquences, ensuite ils ont comparé les résultats avec ceux de collines naturelles. Bien sûr les fréquences sont différentes selon si ce sont des structures artificielles ou des édifices naturels. Armés des résultats effectués sur les pyramides de Khéops, Khephren, et Mykérinos, la pyramide de Bent , la pyramide Rouge, celles de Meidum, Dashuru etc… ils sont venus à Visoko et ont travaillé avec nous pour répéter les tests pendant deux saisons. Ensuite ils sont retournés à Moscou, ont analysé les résultats et ont conclu ceci : « Les résultats des pyramides bosniaques sont identiques à ceux des pyramides égyptiennes » En d’autres termes, ce sont des structures artificielles. Ils ont aussi scanné le sommet de la pyramide du Soleil et ont conclu qu’il y a avait des passages à l’intérieur et des tunnels. Donc ils ont tout à fait connaissance de cet ensemble de tunnels souterrains et de ces structures artificielles. Ensuite ils ont donné leur rapport à l’académie des sciences naturelles russe, et j’ai été accepté en tant que membre étranger de cette académie qui détient une douzaine de prix Nobel dans son effectif. Dons je dirais, en tant que jeune membre de cette institution que c’était une immense reconnaissance pour la fondation et pour cette brillante génération enthousiaste de volontaires et experts qui se sont joints à ce projet.

Donc ils voient les pyramides comme une découverte révolutionnaire ?

Exactement. Ils ont affirmé que c’était une des plus grandes des découvertes jamais réalisée par la science à travers le monde .

Et qu’en est –il des scientifiques égyptiens ?

9 commentaires:

  1. Quel travail !

    Pour la traduction d'italien, il semblerait que j'ai trouvé quelqu'un. Merci pour la proposition, des fois que...

    RépondreSupprimer
  2. Complétement hors sujet, je sais.
    Qui, sur ce blog, parlait du pastis, il y a peu de temps. Je viens de trouver les glaçons.
    http://www.gurumed.org/2011/08/11/comment-transporter-un-iceberg-de-la-taille-dun-immeuble-pour-le-transformer-en-eau-potable/
    Cassandre

    RépondreSupprimer
  3. Message pour Chantalouette :

    J'ai découvert un escroc sur le net, lol :)
    Allez voir la première photo du site et ensuite les commentaires, j'ai pris mon prénom : marie paule.

    Avec internet il y en a qui se font passer pour ce qu'ils ne sont pas.
    Un vulcanologue qui parle des Volcans d'Auvergne, je me demande même s'il y est venu ?

    MDR

    RépondreSupprimer
  4. J'ai oublié le lien :
    http://desorchideesetdesorties.20minutes-blogs.fr/archive/2010/08/23/volcanisme-en-france-le-pavin-encore-actif-1-partie-de-l-etu.html

    RépondreSupprimer
  5. Bon, pour Chantalouette, l'auteur a effacé les commentaires génants :(

    RépondreSupprimer
  6. Ces articles sur les pyramides sont réellement passionnants !

    RépondreSupprimer
  7. VIDEO NUMERO 3 :

    http://www.youtube.com/watch?v=Sm9qHAX-bQQ&feature=related

    RépondreSupprimer
  8. http://lefirago.overblog.com/doc-du-soir-le-secret-des-hi%C3%A9roglyphes

    RépondreSupprimer
  9. http://www.wikistrike.com/article-cahokia-de-nouveaux-indices-sur-la-civilisations-du-mississippi-118422053.html

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !