mercredi 18 janvier 2012

SOPA et PIPA

Si aujourd'hui vous allez sur la page d'accueil de NaturalNews, vous tomberez sur CECI. Comme sur de nombreux autres sites anglophones et également Wikipédia (qui lui n'ouvre même pas de page).

Mais recevant leur newsletter, je peux vous traduire l'article de Mike Adams, qui explique ce qui serait voté le 24 janvier par le Congrès. La loi Hadopi en pire...Et surtout que nos gouvernants européens peuvent trouver l'idée très judicieuse.

Les lois SOPA et PIPA pourraient menacer des sites sur la santé naturelle par une fermeture ordonnée par le gouvernement

(NaturalNews) Le mercredi 18 janvier 2012, NaturalNews.com proteste contre SOPA, le ''Stop Online Piracy Act'' (loi sur l'arrêt online des actes de piraterie) qui est en fait un effort de censure déguisé du gouvernement. Nous manifestons aussi contre PIPA, le ''Protect IP Act'' (Loi sur la protection de l'IP = internet protocol), qui est aussi destructrice dans ses effets. Vous êtes peut-être arrivé sur cette page à partir de notre page simulée de mise à l'index qui montre ce qui pourrait arriver si la loi SOPA passe.

Il est crucial que les lecteurs de NaturalNews comprennent : si la loi SOPA  passe, NaturalNews.com sera fermé. En fait, la loi proposée contient une clause spécifique – section 105 – qui permet au gouvernement américain de fermer des sites qu'il déclare ''mettre en danger la santé publique.''


Étant donné que NaturalNews se fait de manière répétée et ouvertement l'avocat de choses comme la lumière du soleil et la vitamine C – décrits tous les deux comme dangereux par le gouvernement – notre site pourrait tomber sous le coup de la loi SOPA. Et on ne parle même pas de notre position contre la routine des vaccinations, des produits chimiques des aliments transformés et des dangereuses prescriptions de médications (que le gouvernement essaie toujours de pousser vers le public pour tuer les gens avant qu'ils vivent assez longtemps pour toucher la sécurité sociale).

Si la loi passait, SOPA ferait fermer NaturalNews, InfoWars, Drudge, Lew Rockwell, Reddit et de nombreux autres sites alternatifs d'infos

Ne vous méprenez pas sur le sérieux de cette question : si SOPA (ou PIPA) passe, cela donnera tôt ou tard comme résultat la saisie et la fermeture de pratiquement tous les sites alternatifs d'infos – surtout ceux qui ne sont pas d'accord avec la criminalité du régime politique corrompu actuel de Washington.

Imaginez internet sans NaturalNews.com. Imaginez la liberté de mouvement sans InfoWars.com. Imaginez le WWW tout entier ''aseptisé'' par le gouvernement par suppression de tout site qui n'est pas d'accord sur la position officielle du gouvernement pour les finances, la guerre des drogues, la guerre anti-terroriste, les produits pharmaceutiques et les vaccins. C'est ce à quoi on fait face si SOPA passe : un balayage virtuel de toute vérité sur internet, ne laissant que le mensonge des infos officielles du gouvernement...le ministère de la vérité, en d'autres mots.

Internet est le véhicule de rétablissement de la liberté contre la tyrannie

Pourquoi le gouvernement US travaille-t-il si fiévreusement à écraser les infos alternatives et porteuses de vérité d'internet ? Parce que les contrôleurs mondiaux réalisent qu'internet est le dernier bastion de liberté dans un monde gouverné par les corporations élitistes.

Alors que l'élite mondiale possède et gouverne les médias de masse (corporation de prostitués) et qu'elle possède le Congrès et des organismes à but non-lucratif comme la Société américaine contre le cancer, elle ne contrôle cependant pas internet ! Cela leur fait péter les plombs, surtout quand elle voit qu'une bonne partie de la vérité sort par des individus amoureux de la liberté qui parlent des néocons, des socialistes et des voyous criminels qui dirigent Wall Street et la Maison Blanche.

Ils ont désespérément besoin d'écraser la liberté d'internet et SOPA est l'outil qu'ils espèrent utiliser pour l'accomplir. C'est pourquoi votre opposition à SOPA est absolument cruciale. C'est aussi pourquoi les géants d'internet comme Wikipédia et Reddit se sont joints à cette manifestation d'une journée contre la tyrannie de SOPA et ce qui va devenir une campagne sponsorisée par le gouvernement d'information sur le terrorisme contre la liberté de parole.

Passez à l'action MAINTENANT – ou vous perdrez pour toujours la liberté de pensée d'internet

C'est une obligation absolue : prenez part à cette action aujourd'hui en faisant entendre votre opposition à SOPA.


(Suivent des liens vers des sites pour envoyer des emails aux députés et sénateurs ou même téléphoner au standard du Capitole ((202) 224-3121)


Obama peut signer SOPA même s'il dit qu'il s'y oppose
Il est crucial que vous preniez part à l'action maintenant, parce que même si SOPA a été mis en attente et qu'Obama renonce à le soutenir, rappelez-vous qu'il a promis qu'il mettrait son veto sur la NDAA (= National Defense of Authorization Act, voir ICI) et qu'il l'a tranquillement et sournoisement signée le jour du Nouvel An, privant les américains de leur droits légaux.


Ce n'est pas parce qu'Obama dit qu'il s'oppose à quelque chose signifie qu'il ne le signera pas ! Et croyez-moi, la tactique de tous ces sales mignons de Washington est d'opérer dans l'obscurité, signifiant qu'ils retarderont SOPA tant que les gens y prêteront attention mais ensuite, quelques mois plus tard, une fois l'attention du public retombée, ils le joindront insidieusement à quelque lois de dépenses et feront tranquillement passer la loi. Un jour vous vous réveillerez et tous vos sites web favoris seront tout simplement PARTIS. Souvenez-vous, le gouvernement a déjà fait fermer 84.000 sites web sans aucun procès.

Si vous ne manifestez pas aujourd'hui, vous n'aurez plus que l'option de lire CNN, Fox, MSNBC et toutes les autres sources de bêtises manipulées que l'establishment veut vous injecter.

Partagez cet article sur Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux. Diffusez l'info sur SOPA. Encouragez les autres à l'action. 


Rappelez-vous : internet est le dernier bastion de la liberté dans notre monde moderne. Si nous perdons internet, les criminels corrompus et les tyrans qui dirigent Wall Street et Washington DC auront un implacable total contrôle sur toutes les informations et votre liberté sera étouffée sous un agenda politique de désinformation totale.

Protégeons les gens contre la censure du gouvernement !


Traduit par Hélios

*******************************************


Vous trouverez de nombreux articles en langue française sur la journée d'action contre SOPA :

http://www.ecrans.fr/SOPA-l-Internet-en-berne,13892.html
http://www.01net.com/editorial/553184/sopa-la-maison-blanche-contre-les-pirates-mais-pour-les-libertes/
http://www.zdnet.fr/actualites/sopa-pas-de-blackout-chez-google-pour-protester-39767589.htm
http://www.20minutes.fr/high-tech/861636-sopa-wikipedia-debranche-protester-contre-projet-loi
.....

1 commentaire:

  1. "CleanIT" : le nouveau projet qui va faire bondir les internautes


    Après Hadopi, après Acta, voici venir CleanIT, le nouveau projet européen de réglementation du web qui risque de faire bondir les internautes et les défenseurs des libertés publiques sur internet.

    Il y a maintenant deux ans, le Programme de Commission européenne pour la prévention et la lutte contre la criminalité avait mandaté un groupe rassemblant responsables gouvernementaux et représentants du secteur privé afin de réfléchir aux moyens de lutter contre le terrorisme sur internet. Pour ce faire, le projet, baptisé "CleanIT", et mené par le responsable néerlandais de l’anti-terrorisme But Klaasen, avait été doté d’un budget de 400.000 euros.

    "Ridicule" et "effrayant"
    Depuis, ce groupe de réflexion travaille discrètement, rendant régulièrement des rapports d’étapes qui n’ont jusqu’à présent été que très peu médiatisés. Mais la semaine dernière, l’association de défense des libertés sur internet European Digital Rights (EDRI) a mis la main sur un nouveau rapport jusqu’à présent tenu secret et comportant des propositions assez étonnantes, voire "ridicules" ou "effrayantes" selon certains, qui risquent en tous cas de provoquer une levée de boucliers chez les défenseurs du web.

    En effet, pour lutter contre le terrorisme, CleanIT propose ainsi tout simplement de bannir tout "contenu terroriste". Or, cette idée suppose tout d’abord de trouver une définition commune à tous les pays d’Europe du terrorisme et de ce que peut-être un "contenu terroriste", au risque dans certains cas de violer la liberté d’expression de certains groupes. En outre, le projet propose d’également rendre illégal le simple fait de faire un lien hypertexte vers de ces "contenus terroristes".

    CleanIT entend également mettre la pression sur entreprises du web en assimilant le fait d’avoir un groupe terroriste dans ses clients à une aide financière au terrorisme. Ainsi, le fait de "fournir des services internet" à l’un de ces groupes serait qualifié "d’aide économique (…) et serait donc un acte illégal".

    Parmi les autres mesures proposées risquant de déclencher un tollé figurent notamment le fait d’obliger les entreprises du web "n’autoriser que les vrais noms" des internautes, ce qui reviendrait à interdire tout pseudo, l’obligation de mettre sa vraie photo sur les réseaux sociaux ou encore l’obligation d’inclure dans les navigateurs un "bouton d’alerte"…

    Autant de mesures qui semblent inapplicables à moins de mettre internet sous tutelle des Etats ainsi que sous surveillance généralisée. "CleanIT" précise que son but n’est pas d’édicter des règles contraignantes mais de proposer une série de mesures et de principes destinés à guider les Etats membres dans leur travail législatif.



    Source: Noubel Observateur

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !