16 novembre 2010

Le lait (de vache), mensonges et propagande

 Une interview qui date de 2007, mais qui est toujours valable

 Voir aussi le livre de Nicolas Le Berre : "le lait, une sacrée vacherie" (éd. Equilbres aujourd'hui)


Thierry Souccar dénonce dans ce livre les abus et les excès du lobby de l'industrie laitière qui veut nous forcer à boire du lait de vache sans que notre corps en ait le besoin. Il dénonce aussi certains scientifiques corrompus qui se contentent de répéter un discours publicitaire présenté comme une recherche scientifique et le fait qu'ils sont directement payés par cette même industrie dont il vantent tant les mérites. Il explique que le lait de vache n'est pas du tout adapté à l'être humain,  qu'il est même dangereux et tout à fait différent du lait maternel.




Le livre commence par une histoire de la montée en puissance du lait et du lobby laitier, qui commença en Amérique puis déferla en France. Ce qui fut décisif en France fût la décision de forcer les millions d'élèves en leur imposant de boire du lait à l'école, d'une part pour les addicter au lait dès leur plus tendre enfance et pour remplacer le lait par l'alcool. Donc au lieu de remédier aux causes des addictions à l'alcool, on en profite pour remplacer l'alcool par le lait pour faire le bonheur de l'industrie au lieu d'aider les alcooliques et les gens à ne plus être victimes d'addictions ! Ce qui est sidérant est que l'industrie laitière n'a visiblement pas non plus compris que le bébé à besoin de lait de sa mère et non de vache (ces laits n'ont pas du tout la même composition) et que ce besoin disparaît ensuite lorsque le système digestif de l'enfant est complètement développé.

Interview de Thierry Souccar  (en 3 parties) :



Lait, mensonges et propagande - Thierry Souccar # 1/3
envoyé par lenvers-du-decor. - Regardez plus de vidéos de science.


lait, mensonges et propagande 2.3
envoyé par nemandi. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.


lait, mensonges et propagande 3.3
envoyé par nemandi. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.


Les industries alimentaires considèrent leur produits comme des biens de consommation qui sont régis par les mêmes règles de marketing que les autres, c'est à dire enjoliver, exagérer les bienfaits du produit en ne parlant que des aspect positifs et en éludant les parties négatives du produit, qu'on appelle « effets secondaire indésirables » pour les médicaments.

Par exemple pour l'aspartame, les industriels nous expliquent que cette molécule est présente naturellement dans les fruits, en oubliant de préciser que dans les fruits, elle y est présente mais avec d'autres molécules qui neutralisent ses effets nocifs. Dans le cas du lait l'industrie fait l'autruche en essayant de faire croire qu'on refuse de reconnaître les besoins en calcium que seul le lait pourrait nous apporter, en évitant soigneusement de reconnaître aussi les effets négatifs possibles du lait. Les besoins en lait sont exagérés, parce qu'ils sont évalués pour boucher en fait une « fuite de calcium » du à un mauvais équilibre alimentaire plutôt que de remédier à ce qui cause cette fuite.

Cela revient à essayer de remplir un puît sans fond ! Et comme toujours, les études favorables aux produits laitiers qui ne lui voient pas d'aspect négatif ou dangereux sont en majorité des études financées par l'industrie laitière elle-même qui ne parle que d'un petit aspect positif, en évitant de montrer les aspects négatifs. Les recommandations de santé officielles sont elles aussi basées en grande partie sur les informations fournies par ces mêmes industries alimentaires qui ont tout intérêt à exagérer les besoins pour que l'on en consomme plus que nécessaire, puisque de toute façon ce n'est pas elle qui va payer le coût de la prise en charge des « malades du lait » ou des autres problèmes dus à la surconsommation.

Leur seul but est d'augmenter la consommation pour augmenter leur profit, la santé n'est qu'un de leur prétextes pour y arriver. T.Souccar explique en quoi la surconsommation de lait pourrait grandement favoriser de nombreuses maladies comme le diabète ou même l'ostéoporose contrairement à ce que dit la propagande laitière. Peut être êtes-vous intoxiqués au lait sans même le savoir ! Pour plus de détails et d'explications, veuillez évidemment vous référer au livre. Si vous décidez de vous procurer le livre, prenez la dernière édition qui est mis à jour avec des questions réponses de lecteurs et les réponses de T.Souccar aux critiques de l'industrie laitière.

4 commentaires:

  1. Mais non... les produits laitiers sont nos amis pour la vie… La preuve dans cette video, les vaches sont belles et elle mangent de la belle herbe verte et elles sont zen, heureuse, et tout et tout...

    http://videos.doctissimo.fr/nutrition/sante-dans-assiette/De-la-vache-au-verre-de-lait.html

    Elle est pas belle la vie à zombie-land heu.. pardon, disney-land...

    RépondreSupprimer
  2. Hello,

    Ne mettez pas toutes les vaches dans le même panier!

    Ils y en a qui sont heureuses et pas exploitées dans des élevages qui ne servent qu'a enrichir les gros!

    L'offre et la demande!

    http://www.cinemovies.fr/photog-76698-2.html

    Mouaaaaah!

    Bisous, Léa.

    RépondreSupprimer
  3. http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2012/12/le-marketing-de-la-folie-sommes-nous.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+(SPREAD+THE+TRUTH)&utm_content=Yahoo!+Mail

    Marketing de folie !

    RépondreSupprimer
  4. moi je les remercie les vaches et leur lait , si elles n'avaient pas été là je ne serai plus de ce monde,refusant le lait de ma mère et le lait maternisé .... alors les vaches je les aime , et les produits laitiers aussi , y a des gars des files qui font des bons produits avec le lait , y a des vaches heureuses et si belles .

    RépondreSupprimer