12 novembre 2010

L'AIL ET SES BIENFAITS

L'Ail : un Antibiotique Naturel

L'ail est une panacée reconnue depuis l'antiquité.

Sa renommée a défiée les temps, l'évolution de la médecine. Elle est à la fois curative et préventive. En effet, riche en éléments soufrés, iode, silice, ajoène, etc. L'ail contient aussi de l'allicine qui stimule la circulation sanguine et tue les bactéries. Il est riche en acides animiques, germanium, calcium, cuivre, zinc, potassium, magnésium, sélénium, zinc, vitamines A, B 1 et C, des acides gras essentiels (Vitamine F) et des douzaines de composés antioxydants...

L'ail est :
- antibactérien,
- antiviral,
- antifongique,
- antiparasitaire,
- anti-tumoral,
- antioxydant,
- anti-inflammatoire,
- antiseptique,
- hypoglycémiant,
- vermifuge,
- diurétique,
(...)

Des chercheurs ont récemment prouvé que l'ail contient de l'ajoène qui, tout comme l'aspirine, empêche la coagulation du sang et, de ce fait, apporte une meilleure fluiditée et protège le système contre les risques cardiovasculaires. Il diminue la tension artérielle et le taux de cholestérol.
Des études cliniques effectuées dans 15 pays ont démontré que l'ail pourrait freiner l'obstruction artérielle et même faire régresser ce processus selon le cardiologue Arun Bordia, du Tagore Medical College en Inde, propriétés attribuables à la présence d'antioxydants capables de neutraliser les agents responsables de la destruction artérielle. On lui attribue la capacité de réduire les plaques d'athéromes et à prévenir la formation de nouvelles lésions.

L'iode et la silice contenus dans l'ail ont la propriété de dilater les capillaires, ce qui facilite la respiration et diminue les troubles respiratoires.

L'ail est bénéfique pour les personnes souffrant de diabète car à cause de ses propriétés hypoglycémiques : il réduit le taux de sucre dans le sang lorsqu'il est consommé de façon régulière.

L'ail apporte des effets sur le taux de cholestérol sérique, propriété contenue dans l'allicine.
L'allicine est formé d’un acide aminé converti par une enzyme lorsque l'ail est coupé mastiqué et ingéré.
L'allicine se retrouve uniquement dans l'ail cru fraichement coupé et broyé.

Ail et Cancer :

C'est dans le domaine du cancer que l'ail semble remporter ses plus grandes victoires. Selon plusieurs revues médicales (American Chinese Medecine, Science, Journal of Urology), l'ail peut réduire les tumeurs même malignes.
L'ail augmente le taux de combativité du système immunitaire pour protéger notre système, notamment dans certains types de cancer comme celui du sein, de l'estomac, du côlon et de la peau.
Le Dr Benjamin Law, professeur au département de microbiologie de l'Université de Loma Linda, école de médecine de Californie, affirme que l'ail diminue la progression de champignons parasites et aide à détruire les cellules cancérigènes.

Depuis 2007, je l'utilise contre les angines et les picotements à la gorge de cette façon :
Plusieurs gousses d'ails crus broyés dans une purée ou dans une salade, midi et soir, pendant 2 jours maximum.
Certes on a une mauvaise haleine mais c'est Magique.

Composition de l'Ail :
- 64 % d'eau,
- 27,5 % de glucides,
- 6% de protéines,
- 3 % de fibres,
- divers : prostaglandine, acide phénols, phytostéroïdes, polyphénols, flavonoïdes...
- Vitamines (mg par 100g) : B1 (0,2), B2 (0,08), B3 (0,65), B5 (0,6), B6 (1,2), C (30), E (0,1), A...
- Minéraux (mg par 100g) : Potassium (446), Souffre (200), Phosphore (144), Calcium (38), Magnésium (21), Sodium (10), Chlore (30)...
- Oligo élements : Fer (1,4), Zinc (1), Manganèse (0,46), Bore (0,4), Cuivre (0,15), Nickel (0,01), Molybdène (0,07), Iode (0,003), Sélénium (7 à 20 ppm)...

suite et source

1 commentaire: