mardi 6 décembre 2011

Des montagnes sous-marines en marche vers les abîmes

Traduit d'un article de BBC News, rubrique science et environnement.


Des montagnes sous-marines en marche vers les abîmes

6 Décembre 2011 par David Shukman

Images sonar de la fosse des Tonga. Pour la vidéo, la regarder dans l'article d'origine, en cliquant deux fois dessus. Il n'y a pas de son.

De récentes images saisissantes des profondeurs de l'océan Pacifique révèlent un des plus violents processus terrestres : la destruction de massives montagnes sous-marines.
Des photos ont été réalisées par sonar dans des eaux jusqu'à 6 km de profondeur.
Elles montrent comment l'action tectonique entraîne des volcans géants vers les abîmes des fonds océaniques.
Il existe un défilé de volcans sur plusieurs milliers de kilomètres du fond océanique qui se déplacent vers l'ouest sur la plaque tectonique du Pacifique à une vitesse de 6 cm par an.
L'été dernier une scène extraordinaire a été capturée le long de la fosse des Tonga lors d'une expédition de recherche.
La fosse est une ligne de faille très active qui court du nord de la Nouvelle-Zélande vers Tonga et Samoa.
Des premières images ont été communiquées à BBC News car les découvertes sont présentées à la conférence annuelle de l'Union Géophysique américaine.
Elles sont le résultat d'un co-projet des universités d'Oxford et Durham, financé par le Conseil de Recherche sur l'Environnement naturel.


Dans les abîmes
Lorsque la plaque pacifique rencontre la plaque indo-australienne, elle est forcée de descendre vers la fosse, zone de subduction, et des volcans sont charriés avec elle.
La fosse qui atteint une profondeur de 11 km, forme la deuxième plus profonde étendue de fond océanique au monde – facilement assez grande pour contenir le Mont Everest.
Montagnes sous-marines, rythme de destruction

Une des photos montre un volcan tout proche du bord de l'abîme – le prochain qui sera détruit – et qui a déjà commencé à s'effondrer.
De fréquent séismes rendent la région vulnérable aux tsunamis et un des buts de la recherche est de comprendre si la destruction des volcans y ajoute un risque.
Une théorie est que les volcans ajoutent de la friction au mouvement des deux plaques ce qui amène une augmentation de la tension et par conséquence une secousse plus explosive.
Une autre est que par le cisaillement de leurs blocs qui s'effondrent, les volcans forment une sorte de tampon facilitant le processus de subduction.
L'énigme des séismes
Le Pr Tony Watts de l'université d'Oxford, co-dirigeant du projet, dit que les séismes sont moins fréquents au point précis où les volcans pénètrent dans la fosse.
''Quand on voit la taille de ces structures on penserait qu'ils ont causé des séismes massifs et des perturbations – et c'était notre hypothèse de départ.''
''Mais nous avons découvert que les volcans étaient fortement fracturés avant de pénétrer dans la fosse – ce qui est très important pour ce qui se passe après leur entrée dans le système.''
Jusqu'ici les analyses n'ont pas déterminé l'impact précis de ce processus.
Le Pr Watts dit qu'une question clé n'est toujours pas résolue : ''S'ajoutent-ils à la plaque australienne ou sont-ils emportés sous forme de fragments dans la profondeur du manteau terrestre ?''
Le cercle de feu du Pacifique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !