mercredi 24 mars 2010

Observatoire astronomique du Vatican


lundi 22 mars 2010 par zef (Source : vaticanstate)
http://www.newsoftomorrow.org/IMG/jpg/Specola_dettaglio1.jpg

L’Observatoire astronomique (Specola Vaticana) est un institut de recherche scientifique qui dépend directement du Saint-Siège ; il est dirigé par le Gouvernorat de l’Etat de la Cité du Vatican.
L’Observatoire du Vatican peut être considéré comme l’un des observatoires astronomiques les plus anciens du monde. Son origine remonte en effet à la deuxième moitié du XVIe siècle, quand le pape Grégoire XIII fit construire au Vatican en 1578 la Tour des Vents et y invita les jésuites astronomes et mathématiciens du Collège romain pour préparer la réforme du calendrier, qui sera ensuite promulguée en 1582. Depuis, le Saint-Siège n’a jamais cessé de manifester de l’intérêt ou de donner son appui à la recherche astronomique. Cette ancienne tradition rejoignit son apogée au XXe siècle avec les recherches réalisées au Collège romain par le célèbre astronome jésuite, le père Angelo Secchi, qui fut le premier à classifier les étoiles sur la base de leurs spectres. Ce fut à partir de cette longue et riche tradition que Léon XIII, comme pour répondre aux persistantes accusations faites à l’Eglise d’être contraire au progrès scientifique, par le Motu Proprio Ut mysticam du 14 mars 1891, fonda l’Observatoire sur la colline du Vatican, derrière la basilique Saint-Pierre.
Avec son directeur et son personnel provenant de divers ordres religieux comme les barnabites, les augustiniens et les jésuites, la Specola a oeuvré au Vatican pendant plus de 40 ans, avec comme principale occupation l’actualisation, en collaboration avec d’autres observatoires, du grand programme international de la Carte photographique du Ciel. En 1910, saint Pie X donna à la Specola de plus amples espaces, en lui attribuant le pavillon que Léon XIII avait fait construire dans les jardins du Vatican, et en nommant comme directeur le père G. Hagen s.j.
Mais au début des années trente, l’augmentation de l’illumination électrique qui avait suivi la croissance urbaine de la Ville éternelle avait rendu le ciel de Rome trop lumineux pour permettre aux astronomes l’étude des étoiles plus faibles. Pie XI décida alors de transférer l’Observatoire dans sa résidence d’été à Castelgandolfo, aux Colli Albani à 35 km au sud de Rome.
suite

6 commentaires:

  1. On se doute de la raison pour laquelle le Vatican observe le ciel...
    J'ai changé la photo d'en-tête du blog, ça ne fait plus vraiment bistro, mais les coquelicots sont si beaux !

    RépondreSupprimer
  2. Les coquelicots sont bien beaux, on peut imaginer qu'ils se voient du BBB .

    RépondreSupprimer
  3. Coucou,

    Merci Hélios,pour ma nouvelle déco,c'est très joli,j'aime aussi les coquelicots.

    Je suis a la bourre,excusez moi,mais j'ai vraiment du mal a laisser des commentaires sur mes sites préférés.

    Le Vatican et l'observation?

    Il n'a rien a faire d'autre avec l'argent des quêtes de ses paroissiens que d'"investir" dans la scrutation du ciel!
    Entre les soutanes griffées par les couturiers,les appartements grand standing,leurs valets,cuisiniers,etc...C'est cela le voeu de pauvreté?
    Bon Dieu,mais quel bordel!

    Bises,Léa.

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique les coquelicots, moi perso, maintenant, je vois le BBb, allongé dans l'herbe au milieu d'une prairie... :D

    Vatican??!? Pfff... Ils ne savent même pas parlé en bon francais! On ne dit pas vatican mais t'y vas quand?!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour les compliments !
    Toujours le mot pour rire, Ngiu !
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  6. Un astronomoir au Vatican,montre que ceux dont le métier est de connaître Dieu ne se désintéressent pas de l'univers.

    Souhaitons que ceux dont le métier est de scruter l'univers ne se désintéressent pas de Dieu!

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !