mercredi 16 octobre 2019

La Bataille de France, selon Miles Mathis (3ème partie)

Troisième et dernière partie.

Partie 1 

Partie 2

(...) Amusant, la page Wiki sur de Gaulle mentionne assez vite que sa mère pleure comme un enfant quand elle apprend la reddition de la France aux Allemands à Sedan en 1870 – nous remettant en mémoire que l'histoire se répète non pas deux mais trois fois. Les Allemands n'ont pas traversé la Belgique seulement au cours des 1ère et 2ème guerres mondiales, ils l'ont déjà fait lors de la guerre franco-prussienne, quelque 40 ans plus tôt, avec les mêmes haltes. Les généraux français qui ne pouvaient imaginer l'Allemagne traverser la Meuse à Sedan ont donc oublié l'histoire des guerres de leur pays. Napoléon III est capturé à la défaite de Sedan. Ce qui m'indique juste que les rédacteurs de l'histoire européenne n'ont pas imaginé quelque chose de neuf et n'ont fait que rabâcher le même récit.

La carrière de de Gaulle à l'armée débute bien sûr dans la 33ème unité d'infanterie. Il fallait bien caser de la numérologie. Ce qui nous rappelle qu'il est né un 22 novembre, date supposée de la mort de JFK. Quoi qu'il en soit, cette unité était dirigée par le colonel Pétain. Pendant la seconde guerre, nous avons notre premier récit ridicule sur de Gaulle :
L'unité de de Gaulle acquit une certaine notoriété pour s'être à plusieurs reprises aventurée en rampant dans un no man's land afin d'écouter les conversations de l'ennemi dans les tranchées et l'information rapportée se révéla d'une si grande valeur qu'il fut récompensé de la Croix de Guerre le 18 janvier 1915.
D'accord. Notez la date :18/1. Des "1" et des "8".



Une autre histoire stupide, c'est lorsqu'il est capturé, fait prisonnier de guerre et qu'il essaie plusieurs fois de s'évader. Il tente une fois de s'échapper en s'habillant en femme. Le problème ? C'est qu'il faisait 1,96 m, il est donc douteux qu'on ait pu le confondre avec une femme.

Ce qui fait dire que toute l'histoire militaire de de Gaulle est probablement truquée. Il était probablement trop grand pour remplir les conditions de taille à l'époque et il était simplement un nouvel acteur des Familles choisi pour jouer ce rôle. Nous en trouvons bien d'autres indications dans les livres d'histoire, comme ici :
"Était-il un grand homme d'état ou un prestidigitateur à grande échelle, un réel père fondateur de la France actuelle, avec des leçons pour le monde ou un sorcier manipulant une grande machine à illusions ?" C'est la question centrale posée dans le fascinant Le Général : Charles de Gaulle et le sauvetage de la France de Jonathan Fenby.
L'idée que de Gaulle a sauvé la France est ridicule de prime abord et même si Fenby tente de vendre l'idée que de Gaulle a été un grand homme d'état, toutes les preuves pointent vers la conclusion du prestidigitateur. En revenant en arrière nous pouvons voir que – à l'instar d'Hitler, de Mussolini et de Franco – il a toujours agi comme un acteur, nous disant que c'est probablement ce qu'il l'était.

Tout comme Custer, de Gaulle n'a jamais vraiment été général. Il se retire de l'armée en 1940 avec le grade de colonel, mais comme il a été promu général de brigade juste avant, il est autorisé pour une quelconque raison à porter un uniforme de général le reste de sa vie. Ce qui n'a pas de sens.

Après la mise en place du gouvernement de Vichy, de Gaulle s'envole pour Londres, où il fait des communiqués à la BBC. Encore du théâtre. Nous avons ici un rappel, celui de la date du discours de Churchill "la plus belle heure" [This was their finest hour, ce fut la plus belle heure (de leur histoire), discours du 18 juin 1940] qui de nouveau ne tient pas debout. La France vient de s'incliner devant l'Allemagne, et l'Angleterre n'a pas fait grand-chose pour l'empêcher, on est donc loin de la plus belle heure de l'Angleterre. Wiki publie une partie de ce discours qui colle bien à ma discussion :
En dressant ce redoutable bilan, en contemplant avec un regard désabusé les dangers à affronter, j'y vois une bonne raison pour une extrême vigilance et des efforts, mais aucune pour la panique ou le désespoir. Durant les quatre premières années de la dernière guerre, les Alliés n'ont vécu que désastres et déconvenues et pourtant leur moral s'est révélé à la fin meilleur que celui des Allemands, qui étaient passé d'un triomphe agressif à un autre. Durant cette guerre nous nous sommes posés à maintes reprises cette question, "Comment allons-nous gagner ?" et personne n'a pu y répondre avec une grande précision jusqu'à la fin, où soudain et de manière tout à fait inattendue, notre terrible adversaire s'est effondré devant nous.
Churchill nous brosse un étrange tableau de la première guerre, admettant que l'ensemble n'a aucun sens. Comment l'Allemagne peut-elle être victorieuse pendant quatre ans puis s'effondrer sans raison – ou juste parce que des soldats se sont mutinés le jour d'Halloween ? Lisez mon papier sur la brasserie (LIEN BBB) pour plus d'informations. Nous pouvons bien entendu nous poser la même question pour WW2 : comment l'Allemagne a-t-elle pu être si dominante sur terre et dans les airs au point de défaire la France et la Pologne en l'espace de quelques semaines et pourtant perdre de nouveau la guerre ? Même Churchill prétend ne pas comprendre. C'est inexplicable sauf si vous admettez que c'était un échec planifié. C'était écrit à l'avance. Tout le 20ème siècle a été écrit à l'avance et la plupart des siècles précédents aussi.

Sur la page de de Gaulle, on nous dit que "la libération de la capitale française n'est pas en tête de liste des priorités des alliés car elle a une relativement faible valeur stratégique." Vraiment ? La capitale de la France n'a aucune valeur stratégique pendant la guerre ? Je suppose que c'est pourquoi Hitler a veillé à s'en emparer au cours du premier mois de la guerre.

Après la libération de Paris, de Gaulle revient en France et est nommé chef du gouvernement provisoire. Comment et pourquoi ? On nous raconte que lorsqu'il arrive à Paris, il est salué comme un chef d'état par le Comité de Libération. Comment et pourquoi ? En quittant la France pour l'Angleterre en 1940, il est colonel et on le nomme Sous-Secrétaire d'état à la Défense. Ils admettent qu'à l'époque le général Weygand s'y est opposé, parlant de lui comme d'un "gamin". Pétain avait rigolé aussi de cette nomination. On nous dit que le 11 juin de Gaulle offre à Huntziger le grade de commandant en chef alors que Weygand occupait cette position. Comment un sous-secrétaire a-t-il autorité pour le faire ? Il ne l'a pas. Reynaud refuse de renvoyer Weygand, ce qui entraine une controverse. Le 16 juin, de Gaulle n'est plus ministre du tout car Reynaud démissionne. De Gaulle n'est également plus général parce qu'avec l'armistice, la guerre avec l'Allemagne est terminée. Son statut provisoire doit prendre fin, faisant de lui un colonel à la retraite.

[Miles retourne en 1940] Le colonel de Gaulle ne connaissait apparemment pas grand-chose sur l'état de la guerre et n'avait même pas une bonne connaissance des détails car il annonce bientôt à la radio [le 22 juin] que la marine française va être mise à la disposition des Allemands. Ce n'était pas vrai, mais c'est une curieuse déclaration. Pourquoi la flotte française est-elle en fait toujours indépendante et pourquoi n'en avons-nous pas entendu parler davantage dans les mois précédents, en particulier quand l'Allemagne prend le contrôle des ports en Hollande ? Néanmoins, le 28 juin, Churchill reconnait de Gaulle comme chef de la France Libre. Comment et pourquoi ? De Gaulle n'est que colonel et il y a plusieurs généraux français en Afrique du nord et ailleurs (Catroux, Giraud ou Leclerc, par exemple). Manifestement parce que de Gaulle est un comédien attitré de la BBC et qu'ils ont le plein contrôle sur lui.

Je reviendrai sur la question de de Gaulle en tant que chef d'état, mais pour le récit insensé suivant, nous devons nous attarder sur la bataille de Mers el-Kébir [du 3 au 6 juillet 1940, les Britanniques attaquent la flotte française, par crainte que le gouvernement de Vichy ne la livre aux forces de l'Axe]. C'est là que la flotte britannique attaque la flotte française près d'Alger. Les Britanniques prétendent craindre que la flotte française ne se rende à l'Allemagne mais ne deoivent-ils pas attendre une confirmation ? La toute dernière chose dont l'Angleterre a besoin, c'est d'être en guerre aussi avec la France. Et ils avaient l'assurance que la flotte n'était pas passée aux forces de l'Axe. La bataille sent encore une fois l'embrouille et il semble maintenant qu'elle a été mise en scène pour diviser plus tard l'Angleterre et la France. Cette alliance devait échouer en première partie de guerre pour expliquer le succès de l'Allemagne. Elle aurait créé aussi un enlisement sur le front de l'ouest pour que l'Allemagne puisse se concentrer sur le front de l'est. Ce qui prolongerait une guerre qui se déroulait bien trop vite. Les hommes dans les coulisses veulent que la France tombe aussi vite que possible mais ils ne veulent pas que l'Allemagne poursuive vers l'Angleterre, en occupant Londres trop vite et en terminant la guerre en août avec une totale défaite des alliés. De courtes guerres décisives n'ont aucune utilité pour ces gens, comprenez-vous.

[Mais cela appelle une autre question brûlante, qui n'a jamais été posée par les "vrais" historiens ou à laquelle ils n'ont jamais répondu. L'Allemagne a vaincu la France en moins d'un mois, qu'est-ce qui l'empêche de poursuivre vers l'Angleterre ? Les Américains ne sont pas encore entrés en guerre, il n'y a donc plus d'alliés majeurs debout à ce stade. L'Angleterre est là prête à se faire prendre, mais Hitler préfère regarder vers l'est ? On va me rétorquer que l'Angleterre est protégée par la Manche : qu'Hitler ne peut faire traverser ses Panzers magiques. Avec la flotte française, il pouvait. En tant que conquérant de la France, la flotte lui appartenait, ainsi que tous les navires hollandais, belges (et danois, polonais et espagnols. Rien ne l'en empêchait. Si la flotte française refusait de se rendre, il pouvait commencer à détruire des villes françaises jusqu'à ce que la flotte abandonne les navires. Souvenez-vous que Franco a offert de se joindre à l'Allemagne en 1940, Hitler pouvait donc avoir ces navires-là aussi. Avec une petite incitation auprès des flottes françaises et espagnoles, il avait aussi la flotte portugaise. La marine britannique était puissante, mais ne pouvait résister longtemps face aux flottes espagnole, française, allemande, danoise, polonaise, belge et hollandaise réunies. Vous direz qu'Hitler n'avait pas assez de marins pour manœuvrer tous ces navires, mais il pouvait engager des mercenaires : des Espagnols, Turcs, Argentins, Grecs, Albaniens retirés de la marine, que sais-je. Vous direz qu'il ne pouvait pas les payer mais il venait de conquérir la France : il avait accès à ses trésors, ajoutés à ceux de la Belgique, de la Hollande et de la Pologne. L'histoire officielle est donc une farce. On nous raconte que les nazis étaient féroces, mais ils n'ont rien fait de ce qu'on aurait attendu d'eux dans leur France conquise, ignorant la marine française, l'alliance offerte pour une utile marine espagnole et refusant d'utiliser pleinement la Luftwaffe contre l'Angleterre, alors qu'elle pouvait détruire la Belgique, la Hollande et la France en moins d'un mois.

Voyez-vous, soit les Britanniques étaient puissants, soit ils ne l'étaient pas. C'est l'un ou l'autre. Si leur marine et leur force aérienne étaient trop puissantes pour l'Allemagne, cette dernière n'aurait alors jamais attaqué la Belgique et les Pays-Bas. Avec leur marine, les Brits devaient pouvoir empêcher les Allemands de s'approcher des ports hollandais. Mais ils ne l'ont pas fait. Ils devaient pouvoir empêcher l'Allemagne de traverser la Belgique à toute allure, grâce à leur aviation. Mais ils ne l'ont pas fait. La vitesse à laquelle l'Allemagne a gagné la guerre au cours du premier mois indiquait que la France et l'Angleterre étaient faibles. Pourquoi l'Allemagne ne s'est-elle pas occupée de l'Angleterre ? L'Angleterre devait s'inquiéter de la chute de la France pour les raisons que je viens de mentionner. L'Allemagne devait s'engraisser sur le dos de la France, prendre sa marine, ses usines de munitions, son carburant, ses ports et ses trésors. Mais elle n'a rien fait de tout cela. Pourquoi ? La chute de Paris devait inspirer de la terreur à Churchill. Ce qui ne semble pas avoir été le cas. Paris a été écartée comme une cible de peu d'importance, sans valeur stratégique. C'est la preuve que la guerre a bien été orchestrée.]

À Mers el-Kébir, on nous dit qu'il y a 1295 morts chez les Français, avec un cuirassé coulé et quatre autres endommagés. Les Britanniques ont perdu deux hommes et six avions. Wow, ce n'était vraiment pas l'année de la France ! Il est dit que ce fut si désastreux pour les Français parce qu'ils ne s'attendaient pas à une attaque et mouillaient simplement dans le port. Si c'est vrai, ce n'est pas vraiment une bataille, c'est un meurtre commis par un allié – la chose la plus lâche possible. Mais ce ne peut être vrai, car 1) malgré une réussite totale, rien de ce que les Britanniques souhaitaient réaliser ne l'a été. La flotte française n'a pas été détruite, car seuls neuf navires étaient concernés. Il y avait bien plus de navires, bien sûr. 2) si cela était vrai, l'imposante flotte française aurait riposté. Étant ni sous les ordres officiels français ni sous les ordres allemands, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient et ils auraient souhaité punir les lâches Britanniques. 3) La majorité des morts (997 sur 1295) était sur le Bretagne, et voici la photo que nous en avons :

OK. C'est tout ce que nous avions besoin de savoir. Ça n'est donc jamais arrivé.

Retour à de Gaulle. Le 7 août 1940, la Grande-Bretagne commence à financer la France Libre. Stupide, comme d'habitude. Pourquoi ne pas financer les Français ou les Belges dès janvier, ce qui pouvait alors éviter tout ce gâchis ? En août, c'est un peu tard. C'est juste une indication que cette partie de l'arnaque était gérée hors de l'Angleterre.

C'est ici que Wiki mentionne les Cagoulards, ce qui est à propos puisque de Gaulle vient manifestement du même endroit. C'était un groupe fasciste financé par des milliardaires comme Eugène Schueller, patron du groupe l'Oréal. Encore un Allemand se faisant passer pour un français [son père serait d'origine alsacienne d'après le wiki français]. Schueller appartenait au groupe de crypto-juifs commanditant cette farce des deux côtés. Même si on nous assure que Schueller était anti-sémite, sa petite-fille Françoise Bettencourt [la fille de Liliane] a épousé Jean-Pierre Meyers, juif notoire de cette ancienne famille. Nous sommes supposés croire que son grand-père était un rabbin mort à Auschwitz. Vous pouvez le croire, moi pas. Meyers a travaillé pour l'Oréal, Nestlé, la Société Générale et Téthys.

Les Cagoulards n'aiment pas la 3ème république et mettent en scène bon nombre de faux attentats terroristes pour la compromettre. Ce terrorisme atteint des sommets avec l'invasion de l'Allemagne et la fausse prise de contrôle de Paris. Wikipédia prend le temps de discréditer l'allégation selon laquelle de Gaulle est "entouré de" Cagoulards, royalistes et autres extrême-droite, ce qui doit dire que c'est vrai. Nous savons que le grassouillet Churchill lui tournait autour, ce qui est une preuve suffisante dans cette direction. Voici une autre preuve :

C'est de Gaulle avec Churchill, McNaughton [commandant armée canadienne] et Sikorky [russe, émigre aux US, pionnier du quadrimoteur et de l'hélicoptère]. David Irving déclare plus tard que Churchill avait fait assassiner Sikorsky, indiquant que c'est faux.

Voici quelque chose d'intéressant :
Churchill : Il [de Gaulle] devait se montrer brutal envers les Britanniques pour prouver aux Français qu'il n'était pas une de leur marionnette. Il a assurément mené cette politique avec persévérance.
Ce qui revient à admettre que tout n'était que du théâtre.

Sur la page de de Gaulle, nous découvrons aussi le plan de Roosevelt pour gouverner la France et l'Indochine française en tant que territoires occupés. Il laissera tomber ce plan plus tard au cours de la guerre. Ce qui nous en apprend beaucoup sur ce qui se passe vraiment en France. Quelqu'un pouvait-il imaginer que les alliés allaient prendre le contrôle de la France après la guerre ? La France était battue et occupée par l'Allemagne, et non par les US ou la Grande-Bretagne. Alors quel sol les alliés pouvaient-ils prendre pour estimer que c'était un territoire occupé? Cela a-t-il du sens? Bien, cela en avait pour Roosevelt, car il savait quelque chose que nous ignorons. Je suggère qu'il avait connaissance de l'existence du plan depuis le début. La France n'a pas été battue par l'Allemagne, elle a été trahie par l'Angleterre, les US et par ses propres dirigeants.

Je suggère aussi que la France a été dirigée après la guerre en tant que territoire occupé et qu'elle l'est toujours. Mais ceux qui gouvernent dans l'ombre ont découvert qu'ils ne pouvaient le faire ouvertement. Pas possible de simplement débarquer l'air de rien et de prendre le contrôle de la France comme si c'était un territoire des alliés, à la manière employée par l'Angleterre en Inde, par exemple. Ils devaient faire preuve d'intelligence, sinon ils auraient eu sur les bras un pays de 40 millions de Français en constante révolte. Il fallait mettre leur homme de Gaulle en place pour faire penser à tous que la France était redevenue indépendante.

La même chose fut faite en Allemagne bien sûr, mais avec un peu moins de finesse. L'Allemagne était plus visiblement un territoire occupé depuis longtemps, parsemé de bases militaires américaines. Elle l'est toujours bien entendu. On pense que l'Allemagne est indépendante parce qu'elle ne parle pas l'anglais, n'utilise pas le dollar pour ses échanges commerciaux et possède ses propres programmes TV. Elle n'est pas indépendante. Pas plus que la Pologne, la Belgique ou la Hollande ou le reste de l'Europe. La Russie a été occupée pendant WW1 et n'avait pas besoin d'être ré-occupée. Il fallait juste la saigner un peu plus. Les US ont été occupés depuis leur fondation et l'Angleterre est occupée depuis 1066.

En faveur de mon idée d'un de Gaulle marionnette de l'Angleterre, nous découvrons que le général Giraud, en poste à Alger, pensait la même chose. Giraud en a eu la confirmation quand ce colonel de Gaulle a été autorisé à "l'évincer" du Comité de Libération Nationale, de Gaulle se nommant lui-même président.

Quand Wikipédia nous dit donc que de Gaulle fut accueilli à Paris par le Comité de Libération, ça veut dire qu'il s'est accueilli lui-même. De Gaulle a en gros été créé et introduit par les alliés comme façade nationale, dont le but était de convaincre la France qu'elle était dirigée par un Français. Mais la vérité est que la France était gouvernée par le Gouvernement Militaire Allié des Territoires Occupés [en anglais AMGOT, Allied Military Government of Occupied Territories] et les gens derrière l'AMGOT. Ils ont fabriqué pour la presse quelques chamailleries entre de Gaulle et l'AMGOT mais ce n'était que du théâtre. De Gaulle a même déclaré qu'il avait viré l'AMGOT du pays. D'accord.

Et de Gaulle rappelle bien entendu les riches Juifs au gouvernement, tels Gaston Palewski, Claude Mauriac, Jacques Soustelle et des centaines de faux intellectuels socialistes et autres artistes de cirque. Palewski était l'amant de Nancy Mitford, rappelez-vous, nous reliant directement à Hitler. Les deux sœurs de Nancy Mitford étaient des fanatiques d'Hitler et son père était le baron Redesdale. Elle avait été précédemment fiancée à Hamish Erskine, fils du comte de Rosslyn. Son grand-père maternel s'appelait Thomas Gibson Bowles, éditeur du magazine Vanity Fair. La première femme de Palewski était une Gordon, nom que nous avons déjà vu dans les ancêtres de de Gaulle. L'oncle de Mitford était William Evans-Gordon, prétendu anti-sémite qui mena cette opposition truquée au Parlement. C'est bien admis maintenant, Wikipédia reconnait qu'il était sioniste et ami du président Weizmann. C'est parce que Gordon était juif lui-même, tout comme son cousin Lord Byron (George Gordon).

De Gaulle rappelle aussi Jules Jeannenay au gouvernement, bien qu'il ait voté pour Pétain et le gouvernement de Vichy en 1940 en tant que président du Sénat. Ça n'a donc aucun sens. De Gaulle fait venir aussi Georges Pompidou. Sa photo dit tout :

Il était auparavant un universitaire littéraire – donc encore un autre faux clown socialiste – mais il travaille ensuite comme banquier d'affaires chez Rothschild. Il a été engagé par Guy de Rothschild en personne. Étrangement, la page wiki sur Pompidou ne mentionne pas son ralliement au gouvernement de Gaulle en 1944. On nous dit qu'il n'y est pas entré avant les années 1960.

En conclusion donc… nous avons des Juifs sur le devant de la scène au siècle dernier. Ils engagent des rejetons des Familles et font semblant d'être socialistes et ils agissent comme des façades pour leurs pères et grand-pères fascistes cachés dans l'ombre. La plupart du temps ils ne s'embêtent même pas à choisir des enfants à l'allure de Gentils ou à changer les noms. Ils ont si peu de considération pour votre intelligence qu'ils vous présentent un gars nommé Cohen au nez crochu et ils vous disent que c'est un catholique dans la misère dont le père était chauffeur de camion et la mère chasseuse d'opossums. Ils racontent ensuite que les deux parents sont morts jeunes et ont laissé leur fils avec sa sœur qu'il croyait être sa mère et avec son chien qu'il croyait être un chat. Il est ensuite adopté par sa tortue, vit dans un carton pendant sept ans jusqu'à ce qu'un missionnaire sénégalais faisant du porte à porte le découvre. Émus par sa petite mine et son état confus, ils lui paient des cours à l'université de Columbia où le petit-neveu d'Einstein fait sa connaissance et l'envoie à la London School of Economics avec une bourse. De là il devient propriétaire d'une filiale de Google et de plusieurs sous-traitants pour l'armée jusqu'à ce qu'un concierge le contacte à l'institut Brookings pour qu'il devienne vice-président chez Goldman Sachs. À ses moments perdus il s'entraine sérieusement à la philanthropie en cachant des billets de dix mille dollars dans les nouveaux soutien-gorges de Walmart et en subventionnant tous les épilateurs pour femmes. Malgré son don de 100 milliards de dollars à l'état d'Israël pour des chaises de jardin et des parasols, il souhaite qu'on sache qu'il ne soutient pas la politique étrangère américaine dans les Hébrides. Son fils a remis en question l'holocauste ainsi que l'holographie et sa fille est une ancienne scientologue qui donne maintenant des conférences sur les transsexuels à l'université de Berkeley.

Et pour répondre à votre inévitable question… oui, je pense vraiment que c'était un résumé approprié pour cet article.

1 commentaire:

  1. je sais pas si tout ce que sous entend miles mathis est vrai,mais y a de quoi avoir des tendances anti juives...
    merci pour le partage.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !