15 septembre 2010

NOTRE DAME D'ORCIVAL

" Capitale de la Gentiane d'Auvergne "
(27 km environ au Sud-Ouest de Clermont-Ferrand)
Code Postal : 63210 (Puy-de-Dôme)

Office de tourisme intercommunal : les premiers repères historiques concernant Orcival remontent bien avant le XIIème siècle. L’histoire date de 878, avec l’apport de reliques de la Vierge, venues de Pont-l’Abbé. Inévitablement, cette présence engendre un pèlerinage, qui devient de plus en plus important. A l’époque et jusqu’en 1243, les terres appartiennent aux comtes, puis aux Dauphins d’Auvergne. C’est dans ce contexte qu’au XIIème siècle, Orcival accueille un prieuré de la Chaise-Dieu, pour gérer l’administration des terres de l’abbaye. Les comtes d’Auvergne, associés notamment à l’évêque de Clermont, bâtissent alors une église. En 1166, elle est partiellement donnée à l’abbaye de la Chaise-Dieu par le comte Guillaume VII et son vassal Mathieu.

C’est parce que les églises romanes sont orientées, tournées vers la lumière du soleil levant, symbole de Dieu, que Notre-Dame d’Orcival est ainsi encastrée dans le site. Lors de sa construction, pour respecter cette règle, les hommes ont contraint la nature à quelques modifications: entaillement de la montagne à l’ouest, énormes travaux de terrassement à l’est...
A l’est encore, on a même détourné le ruisseau. C’est ainsi que l’église apparaît au creux d’une vallée entre deux autres monuments, naturels ceux-là : les Monts Dôme et les Monts Dore. Vous prendrez peut-être le temps de monter sur les hauteurs environnantes qui dominent l’église.
Là, vous découvrirez les petites maisons aux toits de lauze regroupées autour de l’édifice, comme pour mieux se protéger.
suite ici
http://www.auvergne-centrefrance.com/geotouring/patrimoi/roman/orcival.htm

2 commentaires:

  1. Je pourrai peut-être visiter Orcival un de ces jours, ça donne envie !

    RépondreSupprimer
  2. Voir avec Damien, si le rassemblement en Auvergne peu se faire dans ce coin.

    RépondreSupprimer