lundi 25 octobre 2010

L'eau selon Henri Fabre

Je pense que M. Fabre ne m'en voudra pas de diffuser sur ce blog le résumé des infos qu'il donne sur l'eau ( à la date du 25 octobre ) et comment la revivifier, sachant que notre corps se compose à 70% d'eau sous diverses formes.


RESUME sur l'EAU
sur le site précédent il y avait une présentation mensuelle, dictée par mes réflexion d’alors qui se dispersaient au fur et à mesure de mes découvertes.
Je vous demande de faire l’effort de comprendre que certains sujets ne m’intéressent plus … parce que devenus dépassés
Les principaux lecteurs de l’ancien site étaient des radiesthésistes le plus souvent débutants qui fouinaient à la recherche de l’article correspondant à leurs préoccupations immédiates … souvent étrangères à mon chemin visant la santé avant que je découvre la Mutation.
Parce qu’un correspondant du début vient de me contacter en me demandant si j’en étais resté à la paille dans le bouchon de la bouteille, j’ai essayé d’ordonner un peu mes écrits pour à la fois reconstituer le cheminement effectué et surtout permettre de mieux se persuader du point final de mes recherches sur l’eau qui, depuis plusieurs mois est le revivificateur actuel.
Je vous livre donc l’ultime version qui me donne entière satisfaction parce que permettant un redressement de la qualité de l’Eau Organique en à peine trois semaines, seule la tension pelliculaire restant un peu à la traîne. Ceci est vérifié systématiquement à chaque nouvelle étude faite.
REVIVIFICATEUR
L’efficacité d’une modification apportée à une eau de boisson peut être mesurée en vérifiant toutes sortes de paramètres … la seule vraie manière de s’en faire une idée précise est de mesurer son action après un mois ou deux d’application du redresseur choisi. La plus spectaculaire de ces mesures est celle de la tension superficielle de l’eau organique, sachant que :
o        celle d’un nouveau-né est mesurée à 4 dynes
o        celle d’un sujet  ignorant la revivification est voisin  ou dépasse les 100 dynes !
o        alors qu’un habitué utilisant le revivificateur est mesuré à 34 dynes quelle que soit son avancée en âge
o        que les jeunes enfants sont souvent en dessous de 34 dynes
A cette observation doit s’ajouter le contrôle du rapport quantité eau intra sur extracellulaire qui idéalement doit être à 1,40 alors que, sans l’usage du revivificateur il est à peine à 0.80 !
Il suffit de découper l’un des petits carrés et de le coller au cul de la bouteille en verre (le verre étant bien plus neutre que le plastique) vous servant de carafe à eau, en veillant que la partie imprimée touche le verre.
l’eau va obligatoirement se charger immédiatement de toutes les fréquences lui permettant de retrouver ses qualités vitales, telles qu’elle avait au sortir de la source d’origine !. Le fait de le conserver au frigidaire n’altère en rien ses qualités alors qu’elles disparaissent passé 60°.
En boire un verre à jeun est une excellente habitude à prendre. En boire 1,5 litre par jour est une règle que beaucoup de dames ont de la peine à assumer, alors qu’elles en ont un plus grand besoin que les messieurs !
Retenez essentiellement que :
  • l’eau de la ville traitée par le revivificateur est déjà efficace … elle est encore plus parfaite si elle est passée par un filtre à osmose inverse
  • l’eau de source perd ses qualités vitales 45 minutes après son jaillissement … mise en bouteille plastique elle n’est pas recommandée
  • l’eau ayant une tension superficielle de 34 dynes pénètre plus facilement la pellicule extérieure de la cellule, entraînant de ce fait un meilleur nettoyage de son intérieur. Son usage est particulièrement recommandé lors des traitements lourds lorsque le corps a des difficultés à éliminer les excédents de remèdes en surcharge parce que non utilisés.
  • Le simple fait de poser le revivificateur vous assure une eau organique parfaite … à condition d’en boire suffisamment.
  • L’émetteur statique peut être collé sur un rond de carton servant de dessous de bouteille pour vous permettre de bénéficier des avantages de l’eau revivifiée sur votre lieu de travail 

… il ne me reste plus que vous dire :
 à votre bonne santé !                                       
La preuve du rayonnement de ce redresseur statique  pour convaincre les plus incrédules est facile :
Prendre une bouteille de vin ordinaire - en verser un verre qui servira  de témoin - poser la bouteille ainsi entamée sur le revivificateur - attendre 20 minutes - servir le vin ainsi traité - le comparer au vin contenu dans le verre témoin - les 20 minutes sont nécessaires à apporter les fréquences nécessaires à la transformation .
Amusez-vous à pratiquer cette expérience avec vos amis pour vous convaincre que ce n’est pas une erreur de jugement de votre part !
Observez bien une goutte d’eau sur une feuille, surtout  sa forme : plus elle est bombée, plus elle serait mesurée avec un nombre élevée de dynes (unité de mesure de force). Plus elle est bombée, moins elle pénètre dans la membrane pelliculaire de la cellule humaine !

Voici le revivificateur à coller au cul de la carafe ou de la bouteille :

revico

3 commentaires:

  1. Genial ce fichier...
    Mais il n'est pas precisé dans quel sens il faut mettre le revivificateur...
    La partie imprimé vers le haut ou le bas?
    Y'a t'il une orientation à lui donner? (nord/sud/ect...)
    Faut il laisser l'inscription du milieu (20,45htz)?

    RépondreSupprimer
  2. On peut la coller sur un carton qui servira de dessous de bouteille et on pose la bouteille dessus en s'assurant que la partie imprimée est contre le dessous de la bouteille.
    On laisse l'inscription du milieu.
    Il n'est pas nécessaire de l'orienter.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, peut-on plastifier la feuille ainsi imprimée ? Cela dans le but qu'elle ne soit pas mouillée par la condensation ou de gouttes qui serait sur la bouteille ou carafe ?

    Bref, je me demandais si çà pouvait anéantir les effets ce film plastique ?

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !