Bistro Bar Blog

samedi 28 septembre 2013

Les chemtrails sont indispensables pour refroidir la planète

On n'est pas près d'en voir la fin.

Nations-Unies : le monde ne refroidira pas sans les chemtrails (quoi qu'il arrive)



Par Melissa Melton, 26 septembre 2013

Source :ActivistPost

Selon l'affirmation du GIEC ( Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat),
"Le réchauffement climatique est irréversible sans une géo-ingénierie massive de la chimie de l'atmosphère".

Le New Scientist rapportait hier :
Selon l'un de ses auteurs principaux, et la toute dernière ébauche visionnée par New Scientist, le rapport dira : "Le réchauffement induit par le CO2 restera approximativement constant pendant plusieurs siècles même après complète cessation d'émissions. Une grande fraction du changement climatique est donc irréversible à une échelle humaine, sauf si les émissions nettes de CO2 causées par l'homme (anthropogéniques) restaient fortement négatives sur une période durable".
En d'autres mots, même si la planète entière fonctionnait avec une énergie non fossile et qu'il y ait un arrêt de la déforestation, le seul moyen d'abaisser la température serait de concevoir un schéma pour envoyer les milliards de tonnes de dioxyde de carbone hors de l'atmosphère.
On nous disait en permanence qu'il fallait changer le comportement humain pour stopper le changement climatique, mais maintenant on nous dit qu'ils doivent faire de toute façon de la géo-ingénierie pour la planète.
Dans l'extrait ci-dessus, The New Scientist donne un lien vers un autre de ses articles datant d'il y a deux jours, "La géo-ingénierie peut-elle éviter un chaos climatique ?" qui commence par, "Oups. Ce n'était pas du tout volontaire, mais il semble que nous ayons détruit la planète. Pouvons-nous faire quelque chose pour améliorer la situation ?"

Brève réponse des Nations-Unies ? "Géo-ingénierie (et rien d'autre)".


Peu importe qu'aucun gouvernement ou organisme international n'ait voulu évoquer le "Climategate", où des acteurs majeurs engagés dans la recherche climatique ont été impliqués dans un scandale après des fuites d'emails montrant qu'ils truquaient les données climatiques pour cacher le fait que les températures terrestres étaient en réalité en chute.

En fait, il y a juste quelques jours, Associated Press parlait d'un mini-Climategate II, avant le rapport des Nations-Unies ci-dessus :


Des scientifiques travaillant sur le rapport capital des Nations-Unies concernant le changement climatique bataillent pour expliquer pourquoi le réchauffement climatique semble avoir ralenti ces 15 dernières années même si les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter.
Une fuite de documents obtenus par Associated Press montrent les profondes inquiétudes des gouvernements sur la manière d'aborder la question avant la conférence du GIEC de la semaine prochaine (du 23 au 27 septembre à Stockholm, NdT) sur le changement climatique.
La réponse numéro un de la géo-ingénierie semble arriver sous la forme de 'chemtrails', phénomène d'épandage dans l'atmosphère de métaux lourds comme l'aluminium pour bloquer le soleil. Bien que les gouvernements refusent toujours d'admettre officiellement l'existence du "chemtrailing", des articles comme "La géo-ingénierie pourrait blanchir le ciel", publiés l'été dernier discutent ouvertement d'une étude de l'Institut Carnegie sur la géo-ingénierie via les chemtrails comme si cela se produisait déjà pendant que nous en parlons :
La brume blanche suspendue au-dessus de nombreuses grandes cités pourrait devenir une vision familière partout si le monde décide de tenter la géo-ingénierie pour refroidir la planète.
Nombre de gens ont remarqué ce qui au premier coup d’œil apparaît comme des contrails (traînées de condensation) d'avions répandus dans le ciel, mais au lieu de se dissiper derrière les réacteurs comme le font habituellement les contrails, ces traînées se déploient, suspendues dans l'air et assombrissant l'horizon. Pendant que tous ceux qui parlent du phénomène des chemtrails se voit rapidement qualifiés de conspirationnistes, les scientifiques et les avocats du changement climatique appellent ouvertement depuis quelque temps maintenant à la pulvérisation d'aérosols dans l'atmosphère pour contrer la supposée crise climatique.
Le milliardaire Bill Gates a aussi injecté des millions dans un projet de géo-ingénierie par aérosols, en lien avec le groupe d'Harvard, qui doit débuter cette année. Le département de l'ARM (Atmospheric Radiation Measurement, Mesures des Radiations Atmosphériques) possède une liste des projets en cours d'aérosols : http://www.arm.gov/campaigns/table

L'ARM travaille conjointement avec Argonne Laboratoires, Los Alamos National Laboratoires et Oak Ridge National Laboratoires parmi d'autres, noms familiers pour ceux qui ont fait des recherches sur le Projet Manhattan engagé par notre gouvernement pour construire secrètement la première bombe atomique durant la seconde guerre mondiale.


Pour tous ceux qui émettraient l'argument que notre gouvernement ne s'engagerait jamais dans un projet top secret compartimenté se déroulant simultanément dans tout le pays pour une durée de plusieurs années, permettez aux victimes des bombes d'Hiroshima et de Nagasaki de ne pas être d'accord.

Pendant ce temps, des avocats du changement climatique (qui s'avèrent aussi les principaux investisseurs) comme l'ancien vice-président Al Gore, se dressent pour engranger des milliards de taxes carbone au nom du sauvetage de la planète. En vertu de ces nouveaux plans écologiques, nous serons redevables d'un impôt sur l'empreinte carbone qui ne représente fondamentalement guère plus qu'une culpabilité écologique, pendant que les méga-corporations seront autorisées à poursuivre une pollution à grande échelle de la planète, entraînant plus de dégâts que la personne moyenne ne pourrait espérer en causer à l'environnement durant sa vie entière.

Que les Nations-Unies ou d'autres disent sans sourciller que l'être humain nuit à l'environnement pendant que le gouvernement s'est déjà engagé dans des projets à grande échelle de géo-ingénierie basés sur des foutaises qui ont un impact néfaste incalculable à court et long terme mondial sur l'environnement et sa flore et faune – mettant à exécution des projets qui n'ont jamais été approuvés par le moindre processus démocratique et dont personne n'est au courant et qui se font dans notre dos – est abject.

Traduction par le BBB.

7 commentaires:

  1. La solution ? elle est simple (à dire, pas réellement à faire) et surtout non rentable pour les groupes industriels qui nous gouvernent (Hé oui, nous ne somme plus en démocratie mais en fricocratie (ou encore lobby-cratie)).

    Comment faire ?

    - Consommer moins et mieux (suppression des gadgets inutiles et de l'obsolescence programmée) (=moins d'usines, de déchets, de prédation des ressources naturelles, d'énergie gaspillée à extraire des matières premières, les transporter, pour enfin créer des biens inutiles)

    - Réduction de la natalité (refonte totale des aides de sociales nées de la nécessité de repeupler QUANTITATIVEMENT en après-guerre, éducation des peuples)

    - Restaurer les zones boisées (source de fraîcheur et de biodiversité), même dans les villes

    - Habitat et voies urbaines réfléchissant la chaleur (murs et toitures pas seulement isolés, mais aussi thermo-réflectifs)

    - Refontes des canons de beauté de l'habitat (grandes baies vitrées, toitures absorbant la chaleur). Le soleil donne 1 Kilo-Watt de chaleur par mètre carré. A absorber ou à renvoyer)

    Quant à la géo ingénérie, si elle est nécessaire (?) après l'application des règles de bon sens, elle devra obligatoirement être non-polluante, biodégradable et immédiatement réversible (du type création de nuages de vapeur d'eau).

    La géo ingénérie telle qu'elle est pratiquée actuellement (sans contrôle, et avec une arrière pensée d'usage policier ou militaire potentiel), NON, NON et NON !!!

    Et puis il y aurait une multitudes de choses à dire sur le comportement individuel : Promotion du vélo (électrique ou non) en ville (beaucoup moins de chaleur dégagée qu'un moteur thermique, et santé... Mais pas encore de taxe à l'usage - L'état y viendra, c'est sûr.....), etc...

    Michel, France, région parisienne, 60 ans

    RépondreSupprimer
  2. bonjour,
    les chemtrails creent l effet de serre,en bloquant la chaleur dans les basses couches de l atmosphere
    et 2eme effet,les particules metalliques en suspensions augmentent l effet du soleil
    comme des milliards de miroirs comme le ferait un miroir parabolique (four solaire);donc "le chaos et la destruction du biotope est volontairement organisé,les polymeres ,eux par contre piege l humidite et en chargeant ou dechargeant les nuages avec les antennes on fait pleuvoir ou on veux ,ou creer des tempetes etc etc (nb:observer la taille des cables et puissances des transfo,des antennes "relais",pour quelque centaine de watts officielement pour les portables, du 2,5 suffirait normalement);
    l intox "geoingenierie utile et salvatrice du monde bas son plein malheureusement,
    au revoir ,
    t,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je pense comme T que le but recherché est de détruire notre environnement - et nous en premier lieu. Ils ne cessent de le clamer, nous sommes trop nombreux sur la planète, nous "polluons, sois-disant" notre environnement. Voir ce monument érigé en Georgie, ils veulent maximum 500.000.000 d'habitants sur la terre, eux, quelques milliers qui vivrons 1.000 ans et le reste, travailleurs des champs et "esclaves".

      Le médecin neurologue Blaylock prévient que l’aluminium des chemtrails pourrait entraîner « une augmentation explosive des maladies neurodégénératives ».
      "Mon inquiétude majeure est qu’ils aspergent à l’évidence avec des tonnes de composés d’aluminium sous forme de nanoparticules. Il a été démontré dans la littérature scientifique et médicale que les nanoparticules sont infiniment plus réactives et induisent une intense inflammation dans plusieurs tissus. Un aspect inquiétant de ces nanoparticules est leur effet sur le cerveau et la moelle épinière, car on attribue une liste grandissante de maladies neurodégénératives, dont l’Alzheimer, le Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (appelée maladie de Lou Gehrig aux US, paralysie progressive de la moelle épinière, NdT) fortement reliées à une exposition à de l’aluminium dans l’environnement."
      "Il est nécessaire de prendre des mesures pour empêcher une énorme catastrophe sanitaire imminente si ce projet n’est pas stoppé immédiatement. Nous verrons autrement une augmentation explosive de maladies dégénératives survenant chez les adultes et les aînés ainsi que des troubles neurologiques de développement chez nos enfants. Nous assistons déjà à un accroissement spectaculaire de ces troubles neurologiques et ils se produisent chez des gens plus jeunes qu’auparavant."
      Sacha/Bruxelles

      Supprimer
  3. "le seul moyen d'abaisser la température serait de concevoir un schéma pour envoyer les milliards de tonnes de dioxyde de carbone..."..sous-terre .le but pour extraire encore plus de pétrole

    De nombreux champs pétroliers demanderont d’immenses quantités de CO2 pour récupérer à fond la ressource

    http://www.leblogenergie.com/2011/05/28/de-nombreux-champs-petroliers-demanderont-dimmenses-quantites-de-co2-pour-recuperer-la-ressource/

    RépondreSupprimer
  4. Mais d'où vient le CO2 et ses copains ?

    De l'électricité ?
    http://energeia.voila.net/fossile/electricite_fossile_co2.htm

    Et le reste ?

    RépondreSupprimer
  5. " En d'autres mots, même si la planète entière fonctionnait avec une énergie non fossile et qu'il y ait un arrêt de la déforestation, le seul moyen d'abaisser la température serait de concevoir un schéma pour envoyer les milliards de tonnes de dioxyde de carbone hors de l'atmosphère.
    On nous disait en permanence qu'il fallait changer le comportement humain pour stopper le changement climatique, mais maintenant on nous dit qu'ils doivent faire de toute façon de la géo-ingénierie pour la planète."

    Ils viennent donc de franchir l'étape suivante de cette escroquerie du réchauffement anthropique.
    Nous assistons maintenant au lancement d'une autre campagne : celle qui demandera aux humains de se proposer pour : soit l'euthanasie volontaire (pour sauver l'humanité), soit se faire "envoyer hors de l'atmosphère". Cette deuxième option sera réservée à l'élite intellectuelle ou musculaire. Certaines zones hors de l'atmosphère auront besoin de main d'oeuvre.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  6. Il n'était pas question d'entrer dans une ère glaciaire plutôt ?...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.