24 décembre 2020

L'intelligence secrète de l'eau

Loin des horreurs que nous vivons depuis près d'un an, voici pour cette fin d'année de quoi nous changer les idées et nous faire découvrir des choses merveilleuses
sur l'EAU. 

Sur une vidéo trouvée "par hasard" sur internet, dont je traduis en les résumant les principaux passages et publie les 30 photos (captures d'écran), Véda Austin, une chercheuse et artiste néo-zélandaise nous raconte ses expériences avec l'eau.

La vidéo originale (en anglais avec sous-titrage) sera postée en fin d'article.

Je lui laisse la parole :

"Je cherche depuis 8 ans la manière dont l'eau stocke l'information. J'ai lu toutes les publications de Masaru Emoto et ai découvert les travaux d'un ingénieur en radionique, Thomas Hieronymus [décédé en 1988], qui a constaté que les organes fraîchement récupérés sur des animaux semblaient affecter la manière dont gelait la buée au bord du verre. La buée qui gelait prenait la forme de l'organe. L'organe semble avoir une force vitale et la force se trouve dans l'eau, le sang dans l'organe, et influence la manière de geler. 

Emoto travaillait microscopiquement et obtenait une géométrie Une autre personne qui m'a inspiré obtenait une imagerie.

Je me suis inspirée de ces personnes et à partir de là, j'ai voulu savoir si je pouvais faire quelque chose pour prouver que l'eau stockait l'information. 

J'ai commencé des expérimentations en ce sens. Je n'avais pas de microscope à l'époque et je me suis dit que j'allais me servir d'une coupelle en verre, type boîte de Pétri, y mettre de l'eau et y imprimer une pensée, puis mettre la coupelle au congélateur.

Après avoir mis l'eau, j'ai remarqué qu'il y avait une peluche sur l'eau, j'ai donc mis ma main dans l'eau pour l'enlever en me demandant consciemment si ma main aurait un impact sur la "mémoire" de l'eau. Puis j'ai mis la coupelle au congélateur.

Plus tard dans la journée, j'ai récupéré la coupelle, l'ai mise à la lumière et ai pris une photo avec mon téléphone. 

Et cette photo a eu un effet si profond sur moi qu'elle a inspiré ces huit dernières années de recherche.

Depuis, j'ai fait environ 12.000 photos avec l'eau répondant à une influence par des images. Ici, on se situe au niveau macroscopique. 

Je vais vous montrer dans un instant de quoi je parle avec des photos.

Pour celle-ci, j'ai été tellement étonnée que j'ai dû demander à mon fils Rama de me dire ce qu'il voyait. "Mais c'est une main, Maman !"

Puis je suis allée sur la plage et j'ai rapporté un peu d'eau de mer que j'ai fait congeler en une fine couche, car l'eau de mer gèle plus lentement.

On y voit clairement le contour d'un poisson, son œil, ses arêtes.

Je me suis demandée ensuite quelle serait l'influence d'une photo sur l'eau. J'ai donc commencé à utiliser des photos. Je les place pendant 30 secondes au-dessus de la coupelle, mais ne laisse pas l'eau geler complètement car j'ai observé qu'il y a deux types d'eau, une eau informée qui adhère très vite au contact de la coupelle et une eau non informée qui reste liquide beaucoup plus longtemps. Ici on a une photo de mon amie Wendy. Ses traits sont bien visibles dans la glace.

Pour m'assurer que ce n'était pas une coïncidence, j'ai utilisé une photo de mon ami Igor. On discerne bien son profil.

Ici, j'ai photographié la tresse de ma fille.

J'ai refait l'expérience trois fois avec la même photo sur 3 coupelles différentes.

À partir d'une photo en noir et blanc

Un tableau de Van Gogh. Les couleurs sur la glace sont le reflet des couleurs dans ma maison qui est très lumineuse et la couche de glace est très fine.

Utilisation de mots pour informer l'eau. J'ai reçu une invitation à un mariage, qui comportait les phrases classiques, mais pas de représentation d'alliance. Juste une colombe. J'ai donc placé la coupelle au-dessus du mot "mariage". 

Expérience en utilisant un mot latin (pugnalis) signifiant poignard et non le mot anglais.

Ma fille a testé avec le mot "licorne".

J'en suis venue à parler de "co-création" où je suis le médium et l'eau l'artiste. Le nom de mon fils Rama se réfère au dieu hindou Rama qui porte un arc et des flèches. Mon fils a projeté l'idée d'une flèche.

D'autres essais avec l'idée de flèches. Il y a trois artistes différents, mais toujours une image de flèche.

Projection de l'idée d'un "ange".

Idées d'une étoile filante et d'un homme sur la lune.

On commence à voir une cohérence dans la capacité de l'eau à montrer une imagerie en lien avec l'influence.

Pourquoi s'arrêter là ? J'ai donc placé la coupelle devant des films (Véda rigole). Vous pouvez deviner quel film c'était. "Batman, the Dark Knight".

J'ai donc poursuivi. Ici c'était "Le Seigneur des Anneaux".


Vous pourriez deviner quel était le film suivant. "Les dents de la mer".

Voici une photo très importante. On a montré à l'eau une vidéo sur YouTube. L'eau est très multidisciplinaire et elle peut capter des choses qu'on ne peut imaginer. Dans la vidéo que l'eau a "vue", il y avait un cochon sautant d'un camion en route pour l'abattoir. Ce cochon est sain et sauf, il a été sauvé et a vécu une belle vie ensuite. On voit clairement le cochon en haut de la photo, mais l'eau a capté un deuxième cochon que j'ai souligné sur l'image de droite. Mais on ne le voyait pas dans la vidéo. Je pense qu'il y avait un deuxième cochon qui voulait suivre le premier.

Un autre exemple montrant que l'eau peut voir plus loin que ce qui est visible. C'est un couteau à beurre, mais l'eau a capté en plus les dessous de verre du fond.

Test avec un autre type de couteau.

Un morceau d'améthyste placé dans l'eau.

Un brocoli.

Le Schnauzer de ma voisine.

Voici une puissante photo. Rien ne m'arrête dans ces co-créations depuis 8 ans. J'ai donc demandé verbalement à l'eau "sais-tu qui je suis ?" Et l'eau a créé mes initiales de la manière exacte dont je les assemble. J'ai répété le test trois fois et à chaque fois j'ai eu le "V" et le "A". 

J'ai placé 3 coupelles au-dessus de la photo d'une tablette avec des hyéroglyphes égyptiens.

La musique peut-elle influencer l'eau ? Je lui ai fait entendre la chanson "Stairway to Heaven" (Escalier vers le paradis). Au cours de l'année, j'ai fait différents tests de la même chanson avec différents artistes mais on obtient le même type d'image. L'eau a utilisé le mot "escalier" de manière très appropriée.

Là, je lui ai fait entendre le son d'un gong. L'eau montre littéralement le gong et son maillet.

Influence des émotions sur l'eau. En haut, c'est le mot "amour", on obtient la forme d'un coeur, forme associée chez les humains à l'amour. En bas, c'est le mot "stress". L'image est hérissée de piquants, ce que je ressens quand je suis stressée.

J'ai voulu combiner les deux émotions et j'ai exprimé le sentiment de "chagrin d'amour". L'eau a assemblé les deux sur la même image.

J'en suis finalement arrivée à nommer ces images des "hydroglyphes".

L'eau peut me montrer des mots. J'en ai répertorié 25. Je sais quand l'eau dit "oui", "non" ou "enfants", par exemple. J'en ai vu tellement de représentations répétées que je sais comment l'eau veut représenter un mot. Je commence à "lire" l'eau.

L'eau a un message. Elle exprime une intelligence bien au-delà de ce qu'on pourrait lui attribuer. Je travaille avec quelque chose de réactif et intelligent. Ces 12.000 photos ne sont pas une coïncidence et je pense que la relation que nous créons avec l'eau est en fait incroyablement réelle, incroyablement puissante.

L'eau est une expression de l'intelligence divine."

*************

Lien vers la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Ikj1DgZW7UI&feature=emb_logo

**************

Pour ma part, je vous souhaite de bonnes fêtes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire