samedi 11 avril 2020

Les virus NE sont PAS la cause des maladies


Les germes (et bien sûr les virus) NE causent PAS les maladies. Vous en aurez ici la démonstration. Si les virus ne causent pas les maladies, ils ne sont pas contagieux et il n'y a pas d'épidémie.



Ce que la tradition médicale appelle "germe", c'est l'ensemble des petits éléments extérieurs à nous censés causer nos maladies : microbes, bactéries et virus. C'est la fameuse "théorie du germe" instituée par Pasteur et qui est toujours enseignée à l'heure actuelle aux membres des professions médicales.


Antoine Béchamp a découvert que ces éléments étaient en permanence dans notre corps et qu'ils lui étaient indispensables. Ils les a nommés "microzymas" et après des années d'observation en a conclu qu'ils ont la capacité de se transformer en fonction des besoins du moment. Ils ne sont donc pas créateurs de maladies.


Démonstration en deux étapes. Premièrement : démontage de la théorie pasteurienne du germe. L'article est visible en français sur le lien ci-dessous, mais c'est le travail d'un traducteur en ligne et il manque certaines choses. Je l'ai donc repris en entier.

Puis je vous propose deux vidéos sur les maladies selon le Dr Hamer dans lesquelles Caroline Markolin explique que les virus ne sont pas la cause des maladies (surtout dans la 2ème vidéo). La conférence date de 2009 à l'époque du canular de la grippe A H1N1, mais elle est bien entendu applicable au canular actuel.


Voici donc la première partie :

La théorie du germe 


L'arnaque du coronavirus Covid-19

Le confinement encourage la vérité à sortir

Que sait-on sur le virus ?
  • un virus n’a pas la capacité de se reproduire tout seul;
  • il a besoin de cellules-hôtes pour se dupliquer en leur empruntant des enzymes et autres molécules et ainsi élaborer d'autres virus ;
  • un virus "n’est pas un organisme vivant, c’est simplement une molécule parasite bien organisée" (Fabio Romero, Institut de Virologie Humaine) ;
  • le corps humain contient des milliards de virus et de micro-organismes qui vivent dans notre peau, nos intestins, nos muqueuses…;
  • la présence d’un virus ne signifie pas qu’il est la cause d’une maladie ;
  • Nous respirons, mangeons, touchons des virus ;
  • Aucune recherche virologique clinique depuis 1933 n’a pu démontrer ou prouver un lien entre virus et contagion. PAS UNE SEULE ! La psychose actuelle ne sert qu’à augmenter la peur de la population et à nous tenir éloignés de l’agenda sous-jacent – l’instigation d’un Nouvel Ordre Mondial et le transhumanisme.
Les seules choses qui sont susceptible de vous tuer ces jours-ci, ce sont les effets de la 5-G, du grand âge, de la VACCINATION et de la PEUR…

Vacci-nation ! Germe-i-Nation !

Les virus sont créés DANS et PAR le corps. Ils sont 100% BIOLOGIQUES et, en tant que tel, ne présentent aucun danger pour le corps. Au contraire, ils sont créés pour gérer au niveau cellulaire le "nettoyage de printemps" des tissus et des fonctions corporelles.




D’autre part, les vaccins et les médicaments synthétiques (par opposition aux remèdes naturels ancestraux, etc.) sont… eh bien, SYNTHÉTIQUES. C'est une collection de mixtures pouvant ou non contenir certains éléments biologiques que le corps humain, non conçu à cet effet, ne peut assimiler sainement. Sinon, pourquoi les notices d'emploi de leurs emballages énuméraient-elles une telle litanie d’effets secondaires ?


Tenez compte des citations suivantes de médecins et/ou de chercheurs qui réfutent la " théorie du germe", basée sur le travail frauduleux de Louis Pasteur et qui domine toujours la virologie depuis 160 ans :


« Les médecins se basent sur la théorie du germe pour les maladies… Mais la théorie du germe est déjà en perte de vitesse et doit être écartée. Les Dr Fraser au Canada et Powell en Californie ont fait des expériences avec des milliards de germes de toute nature, mais ils ont été incapables de créer une maladie par l'introduction de germes sur des sujets humains. Le Dr. Waite a tenté pendant des années de prouver la théorie du germe, mais il a échoué.


Pendant la première Guerre mondiale, une expérience a été menée à Gallop’s Island Massachusetts, où l'on a injecté des millions de germes de la grippe à plus d’une centaine d’hommes de l’hôpital du gouvernement, et personne n’a eu la grippe. Les germes sont des charognards." (Dr E.W. Cordingley, Principes et Pratiques de Naturopathie)


… les virus sont les excrétions d’une cellule toxique. Les virus sont des morceaux d’ADN ou d’ARN, avec en plus quelques protéines. Ils proviennent de la cellule. Ils apparaissent lorsque la cellule est empoisonnée. Ils ne sont la cause de rien.” (Dr Thomas Cowan à partir des idées de Rudolf Steiner.)


" N’eût été la vente massive de vaccins, la théorie du germe de Pasteur serait tombée dans les oubliettes. " (E. Douglas Hume, dans le livre "Béchamp ou Pasteur, un chapitre oublié dans l'histoire de la biologie")


« Nous devons en déduire qu’au moins un des paysans russes, et probablement les trois, sont morts à cause du vaccin de Pasteur, comme c'est le cas d'un nombre incalculable de personnes ensuite... Une seule chose est sûre : depuis que Pasteur a mis au point son " vaccin ", les cas de décès par la rage ont augmenté, et non diminué. » (Hans Ruesch, auteur de "L'impératrice nue" et de "La grande fraude médicale", adversaire de la vivisection)


" Si la théorie des germes était vraie, personne ne serait en vie pour le croire." (B.J. Palmer, D.C.)


"Vous travaillez dès le départ sur une fausse hypothèse et ce faisant vous ne trouverez jamais la réponse. Les virus n'ont pas de noyau. Ils n'ont pas de système respiratoire. Ils n'ont pas de système circulatoire. Ils n'ont pas de système digestif. Les virus ne sont pas vivants. C'est comme de dire que le savon est vivant. Ils ne sont pas vivants. Ce sont des solvants. Ce sont des savons. Plus précisément cependant, ce sont des enzymes qui fractionnent le tissu pour en éliminer les déchets." (Aajonus Vonderplanitz)


Une grande peur entoure le sujet des germes, des vaccins et des virus. Accueillez ce rappel arrivant à point nommé, qui met en perspective le rôle de la transmutation pour gérer la peur :

"La peur est contagieuse ; savoir simplement qu'il n'existe pas de virus ne suffit pas à vous protéger de la peur des autres êtres humains ou vous empêcher de la transmettre inconsciemment à tous ceux que vous rencontrez. Transmutez la peur et cette transition se fera plus vite et plus facilement et le résultat, toujours incertain, sera bien plus favorable.


Même si vous n'avez pas succombé au départ à la vague de peur, il serait naturel de vous retrouver décontenancés à la vue de vendeurs en combinaison de protection et de militaires qui patrouillent les rues. Et si vous ne marchez pas dans l'histoire du virus, la 5G ou des parasites pourraient capter votre attention – car eux sont réels. Chacun va subir effondrement économique et loi martiale et des gens vont mourir, comme ils le font toujours. La mort d'êtres aimés est toujours difficile, peu importe qu'ils soient âgés et malades, mais il semblerait qu'on ne meurt plus de maladies cardiaques, d'AVC ou de vieillesse. La pensée rationnelle est la première victime d'une épidémie de peur.


'Dissimulation', 'psy-op', 'canular', comme vous choisissez de le nommer, travaillent par transmission de la peur. Elle ne sert pas à camoufler les actes des contrôleurs, qui continueront de toutes façons, ils ont besoin de leur audience. Néanmoins, la dernière chose qu'ils veulent est que vous découvriez de quoi vous êtes capables ! En fin de compte la dissimulation est conçue pour vous, pour vous cacher de vous-même. Si vous êtes focalisés sur les problèmes et les peurs, en faisant des suppositions sur ce que l'avenir nous réserve, en espérant qu'il sera meilleur que le présent, vous vivez dans une réalité restreinte qui va épuiser votre énergie à vouloir rester la tête hors de l'eau et vous ne vivrez jamais votre rêve. L'expression de votre rêve unique est l'onde de choc qui fait s'écrouler leur réalité.


Le fondement du théâtre mondial, c'est la fausse dualité entre 'réel' et 'non-réel'. On raisonne ainsi : oui, mais la 5G EST RÉELLE, ils sont en train de l'installer dans mon quartier et les symptômes collent exactement avec ceux du coronavirus. C'est le piège. Il vous amène à utiliser votre énergie pour étayer leur réalité, basée sur la peur, construite et limitée de manière à la rendre facilement contrôlable et favorable aux besoins des contrôleurs. Toutes les fois où vous voyez le contrôle en action, c'est toujours un effet de la peur. La dualité opératoire de la réalité, c'est 'ma réalité' et 'les autres réalités'. L'imagination créative est l'outil, pas uniquement pour transmuter la peur, mais pour transformer votre perception et générer votre propre réalité. Il est temps de sortir de la grotte de Platon." (Extrait de ce site :



Affichez les sous-titres en français pour suivre. Le début étant écrit, il ne sera pas traduit. Voici ce qui est dit :

"Depuis l'invention des chaînes d'info 24h/24, nous sommes programmés pour être constamment dans la peur. La peur déclenche une réponse chimique du cerveau qui est fortement addictive. Nous sommes devenus complètement anesthésiés et ne remarquons qu'à peine le traumatisme continu quand nous regardons les fausses nouvelles. Le niveau de peur et la production constante de cortisol et d'autres substances chimiques par le cerveau deviennent la norme. Quand un événement très effrayant se produit, les gens vont nier et combattre les informations qui le démentent pour conserver un taux élevé de ce mélange addictif."

"Nous sommes d'accord avec ces membres de la profession qui déclarent qu'il n'y a aucun germe qui crée la tuberculose. Les germes ne causent aucune maladie. De plus, nous sommes d'accord que la peur des germes est bien plus nuisible que les germes eux-mêmes." (‘Timely Truths on Human Health’, Dr Simon Louis Katzoff, 1921)

"Nous devons étudier rationnellement le problème des bactéries. Considérez le fait que de nombreuses tribus ont toujours consommé essentiellement de la viande crue non salée, des graisses crues non salées et/ou des produits laitiers crus non salés. Ils ne se lavaient pas les mains ni ne stérilisaient leur nourriture avant de la manger. Ils ingéraient donc abondamment et constamment dans leurs aliments toutes les formes de bactéries naturelles, comme la salmonella, l'E. Coli et le campylobacter. Pourquoi étaient-ils si dynamiques, en si bonne santé et indemnes de maladies si les microbes sont les coupables ?" ('La recette pour vivre sans maladie' Aajonus Vonderplanitz, 2002)

"On a dit aux gens que nous ne sommes pas malades sauf si des germes de l'extérieur pénètrent dans le corps. La théorie du germe est ridicule." ('Béchamp ou Pasteur, un chapitre oublié dans l'histoire de la biologie', E. Douglas Hume)

"Les germes ne peuvent être la cause des maladies, car on trouve des germes de maladie dans des corps en bonne santé." - Dr H. Lindlahr


"La totalité de la fabrication de la théorie du germe repose sur des suppositions qui non seulement n'ont pas été prouvées, mais qui sont incapables d'être prouvées et beaucoup peuvent être prouvées comme étant l'inverse de la vérité. La supposition non prouvée de base, entièrement due à Pasteur, est l'hypothèse que toutes les infections et maladies contagieuses sont causées par des germes." - Dr M.L. Leverson


"C'est la même chose pour tous les types de grippe. Quand le climat et la température sont corrects, certains tissus se nettoient. Ils peuvent avoir un cycle de 7 ans. Ils peuvent avoir un cycle de 6 mois. Cela dépend du tissu et de son degré de contamination. Si certains tissus nécessitent un nettoyage tous les deux ans, notre corps créera, si les déchets du tissu sont trop toxiques pour les microbes, un solvant (un virus) qui va fractionner et nettoyer ce tissu particulier tous les deux ans, ou six mois ou tous les trois mois ou 7 ans ou 12 ans. Le mythe que l'herpès est contagieux est une fiction de l'industrie pharmaceutique pour vous faire peur et vous inciter à prendre un médicament." - (Aajonus Vonderplanitz)


Ce qu'il se passe, comme je l'ai dit, nous avons des rhumes, qui sont surtout bactériens, qui vont se nourrir du tissu toxique endommagé – nous ne mangeons pas suffisamment bien, nous ne mangeons pas assez de cru et nous accumulons ainsi de la toxicité. Des bactéries doivent donc venir et consommer le produit de ces déchets parce que nous ne pouvons faire face à tous ces déchets. OK. Voilà donc ce qu'est un rhume. La grippe est surtout virale. Des bactéries peuvent être actives durant une grippe. Certaines zones de notre corps peuvent ne pas être trop contaminées et les bactéries – moyen naturel de nettoyage quand nous sommes surchargés de toxicité ou de déchets, vont nous aider.


Mais quand nous sommes si remplis de toxines et que les bactéries sont empoisonnées par le tissu inondé chimiquement, alors nous devons fabriquer des solvants. Chaque cellule fabrique un savon pour aider à se nettoyer. Et c'est une union. C'est comme une usine. Toutes les cellules se regroupent et disent, "Laissons faire cela pour nous nettoyer." Elles fabriquent donc des enzymes que nous appelons savons. Il n'y a ainsi rien d'inactif. Ce n'est que lorsque l'accumulation de déchets industriels contaminés est si importante et que les microbes sont insuffisants que les cellules fabriquent des solvants, c'est à dire des virus que nous appelons grippe" – Aajonus Vonderplanitz [C'est une vision naturopathique de la chose, à laquelle manquent les explications d'un Antoine Béchamp]


"Trois critères sont, selon la méthode scientifique, nécessaires à l'identification correcte d'un virus. Il doit être isolé d'une cellule-hôte. En 2016, cela n'a jamais été accompli chez des humains. Il doit être photographié et son diamètre mesuré. En 2016, cela n'a jamais été accompli chez des humains. Il doit être biochimiquement caractérisé. En 2016, cela n'a jamais été accompli chez des humains. Cela n'a jamais été réalisé, quel que soit le "virus" (herpès, hépatite, H1N1, grippe aviaire, grippe porcine, grippe saisonnière, polio, rougeole) sans parler du HIV, papillomarivus, SARS, Zika ou Ebola."
(Le dernier paragraphe est extrait de cette vidéo)
 
Je ne traduis pas la dernière partie de l'article car elle concerne les fraudes de Louis Pasteur, personnage certainement beaucoup moins connu dans les pays anglophones. 
 
Deuxième étape, la conférence en deux parties de Caroline Markolin avec sous-titrage en français (son site en anglais) :