Bistro Bar Blog

vendredi 7 décembre 2012

Séisme de 7.3 avec répliques au large du Japon + ajouts

Aïe, aïe, aïe ! Au large de Fukushima. Comment la centrale a-t-elle réagi ? J'espère avoir d'autres infos plus tard à ce sujet. Sur un site anglais, j'ai lu il y a quelques jours qu'un gros séisme était prévu avant fin décembre (site de Stuart Wilde ICI, en anglais ).


MagnitudeMw 7.3
RegionOFF EAST COAST OF HONSHU, JAPAN
Date time2012-12-07 08:18:23.0 UTC
Location37.92 N ; 144.02 E
Depth30 km
Distances276 km E Sendai (pop 1,037,562 ; local time 17:18:23.4 2012-12-07)
245 km E Ishinomaki (pop 117,233 ; local time 17:18:23.4 2012-12-07)
235 km SE Kesennuma (pop 59,116 ; local time 17:18:23.4 2012-12-07)

Répliques de 6.2, puis 5.5, 4.7 et 4.8 à l'heure où je rédige (11h20)
Un tsunami s'est déclenché :







Romandie News :

Un violent séisme touche à nouveau le nord-est du pays



Une première vague d'un mètre a touché vendredi la côte nord-est du Japon a prévenu l'Agence météo. L'agence avait lancé une alerte au tsunami à la suite d'un violent séisme de magnitude 7,3 survenu au large de l'archipel.

La vague d'un mètre de haut a été mesurée à 18h02 (10h02 suisses) sur la côte de la ville d'Ishinomaki, la ville la plus meurtrie par le tsunami du 11 mars 2011, selon les détails publiés par les autorités. L'alerte a été maintenue.

Le tsunami qui menace le nord-est du Japon pourrait atteindre deux mètres sur la côte de la préfecture de Miyagi (où se trouve la ville d'Ishinomaki), et 50 centimètres ailleurs, ont mis en garde les autorités, demandant aux personnes de s'éloigner des côtes si possible vers des hauteurs.

L'alerte au raz-de-marée concerne une longue partie de la côte Pacifique du Japon, soit plus de 500 km du nord au sud, de la pointe sud de l'île septentrionale de Hokkaido jusqu'à la côte située à l'est de Tokyo.

Avertissements en continu

Les avertissements étaient relayés en continu par les médias japonais et via les sites d'informations officiels, avec des alertes diffusées par les ministères et autres institutions sur Twitter.



***********************************


Info nouvel obs (extrait) :

 

Pas d'alerte dans les centrales nucléaires

Sur la NHK, un présentateur répétait en boucle : "Souvenez-vous du séisme et du tsunami de l'an passé. Appelez vos voisins et fuyez immédiatement vers les hauteurs".

La compagnie d'électricité exploitant la centrale nucléaire Fukushima Daiichi, gravement endommagée après le tsunami de mars 2011, a assuré que le site ne présentait pas d'anomalie supplémentaire après la secousse de vendredi.

D'après les agences de presse japonaises, les deux autres centrales nucléaires de cette zone, Fukushima Daiini et Onagawa, ne semblaient pas non plus avoir souffert dans l'immédiat.
L'agence Jiji a indiqué que le Premier ministre, Yoshihiko Noda, avait décidé de regagner immédiatement son bureau à Tokyo, où les immeubles ont également fortement tremblé bien que la capitale soit distante de plusieurs centaines de kilomètres de l'épicentre.

Elle a indiqué par ailleurs que les trains express Shinkansen desservant le nord-est du pays avaient été suspendus. En revanche les deux principaux aéroports de Tokyo, Narita et Haneda, fonctionnaient normalement après la secousse.

*****************************************
Ajouts :


Vidéo de l'enregistrement de la secousse par la webcam de TEPCO  :



Par ailleurs, un japonais dit en commentaire sur le blog d'Ultraman que le Japon continue sa petite vie tranquille, bien plus préoccupé par les élections du 16 décembre que par le séisme de 7.3. Il va faire une surveillance d'éventuelles retombées radioactives.

Autre commentaire sur le blog d'Ultraman (qui faisait remarquer que le grand séisme de mars 2011 avait été précédé peu de temps avant de ce même genre de séismes) qui envoie vers un enregistrement des séismes du 9 mars 2011 et montre en parallèle celui de ce matin (même localisation):

9 mars 2011 :


7 décembre 2012 :

 





4 commentaires:

  1. Croisons les doigts pour que Tepco ait le temps de vider la piscine du 4 (de ses barres) avant le prochain séïsme. Autrement dit, pour que le grand séïsme de 9, n'ait pas lieu avant ... 2015.

    Mais d'ailleurs, où vont-ils pouvoir bien pouvoir les immerger ses @µ# de barres de combustible, dans le Pacifique???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tepco annonce 40 ans de travaux..... Avec des technologies restant a inventer et des matériaux itou ...

      Le dernier petit hic, ils n'ont pas l'argent et ils s'occupent des futures élection .............!!!!!

      Supprimer
  2. depuis le 7.3 il y a eu une dizaine de repliques entre 4.5 et 5.5, est assez flippant
    http://quakes.globalincidentmap.com/

    RépondreSupprimer
  3. Après tous les précédents séismes qui ont eu lieu au large de Fukushima on a détecté de l'Iode et des gaz rares qui sont la preuve qu'il y a toujours des émissions en quantité liées à une activité nucléaire persistante !
    La piscine du réacteur 4 est un danger sans nom mais le danger quotidien il ne faut pas le négliger.
    Toute exposition par ingestion à une matière radioactive, quelle que soit la dose est un risque sanitaire important.
    Les émissions d'une centrale non accidentée sont constantes, alors imaginez là-bas !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.