Bistro Bar Blog

jeudi 27 décembre 2012

Les vaccinalistes ne baissent pas les bras !

Loin s'en faut. Lisez surtout le programme des journées organisées par l'INPES de juin 2013...

Un article de "Initiative Citoyenne"


Vaccins: les officiels comptent mettre la gomme (INPES, juin 2013) 

De moins en moins de gens souhaitent se faire vacciner (et on les comprend): documents confidentiels (voir ici et ici), désinformation des gens et des médecins, publicité vaccinale trompeuse des autorités dites "publiques"...il faudrait donc vraiment être aveugle pour ne se poser aucune question sur la vaccination tous azimuts telle que prônée sans le moindre discernement par les idéologues officiels.
 
Mais évidemment, en contrepartie, les pouvoirs dits "publics" qui obéissent en réalité au doigt et à l'oeil aux pharmas et qu' ils considèrent sans le moindre complexe comme "leurs partenaires naturels" avec lesquels il faut pactiser pour leur bien-être financier, comptent bien mettre la gomme pour continuer à VACCINER A TOUT PRIX, un maximum de gens: les Roms, les gens peu lettrés, des jeunes filles de plus en plus jeunes contre le HPV, bref tout le monde doit y passer et selon ces idéologues, la première des urgences et des priorités est de débattre des meilleures ficelles, trucs et astuces pour mieux embrigader les gens, sans aucun respect pour leur libre arbitre et leur décision initiale!!
 
C'est dans ce cadre que vont se tenir les "Journées de la Prévention" à l'INPES en juin 2013 prochain avec une journée entière sur le thème "La vaccination: des clés pour convaincre."

 

  

 

 

 

 

 

 

Plusieurs "chercheurs" se précipiteront à cette journée de robotisation mentale, y compris des gens de Provac (qui ont étudié des outils d' "information- manipulation des gens peu lettrés).  Plusieurs de ces "chercheurs" reçoivent sans surprise le soutien des pharmas concernées, au besoin avec apposition du logo de ces firmes sur leurs présentations.
 
Voir ICI ce "programme" de forcing vaccinal affligeant!
 
On épinglera notamment l'implication de chercheurs de... l'INRA (= Institut National de la Recherche Agronomique?!!) sur le thème "La vaccination en situation controversée durable" (H1N1, Hépatite B, rougeole). On peut d'ailleurs se demander bien évidemment ce que l'INRA vient faire là-dedans, tout comme la Cour des Comptes qui se mêlait aussi récemment du sujet, preuve que ça tourne plutôt mal pour les obsédés des vaccins qui se croient obligés de rameuter tout le monde à présent pour faire du racolage!
 
Le document sur la "co-construction avec un public peu lettré d'un outil de gestion des RDV pour la vaccination des nourrissons" est présenté par Marie-Christine Miermans, une psychologue liégoise, visiblement pas gênée de collaborer avec Provac et sa présidente, Mme le Dr Béatrice Swennen qu'elle remercie vivement en fin de présentation, et qui a pourtant un triste florilège de conflits d'intérêts à son actif, avec l'industrie du vaccin (voir p. 4/126). Dans cette présentation lénifiante, on pourra tout de même s'indigner des aberrations qu'elle contient, comme par exemple:

« Pas de demande exprimée
􀀁 Sur la sécurité et/ou l’efficacité vaccinale
􀀁 Sur l’aspect collectif de la protection Vaccinale. »
 
Utiliser des pictogrammes (pour les maladies) et images (mode d'administration du vaccin)
« Considérer toute réponse erronée comme porteuse de sens.
Ex : abeille = « jour du vaccin » et aussi « vecteur de transmission de maladie »
 
Voilà à quoi travaillent donc ces gens-là... avec les deniers publics qui plus est!
Et alors que des gens peu lettrés n'ont que peu de moyens d'exprimer leur souhait d'avoir une information suffisamment claire et complète sur le rapport bénéfices/risques des vaccins, conformément à l'alinéa 2 de l'article 8 de la loi belge du 22 août 2002 que l'ONE et Provac ignorent lamentablement, ces gens-là en déduisent de façon SCANDALEUSE que ces publics fragilisés n'en ont pas fait la demande!
 
Mais c'est du reste dans la droite ligne de ce que ces gens imposent à tous les autres parents, lettrés ou non, des étiquettes qui ne parlent tout au plus que des SEULS effets secondaires locaux, alors que des documents confidentiels accablants font état de décès, de maladies neurologiques graves et de séquelles potentiellement irreversibles!
 
Finalement, comme expliqué sur le site de l'INPES et dans ces diverses présentations, ce que les officiels et les pharmas veulent c'est une "PROMOTION PERMANENTE" de la vaccination. L'argent public est donc gaspillé car vu le harcèlement des gens pour les vaccins, plus personne ne peut ignorer qu'il a LA POSSIBILITE de se faire vacciner. Il serait donc bon que les idéologues soient maintenus dans les limites qu'il convient et qu'ils soient tenus de RESPECTER le principe du CHOIX SANS PRESSION des gens, sans essayer de les convaincre ou de les influencer à tout bout de champ sous prétexte de "vouloir leur Bien"!
 

5 commentaires:

  1. bonjour,un 'Grand merci'

    ceci est ici et maintenant!!

    jp31

    RépondreSupprimer
  2. Shiv Chopra
    http://coto2.wordpress.com/2011/06/28/vaccines-as-%E2%80%98cluster-bombs%E2%80%99/

    lire l'article sur : alterinfo.net

    exellent

    RépondreSupprimer
  3. enfoirés de merde ! je suis en colère ! c'est à cause de mon foie surchargé en cette période de laisser allez , laissez aller , je ne sais plus comment cela s'écrit !

    RépondreSupprimer
  4. L'inpes et toutes les autres ne sont que des agences commerciales qui font de la pub pour la bombe bactériologique stérilisante, qu'on se le dise. Au moins 3 milliards sont partis dans l'expérimentation Grippe A alors que le pays est endetté. ça me fait penser aux histoires de maitres chanteurs qui réclament constamment de l'argent jusqu'à que la victime leur cloue le bec en les envoyant ad Patres. Adieu ! Bye bye !

    RépondreSupprimer
  5. Il y a plusiers methodes pour prelever l'argent de l' Etat et pour nous rendre malades avec des proteines etrangeres a notre corp qui rentre dan notre sang avec les vaccins. Le web est pleine des milliers d'informations des medecines serieus qui disent haute et fort...que les vaccins ne servent a rien et qu'is font mal.Lises il suffit d'afficher en recherche "Vaccin pour et contre" Il y a pleine d'etat en Europe ou la vaccination n'est pas obbligatoire. Si la france se dit democratique douvrat laisser libre le choix sur les vaccins...ou il y a millier des scandales bien cachès, mais reperible sur le web

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.