Bistro Bar Blog

dimanche 9 décembre 2012

Dieu exauce-t-il oui ou non nos prières ?

Réponse d'un athée, via le blog 67 Not Out de Mike Perry (celui qui parle des synchronicités et coïncidences) :


Est-ce pour cette raison que des prières ne sont jamais exaucées ?



Quelque chose que je ne fais pas normalement – publier sur ce blog une chose avec laquelle je suis en total désaccord. Mais aujourd'hui j'ai pensé devoir le faire.

Cet article est de Al Stefanelli et est basé sur un des thèmes de son livre intitulé Pensées libres – collection d'essais par un américain athée.

Le mot 'athée' dans le titre de son livre indique immédiatement que M. Stefanelli n'en aurait rien à faire des nombreux billets de 67 Not Out !

Alors préparez vos comprimés contre l'hypertension.
''L'affirmation que Dieu exauce les prières est contraire à la réalité. En plus de l'évidente et aveuglante réalité de l'inexistence de Dieu, les coïncidences jouent aussi un rôle majeur dans le manque de connaissance du croyant sur la manière dont fonctionne le monde. Prenons le scénario de quelqu'un qui a perdu sa clé et se retrouve à la porte de chez lui. Il fait une prière et quelques minutes plus tard le gardien de l'immeuble se pointe. On devrait normalement voir ça comme une coïncidence. Mais selon le chrétien qui prie, c'est la main de Dieu qui a fait apparaître le gardien ''juste à ce moment-là'' pour ouvrir la porte.

Considérons cependant que dans un pays du tiers-monde il y ait des croyants fidèles qui prient Dieu parce qu'ils meurent de faim ou succombent à des maladies que la médecine moderne ne peut traiter pour diverses raisons, en général pour un problème financier. En parlant d'argent, il y a des centaines de milliers de gens qui ont perdu leur travail et prient Dieu de leur en donner un autre, et de pourvoir à leur subsistance et à leur santé le temps de leur chômage.

On a l'impression que Dieu se comporte tout à fait comme un abruti en ignorant tous ces malades, ces enfants qui meurent de faim et en permettant à des familles entières d'être mises à la rue, mais en choisissant d'envoyer un concierge pour ouvrir la porte d'un résident embêté.

Demandez aux croyants d'expliquer comment leur Dieu peut leur trouver une belle place de parking devant un grand magasin, et pourtant permettre à six millions de gens de mourir pendant l'Holocauste. Demandez aux croyants d'expliquer comment leur Dieu peut faire briller le soleil le jour d'un mariage en extérieur à 10.000 dollars ; mais ignore les prières d'une femme qu'on laisse mourir après qu'elle ait été violée et torturée. Demandez aux croyants pourquoi Dieu ignore les prières d'une mère qui regarde son enfant mourir d'inanition, mais peut...Bon, vous voyez l'idée...

Selon le type de chrétiens auquel on a affaire, les raisons d'un échec de Dieu à récompenser les souhaits d'une personne qui prie iront de la responsabilité de ne pas savoir bien prier, à un état de doute, à un chrétien qui n'en est pas un vrai, à la faute qui incombe entièrement à Adam et Ève ou au vrai coupable, le serpent, le diable.

Presque tous les chrétiens vous diront que nous 'pauvres mortels' ne devrions jamais remettre en question les voies de Dieu. Ce qu'ils ne vous diront pas est qu'il faut une logique sacrément tordue pour expliquer comment leur Dieu peut exaucer les prières d'une personne à la porte de chez elle, mais ignorer celles des victimes quotidiennes de morts, de destruction, d'inanition et de manque.

Qu'en est-il quand une personne voit ses prières récompensées ? Et bien, que les coïncidences, mêmes remarquables, existent assez couramment. Qu'elles arrivent tout le temps. Le dictionnaire définit le mot coïncidence comme une séquence d'événements qui, bien qu'accidentelle, semble avoir été programmée ou arrangée. Les 'prières exaucées' qui n'impliquent pas d'actions d'autres êtres humains sont toujours des coïncidences, rien de plus.

Quand un groupe de gens prie pour que la maison délabrée d'une vieille femme soit retapée, et que des gens débarquent ensuite avec des marteaux, ce n'est pas un acte de leur Dieu. Ce n'est qu'un groupe de gens bien intentionnés qui a fait le choix d'aider quelqu'un dans le besoin. Rien à dire, sauf pour la partie 'c'est Dieu m'a conduit ici pour le faire'. Il y a de fortes chances qu'avec un groupe d'ardents athées, ça se serait fait de toute manière.

Comme l'a si bien exprimé Steven Weinberg :

'Avec ou sans religion, les gens bienveillants se comporteront bien et les gens mauvais feront le mal ; mais pour que des gens bienveillants fassent le mal – il faut faire intervenir la religion.'

Une analyse statistique démasque facilement l'illusion de la prière. Si vous choisissez le lundi de prier pour dix choses triviales de votre vie, certaines recevront réponse et d'autres non. Si le mardi vous ne priez pas du tout, on verra peu ou prou la même proportion de prières exaucées. C'est parce que le fait de prier ne change pas le résultat. Un chrétien peut rester un mois sans prononcer une seule prière et il verra qu'il n'y a aucun changement parce que la prière est la croyance irrationnelle qu'un objet, une action ou une circonstance non reliée logiquement au cours d'un événement influence une réponse.

Autrement dit, quand un chrétien dit, 'Dieu a exaucé mes prières', cela en réalité veut dire que soit c'est une coïncidence, soit des croyants bien intentionnés ont eu vent de sa demande. En comparant la réalité avec ce que dit la Bible sur l'efficacité de la prière, il devient évident que les chrétiens vénèrent un menteur cosmique consommé. Il n'y a pas de Dieu dans le ciel regardant la terre et exauçant les prières. Le bon sens et les statistiques le révèlent pleinement. Il n'y a pas d'intervention miraculeuse du divin. Vous pourriez aussi bien causer avec votre animal en peluche favori. C'est votre choix ; vous pourriez aussi bien jouer à pile ou face.''

Et voilà ! Je pense qu'il est bon parfois de lire des opinions différentes. Quoiqu'il en soit, elles nous font réfléchir et remettre en question, et ensuite peuvent affermir nos propres convictions.


SOURCE

Traduit par Hélios

20 commentaires:

  1. cette analyse est erronée, elle se base sur des écrits qui ont été corrompus, la bible à l'origine était en araméen, en passant de cette langue par le grec, le latin et les autres traductions elle n'est plus la même, et pour preuve l'on a diverses versions de la bible avec des différences dans les récits, les dates...etc.
    l'auteur aurait du lire la bible en langue arabe, car l'araméen et l'arabe sont des langues sémites.
    je dis cela pour pointer un problème de compréhension de terminologie et étymologie des mots qui au travers des divers traductions perdent tout leur sens, comme par exemple le mot prière est mal traduit, en fait il faut lire ou dire invocation.

    l'auteur me semble mélanger entre les actes pour lesquelles nous avons un responsabilité directe, et ceux dont on a aucune responsabilité.
    accepter d’être esclave d'un système et en même temps prier dieu pour en sortir est en soit une contradiction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ci il y a deux milles ans, l'être humain par hasard avait eu soudain connaissance de l'univers !
      Nous accordons une crédibilité sans faille à ce qui était à l'époque une simple feuille de choux locale qui rapportait les chiens écrasés de ce temps là !
      D'autant que ces récits transformés en légende par des exploiteurs de la crédulité humaine s'avèrent impossible a positionner dans l'échelle du temps !!!
      Cléopâtre

      Supprimer
  2. L'Univers est bienveillant pour chacune de ses "créations".
    Notre univers est un ensemble de vibrations très diverses. Se mettre en accord vibratoire, sans stress interférant, avec une série vibratoire particulière, permet de la "modifier" (comme le deuxième cailloux dans les ronds sur la mare !)
    J'ai bien compris que le mot DIEU est sans intérêt puisqu'il se dit tout à fait autrement dans les autres langues sur la planète, même dans la même "religion" !
    Se mettre en accord vibratoire permet donc d'obtenir une modification de cette vibration !
    MAIS, c'est de réaliser cette modification sans stress ni peurs qui est le plus difficile ! et accessoirement empêche la réalisation harmonieuse de la demande ...
    C'est la raison pour laquelle je précise toujours que les grandes demandes doivent impérativement être préparées par écrit .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans stress interférant: laisser le champ libre....

      Supprimer
  3. Hors sujet mais pas tant que cela

    La dernière vidéo de Nassim Haramein. Absolument génial. L'unification de la relativité et de la physique quantique. Le décodage des messages/symboles laissés par les anciennes civilisations. L'explication de la création de l'univers.

    http://vimeo.com/39284822

    Elle dure 1h40 A regarder au coin du feu.

    Bises à toutes et tous

    Cassandre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Postée sur le blog le 2 décembre, cassandre, tu as un peu de retard dans tes lectures ;-)

      http://bistrobarblog.blogspot.fr/2012/12/nassim-haramein.html

      Supprimer
    2. Oui j'ai plusieurs métros de retard, visiblement.
      Beaucoup de travail qui limite mon temps de lecture

      Bises

      Bonne journée

      Cassandre

      Supprimer
  4. Le nouveau testament a été écrit en grec, pas en araméen. le seul truc qui fait mention de cette langue dans la bible c'est quand Jésus est sur la croix.
    je profite pour dire que cet article est un ramassi de sornettes, bien sur parvenir que c'est le point de vu d'un athée. je développerai plus tard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le ramassis de sornettes est voulu, c'est la vision athée.

      Supprimer
  5. http://fr.wikipedia.org/wiki/Téléphone_arabe

    Colonies de vacances ou scoutismes nous y jouions pas mal de fois et la chute n’est pas formidable, en général, il n’est donc pas étonnant de se retrouver avec certains écrits un tant soit peu, déformés.

    RépondreSupprimer
  6. Le mental nous égare dans une multitude de vérités relatives que nous avons l'arrogance d'ériger en vérités absolues.

    L'humilité nous invite à reconnaître que le savoir de l'égo est ignorance et qu'il est temps de nous inclure dans l'absolue perfection du Tout,défaits de tous les barrages à l'Amour qui,en créant formes et subdivisions,tisse un piège qui nous garde séparés et apeurés,aspirés par le tourbillon des manques et des attentes.

    La Création est Une mais nous sommes libres de jouer à nous faire peur,libres de poursuivre nos mal-créations en donnant crédit à l'illusion,libres de prendre la partie pour le Tout !

    Ceux qui sont las de "ce jeu de cons" finissent par s'abandonner à la Divine providence et portent,dans l'éternel cadeau du Présent,le mensonge à la vérité,illuminant les doutes par la certitude,assumant fidèlement et dignement leur filiation Divine .

    Chaque Un est laissé libre d'alimenter le cauchemar ou de s'éveiller à la réalité .Ce qui est certain c'est que La Création n'attend pas notre bon vouloir pour poursuivre sa magistrale expansion et ravir ceux qui,reconnaissants,ne s'autorisent plus à diviser ou juger et font le choix de simplement servir ce qui les traverse et les dépasse : La Vie !

    Béa

    RépondreSupprimer
  7. D'accord avec Anonyme de 10h qui dit que le mot prière est une mauvaise traduction du terme anciennement employé. Quant aux textes des évangiles retenus par le Codex, ils ont bien été écrits en grec,(voir Jean-Noël de 12h 45), mais par des auteurs de langue araméenne, pas toujours très à l'aise en grec. Quiconque s'y est un peu confronté a pu constater des maladresses syntaxiques, un vocabulaire restreint ou imprécis. Ce qui n'enlève rien à leur sens profond qu'ils ne livrent pas d'emblée, qu'il faut méditer, décrypter, conquérir parfois de haute lutte... Et tant mieux! Car cela conduirait en même temps à une bonne attitude de "prière". Car la prière n'est pas ce truc superstitieux, vite fait , que l'Athée se plait à imaginer dans sa navrante indigence spirituelle, mais, quand ils s'agit de mes attentes humaines, plutôt le fruit de la méditation sur mes désirs, souhaits; méditation qui permet de mieux me connaître moi-même, et si c'est sincèrement fait, de me mettre en accord avec Dieu, quoi qu'il arrive: "Que ta volonté soit faite".

    RépondreSupprimer
  8. Si on considère la prière comme l'expression d'un manque( d'un vouloir "plus" ou "autrement") donc d'une imperfection,il y a peu de chance que Dieu,créateur du Tout,réponde ou même entende nos prières.

    La vraie prière est gratitude,remerciement pour le don perpétuel d'Amour qu'il nous est permis d'expérimenter quand nous nous éveillons du cauchemar de la séparation,c'est l'abandon de l'égo au profit de la volonté Divine...

    RépondreSupprimer
  9. Oui, cher Anonyme de 17:22, la prière comme l'expression d'un manque, me semble une bonne définition. Dieu est-il censé l'exaucer? L'Athée cité plus haut ne connaît rien qui aille au-delà de son horizon terrestre matériel, entouré d'une nébuleuse de poussières et autres rayons cosmiques tout aussi matérielles. Pour lui, Dieu, s'il pouvait exister, serait une sorte de potentat terrestre, un chef d'état, un super-gouverneur mondial. Un démagogue de premier ordre, comme tout politicien qui veut se faire élire, quelqu'un dont on attend qu'il accorde ce qu'il n'a pas, comme les banquiers


    Dieu, c'est autre chose. Comparé à ce que l'on peut savoir des temps anciens, il me semble compter de plus en plus sur les hommes pour régler leurs affaires terrestres. Pas sur les hommes en général, mais sur chaque homme individuel de bonne volonté. Cela ne l'empêche pas de toujours nous accorder des grâces incommensurables à l'humanité là où elle défaille vraiment trop.
    Pour moi, c'est un émerveillement quotidien de constater que la terre tient toujours la route avec toutes les bêtises qui s'y pratiquent à une échelle qui nous dépasse, dans l'espace et/ou dans le temps. Oui, cher anonyme de 17:22, prier, de nos jours, c'est remercier.

    RépondreSupprimer
  10. lol Pour lui, Dieu, s'il pouvait exister, serait une sorte de potentat terrestre, un chef d'état, un super-gouverneur mondial. Un démagogue de premier ordre, comme tout politicien qui veut se faire élire, quelqu'un dont on attend qu'il accorde ce qu'il n'a pas, comme les banquiers

    Tres bien dit!

    RépondreSupprimer
  11. Cet article a le mérite de faire apparaitre le précipice de pensée entre la pensée athée et la pensée religieuse!!!!

    Mais l'athée.... oulalal la pierre lui est jetée ... car ne pas reconnaitre l'existence de dieu est pour le croyant une insulte!

    Acceptons que nous puissions avoir des modes de pensées différentes!

    Hélas le problème avec nos amis croyants est qu'ils considèrent leur pensée supérieure (1) et déterminante sur tout car venant d'une entité divine alors que pour le non croyant cette entité n'existe tout simplement pas. Le divin n'existant pas... et l'athée ne voit pas en quoi le croyant aurait le droit de lui imposer sa pensée son interprétation du monde son mode de vie. il doit même constamment lutter pour faire accepter son incroyance!!! (la terminologie est flagrante in privatif, a= privatif comme s'il avait quelque chose de moins!!! pourquoi ne pas le nommer par ce qu'il est? un humaniste.)

    Tenez Fazil Say pour être athée et s'en revendiquer est en procès. Il risque la prison car être athée est faire insulte à dieu. (l'est peut être déjà je n'ai pas suivi le procès)

    Le problème dans les relations avec les croyants est que la libre pensée n'y a pas sa place elle est affront à leurs croyances, à leur (s) dieu (x) donc condamnable, du mépris (on en lit même ici (cf (1)) jusqu'à la torture, voire la mort.
    Sincèrement ça, ça fait vraiment suer .

    (1) je cite " Car la prière n'est pas ce truc superstitieux, vite fait , que l'Athée se plait à imaginer dans sa navrante indigence spirituelle,"
    une vraie caricature de l'athée! !!! comme quoi l'athée n'est pas capable de reconnaitre la valeur de la prière (la valeur oui l'efficacité.... il en doute) ni le temps passé !!! grave erreur l'athée si on voulait encore caricaturer aurait plutôt à l'esprit qu'il y passe trop de temps vu l'efficacité qu'il ne lui reconnait pas!!! donc du temps perdu! donc trop long!!!

    Pui, ne pas croire est une "navrante indigence!!! quel mépris!
    a) par un jugement de valeur: "navrant"
    b) par la qualification que vous lui donnez "indigent" misérable au point de ne plus voir en lui l'humain "Dans l'indigent, on ne perçoit que l'indigence, pas l'homme." Pascal Bruckner

    Non monsieur ou Madame, avec tout mon respect, l'athée n'est pas indigent, c'est un homme ou une femme ce qui n'est pas navrant!
    Respectueusement
    Hankouneko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolé, mais moi ce que je constate c'est que les néo-darwinistes et les néo-malthusiens dominent le monde !
      quand on fait passer une théorie pour un dogme scientifique, il faut se poser la question qui veut imposer son point de vue à l'autre, l'athée ou le croyant ?

      Supprimer
  12. Enfin, B.B.B. est relancé....Merci Hélios !

    Pour ceux qui ont envie d'en savoir + et oui, TOUT est une question de VIBRATIONS,ONDES,MEDITATION !

    don-et-compassion.com/kabbale-absolu-etre-non-etre-ain-soph-kabbalistes.html

    dans ce lien ouvert : clic sur - Ain - Ains Soph - et le reste...

    http://www.kabbale.org/intro_concepts.htm#dieu

    RépondreSupprimer
  13. Jouer sur les mots, ne pas les prendre au sérieux, leur faire dire ce qu'ils ne disent pas, et tout cela parce que leur sens dérange le confort intellectuel - tous camps confondus!- me semble incompatible avec un vrai dialogue et ne peut conduire qu'à des joutes oratoires creux et sans fin. Exemple: la "navrante indigence spirituelle" évoquée plus haut. Elle a provoquée un début de polémique! Or, il me semble qu'"indigence" se rapporte à "spirituel" et n'est pas forcément une injure, mais plutôt une constatation, puisque beaucoup d'athées revendiquent inexistence de la dimension spirituelle. Donc pas la peine de mobiliser des citations, comme celle de P. Bruckner, qui se rapporte à des hommes ou à des femmes, et non à l'esprit. Mais de toute manière, que l'on puisse être navré à cause d'un dénuement spirituel ou d'un dénuement humain, n'exprime pas un jugement, mais un sentiment... Mais nous voici en plein dialogue de sourds!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.