Bistro Bar Blog

mercredi 5 décembre 2012

Décodage de l'IRS par Vigilant Citizen


J'aime toujours bien traduire les articles de Vigilant Citizen (citoyen vigilant). Il continue son analyse de sites sinistres du monde entier par un édifice, qui symbolise l'une des choses les plus appréciées de l'élite : l'ARGENT que verse tout bon mouton citoyen à son gouvernement, sous la forme de l'impôt sur le revenu.


Vous apprécierez la toute dernière phrase de l'article :D


Sites sinistres : Le siège social de l'IRS* dans le Maryland

Vigilant Citizen, 28 novembre 2012

* L'IRS (Internal Revenue Service) est l'agence du gouvernement des États-Unis qui collecte l'impôt sur le revenu et des taxes diverses et fait respecter les lois fiscales concernant le budget fédéral des États-Unis. Il fait partie du département du Trésor (Wiki).

Édifice éminemment sympathique que les américains appellent Infernal Revenue Service...Pour une commodité d'écriture je laisserai le terme d'IRS au cours du texte.

Le quartier général de l'IRS à New Carrollton, Maryland est un bâtiment du gouvernement qui, bien que construit avec les fonds publics, contient un ouvrage d'art se référant aux sociétés secrètes. Qui plus est, l'ouvrage délivre un étrange message sur la constitution américaine et les américains en général. Nous allons voir la signification symbolique de l'oeuvre que l'on trouve devant le siège social de l'IRS dans le Maryland.



L'IRS est probablement l'institution la plus haïe d'Amérique – surtout parce que son rôle principal est d'obliger les gens à mettre la main au porte-monnaie. Cet équivalent moderne du proverbial collecteur d'impôts ramasse effectivement l'argent des travailleurs américains et le donne au gouvernement qui à son tour utilisera l'argent pour envoyer des drones dans les pays étrangers ou pour construire des superstructures d'informations pour mieux surveiller ces mêmes travailleurs. Quoi donc lui reprocher ?


L'IRS a été au départ créé comme ''mesure temporaire'' durant la guerre (c'est drôle, le service des impôts canadien était lui aussi supposé être ''temporaire''), mais il n'a plus rien de temporaire aujourd'hui. En fait, le gigantesque complexe de l'IRS de New Carrollton, a été construit en 1997 et il s'agrandit toujours, ce qui indique que cette institution est en fait prévue pour durer. Ce bâtiment moderne possède tous les aménagements possibles et imaginables, mais c'est son étrange ouvrage d'art populaire en façade qui est le plus remarquable. Comme c'est le cas pour de nombreux bâtiments du gouvernement, l'ouvrage exhibé ne signifie absolument rien pour la majorité des gens, mais pour ceux versés dans le symbolisme des sociétés secrètes, ses implications sont multiples et profondes. En fait, comprendre pleinement les origines et la signification des symboles faisant face à l'édifice de l'IRS équivaut à comprendre qui sont ceux vraiment au pouvoir en Amérique (et autour du monde), ce à quoi ils croient et ce qu'ils pensent réellement de nous, les masses.

L'IRS n'a pas la réputation d'être une institution très artistique et il n'y a donc pas beaucoup d'art présent à son QG du Maryland. Cependant, les quelques éléments étalés s'arrangent pour délivrer tout ce qui a besoin d'être connu sur l'élite occulte.

Agencement général


L'entrée de l'IRS est gardée par deux piliers noirs et blancs d'un marbre de la plus haute qualité, surmontés de mains blanches. Entre les deux piliers trône une pyramide noire avec une pierre de faîte (pyramidion) sur laquelle est écrit ''Nous le peuple''. Que représente tout ceci ? Voici une description ''officielle'' :

Les éléments les plus frappants sont d'immenses mains en marbre blanc au sommet de chaque colonne. Chaque main pointe vers le ciel, l'une d'elle avec l'index allongé ; l'autre est une main ouverte, les doigts formant une légère coupe.
Ce travail réalisé en 1997 se nomme ''Vox populi'', en latin ''la voix du peuple''. La main avec l'index tendu représente la délibération, la controverse, la gesticulation d'un orateur donnant son opinion. La main avec la paume ouverte représente l'action de voter ou de prêter serment.''
- The Washington Post, “The Big Hands of the Law”

Tout cela est bel et bon, mais qu'a à voir la Vox populi avec l'IRS ? Les citoyens peuvent-ils donner leur opinion ou voter quelque chose entrant dans le cadre de l'IRS ? Pourquoi les piliers sont-ils noirs et blancs ? Pourquoi la présence d'une pyramide entre eux ? Comme c'est le cas pour la majorité des symboles occultes, il y a une interprétation basique (et non satisfaisante) donnée aux masses et une ''vraie'' signification pour ceux qui sont dans le coup. Pour ces derniers, l'ouvrage est un clin d’œil des plus hauts degrés de la Franc-Maçonnerie, la vraie source de pouvoir en Amérique, et il n'est pas sans rappeler le monument de Washington (l'obélisque, NdT).



L'ouvrage en façade du siège social de l'IRS met en scène une pyramide avec son pyramidion entre deux piliers. Les bandes noires et blanches renvoient au concept hermétique de la dualité.


Ce monument maçonnique d'Israël porte exactement les mêmes éléments : une pyramide avec son pyramidion entre deux piliers. Les rayures du sol représentent la dualité.


Regardons chaque élément de cet ouvrage d'art (pas si) populaire.


Les piliers doubles


Le symbolisme des piliers doubles est ancien et très éloquent par sa référence à l'hermétisme, base d'enseignements des sociétés secrètes. En bref, les piliers représentent la dualité et l'union des contraires.
 De la même manière que les piliers maçonniques gardent l'entrée des temples maçonniques, deux piliers gardent l'entrée du bâtiment de l'IRS



Art maçonnique représentant les deux piliers nommés Jachin et Boaz qui gardent l'entrée d'un temple maçonnique


Alors que tous les piliers ne sont pas nécessairement franc-maçons, ceux en face de l'IRS contiennent d'autres caractéristiques qui ne laissent aucun doute sur leur lien avec les sociétés secrètes.

Les piliers de l'IRS représentent exactement 13 rayures noires et blanches et une position de la main très significative.


En contraste très nets avec le reste de l'édifice, les piliers sont rayés de noir et blanc, un thème évoquant la dualité, concept visuellement représenté sur le dallage en mosaïque franc-maçon.

Représentation probablement la plus importante des loges maçonniques, le damier noir et blanc est considéré comme la représentation visuelle du concept de dualité. Il existe des variantes à ce thème.


Pour démontrer encore plus explicitement l'affiliation franc-maçonnique (pour ceux qui sont dans le coup), chaque pilier se compose exactement de 13 rayures, nombre qui est de la plus haute importance dans la tradition maçonnique (cherchez la présence du nombre 13 sur le billet américain de 1 dollar). Connaissant l'attention constante de la numérologie occulte dans l'art franc-maçon, ce seul fait est déjà très parlant.



Au-dessus de chaque pilier on voit des mains de marbre blanc. Il est intéressant de savoir que la tenue de cérémonie franc-maçonne exige des gants blancs. L'une des mains pointe vers le haut, vers le ciel. Alors que la signification officielle prétend que cela renvoie à l'action de débattre en public et d'échanger, cette position de main, dans un contexte d'art ésotérique, prend une toute autre dimension beaucoup plus ancienne et mystique.



Nommée ''main vers dieu'', ''signe de la préservation'' ou ''main des Mystères'', la position de main pointant vers le haut peut être vue dans de nombreux ouvrages d'art qui contiennent une signification ésotérique. Elle semble toujours associée à des représentations censées posséder une ''connaissance divine''.
La représentation classique d'Hermès le montre toujours le corps orienté vers le ciel. Connu comme le ''messager de Dieu'', Hermès est une figure centrale de la tradition maçonnique. On le considère comme le maître des sciences théurgiques (magie qui permet de communiquer avec les esprits, NdT), il aide donc l'humanité à accéder à la divinité (le mot hermétisme dérive de Hermès)


''Platon, initié de ces ordres sacrés, fut sévèrement critiqué parce qu'il révélait publiquement dans ses écrits de nombreux principes philosophiques secrets issus des Mystères.''(Manly P. Hall)


Dans cette représentation classique de Platon par Raphaël, son doigt pointe vers le haut – probablement parce qu'il a ''initié'' le monde à quelques-uns des enseignements secrets des écoles de Mystères.

Cette main, objet franc-maçon à vendre sur un site, est dans la même position que celle devant l'IRS.


Dans le contexte d'enseignements ésotériques, un humain pointant vers Dieu peut représenter le but ultime des Mystères : le passage de l'état de simple mortel à l'état divin.


La main au-dessus de l'autre pilier ne pointe pas vers le ciel, mais est plutôt ouverte. Alors que pointer vers quelque part veut dire se déplacer dans cette direction, une paume ouverte est traditionnellement associée à l'idée de ''stopper'' ou de ''s'arrêter''. Dans le symbolisme franc-maçon, les deux piliers sont souvent surmontés de symboles différents (le soleil et la lune ou des globes représentant la terre et le ciel). Les mains blanches surmontant les piliers pourraient-elles représenter les mêmes notions des contraires, divinité (pointant vers dieu) et matérialité terrestre (signe d'arrêt) ?


Des citations diverses sont gravées sur les piliers maçonniques, concernant la constitution américaine et la Déclaration des Droits. Certaines d'entre elles sont tout à fait étranges dans le contexte actuel, comme celle-ci, de Barbara Jordan :
''La Déclaration des Droits n'a pas été ordonnée par la Nature ou Dieu. Elle est très humaine, très fragile.'' Hum, c'est...troublant.



Dans la mesure où une flopée de lois qui violent de manière éhontée la Déclaration des Droits (surtout les premier et quatrième amendements) ont été votées très peu de temps après l'érection du bâtiment, on peut se demander si cette citation n'était pas une sorte d'avertissement. En voyant des lois du style nouvelle police d'état qui violent l'intimité, le libre discours et qui encouragent à l'oppression, nous pouvons sans aucun doute conclure que les vues de l'élite au sujet de la Déclaration des Droits sont quelque chose de ''très humain, très fragile'' pouvant être facilement violé. Pendant qu'on peut interpréter la citation ci-dessus comme un rappel de ne pas prendre la Déclaration des Droits pour argent comptant, dans le contexte de son emplacement elle transmet le message perturbant qu'il est ô combien facile de la modifier...et même de la faire disparaître. Vous pensez que je vais trop loin ? Regardez ce prochain élément.

La pyramide

 


Entre les deux piliers se trouve le symbole le plus reconnu de l'élite occulte : la pyramide avec un lumineux pyramidion. Sur la pyramide on voit écrit la Constitution américaine, qui démarre avec le célèbre ''Nous le peuple''. En regardant de plus près ces sculptures, plusieurs questions viennent à l'esprit.


D'abord, pourquoi la Constitution américaine est-elle gravée sur un symbole associé à des sociétés secrètes dont les plus hauts degrés sont réservés à des ''hommes de l'élite'' ? N'y-a-t-il pas une contradiction ici ? Deuxièmement, il est à peu près clair que la base noir charbon de la pyramide représente les masses (c'est écrit ''Nous le peuple'' juste dessus), pendant que le pyramidion lumineux représente l'élite ''illuminée''. Ceci n'est-il pas ...élitiste ? Le pyramidion qui se tient au-dessus de la pyramide avec la Constitution américaine signifient-ils que l'élite est au-dessus des lois ? Finalement pourquoi n'est-ce pas la Déclaration des Droits qui figure sur la pyramide ? Est-ce parce qu'elle est ''très humaine, très fragile'' ? Est-elle considérée comme désuète par l'élite du NOM ? Comme c'est le cas pour de nombreux sites sinistres publiés sur Vigilant Citizen, cette œuvre peu visible contient des implications infiniment sombres.

En conclusion

Dans cet article sur les sites sinistres, nous avons vu un relativement petit nombre d'éléments qui transmettent néanmoins une énorme somme de symbolisme. Loin d'être purement décoratif, l'ouvrage en façade de l'édifice de l'IRS décrit de manière symbolique la vraie source du pouvoir derrière le gouvernement américain (et mondial), sa philosophie spirituelle et politique, sa perception des masses et ainsi de suite. Mais alors que le symbolisme est indéniablement maçonnique, les avant-porches franc-maçons de chez vous n'ont rien à voir avec l'élite occulte. Ceux qui sont au pouvoir font partie des plus hauts niveaux cachés de l'ordre – que nous nous plaisons à appeler les Illuminati.


Pendant que l'IRS n'a aucun scrupule à ramasser l'argent de tous les travailleurs des États-Unis, les symboles occultes à l'entrée de son siège social n'ont pas à être compris de tous les travailleurs américains. Il n'y a qu'une minorité ''sélectionnée'' à les comprendre – exactement comme le vrai pouvoir qui n'appartient qu'à quelques ''sélectionnés''. Pourquoi ces symboles associés aux groupes secrets de l'élite sont-ils affichés sur des édifices supposés publiques ? N'est-ce pas contradictoire ?


Certains pourraient dire que la réelle signification mystique derrière ces symboles n'est pas fondamentalement maléfique, l'élément vraiment troublant est que ce sont ceux du ''pyramidion'' qui nous indiquent clairement que les autres à la base de la pyramide ne sont pas censés comprendre ces choses. Ils sont faits pour être détournés et contrôlés pour le financement de l'élite tout en ne provoquant pas trop de remous... C'est à peu près tout. Et l'IRS fait partie de l'équation.


Contrairement à la signification ''officielle'' de la main pointée, aucun citoyen devant cet édifice n'a son mot à dire sur les pratiques de cette institution ou même ce qu'elles représentent. Ce sont plutôt ceux du pyramidion qui dictent ce qu'il adviendra de ''Nous le peuple''... même si cela veut dire faire disparaître la Déclaration des Droits. Comme le dit un leitmotiv officiel de l'IRS : Service + application = conformité. En gros, c'est peut-être le doigt du milieu qui devrait pointer vers le haut. ( Je ne vous fais pas de dessin...)


SOURCE



Traduit par Hélios

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. :) si l'univers est un sablier?
      ils en ont inversé l'image avec leur symbole de "grmmmlmml"
      le sablier me parle car il me fait penser à la carte du pape et à la carte du jugement , et même au chas de l'aiguille où passer pour atteindre le royaume des cieux...le "riche" qui va alors se débarrasser de ses oripeaux (tout ce qui est impermanent) pour le passage de l'autre côté où il y aura
      expansion?
      bonne soirée

      Supprimer
    2. et..
      ses oripeaux sont ses habits
      et ses habits son habitude de se
      raccrocher à l'impermanent.
      car s'il part d'un lac celui ci est parfois souterrain

      Supprimer
  2. l'arche d'alliance aussi ce sont deux anges avec le doigt pointé vers le haut,
    bises,
    catherine

    RépondreSupprimer
  3. Très bien, bonne approche et analyse pertinente !
    Que de symbolisme(s) plus ou moins apparents dans les diverses architectures qui nous entourent ... à Paris également ...ou Genève !

    RépondreSupprimer
  4. Similitude, dans cette courte vidéo d'un monument parisien, fm entérine les droits des citoyens:
    http://www.dailymotion.com/video/xvhk73_mais-pourquoi-ne-nous-apprend-on-pas-cela-a-l-ecole-la-constitution-declaration-des-droits-de-l-homm_news

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci, je voulais mettre le lien vers cette vidéo après l'article et j'ai oublié...

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.