Bistro Bar Blog

dimanche 9 décembre 2012

De petits enfants chinois cobayes d'études sur les OGM


Ultraman ne parle pas du Japon aujourd'hui, mais de petits chinois qui ont servi de cobayes pour une étude sur les OGM, financée par les américains, entre autres le couple Gates, bienfaiteurs de l'humanité.
Merci aussi à Greenpeace d'avoir révélé ce scandale.

25 écoliers chinois ont mangé du ''Riz Doré'' sans se douter qu'il était génétiquement modifié, dans le cadre d'une étude commune faite par l'université Tufts (américaine) et les autorités chinoises, la même étude s'est poursuivie aux US



Le gouvernement chinois dit qu'il a dédommagé les parents des enfants avec 80.000 yuans (presque 10.000 €) chacun.

La directrice de l'université Tufts et du laboratoire médical est chinoise. Le Dr Guangwen Tang a publié son article intitulé ''Le riz doré est une efficace source de vitamine A'' dans un numéro de juin 2009 du American Journal of Clinical Nutrition.

C'est quoi le ''Riz Doré'' ? C'est l'un des projets soutenu par la fondation Bill et Mélinda Gates.

Quelle corporation multinationale se trouve derrière ''Riz Doré'' ? Syngenta en Suisse.

Qui se trouve derrière les études cliniques faites par cette directrice du labo médical de l'université Tufts ? Le gouvernement américain.

Après que Greenpeace ait révélé le scandale en Chine, la chercheuse de l'université Tufts a continué son étude sur les enfants américains. Elle la poursuit, sur des adultes cette fois.

D'abord, d'après le China Daily (7 décembre 2012, c'est moi qui souligne) :

Les parents des enfants impliqués dans le test sur le riz GM touchent un dédommagement
Par Qiu Quanlin

Les parents dont les enfants ont pris part sans le savoir à une étude portant sur du riz génétiquement modifié dans la province du Hunan ont reçu un dédommagement mais ont dit que ce qui les ennuyait le plus était la santé de leurs jeunes.

Chacune des 25 familles, dont les enfants ont consommé lors de l'étude 60 grammes quotidiens de l'aliment GM ''riz doré'', ont reçu vendredi des autorités du gouvernement local 80.000 yuans.

L'étude, qui traitait quelques 80 enfants alors âgés entre 6 et 8 ans, a été menée en 2008 dans une école primaire du canton de Jiangkou, dans le comté de Hengnan.
''Comparativement à l'indemnisation, ce sont plus les risques possibles de santé pour mon enfant qui me tracassent'', a dit Xie Xiaohua, dont la fille de 11 ans, Liao Ke, participait à l'étude.

Ma fille s'est mise à avoir des vertiges et de la fièvre peu de temps après le début du test, a dit Xie.

''Les autorités en question ne nous a pas dit avant que c'était du riz génétiquement modifié. On nous a juste dit de signer et nous pensions que c'était un programme de nutrition,'' a dit Xie au China Daily.

Des enquêtes des autorités de santé montrent que l'équipe de recherche a parlé aux parents d'une expérience sans leur dire que ce serait du riz GM qu'ils consommeraient.

Xie a dit que les autorités locales n'avaient pas donné le nom des 25 enfants.

Les autorités du comté d'Hengnan ont promis de prendre toute la responsabilité en cas de problèmes de santé des enfants à la suite du test.

Une autre mère, qui a dit s'appeler Luo, a dit à Pékin Nouvelles que le gouvernement local va s'arranger pour que tous les enfants ayant participé à l'étude subissent un contrôle médical.

''J'ai signé le contrat d'indemnisation avec le gouvernement le 1er décembre. J'aurai préféré ne pas avoir reçu cet argent. Je ne connais pas pour l'instant le degré de dangerosité du ''riz doré'' pour la santé de mon enfant,'' a dit Luo, dont la fille a consommé de l'aliment GM.

Trois responsables qui ont approuvé et fait appliquer le test controversé ont été renvoyés, a déclaré jeudi le centre chinois du contrôle et de la prévention des maladies.

L'université Tufts dont le siège est américain, qui a organisé conjointement l'étude, est au courant de l'annonce faite par les autorités chinoises de santé.

''Nous respectons la procédure de révision des chinois qui a conduit à cette déclaration, mais il serait cependant inapproprié de prolonger les commentaires en ce moment car des investigations sont actuellement en cours aux US,'' a dit l'agence de nouvelles Xinhua , citant Andréa Grossman, directeur assistant des relations publiques à l'institution basée au Massachusetts (où se trouve l'université Tufts, NdT).

Grossman a dit que l'université avait lancé en août une révision complète pour déterminer si des procédures correctes de l'étude avaient été faites. Elle a été réalisée après avoir pris connaissance de la question du ''riz doré'', soulevée après la révélation du test par le groupe écologiste Greenpeace.

''Nous avons également coopéré avec les enquêteurs chinois engagés eux-mêmes dans la révision. Nous continuerons la coopération avec les autorités chinoises à ce sujet,'' a dit Grossman.

Selon le communiqué chinois, Guangwen Tang, directrice du labo de santé de l'université Tufts, a cuisiné du riz GM aux États-Unis et l'a apporté en Chine le 29 mai 2008, sans le déclarer aux autorités chinoises.

Quatre jours plus tard, Tang et d'autres participants à la recherche ont cuisiné de nouveau du riz et l'ont mélangé à du riz ordinaire et l'ont servi au déjeuner des enfants.
Le gouvernement central a introduit en 2001 un règlement pour s'assurer de l’innocuité des aliments GM, avec des critères stricts de recherche, de test, de production et de commercialisation de tels produits, selon Xinhua.

Le règlement expose que ceux menant des expériences d'agriculture GM devraient avoir des qualifications certaines et fassent partie d'un panel de supervision pour la sécurité des expériences.
Une organisation à but non lucratif du Pays de Galles au Royaume-Uni nommée Cymru prétend que ce riz doré est une variété GM non testée et non approuvée.
Projet NCT 00680212. Équivalence de vitamine A  par le caroténoïde des plantes chez les enfants. Nous déduisons que les premiers essais sur les enfants étaient non-concluants, qu'il a été utilisé par les responsables du projet riz doré pour la création de soi-disant ''améliorations'' de variétés récentes de riz doré – et pour faire pression pour une autre série d'essais à l'aide d'enfants. 24 enfants entre 6 et 8 ans de l'école primaire de Hengyang au Hunan ont servi de cobayes. L'académie des sciences médicales Zhejiang en Chine était initialement le sponsor du projet. Quand Greenpeace a donné l'alerte aux autorités chinoises sur le fait que le riz doré était une variété GM non autorisée, ils ont refusé d'agréer les expériences et se sont désengagés du projet. Sans se démonter, l'équipe de l'université Tufts a aujourd'hui décidé de poursuivre. Le 6 février 2009 le site web de US Clinical Trials (essais cliniques) a posté l'information que des essais seront désormais faits aux USA et non plus en Chine. L'étude recrute actuellement des participants ; 24 enfants avec et sans carence en vitamine A seront nourris avec du riz doré pendant un nombre de jours indéterminé. De nouveau le financement n'est pas précisé.
Ces expériences soulèvent des questions éthiques majeures. De jeunes enfants souffrant à des degrés divers de carence en vitamine A sont nourris avec une variété non autorisée et non testée d'OGM. Selon le code de Nuremberg, qui est à la base de l'éthique moderne, il y a 3 principes qui ont été violés. D'abord, des enfants en dessous de dix ans n'ont pas la possibilité légale de donner leur consentement avant de servir à ces expériences. Ensuite, il n'a été en aucun cas démontré par l'université Tufts ou d'autres participants que les résultats désirés auraient pu être obtenus par d'autres moyens d'étude. Et enfin, les études n'ont pas été précédées par des expériences sur les animaux qui auraient pu alerter sur les risques pour les sujets de l'essai. Il y a eu un manque cavalier de considération pour la sécurité des personnes vulnérables utilisées dans ces tests, menés par la conviction idéologique que le riz doré est ''juste un autre riz''. Ce N'EST PAS un autre riz, comme indiqué dans plusieurs études. Et ce n'est pas seulement la manipulation génétique de la plante qui entraîne des inquiétudes, certaines études ont montré que dans certaines circonstances, de hautes doses de vitamine A peuvent être très nocives quand on les fait prendre à des patients ou des consommateurs sans problèmes qui ne souffrent pas de carence.

Il est clair qu'il existe plus qu'une légère susceptibilité au sein de la communauté de recherche sur les trois expériences de nourriture avec le riz doré. La chercheuse en chef, le Dr Guangwen Tang, refuse de répondre aux messages emails et quand un journaliste l'a eu au téléphone elle a refusé catégoriquement de répondre à toute question concernant la recherche. Ce n'est qu'après avoir demandé avec insistance, que le même journaliste a obtenu d'être introduit chez Syngenta et d'avoir confirmation qu'il n'y avait pas eu d'étude sur les animaux concernant le riz doré.
Après contrôle du lien du gouvernement sur les essais cliniques exposés ci-dessus, le test du riz doré sur de jeunes enfants aux US par l'université de Tufts a bien été achevé en janvier 2009. Selon la page du gouvernement :
  • 72 enfants, âgés entre 6 et 8 ans, avec ou sans apport suffisant de vitamine A.
  • Durée de l'étude, 21 jours
C'était la phase 2 de l'étude, mais Cymru dit que Syngenta a admis qu'il n'y avait pas eu d'études sur les animaux. Ils ont donc pratiquement utilisé les enfants comme animaux de laboratoire.
Je me demande ce qui a motivé les parents de ces 72 enfants à accepter de voir leurs enfants sujets à un test OGM. Je me demande s'ils savaient de quoi il en retournait avec le test.

Mme Guangwen Tang recrute actuellement des volontaires dans la phase 1 d'une étude de ''Biodisponibilité des caroténoïdes du riz doré chez les humains'' :
  • Une population non carencée sera nourrie avec du riz doré cultivé en hydroponique (en hors sol, avec eau + engrais chimiques, NdT)
  • 15 adultes, entre 40 et 70 ans



Mais les données du gouvernement sont d'avril 2012. Cet essai clinique pourrait donc être terminé.

SOURCE (Ultraman)


Traduit par Hélios

2 commentaires:

  1. Merci Hélios! grave
    tu dis que Greenpeace a dénoncé ce scandale, en aurai tu le, les liens vers leurs articles à ce propos?

    avec mes remerciements pour l'excellence de tes articles de leur diversité que l'on soit ok ou non, mais c'est bien cela l'avantage ne pas être enfermé dans sa propre pensée! (enfin... si on en a une lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hankouneko,

      Ce n'est pas moi qui le dis, c'est dans le lien vers l'article de l'organisation Cymru.

      J'ai parcouru leur article, mais pas de lien.
      J'en ai trouvé un sur le site de Greenpeace (en anglais) :

      http://www.greenpeace.org/international/en/publications/reports/Golden-rice-report-2010/

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.