Bistro Bar Blog

jeudi 13 décembre 2012

AREVA : On maintient le cap !

Romandie News 

Areva maintient son objectif de 10 commandes d'EPR d'ici fin 2016


PARIS - Le président du directoire du géant français du nucléraire Areva, Luc Oursel, a confirmé jeudi l'objectif de décrocher 10 commandes pour son réacteur EPR d'ici fin 2016, malgré le nouveau surcoût de 2 milliards d'euros du chantier de l'EPR à Flamanville (Manche).

Il y a un marché, il y a beaucoup d'appels d'offres et nous pensons que nous avons beaucoup d'avantages à faire valoir, a déclaré M. Oursel lors d'un point presse, confirmant un objectif formulé un an auparavant par son groupe, malgré la catastrophe de Fukushima intervenue au Japon.

Areva n'a vendu pour le moment que quatre réacteurs de type EPR dans le monde, les dernières commandes remontant à 2007.

Il s'agit des réacteurs d'Olkiluoto 3 en Finlande, Flamanville 3 en France, et Taishan 1 et 2 en Chine. Le groupe nucléaire avait échoué fin 2009 à remporter un appel d'offres majeur pour quatre réacteurs à Abou Dhabi.

M. Oursel a rappelé qu'Areva est engagé dans des négociations ou appels d'offres en cours portant sur deux réacteurs en Grande-Bretagne, deux autres en Chine, deux en Inde, deux supplémentaires en Finlande. Le groupe a par ailleurs fait appel de son élimination dans un appel d'offres pour deux réacteurs en République tchèque.

Au-delà, le groupe table sur des appels d'offres ou négociations qui pourraient déboucher sur des prises de commandes d'ici 3 à 5 ans en Pologne, en Arabie Saoudite, en Afrique du Sud, ainsi qu'en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Suède.

Outre les EPR en construction à Flamanville (Manche), dans l'Ouest de la France, et en Finlande, à Olkiluoto, dont les chantiers ont accumulé délais et surcoûts, deux autres exemplaires sont en chantier à Taishan, dans le sud-est de la Chine, et n'ont pas connu jusqu'ici de déboires similaires.

EDF a annoncé la semaine dernière un surcoût de deux milliards d'euros, faisant grimper la facture de l'EPR de Flamanville à 8,5 milliards d'euros inflation comprise, soit 5 milliards de plus que prévu au lancement du projet.


AREVA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.